Suite

Openlayers créant un RegularPolygon trop petit puis renvoient false


Mon projet doit utiliser imagelayer pour afficher la carte, il peut créer une boîte sur la carte, la boîte sera une zone pour placer le marqueur de périphérique sur le dessus, mais lorsque la boîte est trop petite, il y aura un bogue dans le projet…, il y en a donc quelqu'un qui peut me dire comment éviter que cela se produise ?

Le code est ci-dessous :

// map init $map = new OpenLayers.Map("gmap"); $map.addControl(new OpenLayers.Control.MousePosition()); //ajouter un calque de base $map.addLayers([new OpenLayers.Layer.Image( 'Main Layer', 'images/ec/area/area1.jpg">

Dois-je vérifier si la case est trop petite puis la retirer ?

Ou comment empêcher la boîte de création lorsque la boîte est trop petite ?


Mon ami Chris m'aide à résoudre le problème et la réponse sera comme ceci : http://jsfiddle.net/v18kuxgf/

polygonLayer.events.register('featureadded', null, function(event) { var feature = event.feature, geometry = feature.geometry; if (geometry.getArea() < 2500) { alert('Box trop petite pour créer ! '); polygonLayer.removeFeatures(feature); } });

Comment rendre des modèles météorologiques interactifs entièrement dans le navigateur

Les passionnés de météo, les météorologues et les chasseurs de tempêtes connaissent la myriade de sites Web de visualisation de modèles météorologiques disponibles sur le Web. Ces plates-formes vous permettent d'afficher divers paramètres, niveaux et heures de prévision de dizaines de modèles météorologiques différents. Par exemple, lors de la préparation d'une journée de chasse aux tempêtes, un chasseur peut examiner quelques paramètres pour une certaine zone - le point de rosée le matin, le CAPE plus tard dans la journée et la réflectivité simulée du HRRR l'après-midi. Des menus, des boutons et des curseurs sont généralement fournis pour changer les heures de prévision, les modèles et les paramètres.

En règle générale, tous ces visualiseurs de modèles météorologiques sont simplement des moyens pour l'utilisateur d'accéder à des modèles météorologiques non spatiaux pré-rendus, bien que les données d'origine soient de nature géospatiale. Bien que les interfaces diffèrent, de nombreuses choses sont cohérentes dans les visionneuses de modèles météorologiques :

  • Les régions géographiques sont fixes. Vous ne pouvez afficher que des zones prédéfinies, telles qu'une liste de villes, d'états ou de régions. Les images de sortie sont également de taille fixe. Quelques visionneuses vous permettent de zoomer sur certaines zones et d'attendre un nouveau rendu.
  • Les couches géographiques et les informations sont rares ou inexistantes. Vous pouvez n'avoir que des routes ou des comtés visibles au-dessus de l'image du modèle météorologique, ce qui peut rendre des zones spécifiques difficiles à localiser.
  • De nombreux fournisseurs ont des visionneuses qui ne sont généralement pas interrogeables, ce qui signifie que pour obtenir la valeur réelle d'un point donné, vous devez comparer la couleur des données à la légende.
  • Les combinaisons de calques de modèle et les schémas de couleurs sont statiques. Vous ne pouvez pas superposer, par exemple, des lignes de vent à une certaine hauteur sur une autre variable, à moins que le fournisseur n'ait rendu cette combinaison disponible.

Bien que de nombreux fournisseurs aient apporté un soin et une réflexion sérieux à la présentation des données, les lacunes susmentionnées peuvent être importantes et aggravantes dans certaines circonstances. Par exemple, évaluer les totaux de neige prévus en terrain montagneux peut être incroyablement difficile si vous n'avez que les limites du comté avec lesquelles vous orienter, étant donné que les totaux de neige peuvent varier de quelques dizaines de pouces sur quelques kilomètres seulement.

Même en tant que prévisionniste diplômé en géographie, j'ai du mal à extraire des données utiles de ce graphique. En regardant l'état du Colorado :

  1. Où est Steamboat par rapport à cette isobande jaune dans le nord du Colorado ? C'est dans le bleu ou dans le vert ? (ce serait la différence entre 2" et 6" de neige).
  2. Sur la I-70, comment la répartition des chutes de neige change-t-elle de l'est du col Vail à l'ouest ?
  3. Quelle quantité de neige la chaîne Gore reçoit-elle par rapport à la chaîne Tenmile à son sud immédiat ?

