Suite

16.2 : Les Producteurs - Géosciences


Bien que le phytoplancton soit de taille microscopique par rapport aux plantes marines et aux macroalgues comme les algues et les herbiers, ils représentent de loin la plus grande quantité de photosynthèse dans les océans ; environ 95 % de toute la productivité primaire marine. La majeure partie de la production par le phytoplancton provient de trois groupes, les diatomées, les dinoflagellés et les coccolithophores.

Diatomées sont des algues unicellulaires constituées de matériau cellulaire à l'intérieur d'une coquille, ou test, en silice, un composant du verre. Les diatomées sont relativement grandes, atteignant jusqu'à environ 1 mm de diamètre, et se présentent sous différentes formes, des disques circulaires aux formes allongées ou triangulaires (Figure (PageIndex{1})). Chez certaines espèces de diatomées, les cellules individuelles se lient en chaînes multicellulaires. Les diatomées sont des producteurs très efficaces, avec jusqu'à 55% de l'énergie solaire absorbée incorporée dans la formation de glucides ; c'est l'une des efficacités photosynthétiques les plus élevées connues. Les diatomées sont plus abondantes dans les eaux côtières et froides riches en nutriments. Là où les diatomées sont abondantes, les sédiments sous-jacents sont riches de leurs coquilles de silice, créant des sédiments siliceux et de la terre de diatomées (voir section 12.3).

Dinoflagellés sont une autre forme d'algues photosynthétiques à coquille unique qui sont généralement plus petites que les diatomées, la plupart avec des tailles comprises entre 0,015 et 0,04 mm. La plupart des dinoflagellés ont une paire caractéristique de flagelles (d'où le nom) ; petites « queues » en forme de fouet qu'ils utilisent pour se déplacer. Habituellement, il y a un flagelle qui s'éloigne du corps pour fournir un mouvement vers l'avant, et un autre qui entoure la cellule pour la faire tourner lorsqu'elle se déplace. Contrairement aux diatomées, les dinoflagellés n'ont pas de coquille minéralisée. Au lieu de cela, beaucoup sont recouverts de cellulose, qui se décompose facilement dans l'eau de mer, de sorte que leurs coquilles ne contribuent pas vraiment à la formation de sédiments (Figure (PageIndex{2})). Alors que la plupart des dinoflagellés subissent la photosynthèse, certaines espèces ingèrent également des proies.

Un troisième type de phytoplancton, beaucoup plus petit, comprend le coccolithophores, qui vont d'environ 5 à 100 micromètres de large. Comme les diatomées et les dinoflagellés, ce sont des algues photosynthétiques unicellulaires qui contribuent de manière significative à la production primaire océanique, mais leur matériel cellulaire est enfermé dans un type de coquille très différent. Le test (coque) est constitué d'un certain nombre de plaques circulaires imbriquées composées de carbonate de calcium qui se lient pour former une sphère (Figure (PageIndex{3})). Les coccolithophores sont plus abondants dans les eaux océaniques chaudes et ouvertes, et leurs tests d'enfoncement peuvent conduire à des sédiments de carbonate de calcium dans certaines parties de l'océan (voir la section 12.3).

Des données récentes suggèrent qu'un autre groupe d'organismes, le bactéries, ou alors picoplancton, peuvent être des producteurs primaires très importants. Bien qu'ils soient très petits, de l'ordre de 0,2 à 2 micromètres de long, ils peuvent être trouvés à des concentrations très élevées et peuvent être responsables de jusqu'à 70 % de toute la productivité dans certaines parties de l'océan.

