Suite

Le graphique CartoD3 ne s'affiche pas - CartoDB


J'ai une table de tornades avec des colonnes dommage, date, mois . J'ai utilisé le code suivant pour créer un graphique à barres.

    Exemple d'API de visualisation D3  type de script="text/javascript" src="libs/underscore-1.1.6.js">        

Mais lorsque je l'exécute, le graphique ne s'affiche pas, mais j'obtiens le résultat ci-dessous.

S'il vous plaît laissez-moi savoir où je me suis trompé.


Tout est ok dans votre code sauf cette déclaration :

"sélectionner le mois, les dommages en tant que magnitude du groupe tor par mois ordre par mois asc"

À première vue, cette requête SQL semble correcte, mais ce n'est pas le cas.

Votre navigateur vous a déjà indiqué que le code contient l'erreur suivante :

{"error":["la colonne "tor.damage" doit apparaître dans la clause GROUP BY ou être utilisée dans une fonction d'agrégat"]}

Je le sais parce que j'ai testé le code avec mon navigateur.

En ouvrant les outils de débogage (Outils de développement) intégré à votre navigateur (dans mon cas, en utilisant "Ctrl + Maj + I", parce que je travaille avec Chrome) vous verrez quelque chose de similaire à ceci :

L'erreur nous indique deux voies à suivre.


Explorons le premier et mettons la colonne de dommages dans la clause GROUP BY :

"sélectionner le mois, les dommages comme ampleur du groupe tor par mois, ordre des dommages par mois asc"

Évidemment, cela fonctionne, mais, je me demande, est-ce ce que vous cherchez ?


Eh bien, il est peut-être préférable d'explorer la deuxième voie et d'utiliser une fonction d'agrégation (avg, max, min, sum, etc.), qui calcule un seul résultat à partir d'un ensemble de valeurs d'entrée :

"sélectionnez le mois, somme (dommages) comme amplitude du groupe tor par mois ordre par mois asc"

Je pense que ce résultat doit être plus proche de vos attentes :

Je vous laisse le plaisir d'identifier une fonction répondant à vos exigences.


Un autre mot pour cela Patrick Durusau sur les cartes thématiques et la diversité sémantique

Aujourd'hui, le 31 mars 2017, WikiLeaks publie les fichiers de code source Vault 7 “Marble” — 676 pour le cadre de marbre anti-médico-légal secret de la CIA. Marble est utilisé pour empêcher les enquêteurs médico-légaux et les sociétés antivirus d'attribuer des virus, des chevaux de Troie et des attaques de piratage à la CIA.

Les fuites efficaces ne semblent pas s'être recommandées à Wikileaks.

Marble-Framework-ls-lRS-devworks.txt, est une liste ls -lRS du répertoire devworks.

Après avoir recherché des fichiers en double et commencé ce post, j'ai découvert des répertoires entièrement dupliqués :

devutils/marbletester/props avec devutils/marbre/props.

devutils/marbretester/props/interne avec devutils/marbre/props/interne

devutils/marbleextensionbuilds/Marble/Deobfuscators avec devutils/marble/Shared/Deobfuscators

Cela fait au total 182 fichiers entièrement dupliqués.

Dans Marble-Framework-ls-lRS-devworks-annotated.txt, j'ai séparé les fichiers en fonction de leur taille. Les groupes de fichiers en double sont séparés des autres fichiers par une ligne vide et en-tête par le nombre de copies en double.

J'ai marqué uniquement les correspondances de taille de fichier exactes en tant que doublons, même si la taille des fichiers proches peut être le résultat d'espaces blancs insignifiants.

Après avoir supprimé les répertoires entièrement dupliqués, il reste 199 fichiers en double.

Avec 182 fichiers dans des répertoires entièrement dupliqués et 199 doublons restants, cela nous amène à un total général de 381 fichiers en double.

Ou la façon la plus rapide de le dire : Vault 7 Marble — 295 fichiers de code source uniques pour le cadre de marbre anti-médico-légal secret de la CIA.

Wikileaks divulgue peut-être le matériel au moment où il a été reçu. Mais c'est une très mauvaise utilisation de votre temps et de vos ressources.

Les éditeurs de fuites doivent polir les fuites jusqu'à ce qu'elles aient une pointe durcie au feu.


14 février 2018

Wikileaks a déclenché une fuite

Un jeudi après-midi de novembre 2015, une neige légère tombait devant les fenêtres de l'ambassade d'Équateur à Londres, malgré le temps relativement chaud, et Julian Assange était à l'intérieur, assis devant son ordinateur et réfléchissant à la prochaine élection présidentielle de 2016 aux États-Unis. .

Dans un peu plus d'un an, WikiLeaks serait englouti dans un scandale sur la façon dont il a publié des e-mails internes qui ont nui à la campagne présidentielle d'Hillary Clinton, et dans quelle mesure il a travaillé avec des pirates informatiques russes ou la campagne de Donald Trump pour le faire. Mais à l'automne 2015, Trump sondait à moins de 30% des électeurs républicains, au coude à coude avec le neurochirurgien Ben Carson, et Assange a expliqué librement pourquoi WikiLeaks voulait que Clinton et les démocrates perdent les élections.

"Nous pensons qu'il serait bien mieux pour le GOP de gagner", a-t-il tapé dans un groupe de messages directs Twitter privé à un assortiment de partisans les plus fidèles de WikiLeaks sur Twitter. "Dems+Media+libéraux formeraient alors un bloc pour régner sur leurs pires qualités", a-t-il écrit. "Avec Hillary aux commandes, le GOP fera pression pour ses pires qualités., dems+media+neoliberals seront muets." Il a fait une pause pendant deux minutes avant d'ajouter: "C'est une sociopathe brillante, bien connectée et sadique."

Comme Wikileaks, l'Intercept traite le public comme des enfants grossiers, ne publiant que ce qu'il considère comme du contenu digne d'intérêt :


L'archive s'étend de mai 2015 à novembre 2017 et comprend plus de 11 000 messages, dont plus de 10 % ont été écrits à partir du compte WikiLeaks. Avec cet article, The Intercept publie des extraits dignes d'intérêt des messages divulgués.

Ma critique de la publication sélective des fuites par Intercept n'est pas unique à sa critique de Wikileaks. J'ai exprimé des préoccupations similaires au sujet de l'ICIJ et de Wikileaks lui-même.

Je veux croire Intercept, ICIJ et Wikileaks quand ils proclament que d'autres ont menti, infidèle, malhonnête, etc.

Mais ce désir/désir rend encore plus important que j'évalue de manière critique les preuves qu'ils avancent pour leurs revendications.

La divulgation sélective de preuves sape leur crédibilité pour n'être rien de plus que ceux qu'ils accusent.

BTW, si quelqu'un a un guide de journalisme 101 pour écrire les gros titres, envoyez une copie à l'Intercept. Ils en ont besoin.

PS : je n'ai pas d'opinion dans un sens ou dans l'autre sur le fond du compte Lee/Currier. Je n'ai jamais été menacé par un missile du gouvernement, donc je ne peux pas dire comment je réagirais. Mal je suppose.


Voir la vidéo: Create a Map in CARTO (Octobre 2021).