Suite

Redistribution des polygones : compléter et remplir la zone spécifique avec des polygones de taille spécifique


J'étudie l'impact des coins verts (contour rouge sur la figure) sur les paramètres météorologiques dans la région de Copenhague. Ce que je veux faire, c'est vérifier comment la redistribution spatiale des futures zones boisées adoptée par le gouvernement (polygones en pointillés verts et jaunes) modifierait les paramètres météorologiques si au lieu d'être dispersés, ils formaient des coins verts solides et continus.

Ce que je recherche, ce sont des outils/plug-ins qui me permettraient de redistribuer la superficie globale des parcelles forestières décrétées et de les alimenter dans les coins, en remplissant les zones «vides» entre la forêt (vert) et le tissu urbain (rose) , en fonction de certains critères (principalement la direction et la zone du vent).

Disons que je voudrais compléter le coin le plus au sud avec 5 000 h de nouvelle forêt. Remplissage continu de la zone depuis le centre-ville - vers l'extérieur. Un peu comme verser une quantité spécifique d'eau dans le verre.

Est-ce possible? Sinon, tout ce à quoi je peux penser, c'est de le faire manuellement et de creuser un polygone pièce par pièce pour obtenir la zone souhaitée.

EDIT : je ne veux pas conserver les formes originales des zones redistribuées. J'ai juste besoin de redistribuer leur superficie totale pour créer un tissu forestier continu. Les parcelles de boisement adoptées représentent 18477,25 h au total. Ce montant doit être redistribué et il est constant.

EDIT 2 (questions dof1985): Aucune partie de l'ancienne forêt ne sera supprimée. Les coins verts auxquels j'ai fait référence (les zones bordées de rouge) font partie du plan de développement urbain de Copenhague. Cependant, pour de nombreuses raisons, ces coins disparaissent et s'accumulent.

Le projet consiste donc davantage à compléter/étendre le tissu forestier encore existant et à montrer son influence sur les conditions météorologiques. Et l'emplacement est fixe - à l'intérieur des coins (à peu près) à contour rouge. Les critères sont un mélange de la quantité de coins forestiers déjà contenus et de leur corrélation avec les directions des vents dominants (par exemple, les vents dominants viennent de l'ouest et de l'ouest-sud mais ces coins contiennent peu de verdure), puis l'ajout de nouvelles zones en conséquence pour obtenir le meilleur avantage . Nous exécutons cela à travers un modèle chimie-météorologie appelé HIRMAL. C'est l'un des nombreux scénarios de changement d'affectation des terres, nous le gardons donc plutôt simple.


Glossaire

Par:

Un bloc d'annotation utilisé pour indiquer les tuiles adjacentes.

Emplacement sur un objet de dessin qui détermine la position de toute annotation attachée à cet objet.

Un moyen d'afficher des valeurs associées sur un objet de dessin. Pour annoter des entités géospatiales, utilisez une étiquette.

Blocs spécialement créés contenant des attributs avec des expressions Map affectées aux propriétés d'attribut. Utilisé avec les données de dessin.

Les informations à afficher dans une annotation et la mise en page de ces informations. Les gabarits d'annotation sont stockés sous forme de blocs spécialement nommés dans votre dessin. Ils peuvent inclure du texte et des graphiques.

topologie de zone (modèle industriel)

Dans un modèle métier, description de la relation spatiale entre les entités de zone géographique. Les topologies de zone contiennent des chaînes de lignes et des centroïdes. Dans un modèle métier d'entreprise, les polygones sont générés automatiquement à partir des chaînes de lignes environnantes. Des exemples de topologies de zone sont les parcelles, l'utilisation des terres, la couverture terrestre et les frontières politiques.

Données qui décrivent la configuration finale installée (physique ou fonctionnelle). Les données telles que construites intègrent toutes les annotations de terrain sur les dessins de construction d'origine.

Données qui décrivent le plan original de construction ou d'installation, par exemple, la conception d'un nouveau service électrique ou d'une nouvelle installation de canalisation.

Direction de la pente du sol.

attributs ou données d'attribut

Données tabulaires décrivant les caractéristiques d'entités ou d'objets de dessin , par exemple, le nombre de voies et le type de chaussée appartenant à une route. Pour les entités, les attributs peuvent être stockés avec la géométrie ou stockés dans une base de données et joints aux données d'entité. Pour les objets de dessin, les attributs sont stockés dans une base de données et liés aux objets de dessin sélectionnés.

Un calque dans AutoCAD. Un calque AutoCAD diffère d'un calque de carte que vous créez dans le gestionnaire d'affichage.

La visionneuse et l'éditeur gratuits pour le format de fichier DWF (anciennement DWF Viewer).

Editeur de modèles métiers d'Autodesk Boîte de dialogue d'Autodesk Infrastructure Administrator utilisée pour créer, mettre à jour et déployer des modèles de données. Editeur de données de modèle métier Autodesk Application autonome qui vous permet de travailler directement avec les objets du modèle métier sans exécuter AutoCAD Map 3D toolset . Configuration du modèle métier Autodesk Composant permettant de configurer le serveur de modèles métiers d'entreprise, l'administrateur système et les principaux utilisateurs. Utilisez-le également pour administrer l'administrateur système et pour mettre à jour la structure de vos modèles de données. Jeu d'outils AutoCAD Map 3D . Autodesk Infrastructure Administrator Module qui permet aux utilisateurs administrateurs système d'AutoCAD Map 3D toolset de configurer certains aspects des modèles métiers et des paramètres d'application. Autodesk Infrastructure Application Extension Une version Web de l'ensemble d'outils AutoCAD Map 3D . Autodesk Infrastructure Map Server Application serveur qui inclut Infrastructure Studio et Web Server Extension. Cette suite de produits vous permet de configurer un serveur cartographique et de diffuser des informations sur la CAO, le SIG et les actifs sur le Web. Autodesk Infrastructure Studio Une application Web permettant de fournir des informations sur la CAO, le SIG et les actifs. Cette application fait partie d'Autodesk Infrastructure Map Server. Extension de serveur Web d'infrastructure Autodesk

Composant qui expose les services offerts par Autodesk Infrastructure Map Server aux applications clientes sur Internet ou sur un intranet à l'aide du protocole HTTP.

champ généré automatiquement (métadonnées)

Type de champ dans la fonction Métadonnées, dont la valeur est dérivée de la source de données et renseignée automatiquement par AutoCAD Map 3D toolset . La génération automatique de métadonnées est déclenchée en sélectionnant la ressource dans la visionneuse de métadonnées .

Un angle dans le sens des aiguilles d'une montre mesuré à partir d'un méridien de référence. Également connu sous le nom d'azimut nord. Il peut aller de 0 à 360 degrés. Un azimut négatif est converti en une valeur dans le sens des aiguilles d'une montre.

Un angle mesuré à partir du nord ou du sud, selon ce qui est le plus proche, avec la désignation supplémentaire de l'est ou de l'ouest. L'angle est toujours inférieur à 90 degrés (PI/2 radians ou 100 degrés) et est généralement référencé par un numéro de quadrant.

Calcule le chemin le plus court ou l'itinéraire optimal à partir d'un point de départ dans un dessin, un ou plusieurs points intermédiaires et retour au point de départ. Par exemple, le meilleur itinéraire à suivre sur une carte routière lors de la visite de plusieurs sites clients.

Dans AutoCAD ou AutoCAD Map 3D toolset , objets composés qui ont été enregistrés pour être réutilisés dans le dessin ou dans plusieurs dessins, par exemple, une flèche Nord. Dans Autodesk Infrastructure Studio, les blocs sont convertis en symboles lorsqu'ils sont chargés.

Une zone d'un rayon spécifique créée autour d'une entité sélectionnée. Utilisé pour sélectionner des entités à une distance spécifique d'une autre entité. Dans AutoCAD Map 3D toolset , vous pouvez définir des zones tampon pour les topologies de dessin et pour les entités, mais vous les définissez différemment.

Une clôture, ou une ligne, à une distance spécifiée d'une ligne centrale. Utilisé pour définir une limite de sélection.

Pour les contours qui contiennent des courbes, la valeur de renflement est une distance médiane maximale le long d'une courbe polyligne. Si la distance médiane est plus longue que celle spécifiée, des points sont ajoutés pour mieux définir la forme de la courbe.

Le facteur de renflement peut ajouter plus de sommets à une courbe polyligne, la faisant apparaître plus semblable à une courbe. Plus la valeur est petite, plus il y a de sommets ajoutés.

système de coordonnées cartésiennes

Un système de coordonnées global défini à l'aide de trois axes perpendiculaires (X, Y et Z) pour spécifier des emplacements dans un espace tridimensionnel. Comparer avec le système de coordonnées sphériques.

système de coordonnées cartographiques

Un système de coordonnées global qui est référencé directement à un ellipsoïde. Comparer avec le système de coordonnées géodésiques.

Points ou blocs faisant partie d'un polygone dans une topologie de dessin. Le centre de gravité contient des informations sur la zone et le périmètre du polygone.

Un type de jointure avancé, dans lequel deux ou plusieurs tables secondaires sont jointes à une table principale en chaîne, c'est-à-dire principale liée à secondaire liée à une autre secondaire, et ainsi de suite.

Action de verrouiller des entités dans un magasin de données avant de les modifier.

Voir classe d'entités et classe d'objets.

Fichier DWG (dessin) du jeu d'outils AutoCAD Map 3D qui contient des classes d'objets et les utilise pour représenter des objets du monde réel dans le dessin. Un fichier DWG qui contient des définitions de classe d'objets, mais n'a aucun objet auquel ces définitions sont appliquées, n'est pas considéré comme un fichier DWG classé.

Nœuds dans une tolérance spécifiée les uns des autres.

Catégorie spécifique d'informations dans une table, telle que l'adresse ou le diamètre, également appelée champ.

élément composé (métadonnées)

Un groupe d'éléments de données dans la norme FGDC CSDGM. Un élément composé peut être constitué d'éléments de données individuels, d'autres éléments composés ou des deux.

projection conforme, conformité

Les projections conformes maintiennent les angles locaux. Une projection cartographique est conforme lorsque l'échelle est la même dans toutes les directions en tout point. Les méridiens et les parallèles se coupent à angle droit, la forme de petites zones et les angles à côtés très courts sont conservés. La plupart des zones plus grandes sont déformées.

Une projection cartographique dans laquelle la surface de la Terre est dessinée telle qu'elle apparaîtrait si elle était projetée sur un cône enroulé autour de la Terre. La conique conforme de Lambert est souvent utilisée pour les cartes des États-Unis continentaux, de la France et d'autres pays.

Dans une base de données, restriction spécifiée pour une certaine classe d'entités, qui est validée lorsqu'une nouvelle entité est ajoutée à cette classe. Par exemple, une classe d'entités "minor road" peut avoir une contrainte qui spécifie que l'attribut de vitesse doit toujours être de 25, 30 ou 50 miles par heure.

Des données qui peuvent se situer n'importe où dans une large plage. Lors de la création d'un thème, les données continues sont généralement organisées en plages plus petites qui montrent les tendances des données. Par exemple, la valeur de propriété est une donnée continue qui peut être placée dans les plages 0 à 50 000 $, 50 000 $ à 100 000 $ et plus de 100 000 $, chaque plage étant affichée dans une couleur différente. Comparer avec des données discrètes.

Emplacements avec une latitude et une longitude établies, et souvent une élévation, utilisés pour l'exactitude et l'emplacement précis des cartes. Un système de points de contrôle géodésiques couvre l'ensemble des États-Unis. Des systèmes similaires existent pour tous les pays, tels que les repères et les points de trigonométrie au Royaume-Uni.