Fleurs d'algues nuisibles

La production primaire fournit des ressources alimentaires abondantes aux consommateurs de l'océan, donc une grande abondance de phytoplancton est une bonne chose, non ? Comme dans de nombreux autres cas, trop d'une bonne chose peut parfois être dangereuse, et une surabondance de dinoflagellés ou de diatomées peut souvent créer de graves problèmes. Ces événements sont appelés efflorescences d'algues nuisibles, ou HAB. Les HAB peuvent se produire pour un certain nombre de raisons, bien que l'une des plus courantes soit une surabondance de nutriments, qui est souvent due à un ruissellement terrestre excessif d'engrais ou d'autres matières contenant de l'azote et du phosphate. Ces conditions conduisent à une explosion des populations d'algues qui peuvent changer la couleur de l'eau si les cellules sont en concentrations suffisamment élevées. La figure (PageIndex{4}) montre une floraison massive qui contenait tellement de cellules de dinoflagellés qu'elle a viré l'eau au brun rougeâtre, un soi-disant "marée rouge. " (Il a été suggéré que les références bibliques aux mers « changées en sang » pourraient en fait décrire des événements de marée rouge).

Ces proliférations massives d'algues peuvent avoir de graves conséquences. D'une part, lorsque toutes ces algues meurent et coulent, leur décomposition utilise l'oxygène dissous dans l'eau, laissant des conditions anoxiques ou hypoxiques qui peuvent entraîner la mort massive de poissons et d'invertébrés. Les dinoflagellés et les diatomées sont également capables de produire eux-mêmes des toxines. Ce phytoplancton est mangé par les poissons, les crustacés et d'autres organismes, et en grande abondance, les toxines se concentrent dans les tissus des consommateurs. Lorsque les humains ou d'autres consommateurs de haut niveau mangent ensuite ces organismes, les toxines sont suffisamment concentrées pour causer la maladie ou même la mort. Par exemple, certains dinoflagellés produisent une toxine qui provoque intoxication paralysante par les mollusques, qui peut survenir chez l'homme dès 30 minutes après avoir mangé des mollusques infectés. Cette toxine attaque le système nerveux, produisant des symptômes de vertiges, de nausées, de troubles de l'élocution, de perte de sensation et de mouvements non coordonnés, et peut finalement être fatale. Les diatomées produisent une toxine appelée acide domoïque qui provoque intoxication amnésique aux crustacés, entraînant une perte de mémoire, des convulsions et potentiellement la mort. L'empoisonnement à l'acide domoïque affecte également les animaux marins; on pense qu'il a été responsable d'un événement à Capitola, en Californie, en 1961, où des volées d'oiseaux de mer ont agi de manière folle, attaquant même les humains. Cet événement a inspiré le film d'Alfred Hitchcock "Les oiseaux".



Allen & Heath : MixWizard3 16:2 DX, console PA28

Je rentre donc un jour chez moi pour trouver à la fois un Allen & Heath MixWizard3 16:2 DX et un PA28 qui m'attendent. Combiné avec ma Mackie 24&bull8 et les autres tables de mixage de la maison, cela m'a donné environ 90 canaux avec lesquels travailler. Malheureusement, je n'avais pas de hit pop à succès à mixer, donc je n'ai pas pu les mettre tous ensemble et prétendre que j'étais un gros bonnet, mais les mixeurs Allen & Heath ont vu beaucoup d'action.

Ces deux mélangeurs sont conçus pour le son live, mais le MixWizard3 (ou WZ3 en abrégé) est également bien adapté à l'enregistrement, et je dois dire que c'est un excellent petit mélangeur. Spécifications, brièvement : 16 canaux avec entrées micro/ligne, sorties directes, inserts et alimentation fantôme. Il y a un égaliseur à quatre bandes avec un filtre passe-haut à 80 Hz et six départs auxiliaires par canal. Il n'y a pas de sous-groupes mais il y a une sortie mono dédiée et des effets numériques intégrés.