Si vous faites suffisamment de prévisions dans le Colorado, vous finirez par mémoriser la relation entre les contours du comté et la chaîne de montagnes, car c'est généralement tout ce avec quoi vous devez travailler lorsque vous examinez la répartition de la météo à travers l'État sur de nombreux téléspectateurs de modèles. .

Cela dit, il est important de mentionner les avantages de ces plates-formes, le plus évident étant l'utilisation d'images statiques pré-rendues. Celles-ci sont rapides et il est facile de charger toutes les heures de prévision d'un modèle en quelques secondes, et vous pouvez souvent facilement demander au serveur de générer un GIF animé des données. Les régions fixes empêchent une « abus » des données, comme un zoom avant sur une résolution supérieure à celle pour laquelle le modèle météorologique est adapté. Ces deux facteurs permettent une visualisation cohérente du modèle météorologique, ce qui est utile si vous téléchargez les images et les archivez à des fins de comparaison ou de redistribution.


Applicabilité des bibliothèques de cartographie Web open source pour la création de clients SIG Web massifs

Les capacités croissantes des navigateurs Web et la diffusion croissante de JavaScript ont un impact sur le développement de systèmes SIG basés sur le Web. Alors que dans les applications SIG Web traditionnelles, le composant côté client n'est responsable que de la création de modèles de représentation, les bibliothèques JavaScript modernes géographiquement activées ont des capacités étendues, ce qui les rend capables d'effectuer des tâches étendues, telles que des analyses géographiques complexes. Cet article identifie les bibliothèques les plus capables de servir de base à un client SIG Web (Cesium, Leaflet, NASA Web World Wind, OpenLayers 2 et OpenLayers 3) et les compare. Les bibliothèques sont comparées par leur couverture d'entités SIG et certaines mesures de qualité. OpenLayers 3 est identifié comme étant la bibliothèque la plus performante en prenant en charge près de 60% des fonctionnalités SIG examinées, sa petite taille et sa courbe d'apprentissage modérée. Pour comparer les courbes d'apprentissage des bibliothèques JavaScript, une nouvelle métrique nommée Approximate Learning Curve for JavaScript est proposée, qui est basée sur d'autres métriques logicielles.

Ceci est un aperçu du contenu de l'abonnement, accessible via votre institution.


Mdhntd

Quelle est la différence entre 词 et 汉字 ?

Homomorphisme de la composition à la structure additive

Comment puis-je améliorer le combat pour que mes joueurs n'utilisent pas toujours la stratégie consistant à concentrer collectivement le feu sur un ennemi à la fois jusqu'à ce qu'il soit mort ?

Pourquoi la primitive ChaCha de base n'est-elle pas adaptée à une utilisation dans un CRCF ? Pourquoi créer BLAKE ?

Est-ce que « montäglich » est couramment utilisé ?

Horaires de travail « démarrage » - est-il normal qu'on lui demande de travailler 11 heures/jour ?

Quel est le "truc à deux disques" qui peut lire les disques Amiga sur un PC ?

Donald Duck a-t-il déjà eu un intérêt amoureux en plus de Daisy ?

Pourquoi l'ambassadeur Sondland a-t-il été impliqué en Ukraine ?

TSP avec maximisation des revenus

Pourquoi les états de session sont-ils synchronisés avec la haute disponibilité ?

Produit cartésien à N dimensions

Calculatrice à deux boutons partie 2

Que dois-je dire à un client lorsque mon collègue ne se présente pas à une réunion ?

Problèmes NP-difficiles mais uniquement pour n𕟵

N'y a-t-il pas eu de conversation avec le président américain en contrepartie ?

Éthique : Est-il éthique pour un professeur de mener des recherches en utilisant les idées d'un étudiant sans lui accorder de crédit ?

Comment puis-je ajouter un ampèremètre et/ou un voltmètre à mon panneau électrique domestique ?

Pourquoi y a-t-il autant de systèmes binaires ?