Abréviation de géométrie de coordonnées. Les commandes d'interrogation COGO extraient des informations géométriques à partir d'objets de dessin tels que des lignes, des courbes, des polylignes fermées et des polygones. Ces informations sont utiles si vous souhaitez vérifier l'exactitude de vos données, ou envoyer les données sur le terrain. Les commandes d'interrogation sont spécifiques aux objets de dessin. Ils ne fonctionnent pas sur les fonctionnalités. Cependant, il existe des commandes COGO spécifiques pour les données de modèle métier d'entreprise.

Une ligne qui relie des points de même altitude ou valeur par rapport à une référence spécifiée. Les lignes peuvent vous aider à déterminer l'altitude à un emplacement spécifique sur une surface, à clarifier et à analyser le terrain de surface 3D et à faciliter des choses comme la navigation.

commandes de géométrie de coordonnées

Voir système de coordonnées global.

L'interface utilisateur principale pour créer des surfaces de grille à partir de données de nuages ​​de points.

L'ID utilisateur et le mot de passe requis pour se connecter à une base de données.

Une projection cartographique, dans laquelle la surface de la Terre est dessinée telle qu'elle apparaîtrait si elle était projetée sur un cylindre enroulé autour de la Terre dans une direction nord-sud. Comparer avec la projection cylindrique transversale.

Un lien ou une ligne dont une extrémité n'est pas connectée à un autre lien ou nœud.

La fenêtre que vous utilisez pour connecter un magasin de données géospatiales à votre carte. Vous spécifiez chaque classe d'entités de ce magasin de données à ajouter à votre carte.

Une seule donnée qui peut être saisie directement, en tant que valeur dans un champ. Dans la fonction Métadonnées, les éléments de données uniques sont exprimés sous forme de champs à compléter avec les valeurs définies dans la norme FGDC CSDGM.

Un fournisseur de source d'entités FDO reconnu, utilisé pour se connecter aux données géospatiales.

Un fichier UDL (universal data link) qui pointe vers une collection de données et fournit des informations sur la façon d'accéder aux données.

Dans FDO, ensemble de classes d'entités contenues dans un seul emplacement de stockage. Le magasin de données se compose d'un ensemble intégré d'objets, qui sont modélisés par des classes ou des classes d'entités définies dans un ou plusieurs schémas. Les magasins de données peuvent être basés sur des fichiers, tels que SDF, ou une base de données, telle qu'Oracle Spatial.

Dans AutoCAD Map 3D toolset , grille basée sur des données FDO, dans laquelle vous pouvez afficher et modifier les attributs des entités cartographiques sélectionnées, effectuer des recherches et utiliser des jeux de sélection.

Dans AutoCAD Map 3D toolset , grille dans laquelle vous pouvez afficher et modifier les tables de base de données externes liées aux objets de dessin.

Un ensemble de conditions pour spécifier la sélection d'enregistrements à partir d'une base de données. Les requêtes de base de données externes, également appelées vues, sont créées à l'aide de votre logiciel de base de données et peuvent être exécutées à partir de l'onglet Explorateur de cartes du volet des tâches.

Un modèle mathématique qui fournit une approximation douce de la surface de la terre. Chaque donnée comprend à la fois un ellipsoïde, qui spécifie la taille et la forme de la Terre, et un point de base pour la latitude et la longitude. Si deux cartes utilisent des références différentes, les points sur la carte peuvent ne pas s'aligner.

Modèle d'élévation numérique. Un fichier qui contient une représentation du terrain de surface. La surface est stockée sous la forme d'une grille dans laquelle chaque cellule peut avoir l'une des différentes significations, telles que l'altitude, la couleur, la densité, etc.

Pour convertir les données existantes à partir de cartes papier, de photos aériennes ou d'images matricielles sous forme numérique en traçant les cartes sur un numériseur. Les emplacements des objets sont enregistrés sous forme de coordonnées X,Y.

Données entrant dans des catégories explicites. Pour une couche d'entités qui utilise un thème, chaque valeur est affichée différemment. Par exemple, une carte thématique agricole peut montrer chaque culture dans une couleur différente. Comparez avec des données continues.

Une description de l'apparence d'un objet de dessin : comprend des éléments tels que le calque, la couleur, le motif de hachures et le type de ligne.

Une vue du volet des tâches qui affiche chaque couche du gestionnaire d'affichage dans votre carte d'affichage actuelle et contient des commandes pour le style et la gestion de ces couches. Pour afficher le gestionnaire d'affichage, sélectionnez son onglet dans le volet des tâches.

Un ensemble d'objets dans le gestionnaire d'affichage. L'ensemble peut être tous les objets d'une couche ou d'une classe d'entités, ou des objets partageant une certaine propriété. Chaque couche peut être stylisée ou thématique individuellement.

Un ensemble de présentations cartographiques, composé de couches du gestionnaire d'affichage, pouvant être stockées dans un fichier DWG.

modèle d'affichage (modèle métier d'entreprise)

Dans un modèle métier d'entreprise, méthode d'administration des vues thématiques. Une définition de modèle d'affichage spécifie quel ensemble de fichiers de couches (couches d'entités) est chargé dans le gestionnaire d'affichage. De plus, le modèle d'affichage définit plusieurs fenêtres cartographiques et des couches à chargement automatique.

Identique aux informations d'affichage.

Pour supprimer les limites qui existent entre les polygones partageant un attribut spécifique.

Pour utiliser un motif de points pleins pour simuler plus de couleurs que celles disponibles lors de l'affichage des images.

domaine (modèle métier d'entreprise)

Ensembles de valeurs. Par exemple, un domaine définit les valeurs autorisées pour un attribut d'entité. Les modèles métiers d'entreprise stockent les domaines dans des tables de domaine, qui sont créées à l'aide de l'administrateur de modèles de données.

Dans la fonction Métadonnées, le domaine fait référence aux valeurs d'élément définies comme valides dans la norme FGDC CSDGM. Un domaine peut être une liste de valeurs prédéfinies dans un menu, une plage de nombres, un texte de forme libre ou tout autre type de valeur pouvant être affecté à un champ donné.

Variable qui fait référence à une propriété d'objet. Il se compose d'un point (.) suivi du nom de la variable pour cette propriété. Les variables à points peuvent être saisies dans les expressions utilisées pour créer un fichier modèle pour les requêtes en mode Rapport et pour la modification des propriétés.

Processus de superposition d'entités ou d'une image raster sur une surface afin que les entités ou l'image reflètent le terrain sous-jacent.

Un calque dans le gestionnaire d'affichage qui contient des objets de dessin à partir d'un fichier DWG.

Objets qui existent dans un fichier de dessin (DWG) ou proviennent d'un dessin associé. Comparer aux fonctionnalités.

L'ensemble des dessins source attachés à un dessin.

Dans AutoCAD Map 3D toolset , une source de dessin est un fichier de dessin (DWG) ainsi que ses informations associées, telles que les fichiers de dessin attachés, les classes d'objets basées sur le dessin, les données de gabarit liées et les topologies. Comparez avec la source d'entités.

Le mécanisme qui pointe vers le dossier dans lequel les fichiers DWG attachés sont stockés.

Données numériques d'altitude du terrain.

Objets qui partagent les mêmes points de départ et de fin. Les types d'objets pouvant être considérés comme dupliqués incluent les objets linéaires, les points, les blocs, le texte et le texte multiple.

Un format de fichier Autodesk pour le partage de données de conception 2D, 3D et spatiales. Les fichiers DWF sont faciles à publier et à afficher sur le Web.

Fichier de dessin. Format de fichier Autodesk pour le stockage des données de conception 2D, 3D et spatiales.

Le processus de superposition d'un ensemble d'entités ou d'une image raster sur une surface afin que les entités ou l'image reflètent le terrain sous-jacent.

Un calque dans le gestionnaire d'affichage qui contient des objets de dessin à partir d'un fichier DWG.

Un objet dans un fichier DWG ou qui provient d'un dessin associé. Comparer aux fonctionnalités.

source du dessin Un fichier DWG et ses informations associées, telles que les fichiers de dessin attachés, les données d'objet, la classification, les données de gabarit liées et les topologies. alias de lecteur

Dans AutoCAD Map 3D toolset , mécanisme qui pointe vers le dossier dans lequel les fichiers DWG attachés sont stockés.

Une fonction de nettoyage DWG disponible dans le jeu d'outils AutoCAD Map 3D qui permet la distorsion entre les cartes adjacentes et produit une véritable correspondance des objets de dessin sur les bords des cartes.

Lorsque les utilisateurs décident de verrouiller des objets dans Oracle Spatial, ces objets sont immédiatement verrouillés. Les modifications des objets verrouillés sont placées dans un EditSet. Vous pouvez ensuite mettre à jour la base de données, qui met à jour les enregistrements verrouillés avec le contenu de l'EditSet.

élément (base de données Oracle Spatial)

Le bloc de construction de base d'une géométrie Oracle Spatial (base de données Oracle Spatial). Les types d'éléments spatiaux pris en charge sont les points, les chaînes de lignes et les polygones. Par exemple, les éléments peuvent modéliser des puits d'eau (groupes de points), des routes (chaînes de lignes) et des limites de comté (polygones).

La distance verticale entre une donnée et un point ou un objet à la surface de la Terre. Le système de référence est généralement considéré comme étant au niveau de la mer. Équivalent à la coordonnée Z dans un système de coordonnées XYZ.

Une approximation de la forme de la Terre qui ne tient pas compte des variations causées par la densité non uniforme de la Terre. Synonyme de sphéroïde.

modèle métier d'entreprise Schéma spécialisé stocké dans une base de données Oracle. Les modèles métiers contiennent des classes d'objets, des règles, des relations et d'autres paramètres. Il existe des modèles industriels de l'électricité, de l'eau, des eaux usées et du gaz.Vous pouvez créer, modifier et configurer des modèles métiers à l'aide d'Autodesk Infrastructure Administrator. aire égale

Une projection cartographique dans laquelle chaque partie, ainsi que le tout, a la même surface que la partie correspondante sur la terre, à la même échelle réduite. Aucune carte plate ne peut avoir une surface égale et représenter une forme réelle.

Projections montrant les distances réelles uniquement à partir du centre de la projection ou le long d'un ensemble spécial de lignes. Aucune carte plate ne peut être à la fois équidistante et égale.

Voir exagération verticale.

Action d'extraction d'entités à l'aide de la commande Extraire les entités.

Un fichier avec une extension .epf qui stocke les paramètres d'une opération d'exportation.

Un calcul automatique utilisé pour spécifier des valeurs pour l'URL, l'info-bulle et les étiquettes d'entité. Par exemple, vous pouvez créer une expression de texte qui spécifie un nom d'état et une population pour une étiquette. Pour exprimer la population en millions, vous pouvez appliquer une expression numérique qui divise la valeur de la population par 1 000 000.

Le mécanisme qui analyse l'instruction que vous entrez dans la zone Expression de la boîte de dialogue Options de rapport de sortie ou de la boîte de dialogue Modification des propriétés.

Données d'attribut liées à un objet de dessin mais contenues dans une base de données en dehors du fichier de dessin.

Technologie d'accès aux données Feature Data Objects (FDO). Un logiciel Autodesk standard et une API à usage général pour accéder aux entités et aux données géospatiales quel que soit le magasin de données sous-jacent.

Implémentation de l'API FDO qui permet d'accéder aux données d'un magasin de données particulier, tel qu'une base de données Oracle ou SQL Server, ou à un magasin de données basé sur des fichiers, tel que SDF ou SHP.

Une abstraction d'un objet du monde réel naturel ou artificiel. Une entité spatiale possède une ou plusieurs propriétés géométriques. Par exemple, une entité routière peut être représentée par une ligne et une bouche d'incendie peut être représentée par un point. Une entité non spatiale n'a pas de géométrie, mais peut être liée à une entité spatiale qui en possède. Par exemple, une entité route peut contenir une entité trottoir définie comme ne contenant aucune géométrie. Dans AutoCAD Map 3D toolset , les objets sont accessibles et ajoutés aux cartes à l'aide de Data Connect (FDO) ou en ouvrant un dessin de modèle métier ou un modèle métier d'entreprise.