J'ai mis le 16:2 au travail comme console de surveillance, et c'était vraiment un plaisir à utiliser. Le tableau est léger et a un faible encombrement, ce qui l'empêche d'occuper votre espace et le rend facile à déplacer. Lors de l'enregistrement de groupes complets, avoir six départs auxiliaires signifiait que je pouvais donner à chacun un mixage de casque individuel, ce qui était totalement cool et apprécié de tous. Les préamplis ne sonnaient pas bien lorsqu'ils étaient poussés ridiculement fort, mais dans les limites du raisonnable, ils étaient agréables. J'ai essayé l'égaliseur sur toutes sortes d'instruments et je l'ai trouvé très utilisable. Les bandes hautes et basses sont des étagères à 12 kHz et 80 Hz, et les deux médiums sont balayables de 35 Hz à 1 kHz et de 500 Hz à 15 kHz. peu haut de gamme aux pistes aériennes. Dans l'ensemble, je pensais que l'égaliseur sonnait bien mieux que l'égaliseur de ma Mackie. En fait, le WZ3 sonne globalement beaucoup mieux pour moi. C'est plus clair et plus ouvert, et il semble que cela puisse être poussé de manière plus divertissante. Tout en faisant des mixages bruts, j'avais gardé le master-fader à zéro comme vous êtes censé le faire pour le plaisir, j'ai décidé de voir comment ça sonnait jusqu'au bout. C'était bien. Ajout d'un craquement subtil des médiums qui était agréable. J'ai décidé que ce n'était pas le truc pour la chanson que je mixais, mais le mix a tenu le coup et le bas de gamme n'est pas devenu tout pâteux, et c'est bien de savoir qu'il y a un son là-bas si vous le souhaitez.

Je n'avais pas fait de fusillade depuis un moment, alors j'ai comparé les préamplis du MixWizard3 à d'autres préamplis abordables que j'avais dans le coin. J'ai convaincu ma dame que tester des préamplis micro était en fait plus amusant que de sortir, j'ai configuré mon AT4050 et elle a chanté un couplet de "Fever" de Peggy Lee à travers les préamplis WZ3, et mes préamplis Mackie, ART Tube MP et Bellari MP220 . Nous avons utilisé les mêmes câbles et convertisseurs, et j'ai fait correspondre les niveaux d'enregistrement et de lecture du mieux que j'ai pu. Les préamplis Allen & Heath étaient de loin les moins colorés des quatre, et ils avaient facilement la réponse en fréquence la plus équilibrée. Les préamplis ART et Bellari sonnaient tous les deux dans le haut de gamme, en particulier le Bellari. Le préampli Mackie sonnait juste très fin et dur (je suis désolé Mackie-je ne veux pas être méchant.) donc l'A&H est notre gagnant.

Tout a été des raves jusqu'à présent, alors qu'est-ce que je n'ai pas aimé ? Eh bien, le faible encombrement que j'aime tant signifie également que les boutons sont très proches les uns des autres, et même mes petits doigts délicats pouvaient à peine y entrer pour modifier l'égaliseur. Pas grave cependant. Ce serait bien de pouvoir activer ou désactiver l'égaliseur, afin que vous puissiez faire des comparaisons rapides entre la source et le son égalisé, mais c'est un petit problème compte tenu du prix de la carte. Mon seul problème est vraiment plus une demande qu'une plainte, et le voici : COMMUTATEURS DE POLARITÉ !

S'il te plaît! Je ne sais pas combien cela coûterait de les inclure sur chaque canal, mais cela augmenterait considérablement les fonctionnalités de la carte. Si vous effectuez un enregistrement impliquant plusieurs microphones, vous devez avoir la possibilité d'inverser la polarité. Vous venez de le faire. J'ai mentionné l'utilisation du MixWizard3 comme carte de surveillance, et je l'aurais également suivi si j'avais pu inverser la polarité si nécessaire. Je pense vraiment que cette chose en ferait la planche parfaite pour nous tous qui fabriquons des disques à la maison avec un budget restreint. préamplis hors-bord et un boîtier de sommation design.