Un feu de tuyau d'échappement peut-il se produire en croisière (et pourquoi pas) ?

Un visa de visiteur britannique est requis rapidement pour un membre de la famille gravement blessé

De beaux théorèmes de géométrie planaire non rencontrés au lycée

Quelles autres astuces y avait-il pour obtenir plus de données sur des disquettes ?

AssertionError 25 sur getExtent, Openlayers ?

Fonction de style d'écriture dans OpenLayers?OpenLayers 3 GeoJSON ne charge pasOpenLayers 3: GeoJSON feature clusteringReading in local GeoJSON file for OpenLayersopenlayers 3 GeJSON display issueGeoJson and openlayersLeaflet - Comment rechercher et afficher des entités de WFS avec le champ de recherche ?Openlayers geojson projection issue un contrôle de zoom OpenLayers dans Angular 6 ?

Lorsque je fais this.map.getView().fit(this.layer.getSource().getExtent()) avec ma couche vectorielle, j'obtiens une erreur d'assertion comme suit :


Code AssertionError : 25, nom : "AssertionError", message : "Assertion
échoué. Voir https://openlayers.org/en/v5.3.3/doc/errors/#25 pour
détails." code : 25 message : "Échec de l'assertion. Voir
https://openlayers.org/en/v5.3.3/doc/errors/#25 pour plus de détails." nom :
"Erreur d'assertion"


Il s'agit de la valeur reçue du serveur et appliquée à la source vectorielle :

Si je fais this.layer.getSource().getExtent(), j'obtiens :

[Infini, Infini, -Infini, -Infini]


Comment puis-je résoudre cette erreur ou obtenir l'étendue correcte avec le reçu
valeurs du serveur?


Lorsque je fais this.map.getView().fit(this.layer.getSource().getExtent()) avec ma couche vectorielle, j'obtiens une erreur d'assertion comme suit :


Code AssertionError : 25, nom : "AssertionError", message : "Assertion
échoué. Voir https://openlayers.org/en/v5.3.3/doc/errors/#25 pour
détails." code : 25 message : "Échec de l'assertion. Voir
https://openlayers.org/en/v5.3.3/doc/errors/#25 pour plus de détails." nom :
"Erreur d'assertion"


Il s'agit de la valeur reçue du serveur et appliquée à la source vectorielle :

Si je fais this.layer.getSource().getExtent(), j'obtiens :

[Infini, Infini, -Infini, -Infini]


Comment puis-je résoudre cette erreur ou obtenir l'étendue correcte avec le reçu
valeurs du serveur?


Lorsque je fais this.map.getView().fit(this.layer.getSource().getExtent()) avec ma couche vectorielle, j'obtiens une erreur d'assertion comme suit :


Code AssertionError : 25, nom : "AssertionError", message : "Assertion
échoué. Voir https://openlayers.org/en/v5.3.3/doc/errors/#25 pour
détails." code : 25 message : "Échec de l'assertion. Voir
https://openlayers.org/en/v5.3.3/doc/errors/#25 pour plus de détails." nom :
"Erreur d'assertion"


Il s'agit de la valeur reçue du serveur et appliquée à la source vectorielle :

Si je fais this.layer.getSource().getExtent(), j'obtiens :

[Infini, Infini, -Infini, -Infini]


Comment puis-je résoudre cette erreur ou obtenir l'étendue correcte avec le reçu
valeurs du serveur?


Lorsque je fais this.map.getView().fit(this.layer.getSource().getExtent()) avec ma couche vectorielle, j'obtiens une erreur d'assertion comme suit :


Code AssertionError : 25, nom : "AssertionError", message : "Assertion
échoué. Voir https://openlayers.org/en/v5.3.3/doc/errors/#25 pour
détails." code : 25 message : "Échec de l'assertion. Voir
https://openlayers.org/en/v5.3.3/doc/errors/#25 pour plus de détails." nom :
"Erreur d'assertion"


Il s'agit de la valeur reçue du serveur et appliquée à la source vectorielle :

Si je fais this.layer.getSource().getExtent(), j'obtiens :

[Infini, Infini, -Infini, -Infini]


Comment puis-je résoudre cette erreur ou obtenir l'étendue correcte avec le reçu
valeurs du serveur?