Pour les données d'entité, élément de schéma qui décrit un type d'objet du monde réel. Il comprend un nom de classe et des définitions de propriété. Couramment utilisé pour faire référence à un ensemble d'entités d'une classe particulière, par exemple, la classe d'entités "roads" ou la classe d'entités "hydrants."

formulaire de classe d'objets (modèle métier)

Un moyen d'afficher, de modifier et de générer des rapports sur les données attributaires d'un objet individuel dans un dessin de modèle métier ou un modèle métier d'entreprise.

Couche dans le gestionnaire d'affichage contenant des entités d'une source d'entités telle que SDF, ESRI SHP ou SQL Server. Les couches d'entités sont importées à l'aide de Data Connect .

Recherche d'objets (modèle métier d'entreprise)

Dans un modèle métier d'entreprise, recherche l'emplacement d'un certain objet, tel qu'un bâtiment, une parcelle ou tout autre type d'objet ayant une géométrie. La géométrie trouvée sera le centre d'une génération graphique ou d'un zoom GoTo. Il existe plusieurs types de recherche tels que la recherche séquentielle et la recherche plate.

Dans AutoCAD Map 3D toolset , toute source de données d'objet qui a été connectée au moyen de FDO. Dans Autodesk Infrastructure Studio, l'un des deux types de ressources créées soit en chargeant des données basées sur des fichiers, soit en se connectant à une base de données spatiale. Les sources d'entités sont stockées dans le référentiel au format SDF 3 ou en tant que connexions de base de données et contiennent uniquement de la géométrie brute. Comparez avec la source du dessin.

Norme de contenu pour les métadonnées géospatiales numériques. Un schéma XML standard pour la publication et le partage de métadonnées SIG, publié par le Federal Geographic Data Committee (FGDC) des États-Unis en 1998. Le schéma est composé de sept sections principales, chacune contenant plusieurs éléments de données individuels et éléments composés. Selon la nature des données SIG, chaque section, élément et élément composé est obligatoire, facultatif ou conditionnel (obligatoire le cas échéant).

Une catégorie spécifique d'informations dans un fichier de données, comme l'adresse ou le diamètre. Aussi appelée colonne.

Un enregistrement qui correspond aux conditions d'un filtre SQL ou d'un filtre spatial et est donc disponible pour la sélection.

Pour une topologie de réseau, une trace qui commence à un point spécifié et trace dans toutes les directions pour une distance ou une résistance spécifiée.

Un type de champ généré automatiquement (métadonnées) dans la fonction Métadonnées, dont la valeur doit être dérivée de la source de données au sein d'une ressource SIG (métadonnées), conformément aux règles de la norme FGDC CSDGM. Les champs de mise à jour forcée sont mis à jour chaque fois que les métadonnées sont mises à jour.

Méthode de réduction du nombre de sommets dans les données source d'un pourcentage spécifique.

système de coordonnées géodésiques

Un système de coordonnées qui est référencé directement à une référence. Comparer avec le système de coordonnées cartographiques.

Techniques analytiques qui identifient les conditions existantes d'un emplacement géographique, d'une zone spatiale ou d'un réseau linéaire, et prédisent les effets de certains événements futurs sur ces caractéristiques.

Informations sur les caractéristiques géographiques.

Un ellipsoïde avec une surface très irrégulière utilisé pour décrire la forme de la terre.

géométrie (base de données Oracle Spatial)

La représentation d'une ou plusieurs entité(s) spatiale(s), modélisée comme un ensemble ordonné d'éléments primitifs.

Processus de transformation des éléments géométriques des objets du jeu d'outils AutoCAD Map 3D en géométrie Oracle Spatial et de la transformation des éléments de géométrie des enregistrements en objets du jeu d'outils AutoCAD Map 3D.

Un fichier DWF publié par AutoCAD Map 3D toolset ou AutoCAD Civil 3D 2008 ou une version ultérieure qui contient un système de coordonnées global et des coordonnées de latitude et de longitude définies en fonction du système de référence WGS84.

Une image qui référence des coordonnées du monde réel dans sa source de corrélation. Exemple : Les images géoréférencées incluent GeoSPOT, GeoTIFF et les images qui utilisent des fichiers du monde comme source de corrélation.

Un type de format de fichier image balisé (TIFF) qui prend en charge les informations de géoréférencement.

SIG (Système d'Information Géographique)

Un système informatisé d'aide à la décision qui intègre des données géographiques, des données d'attributs et d'autres données référencées spatialement. Un SIG est utilisé pour capturer, stocker, récupérer, analyser et afficher des données spatiales.

Méthode qui convertit les coordonnées sphériques de la Terre représentant la latitude et la longitude en un système de coordonnées cartésiennes de dessins AutoCAD Map 3D et prend en compte la courbure de la surface de la Terre avec une projection. Un système de coordonnées est généralement défini par une projection, une définition d'ellipsoïde, une définition de référence, un ou plusieurs parallèles standard et un méridien central.

Un réseau de lignes géographiques, telles que des lignes de latitude et de longitude.

Un système de coordonnées cartésiennes basé sur une grille. Le système de coordonnées Universal Transverse Mercator (UTM) est un système de référence de grille.

La première partie d'une coordonnée de système de référence de grille. L'indicateur de zone de grille spécifie le numéro de zone UTM de 6 par 8 degrés et la lettre de latitude.

Un motif régulier utilisé pour remplir une zone avec une série de lignes croisées.

L'ajout d'ombrage à une surface pour suggérer une tridimensionnalité, une ombre ou des degrés de lumière et d'obscurité. L'ombrage ajoute de l'ombrage en projetant la lumière du soleil sur une surface à partir de la direction et de l'angle que vous spécifiez.

Action d'extraire des entités en les sélectionnant, sans utiliser la commande Extraire des entités.

Un fichier de stockage de données de nuages ​​de points créé par le gestionnaire de nuages ​​de points. Les fichiers d'index permettent au jeu d'outils AutoCAD Map 3D d'accéder plus rapidement et plus efficacement aux données des nuages ​​de points.

modèle métier Schéma spécialisé stocké dans une base de données Oracle (un modèle métier d'entreprise) ou dans un fichier de dessin ou de gabarit (un modèle métier basé sur un fichier). Les modèles métiers contiennent des classes d'objets, des règles, des relations et d'autres paramètres. Il existe des modèles industriels de l'électricité, de l'eau, des eaux usées et du gaz. Vous pouvez créer, modifier et configurer des modèles métiers à l'aide d'Autodesk Infrastructure Administrator. dessin de modèle métier Fichier DWG contenant un schéma spécialisé. Les modèles métiers contiennent des classes d'objets, des règles, des relations et d'autres paramètres. Il existe des modèles industriels de l'électricité, de l'eau, des eaux usées et du gaz. Pour partager un dessin de modèle métier avec un utilisateur AutoCAD, vous devez d'abord l'enregistrer en tant que fichier AutoCAD standard. explorateur de modèles métiers Vue du volet Modèle métier, qui s'affiche lorsque vous ouvrez un dessin de modèle métier ou un modèle métier d'entreprise. Utilisez l'arborescence pour afficher les objets qui sont stockés dans la base de données. Pour différentes exigences et plus de clarté, ces objets peuvent être regroupés en groupes d'explorateurs. Fournit une vue spécifique au modèle métier pour traiter les objets suivants : rubriques (et classes d'objets), domaines, topologies, intersections, tables système et workflows. Vous pouvez définir des explorateurs différents pour chaque modèle métier. gabarit de modèle métier Un fichier DWT contenant un schéma spécialisé. Les modèles métiers contiennent des classes d'objets, des règles, des relations et d'autres paramètres. Il existe des modèles industriels de l'électricité, de l'eau, des eaux usées et du gaz. Lorsque vous créez un dessin avec un gabarit de modèle métier, vous disposez de fonctionnalités étendues. jointure interne

Type de jointure dans lequel les enregistrements de la table principale sont affichés uniquement s'il existe un enregistrement correspondant dans la table secondaire jointe. Voir aussi jointure, jointure externe gauche.

Deux ou plusieurs conditions jointes avec l'opérateur logique Et. Un élément est sélectionné uniquement s'il remplit toutes les conditions spécifiées. Comparez avec l'union.

Emplacement où une ligne, une surface ou un solide en croise une autre de manière à avoir un ou plusieurs points en commun.

tâche (modèle métier d'entreprise)

Toutes les modifications d'un modèle métier d'entreprise peuvent être contrôlées et effectuées par des rapports précis sur les étapes de traitement appropriées, si elles sont effectuées dans une tâche. L'utilisation des tâches vous permet de contrôler la version. Un travail comprend divers états de traitement (en cours, en attente, projet). Pour chaque état de traitement, une application définit exactement quelles actions sont autorisées.

périmètre de tâche (modèle métier d'entreprise)

La zone spatiale dans laquelle un travail peut être traité. Vous pouvez utiliser des périmètres de tâche pour contrôler où les modifications de la tâche en cours sont autorisées. Les entités en dehors du périmètre de la tâche ne peuvent pas être traitées. En outre, vous pouvez définir des règles d'objet à appliquer aux objets dans le périmètre.

Une relation qui est établie entre les données d'attributs et les sources d'entités dans le but de créer une nouvelle vue des données ou pour une analyse ad-hoc.

Un format d'image raster avancé du Joint Photographics Expert Group, avec des options de compression sans perte, de compression par ondelettes, de décompression incrémentielle et de prise en charge des couleurs jusqu'à 48 bits.

Une ou plusieurs colonnes d'une table dont les valeurs sont utilisées pour identifier de manière unique un enregistrement. Pour fournir des liens utiles, une colonne clé doit contenir une valeur unique pour chaque enregistrement. Également appelé champ clé.

Une valeur stockée sur un objet qui spécifie cette valeur à faire correspondre dans le champ clé d'une table.

Dans un atlas, une vue d'ensemble de la carte entière avec les limites actuelles des tuiles affichées.

étiquette (entités géospatiales)

Texte placé sur ou à proximité des caractéristiques de la carte pour les décrire ou les identifier.

étiquette (modèle métier d'entreprise)

Dans un modèle métier d'entreprise, toutes les données d'attribut d'un objet peuvent être affichées sous forme de texte, à l'aide d'objets d'étiquette. Les entités d'étiquettes sont générées par des instructions de sélection arbitraires que vous pouvez définir. Les définitions d'étiquettes (instructions select et autres paramètres) sont stockées dans la table système TB_LABEL_DEF. Les définitions d'étiquettes peuvent être créées ou modifiées à l'aide d'Infrastructure Administrator. Les entités d'étiquettes peuvent être stylisées avec le gestionnaire d'affichage en affichant la propriété LABEL_TEXT.

définition d'étiquette (modèle métier d'entreprise)

Sélectionnez les instructions qui créent des étiquettes. La définition d'étiquette interroge les données de la base de données et spécifie le positionnement et l'orientation du texte. Ces informations sont utilisées dans le gestionnaire d'affichage pour la stylisation.

Relevé aérien LiDAR. LAS est un format de fichier standard défini par l'American Society of Photogrammetry and Remote Sensing. La norme LAS inclut la classification par points LiDAR.

La première partie d'un système de coordonnées sphériques utilisé pour enregistrer les positions à la surface de la Terre. La latitude indique la distance angulaire au nord ou au sud de l'équateur.

Une ressource qui référence une source d'objets ou une source de dessin. La couche contient des informations de style et de thème, et éventuellement une collection de plages d'échelle. Vous ajoutez une couche à votre carte à l'aide du gestionnaire d'affichage. Les types spécifiques de couches sont la couche de dessin, la couche d'entités et la couche de surface.