C'est vraiment ça, c'est mon seul problème. Je n'ai pas encore parlé des effets. Ils sont cool. Les lecteurs de longue date de Tape Op avec de très bons souvenirs se souviendront peut-être du penchant de Chris Walla pour le préréglage "cathédrale", et je suis d'accord que c'est le meilleur du groupe ici. Le reste est constitué de réverbérations et de délais utilitaires, et c'était génial de pouvoir jeter si facilement une "sauce à succès" utilisable dans le casque lors du suivi des voix. Ce qui est aussi cool, c'est le logiciel FX Editor d'Allen & Heath, disponible en téléchargement sur leur site. Connectez un PC à la carte via MIDI et vous pouvez éditer tous les paramètres de base des préréglages (et plus). Le logiciel a été un jeu d'enfant à installer et a bien fonctionné. Outre les contrôles des paramètres d'effet, il existe également un égaliseur à trois bandes avec un médium balayable et un noise gate, tous deux post-effet. Comme c'est généralement le cas, j'ai beaucoup plus apprécié les réverbérations avec des tonnes de haut de gamme, donc encore une fois, un mouvement de conception intelligent de la part d'Allen & Heath. Malheureusement, le logiciel est uniquement sur PC, donc les utilisateurs de Mac n'ont pas de chance.

Passons au PA28. Cette carte dispose de 24 canaux micro/ligne plus deux entrées stéréo. Comme je l'ai mentionné plus tôt, il s'agit plus d'un tableau direct direct que le MixWizard3. Il n'y a pas de sorties directes et l'égaliseur à quatre bandes est un peu plus simple. (Le bas-médium est fixé à 250 Hz, tandis que le haut-médium est balayable de 350 Hz à 7 kHz.) Il n'y a que deux départs auxiliaires, mais il y a deux départs "repliés" que vous pouvez utiliser pour les mixages de retour, et il y a une sortie mono séparée qui peut être utilisée pour alimenter les subs. Une fonctionnalité vraiment intéressante est l'égaliseur à quatre bandes sur la section de sortie. Les quatre bandes sont balayables avec une augmentation ou une réduction de 10 dB, et l'égaliseur peut être affecté au mixage L/R, au mixage de repli ou à une combinaison des deux. Brillant. En plus des sorties principales, il y a aussi une sortie RCA stéréo et même une sortie S/PDIF, et celles-ci peuvent toutes deux être affectées avant ou après le master-fader. Comme le MixWizard3, le PA28 est livré avec des effets numériques intégrés, et encore une fois, ceux-ci peuvent être contrôlés via le logiciel gratuit. J'aime beaucoup la disposition du PA28, les canaux sont plus larges que ceux du MixWizard3, vous avez donc beaucoup d'espace pour travailler. La section principale est près du milieu du tableau, ce qui est agréable. Toutes les entrées et sorties sont en haut de la carte, vous n'avez donc pas besoin de grimper à l'arrière et de déterrer votre Maglite pour voir ce que vous connectez où. Intelligent. Le manuel contient un tas de très bonnes informations solides sur l'étagement du gain, l'utilisation de l'égaliseur et l'application d'effets et comme j'imagine que la carte est destinée au marché du live d'entrée de gamme, j'ai pensé que c'était une bonne idée de donner un peu de sagesse aux gens qui peut être nouveau dans l'enfer enflammé qu'est le son en direct.


Ils ne pourront pas voir votre avis si vous ne soumettez que votre évaluation.

L'image est un exemple d'e-mail de confirmation de billet qu'AMC vous a envoyé lorsque vous avez acheté votre billet. Votre numéro de confirmation de billet est situé sous l'en-tête de votre e-mail indiquant « Détails de votre réservation de billet ». Juste en dessous, il est écrit « Confirmation de ticket # : » suivi d'un numéro à 10 chiffres. Ce numéro à 10 chiffres est votre numéro de confirmation.

Votre numéro de confirmation de billet AMC se trouve dans votre e-mail de confirmation de commande.