Développement d'applications

En tant que chef de projet, vous découvrirez peut-être que le progiciel SIG utilisé par votre groupe de travail manque certaines fonctionnalités de base qui amélioreraient considérablement la productivité de votre équipe. Dans ces cas, il peut être intéressant de créer vos propres applications SIG. Les applications SIG sont soit des progiciels SIG autonomes, soit des personnalisations d'un progiciel SIG préexistant qui sont conçus pour répondre à certains besoins spécifiques d'un projet. Ces applications peuvent aller de simples (par exemple, appliquer un jeu de symboles/couleurs standard et des directives de texte aux entités cartographiées) à complexes (par exemple, trier des couches, sélectionner des entités sur la base d'un ensemble de règles prédéfinies, effectuer une analyse spatiale et générer un -copier la carte).

Certaines des applications les plus simples peuvent être créées à l'aide des ensembles d'outils prédéfinis et des fonctionnalités fournies dans le logiciel SIG. Par exemple, le progiciel ArcGIS d'ESRI comprend un langage macro appelé Model Builder qui permet aux utilisateurs n'ayant aucune connaissance des langages de programmation de créer une série de tâches automatisées, également appelées workflows, qui peuvent être enchaînées et exécutées plusieurs fois pour réduire la redondance associée à de nombreux types d'analyses SIG. Les applications les plus complexes nécessiteront très probablement l'utilisation du langage macro natif du logiciel SIG ou l'écriture de code original à l'aide d'un langage de programmation compatible. Pour revenir à l'exemple des produits ESRI, ArcGIS offre la possibilité de développer et d'incorporer des programmes écrits par l'utilisateur, appelés scripts, dans une plate-forme standard. Ces scripts peuvent être écrits dans les langages de programmation Python, VBScript, JScript et Perl.

Bien que vous souhaitiez peut-être créer une application SIG à partir de zéro pour répondre aux besoins de votre projet, de nombreuses applications ont déjà été développées. Ces applications pré-écrites, dont beaucoup sont open source, peuvent être utilisées par votre équipe de projet pour réduire le temps, l'argent et les maux de tête associés à un tel effort. Voici un échantillon des applications SIG open source écrites pour la famille C des langages de programmation (Ramsey 2007) : Ramsey, P. 2007. « The State of Open Source GIS. Recherche sur les réfractions. http://www.refractions.net/expertise/whitepapers/opensourcesurvey/survey-open-source-2007-12.pdf.

  1. MapGuide Open Source (http://mapguide.osgeo.org) : une application Web développée pour fournir une suite complète d'outils d'analyse et de visualisation sur toutes les plateformes
  2. OSSIM (http://www.ossim.org) - « Open Source Software Image Map » est une application développée pour traiter efficacement de très grandes images raster
  3. GRASS (http://grass.itc.it)—Le plus ancien produit SIG open source, GRASS a été développé par l'armée américaine pour l'analyse et la modélisation de données complexes
  4. MapServer (http://mapserver.gis.umn.edu) : un serveur de cartes Internet populaire qui convertit les données SIG en produits cartographiques
  5. QGIS (http://www.qgis.org)—Un environnement de visualisation SIG pour le système d'exploitation Linux
  6. PostGIS (http://postgis.refractions.net)—Une application qui ajoute des fonctionnalités d'analyse et de manipulation de données spatiales au programme de base de données PostgreSQL
  7. GMT (http://gmt.soest.hawaii.edu) - "Generic Mapping Tools" fournit une suite d'outils de manipulation de données et de génération graphique qui peuvent être enchaînés pour créer des flux d'analyse de données complexes

Les applications SIG, cependant, ne sont pas toujours créées à partir de zéro. Beaucoup d'entre eux intègrent des bibliothèques partagées open source qui exécutent des fonctions telles que la prise en charge des formats, le géotraitement et la reprojection des systèmes de coordonnées. Voici un échantillon de ces bibliothèques :


Influence de l'unité cartographique pour les systèmes régionaux d'alerte précoce aux glissements de terrain : comparaison entre pixels et polygones en Catalogne (NE de l'Espagne)