Fichier de définition de couche. Dans AutoCAD Map 3D toolset , fichier qui enregistre toutes les informations requises pour recréer un calque, c'est-à-dire les références aux données source et les styles qui lui ont été appliqués.

Dans un atlas, composition nommée de fenêtres et d'annotations dans l'espace papier. Il comprend le format de papier et l'échelle de sortie prévus pour le traçage et la publication.

Type de jointure où tous les enregistrements de la table principale sont affichés, qu'ils aient ou non un enregistrement correspondant dans la table secondaire jointe.

Détection de la lumière et télémétrie. Une méthode de télédétection qui peut être utilisée pour générer une image d'une surface.

Un élément de la géométrie qui relie les nœuds. Dans une topologie de polygone, un lien définit une arête de polygone. Les liens peuvent contenir des sommets et des arcs réels et peuvent être représentés sous forme de ligne, de polyligne ou d'arc.

La connexion entre un objet de dessin et ses données de base de données associées. Les données de lien sont stockées sur l'objet de dessin lié et contiennent le nom du gabarit de lien et la valeur clé utilisée pour identifier l'enregistrement associé dans la table liée. Un objet peut avoir plusieurs liens.

Structure de données qui contient les informations de chemin d'accès à une table de base de données et spécifie un ou plusieurs champs clés dans cette table.

Rendre tout ou partie d'un fichier disque en lecture seule afin qu'il ne puisse pas être modifié par d'autres utilisateurs sur un réseau. Le verrouillage d'objet s'applique aux objets en cours de modification par un autre utilisateur. Le verrouillage de fichier s'applique à des fichiers entiers, par exemple lorsqu'un utilisateur d'AutoCAD souhaite ouvrir un fichier pendant que le fichier est en cours de modification dans AutoCAD Map 3D toolset .

Un symbole tel que Et, Ou, Non, =, >, >=, < et <= utilisé pour définir des relations logiques.

topologie logique (modèle industriel)

Dans un modèle métier, description de la relation entre les objets de toutes les classes d'objets, qu'il s'agisse de classes d'objets d'attribut ou de géométrie. Les entités n'ont pas besoin d'être spatialement connectées. Une topologie logique relie des points à des points, des lignes à des lignes, des lignes à des points ou des entités attributaires à des entités d'attribution. Les réseaux de distribution sont basés sur des topologies logiques qui relient des points (nœuds) et des lignes (arêtes). Par exemple, une topologie logique peut représenter un réseau d'eaux usées ou des lignes de transmission électrique. Aussi appelé un topologie de réseau.

Les transactions de base de données qui s'étendent sur des heures, des jours ou des mois, contrairement aux transactions de base de données plus classiques qui ne durent que quelques secondes. Les transactions longues prennent en charge l'atomicité, la cohérence et la durabilité, et peuvent être validées ou annulées.

La deuxième partie d'un système de coordonnées sphériques utilisé pour enregistrer les positions à la surface de la Terre. La longitude mesure la distance angulaire à l'est ou à l'ouest du méridien principal, qui traverse Greenwich, en Angleterre.

La fenêtre qui représente une tuile de carte dans une feuille.

Ensemble de couches affichées dans un système de coordonnées et des étendues cohérents.

Une option de publication qui divise une carte en tuiles et les formate en pages avec une légende et un index/clé. Créez et modifiez des atlas à partir de l'onglet Atlas du volet des tâches.

Gère votre atlas et contient des commandes pour les créer, les modifier et les publier. Pour afficher l'atlas , cliquez sur son onglet dans le volet des tâches.

Type spécial de modèle de jeu de feuilles utilisé par un atlas pour générer des feuilles. Les tuiles de carte sont générées en fonction des propriétés d'espace réservé de la disposition et de la fenêtre.

Gère vos ressources cartographiques. Pour afficher Map Explorer , cliquez sur son onglet dans le volet des tâches.

MAPMAIN (modèle métier d'entreprise) Nom par défaut d'un utilisateur système de modèle métier d'entreprise avec des droits restreints (non administrateur). MAPSYS (modèle métier d'entreprise)

Nom par défaut du composant serveur de modèle métier d'entreprise qui stocke les paramètres d'application et les procédures stockées côté serveur. Pour utiliser un modèle métier d'entreprise, vous devez vous connecter à MAPSYS ou MAPMAIN.

Une région spécifique d'une carte (vue de l'espace objet) à utiliser sur une feuille individuelle.

Représentation systématique d'un corps sphérique, tel que la Terre, sur une surface plate (planaire). Chaque projection cartographique a des propriétés spécifiques qui la rendent adaptée à des besoins cartographiques spécifiques.

Ensemble de conditions qui spécifient la sélection d'objets de dessin à partir des dessins source. Les conditions d'une requête Carte peuvent être basées sur l'emplacement ou les propriétés d'un objet ou sur des données stockées dans le dessin ou dans une table de base de données liée.

formulaire maître-détail (modèle industriel)

Un formulaire de classe d'entités dans lequel les enregistrements associés sont affichés dans un sous-formulaire incorporé sur un ou plusieurs onglets.

Une projection cartographique, conçue par Gerhardus Mercator, dans laquelle la surface de la Terre est dessinée telle qu'elle apparaîtrait si elle était projetée sur un cylindre enroulé autour de la Terre.

Un grand cercle passant par les deux pôles, correspondant à une ligne de longitude.

Système de référence de grille militaire (MGRS)

Un système de référence de grille basé sur la projection Universal Transverse Mercator (UTM) et Universal Polar Stereographic (UPS) utilisé par l'armée américaine et l'OTAN.

Données sur les données. Dans le contexte du SIG, les métadonnées se composent d'informations qui décrivent les caractéristiques essentielles des ensembles de données géospatiales.

Caractéristiques avec des coordonnées connues, utilisées pour établir un emplacement précis et précis sur une carte.

Un objet polygone. Un polygone diffère d'une polyligne fermée en ce qu'il stocke des informations sur ses limites intérieures et extérieures.

La méthode de détermination d'un nom de tuile de carte individuelle. Les exemples incluent colonne/ligne, séquentiel et piloté par les données.

analyse de réseau, trace d'inondation de réseau

Une description de la relation spatiale entre les objets de dessin linéaire (liens et, parfois, nœuds). Par exemple, une topologie de réseau peut représenter des pipelines, des rues, des lignes de transmission électrique et des rivières.

Point unique ou point d'extrémité ou intersection d'un lien dans une topologie. Un nœud peut être représenté comme un bloc ou un objet point.

Description de la relation spatiale entre les objets ponctuels géographiques dans un dessin. Des exemples de topologies de nœuds incluent des sources ponctuelles de pollution et des panneaux de signalisation.

Dans un thème, mise à l'échelle des valeurs de données par rapport à une autre valeur de données. Un exemple courant consiste à ajuster la valeur thématique en fonction de la superficie, de la longueur ou du périmètre de l'entité.

Tous les objets de dessin qui ont été créés à l'aide d'une définition de classe d'objets spécifique. Utilisez la classification d'objets pour organiser les objets de votre dessin en fonction des caractéristiques du monde réel qu'ils représentent, telles que les routes. Les classes d'objets vous permettent de créer de nouveaux objets qui possèdent automatiquement les propriétés et valeurs appropriées pour les objets de votre dessin.

Une définition de la façon de créer un objet de dessin classé dans un dessin.Une définition de classe d'objets peut inclure des informations sur le type d'objet, les propriétés par défaut de l'objet ou les données par défaut qui doivent être attachées à l'objet.

Données d'attribut attachées à un objet et stockées dans le fichier de dessin. Comparez avec des données externes.

Consortium géospatial ouvert. Un organisme de normalisation volontaire, international et volontaire à but non lucratif qui dirige l'élaboration de normes pour les services géospatiaux et basés sur la localisation. (www.opengeospatial.org)

Jointure dans laquelle un enregistrement de la table primaire correspond à un enregistrement de la table secondaire.

Jointure dans laquelle un enregistrement de la table primaire correspond à plusieurs enregistrements de la table secondaire.

Composant d'Autodesk Infrastructure Application Extension qui implémente plusieurs protocoles de cartographie Web OpenGIS pour exposer les services offerts par le serveur aux clients OpenGIS basés sur des normes.

Fonctionnalité Oracle Spatial (OSE)

Une version antérieure de la fonctionnalité Feature Data Objects (FDO), utilisée pour stocker des cartes dans Oracle Spatial.

Fondation Géospatiale Open Source. Une fondation créée pour soutenir et créer des logiciels géospatiaux open source de la plus haute qualité. L'objectif de la fondation est d'encourager l'utilisation et le développement collaboratif de projets menés par la communauté. (www.osgeo.org)

Créer une nouvelle topologie en combinant des éléments de deux topologies distinctes. Au moins une des topologies d'origine doit être une topologie polygonale.

Dans AutoCAD Map 3D toolset , un outil qui fournit des capacités d'analyse spatiale et de données pour deux ensembles d'entités géospatiales.

Dans Autodesk Infrastructure Map Server, fichier compressé qui peut accélérer le processus de chargement des données sur le serveur. Les gros fichiers de données source peuvent être compressés dans ce format de fichier et enregistrés sur un emplacement réseau ou copiés sur un CD.

Degré de latitude qui fait le tour de la terre parallèlement à l'équateur.

Pour une topologie de réseau, une trace commence à un point spécifié, trouve la distance la plus courte vers un autre point et est basée sur la résistance (la longueur par défaut).

La possibilité de modifier les objets extraits lorsque vous êtes hors ligne, puis d'enregistrer vos modifications dans la source de données lorsque vous revenez en ligne.

Spécifie l'emplacement et la taille des éléments (fenêtres, barre d'échelle, flèche nord, légende) dans une feuille de carte.

Un bloc AutoCAD qui contient des informations de traçage telles que le texte de la page de titre, les mises en page des tracés, la légende et d'autres annotations de carte.

Ensemble de points représentés sous forme d'objet AutoCAD.

Un polygone est une zone fermée qui stocke des informations sur ses limites intérieures et extérieures, et sur d'autres polygones imbriqués à l'intérieur ou regroupés avec elle. Dans une topologie polygonale, le polygone peut être entouré de n'importe quelles lignes ou arcs du dessin. De plus, AutoCAD Map 3D toolset prend en charge un objet polygone, parfois appelé mpolygone ou polygone de mappage.

Une description de la relation spatiale entre les entités géographiques. Les topologies de polygone contiennent des liens géométriques, des nœuds et des centroïdes. Des exemples de topologies de polygones sont les cartes d'utilisation et d'occupation des sols, les limites politiques, les parcelles et les types de sols.

Propriété dont la valeur identifie de manière unique chaque entité au sein d'une classe d'entités. De nombreuses classes d'entités utilisent une seule propriété à cette fin, par exemple, FeatureId. Cependant, une classe d'entités peut avoir une liste de propriétés telles que le numéro de rue, le nom de rue et le type de rue pour identifier de manière unique une adresse de maison. Vous ne pouvez pas modifier les valeurs de clé primaire pour les données jointes.

La ligne de longitude tracée à travers Greenwich, en Angleterre, utilisée comme origine pour les mesures de longitude.

profil (modèle métier d'entreprise)

Une section longitudinale d'entités linéaires. Un profil est créé en projetant des entités sur un axe.

Paramètres définis par l'utilisateur et spécifiques à un dessin donné.

modèle de données de profil (modèle métier d'entreprise)

Un ensemble de tables système de profil et un ensemble arbitraire de classes d'entités de profil. Les tables système de profil stockent la configuration et les paramètres de base. Les classes d'objets de profil stockent les composants de chaque dessin de profil.

Un projet comprend un ou plusieurs modèles métiers. La sélection d'un projet charge tous les objets nécessaires, y compris les menus et barres d'outils appropriés, pour tous les modèles métiers de ce projet. Pour les modèles métiers d'entreprise, un projet est l'unité de workflow centrale que vous devez ouvrir pour utiliser le modèle métier d'entreprise. Pour les modèles métiers basés sur des fichiers, un projet est identique à un dessin ou gabarit de modèle métier.

Pour différents groupes d'utilisateurs, tels que EDITOR, VIEWER ou ADMIN, vous pouvez définir les projets appropriés avec des rôles et des droits respectifs dans Infrastructure Administrator.

Pour les données d'entité(s), un seul attribut d'une classe. Une classe est décrite par une ou plusieurs définitions de propriétés. Par exemple, une classe d'entités Road peut avoir des propriétés appelées Name, NumberLanes ou Location.

définition de modification de propriété

La définition des propriétés que vous souhaitez modifier lors d'une requête.

Valeurs associées à un objet géographique, telles que la profondeur de la rivière, la largeur de la route ou le diamètre de la canalisation. Dans AutoCAD Map 3D toolset , ces éléments sont représentés sous forme d'attributs de bloc, de valeurs dans des tables de données d'objets ou de valeurs dans une base de données externe liée.

Un nœud inutile dans un lien géométrique. Un pseudo-nœud peut être utilisé pour stocker des informations sur l'emplacement d'un point géographique ou pour représenter le changement d'un lien à un autre.

Pour générer une sortie à partir d'un atlas.

Pour supprimer toutes les définitions d'objet inutilisées d'un dessin ouvert.

Un ensemble d'instructions exécutables qui récupèrent des objets spécifiques. Par exemple, une requête basée sur des couches qui affiche uniquement les objets sur les couches qui contiennent les limites d'état et de district.

Ensemble de requêtes enregistrées dans un dessin. Vous pouvez ajouter, supprimer et modifier des requêtes dans la bibliothèque de requêtes .

Une séquence de propriétés d'affichage utilisée pour rendre un thème, par exemple, une séquence de couleurs, de styles de ligne ou de motifs de hachures.

Dans un thème, segment de données le long d'un continuum, comme la valeur d'une propriété, la température ou la population.

Images contenant des points individuels (appelés pixels ou cellules) avec des valeurs de couleur, disposés dans un tableau rectangulaire espacé régulièrement. Les photographies aériennes et les images satellites sont des exemples d'images matricielles utilisées dans la cartographie. Comparer avec le vecteur.

couche de surface raster

Pour un symbole, point qui contrôle la position d'un symbole sur une entité dans une carte. Le point de référence par défaut est le centre du symbole.

La préparation d'une carte à numériser en calibrant une table de numérisation pour convertir une source analogique en un fichier numérique.

La résistance est une mesure de la difficulté de parcourir un lien. La mesure de résistance par défaut est la longueur du lien. Vous pouvez définir la résistance en fonction de ce que représente le lien, comme le diamètre du tuyau ou la vitesse du trafic.

Dans une image raster, la densité de pixels par pouce (PPI) ou de points par pouce.

Dans Autodesk Infrastructure Map Server, source d'objets, source de dessin ou composant d'application stocké dans le référentiel de ressources et pouvant être réutilisé et partagé.

Dans la fonction Métadonnées, une ressource est un terme générique désignant tout type de jeu de données pour lequel AutoCAD Map 3D toolset peut générer des métadonnées. Une ressource peut être une classe d'entités, une classe d'objets, un schéma ou un fichier.

Une base de données XML qui stocke les ressources créées soit en chargeant des données basées sur des fichiers, soit en se connectant à des bases de données.

Une méthode d'édition, utilisée uniquement lorsque cela est nécessaire, qui tente de corriger les erreurs en étirant une carte pour l'adapter aux points de contrôle ou aux monuments connus.

Un thème de fonctionnalité consiste en un ensemble de règles. Chaque règle spécifie un style et une étiquette de fonction pour les fonctions qui remplissent la condition spécifiée. Vous pouvez ajouter une étiquette de légende pour fournir une description de la condition d'une règle. Lorsqu'une couche est dessinée, chaque entité est comparée aux règles dans l'ordre dans lequel elles sont répertoriées. La première règle pour laquelle l'entité remplit la condition est utilisée pour spécifier le style et l'étiquette de l'entité pour cette entité.

Une méthode ou un déclencheur qui traite les données en fonction d'algorithmes prédéfinis. Par exemple, les règles effectuent des vérifications complexes de cohérence et de dépendance lors de certains événements, par exemple avant l'insertion ou après la modification d'une fonctionnalité.

Objets qui ont été créés ou modifiés dans le dessin courant et qui sont marqués pour être enregistrés dans les dessins source.

Le rapport entre la distance sur une carte papier et la distance au sol. Si une carte papier a une échelle de 1/100 000 (également représentée par 1/100 000), alors une distance de 1 unité sur la carte papier correspond à 100 000 unités au sol. Sur une carte numérique, l'échelle représente l'échelle de la carte à partir de laquelle la carte numérique a été dérivée.

Vous pouvez définir différentes stylisations à différents seuils d'échelle. Par exemple, activez l'affichage des noms de route uniquement lorsque le facteur d'échelle du dessin est inférieur à 1:5000.

La définition de plusieurs classes d'entités et les relations entre elles. Un schéma est la description logique des types de données utilisés pour modéliser des objets du monde réel et ne fait pas référence aux instances de données réelles (une route ou une parcelle de terrain particulière). Ce sont plutôt des métadonnées.

plan de schéma (modèle métier d'entreprise)

Diagramme schématique qui représente des entités du monde réel en transformant la géométrie d'entité d'origine en un autre emplacement, par exemple en appliquant un décalage de coordonnées. Le plan de schéma représente les fonctionnalités du monde réel dans une structure claire et préserve la topologie. Un plan de schéma peut être affiché en superposition sur les entités d'origine ou dans une fenêtre secondaire. Utilisez Infrastructure Administrator pour définir des plans de schéma.

objet schématique (modèle métier d'entreprise) Objets dérivés d'objets du monde réel. Ils sont stockés dans la base de données et sont utilisés pour dessiner le plan du schéma. Chaque fonction schématique est associée à sa fonction réelle. FDS

Fichier de données spatiales. Une géodatabase open source basée sur un fichier qui peut contenir plusieurs classes d'entités ou types de données stockées dans des tables avec des attributs et une géométrie.

La version précédente du format de fichier SDF. Chaque fichier SDF 2 contenait généralement une classe d'entités ou un type de données, par exemple des points, des lignes, des polygones ou du texte.

La version actuelle du format SDF. Il s'agit du format natif pour Autodesk Infrastructure Map Server et Open Source. Chaque fichier SDF 3 peut contenir plusieurs classes d'entités ou types de données stockées dans des tables avec des attributs et une géométrie.

Un objet nommé individuel dans un jeu de feuilles qui peut être publié. Fait référence à une mise en page. Dans un fichier DWF, une présentation de tracé contenant une vue spécifique des données d'origine.

Une collection nommée de feuilles et de sous-ensembles pour la publication.

Une collection nommée de feuilles dans un jeu de feuilles. Une feuille individuelle ne peut être membre que d'un seul sous-ensemble.

Un fichier de dessin qui définit un cartouche et une présentation à utiliser dans les feuilles. Peut être spécifié pour les jeux de feuilles et les sous-jeux de feuilles.

Ensemble de serveurs qui traitent les demandes Autodesk Infrastructure Map Server.

Une application Web, installée avec Autodesk Infrastructure Map Server, pour gérer un site et ses serveurs.

L'arborescence d'Autodesk Infrastructure Studio qui affiche les ressources stockées dans le référentiel de ressources.

Dans un site, le serveur qui contient le référentiel de ressources.

Méthode de rapport de l'inclinaison de la surface sous la forme d'un rapport qui exprime la distance horizontale sur laquelle l'élévation change d'une unité linéaire. Par exemple, si le sol s'élève de 3 unités sur une distance horizontale de 15 unités linéaires (mètres ou pieds), la pente est de 5:1 (5 à 1).

Un fichier de dessin attaché à un autre dessin. L'ensemble de tous les dessins source attachés à un dessin est appelé l'ensemble de dessins. Utilisez une requête pour récupérer les objets sélectionnés à partir de plusieurs dessins source.

Terme générique utilisé pour désigner le concept mathématique de m-données dimensionnelles.

Processus de compréhension, d'extraction ou de création d'informations sur un ensemble d'objets. L'analyse spatiale comprend des techniques utilisées pour déterminer la distribution des objets sur un réseau ou une zone, et les relations entre ces objets. L'emplacement, la proximité et l'orientation des objets peuvent être analysés avec une analyse spatiale. Il est utile pour évaluer l'adéquation et la capacité, pour estimer et prédire, et pour interpréter.

Métadonnées ou paramètres généraux dans lesquels réside la géométrie d'un ensemble d'entités. En particulier, le contexte spatial comprend la définition du système de coordonnées, des paramètres sphéroïdes, des unités, des étendues spatiales, etc., pour une collection de géométries appartenant à des entités.

Informations sur l'emplacement et la forme des entités géographiques, et les relations entre ces entités.

Une base de données contenant des informations indexées par emplacement.

Une sélection d'objets qui spécifient les enregistrements à afficher dans la table ou la requête active. Lorsqu'un filtre spatial est actif, la vue des données affiche uniquement les enregistrements liés aux objets sélectionnés. Comparez avec le filtre SQL.

Index créé dans une base de données Oracle Spatial en divisant l'étendue des dessins de la base de données en tuiles rectangulaires. AutoCAD Map 3D toolset utilise l'index pour localiser la géométrie à importer.

système de coordonnées sphériques

Système de coordonnées mesuré à la surface d'une sphère et exprimé en distances angulaires. Comparer avec le système de coordonnées cartésiennes.

Une série d'expressions SQL qui spécifient les enregistrements à sélectionner dans la table ou la requête active. Lorsqu'un filtre SQL est actif, la vue de données affiche uniquement les enregistrements qui correspondent aux critères de filtre. Comparez avec le filtre spatial.

Paramètres qui spécifient comment afficher la ou les entités ou les objets de dessin dans un calque du gestionnaire d'affichage. Par exemple, un style de polygone qui rend les polygones de parcelle transparents à 50 % et qui apparaît à une échelle de 1:50000. Un ou plusieurs styles peuvent être appliqués à un seul élément.

Utilisez la bibliothèque de styles pour stocker les styles que vous utilisez fréquemment. Vous pouvez faire glisser et déposer ces styles sur n'importe quel élément de n'importe quelle autre carte d'affichage.

Processus d'attribution de caractéristiques d'affichage (telles que la couleur de ligne, le motif de ligne, la couleur de remplissage, le motif de remplissage, etc.) aux entités (points, polylignes, polygones).

Changer visuellement ou textuellement l'affichage des objets de dessin en fonction des styles attribués, plutôt que de les afficher avec leurs propriétés d'objet natives.

Un utilisateur qui contrôle les ID utilisateur, les mots de passe et l'accès aux procédures sensibles.

La distance maximale entre les sommets des polylignes 3D. Si la distance entre les sommets est supérieure à celle spécifiée, des points sont ajoutés le long de la polyligne 3D par incréments égaux qui sont inférieurs ou égaux à la distance complémentaire.

Ajoutez des sommets le long de polylignes 3D longues et contenant peu de sommets. La distance complémentaire est la distance maximale entre les sommets. Si la distance entre les sommets est supérieure à celle spécifiée, des points sont ajoutés le long de la polyligne 3D par incréments égaux qui sont inférieurs ou égaux à la distance complémentaire. Plus la distance est petite, plus le nombre de points complétés est grand.