Ce travail présente un prototype de système d'alerte précoce aux glissements de terrain (LEWS) adapté aux performances en temps réel sur la région de la Catalogne (NE de l'Espagne). Le système utilise des informations sur les précipitations à haute résolution obtenues à partir d'observations de radars météorologiques et de cartes de sensibilité pour émettre un niveau d'alerte qualitatif à l'échelle régionale. Pour étudier l'influence de l'unité cartographique sur les sorties du LEWS, des cartes de susceptibilité obtenues pour la Catalogne basées sur (i) des pixels de différentes tailles et (ii) des sous-bassins hydrologiques ont été comparées. La susceptibilité a été dérivée à l'aide d'une approche de logique floue simple combinant des données d'angle de pente et d'occupation du sol. Les cartes de susceptibilité des différentes unités cartographiques ont ensuite été utilisées pour faire fonctionner le LEWS pendant une période de 7 mois (saison chaude de 2010). Pour chaque configuration, les performances, l'interprétabilité des avertissements et les exigences de calcul ont été comparées pour évaluer l'adéquation de chaque unité cartographique pour leur utilisation dans le LEWS en temps réel. La configuration utilisant des pixels de résolution de 30 m comme unités de cartographie semble être la meilleure en tant que compromis entre résolution, performances et coût de calcul. Cependant, du point de vue en temps réel d'un utilisateur final, l'interprétation des avertissements peut être difficile. Par conséquent, la synthèse et la visualisation des alertes, qui sont calculées sur la grille à haute résolution, par sous-bassins est proposée comme la meilleure option.

Ceci est un aperçu du contenu de l'abonnement, accessible via votre institution.


Mdhntd

Aurions-nous plus de 8 minutes de lumière, si le soleil « se couchait » ?

Dois-je pouvoir voir des modèles dans un JWT codé en HS256 ?

Comment "Commencer le plus près possible de la fin", et pourquoi le faire ?

Une résistance négative est-elle possible ?

Comment changer l'ordre d'intégration lorsque la limite est une fonction ?

Le niveau d'isolement sérialisable de SQL Server verrouille-t-il la table entière

Carrés parfaits minimaux nécessaires pour résumer une cible

Peut-on calculer l'orbite des exoplanètes ?

Comment prouver (A v B), (A → C), (B → D) donc (C v D)

Glaçage au marc de café et crème au beurre granuleux

Pourquoi de nombreux sites Web masquent-ils l'entrée lors de la saisie d'un OTP

Générer des chiffres romains avec des dés

En utilisant le don Grappler, pouvez-vous agripper et épingler (retenir) dans la même action ?

Qu'est-ce que le BrE pour le “mariage au fusil de chasse” ?

Smaug a-t-il été scellé à l'intérieur de la Montagne Solitaire ?

À quelle vitesse évoluons-nous par rapport au CMB ?

La langue des signes américaine est-elle phonétique ?

Pourquoi l'hydroxyde de thallium augmente-t-il le rendement en produit dans une réaction de Suzuki ?

Utiliser les textures 4K Skyrim lors de l'exécution d'une résolution d'affichage de 1920 x 1080 ?

Quels sont les avantages de bloquer la plupart des moteurs de recherche ?

D'où vient l'image d'un connecteur de données sous la forme d'une pointe métallique pointue ?

Un animal peut-il produire du lait tout le temps ?

Les films 35 mm passés en machine à laver peuvent-ils encore être développés ?

Transmettre l'idée de « sur la route » (c'est-à-dire dans le futur)

Ordre de tracé (zIndex) des polygones et des points OpenLayers dans la même couche

Problèmes avec les fonctionnalités, les fenêtres contextuelles et la stratégie avec les coordonnées de retournement OpenLayersOpenLayers WFSLa couche vectorielle Openlayers ne dessine pas bien sur le chrome (tuile unique)OpenLayers : tracer un chemin avec seulement deux pointsOpenLayers Ne dessine que des entités dans une couche vectorielle dans la vueOpenlayers 3 problème de style de coucheMapbox Studio Draw OrderGeoJSON Layer Order In Leaflet 0.7.5Comment trier l'ordre des points de trace ?

Ma question est similaire mais légèrement différente de : https://stackoverflow.com/questions/5003349/openlayers-vector-features-z-indexing

J'ai une couche vectorielle OpenLayers qui contient des polygones et des points de PostGIS. Je ne veux pas créer un tableau séparé pour chaque entité. J'ai un StyleMap défini pour le calque et zIndexing défini sur true. Mes points utilisent un graphique externe et mes polygones juste un style normal.

Problème : je ne parviens pas à afficher le graphique externe au-dessus des polygones. Si j'ai utilisé un point normal, il est rendu au-dessus des polygones. Je pense avoir essayé toutes les combinaisons de graphicZIndex et zIndex pour les couches de points et de polygones.

Ma question est similaire mais légèrement différente de : https://stackoverflow.com/questions/5003349/openlayers-vector-features-z-indexing

J'ai une couche vectorielle OpenLayers qui contient des polygones et des points de PostGIS. Je ne veux pas créer un tableau séparé pour chaque entité. J'ai un StyleMap défini pour le calque et zIndexing défini sur true. Mes points utilisent un graphique externe et mes polygones juste un style normal.

Problème : je ne parviens pas à afficher le graphique externe au-dessus des polygones. Si j'ai utilisé un point normal, il est rendu au-dessus des polygones. Je pense avoir essayé toutes les combinaisons de graphicZIndex et zIndex pour les couches de points et de polygones.

Ma question est similaire mais légèrement différente de : https://stackoverflow.com/questions/5003349/openlayers-vector-features-z-indexing

J'ai une couche vectorielle OpenLayers qui contient des polygones et des points de PostGIS. Je ne veux pas créer un tableau séparé pour chaque entité. J'ai un StyleMap défini pour le calque et zIndexing défini sur true. Mes points utilisent un graphique externe et mes polygones juste un style normal.

Problème : je ne parviens pas à afficher le graphique externe au-dessus des polygones. Si j'ai utilisé un point normal, il est rendu au-dessus des polygones. Je pense avoir essayé toutes les combinaisons de graphicZIndex et zIndex pour les couches de points et de polygones.

Ma question est similaire mais légèrement différente de : https://stackoverflow.com/questions/5003349/openlayers-vector-features-z-indexing

J'ai une couche vectorielle OpenLayers qui contient des polygones et des points de PostGIS. Je ne veux pas créer un tableau séparé pour chaque entité. J'ai un StyleMap défini pour le calque et zIndexing défini sur true. Mes points utilisent un graphique externe et mes polygones juste un style normal.

Problème : je ne parviens pas à afficher le graphique externe au-dessus des polygones. Si j'ai utilisé un point normal, il est rendu au-dessus des polygones. Je pense avoir essayé toutes les combinaisons de graphicZIndex et zIndex pour les couches de points et de polygones.


Abstrait

Les Building Information Models (BIM) sont des représentations numériques complètes des bâtiments, qui fournissent un grand nombre d'informations provenant des différentes disciplines impliquées dans les processus de conception, de construction et d'exploitation. De plus, l'accès aux données nécessaires pour un scénario d'application en aval spécifique est une tâche difficile dans les projets BIM à grande échelle. Plusieurs chercheurs ont récemment proposé d'utiliser des langages de requête formels pour spécifier les informations souhaitées de manière concise et bien définie. L'une des principales limitations des langages introduits jusqu'à présent, cependant, est le traitement inadéquat de l'information géométrique. Il s'agit d'un inconvénient important, car les bâtiments sont par nature des objets spatiaux et les relations spatiales qualitatives jouent donc un rôle important dans l'analyse et la vérification des modèles de construction. De plus, les filtres nécessaires dans des scénarios d'échange de données spécifiques pour sélectionner les informations requises peuvent être construits par des objets spatiaux et leurs relations. Le manque de fonctionnalité spatiale dans les langages de requête BIM est comblé par le langage de requête pour les modèles d'information du bâtiment (QL4BIM) qui fournit des opérateurs métriques, directionnels et topologiques pour définir des expressions de filtre avec une sémantique spatiale qualitative. Cet article se concentre sur les opérateurs topologiques fournis par le langage. En particulier, il présente une nouvelle méthode d'implémentation basée sur la représentation aux frontières des opérandes qui surpasse les approches basées sur octree précédemment présentées. L'article examine en détail les algorithmes développés et présente des tests de performance approfondis.