Un réseau de données d'altitude. Le jeu d'outils AutoCAD Map 3D prend en charge les surfaces de grille raster, telles que DEM, DTED et ESRI Grid. Dans ces types de surfaces, les points d'une surface sont connectés dans une grille, qui sont ensuite utilisés pour interpoler les contours et pour générer des profils et des sections transversales. Une surface représente l'état du sol à un moment ou à un événement particulier.

Une couche dans le gestionnaire d'affichage contenant une surface raster telle qu'un modèle numérique d'altitude (DEM), un fichier de grille ESRI ou des données numériques d'altitude de terrain (DTED). Une couche de surface est importée à l'aide de Data Connect .

Type de mesure prise par un géomètre à l'aide d'une distance connue plus un décalage angulaire. Une cravate est une mesure directe, faite avec un ruban ou une chaîne. Le swing fait référence au décalage angulaire de la cravate.

Image bitmap ou vectorielle utilisée pour représenter un point.

Dans Autodesk Infrastructure Studio, collection de symboles associés. Les fichiers image sont convertis en symboles lorsqu'ils sont importés dans la bibliothèque de symboles. La bibliothèque de symboles est stockée dans le référentiel de ressources.

Terme désignant le stockage d'objets nommés, y compris les types de ligne, les calques, les styles de texte et les blocs.

Administrateur système Utilisateur de l'ensemble d'outils AutoCAD Map 3D ayant accès au module Autodesk Infrastructure Administrator. tableau

Un ensemble de données organisées en enregistrements (lignes) et en champs (colonnes). Lorsqu'un tableau est affiché dans une grille, les enregistrements s'affichent dans des lignes horizontales et les champs s'affichent dans des colonnes verticales. Chaque valeur de champ du tableau s'affiche dans une cellule.

Une fenêtre du jeu d'outils AutoCAD Map 3D qui fournit les outils dont vous avez besoin pour accomplir vos principales tâches de cartographie : création, affichage, style, analyse et publication de cartes. Le volet des tâches contient des vues à onglets : Explorateur de cartes, Gestionnaire d'affichage, Enquête et Carnet de cartes. Map Explorer vous permet de gérer les ressources que vous utilisez pour créer vos cartes. Le gestionnaire d'affichage fournit des outils pour créer des cartes et créer des styles et des thèmes. Avec Map Book , vous pouvez imprimer, publier et partager des cartes. Vous pouvez redimensionner et déplacer la palette du volet des tâches.

Un aperçu des étapes pour effectuer des tâches SIG courantes.

gabarit (modèle métier d'entreprise) Dans un modèle métier d'entreprise, disposition d'objets récurrents. L'arrangement comprend des attributs d'entités, une géométrie et une connectivité. Utilisez des modèles pour placer un arrangement d'entités en une seule étape. fichier modèle

Un fichier qui formate un autre fichier, tel qu'un fichier texte pour enregistrer les informations des objets interrogés.

Texte statique stocké dans un magasin de données SDF distinct, indépendant de la carte actuelle. Vous pouvez positionner avec précision le texte sur le calque, ainsi que styliser et faire pivoter le texte.

Un thème est un style spécial utilisé pour faire varier la stylisation en fonction de certaines propriétés des objets. Par exemple, au lieu de simplement colorer les lacs en bleu, vous pouvez varier la nuance de bleu en fonction de la profondeur du lac. Au lieu de simplement modifier la largeur de ligne des routes, vous pouvez modifier la largeur de ligne en fonction du flux de trafic.

Le processus de stylisation des caractéristiques en fonction d'une valeur d'attribut.

La méthode pour diviser une grande carte en plusieurs tuiles plus petites. Les options incluent par zone, par numéro et personnalisé.

Un rayon autour d'un nœud ou d'un objet linéaire utilisé pour rechercher des erreurs de dessin.

tolérance (nettoyage de dessin)

Distance minimale autorisée entre les objets linéaires ou les nœuds lors du nettoyage du dessin. Si deux objets ou nœuds linéaires sont séparés par une distance inférieure à la tolérance, AutoCAD Map 3D toolset corrige l'erreur.

sujet (modèle métier d'entreprise)

Ensemble de tables de classes d'entités, telles que des conteneurs, utilisées pour organiser les classes d'entités. Dans le cadre d'un transfert de données, les sujets sont totalement indépendants les uns des autres. Chaque thème peut avoir des sous-thèmes.

Pour créer une structure de données claire et transparente, vous pouvez regrouper des classes d'entités en rubriques, regrouper plusieurs rubriques en rubriques principales et définir des classes d'entités avec des sous-classes d'entités. Ces relations entre les rubriques et les classes d'entités servent uniquement d'illustration de la structure des données. Il n'y a pas nécessairement une relation réelle entre les tables.

Un ensemble de relations géométriques entre des objets de dessin, y compris des liens, des nœuds et des centres de gravité. La topologie décrit comment les lignes, les nœuds et les polygones se connectent et se rapportent les uns aux autres, et constitue la base des fonctions SIG avancées telles que le traçage de réseau, l'analyse spatiale, l'analyse de tampon, l'analyse de superposition et la dissolution d'une topologie de polygone.

vérificateur de topologie (modèle de données métier) Outil qui vérifie les topologies dans un dessin de modèle métier ou un modèle métier d'entreprise.Les résultats sont affichés dans une arborescence, affichant toutes les erreurs de fonctionnalité. requête de topologie

Extension d'une requête Map qui s'applique à une topologie chargée.

Une commande a démarré alors qu'une autre est en cours. Faites précéder les commandes transparentes d'une apostrophe.

projection cylindrique transversale

Une projection cartographique, dans laquelle la surface de la Terre est dessinée telle qu'elle apparaîtrait si elle était projetée sur un cylindre enroulé autour de la Terre dans une direction est-ouest. Comparer avec la projection cylindrique.

Fichier avec l'extension .udl qui inclut le nom et l'emplacement de la table de base de données et le logiciel utilisé pour créer le fichier. Windows utilise un fichier UDL pour identifier une source de données. À l'aide des informations contenues dans ce fichier, des programmes tels que AutoCAD Map 3D toolset peuvent afficher et mettre à jour les données à partir de bases de données externes.

Deux ou plusieurs lignes dans une tolérance spécifiée l'une de l'autre qui ne se rencontrent pas.

Deux ou plusieurs conditions jointes à l'opérateur logique Ou. Un élément est sélectionné uniquement s'il répond à au moins un des critères spécifiés. Comparer avec intersection (expression).

Réseau national des États-Unis (USNG)

Un système de référence de grille basé sur la projection Universal Transverse Mercator (UTM) pour les États-Unis.

Projection de Mercator transverse universelle (UTM)

Une implémentation spécifique de la projection Mercator, conçue pour une utilisation dans le monde entier.

Un calcul mathématique d'un objet avec une direction et une longueur précises. Les données vectorielles sont stockées sous forme de coordonnées X,Y qui forment des points, des lignes et des zones. Comparer avec raster.

Fonction de base de données qui permet de stocker et de suivre plusieurs copies d'un jeu de données spatiales par date de création, données de modification, etc.

Une augmentation de l'échelle verticale par rapport à l'échelle horizontale, utilisée pour rendre les changements d'altitude plus faciles à différencier.

fenêtre (modèle métier d'entreprise) Zone d'intérêt pour le processus de génération graphique. Une fenêtre de modèle métier d'entreprise est un filtre spatial sur la carte. fenêtre (espace papier)

Une vue de l'espace objet à partir d'une mise en page.

Un fichier image à plusieurs résolutions compressé à l'aide d'une compression avec perte qui permet aux grands graphiques de se charger beaucoup plus rapidement en raison de la réduction de la taille du fichier. La compression par ondelettes est basée sur un algorithme mathématique dans lequel les images graphiques peuvent être réduites à une petite fraction de leur taille d'origine.

La suppression de points le long d'une polyligne 3D sélectionnée, qui peut représenter un contour. Les facteurs de désherbage déterminent le nombre de points supprimés. Vous pouvez utiliser le désherbage pour réduire la quantité d'informations ponctuelles extraites des contours qui peuvent ne pas être nécessaires pour générer une surface précise.

Vous pouvez utiliser les paramètres de facteur de généralisation pour réduire les points redondants le long des polylignes 3D en ignorant les sommets proches les uns des autres ou le long d'une ligne droite. Une distance et un angle de déviation plus importants élimineront un plus grand nombre de points. La distance est une mesure absolue et l'angle est mesuré en degrés. Plus la valeur de distance est élevée, plus le nombre de points sarclés est important. Les facteurs de désherbage doivent être inférieurs aux facteurs de supplémentation.

Un point est désherbé en calculant sa position par rapport aux sommets avant et après lui. Si la longueur entre ces trois points est inférieure à la valeur de la longueur de désherbage et que l'angle de déviation est inférieur à la valeur de l'angle de désherbage, alors le point central n'est pas ajouté au fichier de données de contour.

Service de fonctionnalités Web. Un service web basé sur le cahier des charges défini par l'OGC. Agit comme une source de données sur les caractéristiques.

Service de carte Web. Un service web basé sur le cahier des charges défini par l'OGC. Génère une image (par exemple, une image PNG ou JPG) de données géospatiales.

workflow (modèle métier d'entreprise)

Un guide pour l'utilisateur à travers des tâches telles que l'acquisition, l'analyse et les rapports.

Un ensemble automatisé de tâches qui peuvent être organisées pour s'exécuter en série ou en parallèle. La sortie d'une tâche peut être utilisée comme entrée d'une autre tâche. L'utilisateur peut configurer graphiquement la séquence et les paramètres d'exécution.

Une seule étape dans un workflow qui exécute une commande ou un ensemble de commandes.

Une relation entre les activités telle que la sortie d'une activité est utilisée comme entrée d'une autre.

Contient les commandes et les outils pour des tâches spécifiques. L'espace de travail de dessin 2D est adapté aux personnes familiarisées avec le ruban AutoCAD. L'espace de travail Planification et analyse est optimisé pour l'utilisation du jeu d'outils AutoCAD Map 3D . L'espace de travail Maintenance est conçu pour travailler avec des modèles métiers d'entreprise. L'espace de travail Map Classic est un espace de travail de menu pour les utilisateurs hérités.

Pour modifier votre espace de travail, cliquez sur le nom de l'espace de travail actuel dans la barre d'état et sélectionnez un autre espace de travail dans la liste.

Pour modifier l'agrandissement de l'affichage afin qu'il se concentre sur des zones progressivement plus petites (lorsque vous effectuez un zoom avant) ou des zones plus grandes (lorsque vous effectuez un zoom arrière) d'une image.

Pour agrandir un dessin en fonction de son étendue afin que la vue affiche la plus grande vue possible de tous les objets spatiaux.


4 réponses 4

Une approche plus moderne consisterait à implémenter cela via des shaders géométriques. Cela fonctionnerait pour OpenGL 3.2 et supérieur dans le cadre des fonctionnalités de base, ou pour OpenGL 2.1 avec l'extension GL_EXT_geometry_shader4.

Cet article contient toute la théorie pertinente : le dessin filaire basé sur des shaders. Il fournit également un exemple d'implémentation de la technique la plus simple en GLSL.

Voici mon propre essai, essentiellement un portage de leur implémentation pour OpenGL 3.3, limité aux primitives triangulaires :

Vertex shader : (remplacez les entrées par tout ce que vous utilisez pour transmettre les données de vertex et les matrices m, v et p)


1. INTRODUCTION

Les espèces se redistribuent à l'échelle mondiale en réponse aux changements environnementaux en cours, ce qui a un impact sur les fonctions et les services écosystémiques (Pecl et al., 2017 Poloczanska et al., 2013 ). À mesure que les espèces se redistribuent, de nouvelles interactions biotiques surviennent sous forme de compétition, de mutualisme ou de prédation (Mitchell et al., 2006 Woodward et al., 2010 ). L'établissement réussi d'une espèce dans un nouvel environnement dépend de sa capacité à se nourrir d'un nouveau bassin de proies et à échapper à la prédation. Pour maintenir un apport alimentaire suffisant dans un nouvel écosystème, une espèce devra renforcer les interactions alimentaires existantes ou en initier de nouvelles au sein du pool d'espèces locales (Lurgi, López et Montoya, 2012). Étant donné que les espèces de différents groupes taxonomiques et fonctionnels se redistribuent avec un rythme et un succès variables (Lenoir et al., 2020 Poloczanska et al., 2013 ), les écosystèmes sont susceptibles d'être composés d'espèces qui ne cohabitaient pas auparavant, ce qui peut entraîner de nouvelles interactions alimentaires et configurations du réseau trophique (Bartley et al., 2019 Kortsch, Primicerio, Fossheim, Dolgov, & Aschan, 2015 Montoya & Raffaelli, 2010).

Les interactions alimentaires réussies entre les espèces coexistantes dépendent de plusieurs traits caractérisant le consommateur et la ressource. Des exemples notables d'appariement des traits consommateurs-ressources sont fournis par des plantes coévoluées et des espèces de pollinisateurs, où la longueur du bec d'un colibri ou la taille de la langue d'un bourdon correspond à la longueur de la corolle d'une fleur (Harder, 1985 Ranta & Lundberg, 1980 Weinstein & Graham, 2017). Dans les écosystèmes marins, les prédateurs sont généralement plus gros que leurs proies (Brose et al., 2006), et ces dernières peuvent échapper ou résister aux attaques des prédateurs en nageant plus vite ou en investissant dans des structures de protection, entre autres stratégies défensives. Cependant, alors que la taille corporelle est une caractéristique bien étudiée déterminant les réseaux trophiques structurés en taille dans les écosystèmes marins (Andersen, 2019 Cohen, Pimm, Yodzis et Saldana, 1993 Woodward et al., 2005), d'autres traits tels que le type de mouvement, le métabolisme et les structures de défense physique ont reçu moins d'attention dans les analyses des réseaux trophiques. Ces traits peuvent être des moteurs importants de la structure du réseau trophique (Brose et al., 2019). Les traits qui déterminent la structure du réseau trophique peuvent être révélés par des analyses des interactions prédateur-proie existantes (Laigle et al., 2018 ). Les analyses des interactions existantes médiées par les traits dans les réseaux trophiques peuvent également être utilisées pour déduire des liens d'alimentation potentiels entre les espèces coexistantes (Albouy et al., 2019 Pellissier et al., 2018 ). De plus, les caractéristiques des espèces peuvent être utilisées pour prédire les interactions alimentaires entre les espèces qui ne coexistent pas actuellement, mais qui devraient coexister à l'avenir en raison du changement et de la redistribution en cours de l'aire de répartition des espèces (Albouy et al., 2014 Gravel, Poisot , Albouy, Vélez, & Mouillot, 2013 ).

Cette boréalisation rapide pourrait avoir des conséquences profondes sur la structure et le fonctionnement de l'écosystème de la mer de Barents, car les traits des espèces boréales et les stratégies d'histoire de vie diffèrent de ceux de leurs homologues arctiques. Par exemple, les communautés de poissons arctiques sont caractérisées par de petites espèces benthivores tandis que les espèces boréales entrantes sont caractérisées par une grande taille corporelle et un régime alimentaire généraliste (Frainer et al., 2017 ). En raison de leur régime alimentaire varié, les espèces boréales entrantes modifient la structure du réseau trophique arctique en augmentant le nombre d'interactions alimentaires et la connectivité entre les compartiments benthique et pélagique (Kortsch et al., 2015 ). Cependant, l'évaluation ci-dessus du changement structurel du réseau trophique est limitée par les informations empiriques disponibles sur les liens d'alimentation documentés dans la littérature, et ne prend pas en compte les nouvelles interactions potentielles d'alimentation entre les nouvelles espèces coexistantes. Les espèces généralistes sont plus susceptibles de créer de nouvelles interactions alimentaires lors de la redistribution dans un écosystème où elles étaient auparavant absentes et, comme elles le font, ont le potentiel de recâbler les réseaux trophiques (Bartley et al., 2019 ).

Dans cette étude, nous utilisons un réseau trophique étendu et résolu spatio-temporellement de l'écosystème marin de la mer de Barents, couplé à une base de données de traits inter-organismes, pour prédire les interactions alimentaires entre les espèces qui pourraient coexister récemment ou plus fréquemment sous des espèces. redistribution. Sur la base d'une technique d'appariement des traits, nous (a) identifions quels traits structurent les interactions alimentaires dans le réseau trophique de la mer de Barents (b) déduisons les interactions alimentaires les plus probables des espèces boréales entrantes dans le réseau trophique arctique et (c) quantifions comment cette boréalisation et l'émergence de nouvelles interactions alimentaires potentielles, jusqu'alors non documentées dans le réseau trophique de la mer de Barents, affecte les propriétés structurelles du réseau trophique arctique.


Redistribution des polygones : compléter et remplir la zone spécifique avec des polygones de taille spécifique - Systèmes d'Information Géographique

La durabilité urbaine exprime le niveau de conservation d'une ville tout en vivant une ville ou en consommant ses ressources urbaines, mais la mesure de la durabilité urbaine dépend de ce qui est considéré comme d'importants indicateurs de conservation en plus des niveaux de consommation autorisés conformément aux critères adoptés. Ce critère doit avoir des facteurs communs qui sont partagés pour tous les membres testés ou les villes à évaluer comme dans ce cas particulier pour Abu Dhabi, mais aussi avoir des facteurs spécifiques qui sont liés au lieu géographique, à la communauté et à la culture, c'est-à-dire les mesures de la durabilité urbaine spécifique au climat, à la communauté et à la culture du Moyen-Orient où les analyses vectorielles et raster SIG ont un rôle ou ajoutent une valeur dans les mesures ou le classement de la durabilité urbaine sont prises en compte ici. Des scénarios ont été testés à l'aide de divers types de données SIG pour reproduire l'histoire urbaine (période de dix ans), l'état actuel et l'avenir attendu des facteurs de réglage de la ville d'Abou Dhabi en fonction du climat, des besoins de la communauté et de la culture. Les ensembles de données SIG vectoriels ou raster utiles qui sont liés à chaque scénario ont été sélectionnés et analysés dans le sens de comment et dans quelle mesure cela peut bénéficier au classement de la durabilité urbaine dans les tests de quantité et de qualité, ceci en plus d'évaluer la nature, le type et le format des données appropriées , les règles de topologie importantes à considérer, les attributs utiles à ajouter, les relations qui doivent être maintenues entre les types de données d'une géobase de données, et spécifier son utilisation dans un test de scénario spécifique, puis définir des poids pour chaque type de données représentant certains éléments d'un phénomène lié au facteur d'aptitude urbaine. Les résultats de l'évaluation du rôle de l'analyse SIG ont fourni des spécifications de collecte de données telles que les mesures d'exactitude fiables pour un certain type d'analyse fonctionnelle SIG utilisée dans des tests de scénario de classement de durabilité urbaine. Cet article reflète les résultats antérieurs de la recherche menée pour tester l'évaluation multidisciplinaire de la durabilité urbaine à l'aide de différentes métriques d'indicateurs, qui mettent en œuvre l'analyse SIG vectorielle et l'analyse SIG raster comme outils de base pour aider à l'évaluation et à l'augmentation de sa fiabilité en plus d'évaluer et de décomposer il, après quoi une mise en œuvre hypothétique du modèle d'évaluation choisi représenté par divers scénarios a été mise en œuvre sur les facteurs de durabilité urbaine prévus pendant une certaine période de temps pour évaluer le degré futur attendu de durabilité urbaine et sortir des conseils associés à des scénarios pour assurer l'écart remplissage et durabilité urbaine future relativement élevée. Les résultats que cet article reflète se concentrent sur les éléments de l'analyse SIG vectorielle et matricielle qui aident à la bonne évaluation de la durabilité urbaine dans le modèle choisi, la fiabilité des données spatiales collectées, l'analyse sélectionnée et les informations spatiales résultantes. À partir de la sélection de certains indicateurs importants pour composer le modèle qui incluent la culture régionale, le climat et les besoins de la communauté, un exemple de ce qui a été utilisé est la demande et la consommation d'énergie (systèmes de refroidissement). Ainsi, ce facteur est lié au climat et il est spécifique à la région car la température varie autour de 30-45 degrés centigrades dans les zones urbaines, les polygones SIG 3D des données de construction utilisés pour analyser le volume des bâtiments, les attributs "hauteurs de construction", estimer le nombre d'étages de l'équation, après que la demande d'énergie a été calculée et la consommation pour le volume de l'unité, et comparée dans un scénario avec un approvisionnement énergétique durable possible ou en utilisant différents systèmes de refroidissement respectueux de l'environnement, ceci est suivi par le calcul des effets du système de refroidissement sur une unité de surface sélectionnée pour être de 1 km², combiné avec le niveau de verdure et d'espace ouvert, représenté par les polygones de parcs, les polygones d'arbres, les zones vides, les polygones de piétons et les polygones de surface de route. (les mesures initiales ont montré que la consommation du système de refroidissement peut être réduite d'environ 15 à 20 % avec des distributions de bâtiment bien planifiées, des espaces appropriés et l'utilisation de produits et de matériaux de construction respectueux de l'environnement, les niveaux de température ont également été combinés dans le scénario extrait des images satellite comme interprété à partir des bandes thermiques 3 fois au cours de la période d'évaluation. D'autres exemples d'évaluation de l'analyse SIG de la durabilité urbaine ont eu lieu, notamment la productivité des déchets, certains effets des gaz à effet de serre mesurés par l'intensité des polygones routiers et la proximité des zones d'habitation, les zones industrielles comme défini à partir de cartes thématiques d'occupation des sols produites à partir d'images satellites classifiées, puis des vecteurs ont été créés pour participer à la définition de leur rôle dans les scénarios. activités de construction, la proximité des aéroports et des autoroutes. L'évaluation a étudié les mesures prises par les urbanistes pour réduire la dégradation ou la gérer correctement. Enfin, en guise de conclusion, des tableaux ont été présentés pour refléter les résultats du scénario en combinaison avec les types de données SIG, les types d'analyse et le niveau de fiabilité des données SIG pour mesurer le niveau de durabilité d'une ville en fonction des demandes culturelles et régionales.


Types d'unités cartographiques

Les sols diffèrent par la taille et la forme de leurs zones, par le degré de contraste avec les sols adjacents et par les relations géographiques. Quatre types d'unités cartographiques sont utilisées dans les études pédologiques : les consociations, les complexes, les associations et les groupes indifférenciés.

Dans la plupart des unités cartographiques, il existe des zones de sol qui ne répondent pas à tous les critères taxonomiques du sol (séries ou taxons supérieurs) utilisés pour nommer l'unité cartographique. Cependant, étant donné que ces sols ont des propriétés similaires à celles des sols nommés et s'interprètent de la même manière pour les utilisations dominantes des terres, ils sont inclus dans la composante nommée. Ils sont appelés sols similaires ou non contrastés. A l'inverse, les composants mineurs et les sols sans nom qui s'interprètent différemment pour les usages majeurs, qu'ils soient bien adaptés (moins limitatifs) ou mal adaptés (plus limitatifs), sont appelés sols dissemblables ou contrastés.

La quantité totale de composants mineurs dissemblables dans une unité cartographique ne dépasse généralement pas environ 15 % s'ils sont limitatifs et 25 % s'ils ne sont pas limitatifs. Une seule composante limitante dissemblable ne dépasse généralement pas 10 % si elle est très contrastée.