Calculer l'aire d'intersection de deux rectangles

Je veux calculer l'intersection de deux carrés où les coordonnées du carré d'entrée sont données par le coin inférieur gauche et le coin supérieur droit. L'autre carré fait 6 unités de large et a une hauteur entière positive variable h (pour rendre la tâche plus simple).

Pour cela j'ai défini quelques fonctions :

La première consiste à s'assurer que les deux premières coordonnées a1, a2 représentent le coin inférieur gauche et les deux dernières coordonnées représentent le coin supérieur droit. De cette façon, si quelqu'un tapait les coordonnées dans l'autre sens, par ex. les deux premiers nombres étant les coordonnées du coin supérieur gauche et les deux derniers nombres étant les coordonnées du coin inférieur droit, convert_to_standard basculerait les coordonnées au bon endroit :

Comme je suis assez nouveau sur Python, je me demandais s'il y avait des moyens plus élégants pour que cela se produise.

J'ai également écrit une fonction pour tester si les carrés se croisent même, il existe peut-être un moyen d'améliorer cela aussi : (Le bit "retour "incorrect" est pour plus tard, get_intersection_area renvoie la chaîne "entrée incorrecte" si h < 0) (Désolé si j'exagère trop)

Ce qui me dérange aussi, c'est que je ne suis pas sûr que le code exécute des fonctions inutilement. Plus précisément, la fonction qui calcule la largeur (get_delta_x1) et la hauteur (get_delta_x2) du carré résultant. Je voudrais l'exécuter uniquement lorsque l'intersection n'est pas vide et que l'entrée est correcte (une entrée incorrecte serait une valeur négative pour h). Voici le code complet pour vérifier cela :

Comme il s'agit d'un programme rapide, les modifications apportées au code ne changeront presque pas le temps d'exécution. Je veux juste devenir plus élégant pour les futurs projets où l'exécution sera un problème. J'espère que c'est le bon forum pour ça.


Vendredi 07 juillet 2006

CarteJeuxJour

Joyeux vendredi! Aujourd'hui est le grand jour où ma copine revient de trois mois au Mexique. Je pars tôt du travail à trois heures pour aller à Dallas et la ramener à la maison. On a prévu un gros week-end sans rien faire. Ce sera bon pour nous deux. Sur une note liée au SIG, j'ai attrapé cette histoire sur MySpace (croyez-le ou non). Il semble qu'ESRI ait des problèmes juridiques en cours et ait été cité à comparaître dans le cadre d'une enquête menée par une société de lobbying. En savoir plus sur http://www.dailybulletin.com/news/ci_3992253. Passe un bon weekend.

"MapGameDay est l'endroit où les fans de football peuvent créer des cartes en ligne partageables de leur stade de football universitaire préféré. Créez des cartes pour vos emplacements secrets de hayon, vos sièges ou la fête d'après-match." Comme les créateurs l'ont dit, "MapGameDay a été la combinaison de plusieurs choses que nous aimons vraiment, à savoir ne pas se perdre aux College Football Games. Un match de l'année dernière est un parfait exemple. Le match était dans l'après-midi, et je rencontrais L'équation: Campus qu'ils ne connaissaient pas + Mauvaise réception du téléphone portable + Des tonnes de personnes portant la même chemise de couleur = 2 miles supplémentaires de marche un jour de septembre lourd
Déterminés à ne plus laisser cela arriver à personne, nous avons commencé notre mission de ne pas laisser tomber les fans de football, surtout lorsque vous vous rendez dans les stades adverses. Après avoir rapidement déterminé que notre monnaie de rechange ne serait pas suffisante pour construire des tours de téléphonie cellulaire décentes à travers le pays, et ce petit incident désagréable avec la machine de "voyage dans le temps" de Kip, nous avons décidé pourquoi pas une carte. Nous espérons que vous apprécierez notre petite création et que vous en parlerez à beaucoup de gens.


Voir la vidéo: Openlayers 6 Tutorial #6 - Layer Switcher (Octobre 2021).