Dans la plupart des cas, les unités de carte pédologique peuvent être délimitées sous forme de polygones. Cependant, dans certains cas, un polygone ne peut pas être dessiné pour se conformer aux normes cartographiques en raison de contraintes de taille ou de forme. Dans ces cas, des lignes ou des points peuvent être utilisés pour désigner les unités cartographiques. Si cela est nécessaire, la faible largeur ou la petite taille est incluse dans la description de l'unité cartographique pour indiquer la nature des sols du paysage.

Associations

Dans une consociation, les zones délimitées sont dominées par un seul composant du sol (ou zone diverse). Généralement, au moins la moitié des pédons de chaque délimitation appartiennent aux mêmes taxons du sol que le sol nommé. Le reste de la délimitation se compose principalement de sol si similaire au sol nommé que les principales interprétations ne sont pas significativement affectées. La composante unité cartographique est donc constituée du sol répondant aux critères de la classe taxonomique (série ou taxon supérieur) utilisé pour nommer l'unité cartographique plus des sols similaires. Le sol d'une association peut être identifié à n'importe quel niveau taxonomique.

Une consociation qui porte le nom d'une zone diverse (comme un affleurement rocheux) se compose principalement de ce type de zone, et les composants mineurs présents n'affectent pas de manière significative l'utilisation de l'unité cartographique. En général, moins d'environ 15 pour cent de toute délimitation est du sol ou moins d'environ 25 pour cent est d'autres types de zones diverses. Les pourcentages peuvent varier en fonction du type de zone diverse et du type, de la taille et du motif des composants mineurs.

Complexes

Les complexes se composent d'au moins deux composants majeurs dissemblables qui se produisent selon un motif se répétant régulièrement ou selon un motif imprévisible. Les principales composantes d'un complexe ne peuvent pas être cartographiées séparément à une échelle d'environ 1:24 000 (fig. 4-4). Typiquement, chaque composant majeur se produit dans chaque délimitation, bien que les proportions puissent varier sensiblement d'une délimitation à l'autre. Les composants principaux sont suffisamment différents les uns des autres en termes de morphologie ou de comportement pour que l'unité cartographique ne puisse pas être une consociation.

Les associations

Les associations se composent d'au moins deux éléments majeurs dissemblables se produisant de façon régulière et répétitive dans le paysage. Les principaux composants d'une association peuvent être séparés à une échelle d'environ 1:24 000, mais en raison de l'utilisation des terres ou des besoins des utilisateurs, la conception de l'unité cartographique intègre le modèle prévisible et répétitif d'occurrence du sol. De nombreuses cartes pédologiques générales utilisent des associations de sols car elles sont à des échelles bien inférieures à 1:24 000 et ne peuvent représenter que les paysages caractéristiques des sols associés, et non les sols individuels (fig. 4-5).Les composants principaux sont suffisamment différents en morphologie ou en comportement pour que l'unité cartographique ne puisse pas être une consociation.

Groupes indifférenciés

Un groupe indifférencié est une unité cartographique de sols dissemblables qui ne sont pas systématiquement associés géographiquement et, par conséquent, n'apparaissent pas toujours ensemble dans la même délimitation d'unité cartographique. Ces composants sont inclus dans la même unité cartographique nommée car l'utilisation et la gestion sont identiques ou très similaires pour les utilisations courantes. En général, une caractéristique commune en dehors du sol lui-même, telle que la pente, la pierre ou les inondations, détermine l'utilisation et la gestion. Si deux ou plusieurs sols très escarpés qui sont géographiquement séparés sont si similaires dans leurs potentiels d'utilisation et de gestion que la définition de deux ou plusieurs unités cartographiques supplémentaires ne servirait à rien, ils peuvent être placés dans la même unité. Chaque délimitation a au moins un des composants principaux et certains peuvent les avoir tous.


Exemple

Dans cet exemple, l'entrée était la forme "A". Dix points ont été placés manuellement et des cercles minimaux couvrant l'intersection de la zone avec les cellules de Voronoi ont été calculés.

J'étudie actuellement l'approche basée sur la recherche des centres x[i], y[i] et le calcul des rayons r[i] avec cet algorithme (l'espace de recherche est réduit de n et produit toujours une solution acceptable).


5 CONCLUSIONS ET IMPLICATIONS POUR LA GESTION

Nos résultats donnent un aperçu de la génomique des populations de troupeaux indigènes et réintroduits, des contributions génétiques des efforts de translocation passés et des stratégies pour les futurs efforts de restauration du mouflon d'Amérique. Cette recherche sert d'exemple de la façon dont les analyses génomiques peuvent fournir des informations concernant les résultats génétiques des approches de gestion précédentes et éclairer les décisions futures. S'appuyant sur d'autres études qui ont tiré des conclusions de quelques populations seulement ou de marqueurs génétiques limités, notre conception d'étude a maximisé la compréhension d'une étude d'observation en utilisant un échantillonnage standardisé de quatorze troupeaux de mouflons d'Amérique avec des histoires de gestion différentes réparties dans la région nord des montagnes Rocheuses, un ensemble standardisé de marqueurs SNP et une suite d'outils analytiques contemporains. La contribution génétique réussie de la plupart des efforts de réintroduction et d'augmentation évalués dans cette étude dans le contexte de la lutte continue de la conservation du mouflon des Rocheuses suggère qu'il existe de multiples influences interagissant sur le succès de la restauration. Non seulement existe-t-il une incertitude quant à la façon dont les attributs génétiques affectent la performance de la population, mais les facteurs spécifiques à l'origine de la tendance de la population et de la démographie sont également souvent peu clairs. Ainsi, la gestion génétique devrait généralement être intégrée à la planification de la conservation avec d'autres considérations de gestion (UICN/SSC, 2013 Ralls et al., 2017 ). L'évaluation de plusieurs attributs de population pendant les efforts de restauration, tels que la génétique, les schémas migratoires, les causes de mortalité et les maladies, peut permettre un cadre de gestion adaptative et améliorer la longévité des populations gérées (UICN/SSC, 2013). Les données génomiques seules ne peuvent pas dicter les décisions concernant la population et la gestion génétique, mais peuvent plutôt être intégrées aux jugements de gestion quant à la génétique des populations qu'il est important de conserver et ce qui devrait être construit pour l'avenir. Nos résultats démontrent que les analyses génomiques sont un outil pour évaluer les effets génétiques des translocations et planifier la gestion génétique future de petites populations fragmentées.


Remplir un plan occlus avec le plus petit nombre de rectangles

J'ai un problème spécifique que je vais essayer de décrire aussi clairement que possible.

J'ai une région rectangulaire définie sur un plan cartésien, et dans cette région il y a d'autres sous-régions rectangulaires données qui sont décrites en termes de leurs 4 sommets, c'est-à-dire <(x1, y1), (x1, y2), (x2, y1), (x2, y2)>, de sorte que ces régions forment des « occlusions » sur le plan. Ces régions ne se chevauchent pas, mais elles peuvent former des polygones plus complexes lorsque des rectangles de tailles différentes adjacents les uns aux autres semblent joints.

voici une illustration :

Je m'intéresse à l'espace entre ces formes et à la façon de définir l'espace de la même manière que les occlusions sont définies, c'est-à-dire comme un ensemble de rectangles. En particulier, je veux que la définition soit optimisée pour que l'espace soit décrit en utilisant le plus petit nombre possible de rectangles. Par exemple, un rendu incomplet pourrait ressembler à ceci :

Quelqu'un peut-il suggérer une voie à suivre avec cela? Comment puis-je faire en sorte que l'ensemble de sommets d'origine (décrivant les rectangles noirs) génère l'ensemble «complémentaire» de sommets (rectangles rouges) de sorte que le nombre de rectangles rouges soit minimal ?

Je soupçonne que c'est une variante d'un "problème d'emballage", mais j'ai le sentiment que cela pourrait être assez simple.


Méthodologie d'estimation des déchets

Estimations des déchets de volaille

Pour calculer l'univers des déchets de volaille, EWG a utilisé les estimations les plus élevées au niveau du comté trouvées dans le recensement agricole de l'USDA entre 2007 et 2012 pour « Pullet », « Dinde », « La couche » et « Poulet à griller ». Ces chiffres au niveau du comté ont ensuite été répartis uniformément par le nombre de poulaillers associés à une exploitation individuelle, dans le comté pour chaque catégorie de volaille (comme documenté par Waterkeeper Alliance). Les productions de fumier ont été calculées à l'aide du type et du nombre de volailles spécifiques du Manuel des produits chimiques agricoles de la Caroline du Nord de 2016, en particulier du chapitre IV-Utilisation des engrais, page 62, « Taux de production de fumier de bétail et de volaille et teneur en éléments nutritifs » (voir la figure 1 ci-dessous).

Figure 1- Volume et poids du fumier dans les systèmes de production animale typiques de la Caroline du Nord

Estimations des déchets porcins

Pour calculer l'univers des déchets porcins, EWG a utilisé les données de permis du Département de la qualité de l'environnement de la Caroline du Nord pour déterminer le type et le nombre d'animaux. Les sorties de fumier ont été calculées à l'aide du type et du nombre spécifiques du Manuel des produits chimiques agricoles de la Caroline du Nord de 2016, en particulier du chapitre IV-Utilisation des engrais, page 62, « Taux de production de fumier de bétail et de volaille et teneur en éléments nutritifs ». Pour les types d'animaux qui ne figuraient pas dans le Manuel des produits chimiques agricoles de la Caroline du Nord de 2016, EWG a utilisé des mesures de fumier pour un type d'animal similaire. Cela a été fait pour les porcs - verrat/étalon, les porcs - les cochettes et les porcs - autres (voir la figure 2 ci-dessous).

Figure 2- - Volume et poids du fumier dans les systèmes de production animale typiques de la Caroline du Nord

Estimations des déchets de bétail

Pour calculer l'univers des déchets de bétail, EWG a utilisé les données de permis du Département de la qualité de l'environnement de Caroline du Nord pour déterminer le type et le nombre d'animaux. Les sorties de fumier EWG ont été calculées à l'aide du type et du nombre spécifiques du Manuel des produits chimiques agricoles de la Caroline du Nord de 2016, en particulier du chapitre IV-Utilisation des engrais, page 62, « Taux de production de fumier de bétail et de volaille et teneur en éléments nutritifs ». Pour les types d'animaux qui ne figuraient pas dans le Manuel des produits chimiques agricoles de la Caroline du Nord de 2016, EWG a utilisé des mesures de fumier pour un type d'animal similaire. Cela a été fait pour les bovins - vaches taries (voir la figure 3 ci-dessous).

Figure 3- - Volume et poids du fumier dans les systèmes de production animale typiques de la Caroline du Nord

Les chercheurs d'EWG et de Waterkeepers ont créé les cartes en exploitant diverses données géographiques fédérales et étatiques et en analysant des photographies aériennes à haute résolution. Les images aériennes ont permis aux chercheurs de quantifier la longueur et la largeur des fosses à déchets porcins et de déterminer les emplacements et le nombre de poulaillers dans les exploitations avicoles.

Les chercheurs se sont appuyés sur des données gouvernementales et universitaires pour compléter ces analyses.

L'étude EWG-Waterkeepers confirme et développe des recherches antérieures pour parvenir à une conclusion inéluctable : les opérations d'alimentation animale dégradent la qualité de vie de centaines de milliers de résidents ruraux.

Pour protéger les citoyens de la Caroline du Nord, ainsi que leurs paysages et leurs ressources naturelles, les décideurs doivent exiger plus de responsabilité et mettre en place une réglementation plus efficace de l'élevage industriel.

Vous trouverez ci-dessous quelques-uns des résultats alarmants nouvellement disponibles générés à partir des cartes EWG – Waterkeeper :


Voir la vidéo: capsule 2 chapitre sur laire des polygones (Octobre 2021).