La crise oblige les opérateurs à retourner à la case départ pour faire avancer les projets. L'Analyste EIC Angeline Elias donne un aperçu de l'activité en Asie Pacifique. Chargement à quai de la plateforme SHWE…

L'activité de sous-traitance dans le secteur mondial en amont a augmenté de 20 % au deuxième trimestre de cette année, par rapport au premier trimestre, mais reste inférieure à la même période l'année dernière, selon l'EIC Monitor de l'Energy Industries Council. La légère augmentation de l'activité EPC a été concentré sur le Brésil et la Norvège…


‘The Daily Show’ Les producteurs discutent de l'extension de l'émission à une heure et «éventuellement» du retour en studio – Contenders TV

L'émission quotidienne avec Trevor Noah a connu une année mouvementée. Alors que la pandémie de COVID-19 balayait les États-Unis et le monde, Noah, les producteurs et Comedy Central ont décidé de prolonger l'émission d'une demi-heure à 45 minutes. Le plan est maintenant d'étendre encore plus cela et de passer à une heure complète d'ici la fin de l'année.

Cela s'ajoute aux nouvelles de cette semaine selon lesquelles il passera à cinq jours par semaine pour couvrir les conventions démocrates et républicaines.

Jen Flanz, la showrunner et productrice exécutive de fin de soirée, a déclaré lors de l'événement Deadline&rsquos Virtual Contenders Television: The Nominees que le passage à une heure aidera à la fois le réseau et l'émission.

&ldquo45 minutes était assez facile à faire pour nous [mais], c'est probablement un cauchemar de programmation", a-t-elle déclaré. Le producteur superviseur Zhubin Parang a plaisanté en disant qu'il était difficile d'adapter une version courte de Le bureau dans les 15 dernières minutes.

Histoire connexe

Contenders Television : le site de streaming des nominés est en direct

Flanz a ajouté que la vraie raison pour laquelle ils voulaient faire le pas de manière créative était de donner plus de temps d'antenne à ses nombreux correspondants qui incluent Ronny Chieng, Michael Kosta, Desi Lydic, Dulcé Sloan, Jaboukie Young-White et Roy Wood Jr. &ldquoLe grand push, quand on pourra le faire, sera de s'assurer que les correspondants sont allumés tous les soirs. Cela ne fonctionne pas toujours si nous avons deux invités ou si nous avons de très gros titres, mais nos fans les adorent et leurs interactions sont vraiment amusantes, donc le temps supplémentaire nous permettra de jouer davantage avec cela », a-t-elle déclaré.

L'extension de l'émission leur a également permis de diffuser des interviews complètes avec des invités. Flanz a déclaré qu'ils avaient l'habitude de faire une version pour l'émission linéaire et de diffuser une interview complète en ligne, mais la pandémie a signifié que cela ne fonctionnait pas. &ldquoLa façon dont nous avons configuré maintenant deux versions est trop difficile, alors comment pouvez-vous avoir des invités comme le Dr Fauci, le Gouverneur Cuomo et Hilary Clinton et leur faire cinq minutes ?” a-t-elle dit. "Beaucoup de temps est consacré aux interviews et il se passe tellement de choses en ce moment que nous n'avions pas l'impression que nous pouvions le supprimer des gros titres non plus."

Blague du producteur superviseur David Kibuuka : &ldquoQuand vous coupez les interviews, parfois ça peut être comme &lsquoBonjour, comment allez-vous ?&rsquo &lsquo Toute ma famille est morte dans un ouragan.&rsquo &lsquoBon, bonne nuit&rsquo.&rdquo

De nombreux spectacles de fin de soirée, y compris L'émission de ce soir avec Jimmy Fallon, Spectacle tardif avec Stephen Colbert et Le Late Late Show avec James Corden, sont retournés dans leurs studios sous une forme ou une autre. Mais Flanz a déclaré qu'ils ne ressentaient aucune pression ou compétition pour retourner dans leur studio jusqu'à ce qu'ils soient en sécurité.

&ldquoNous&rsquor travaillons continuellement avec le groupe de travail ViacomCBS et parlons en interne de ce que nous pensons être sûr et intelligent. Nous cherchons toujours à y retourner mais nous ne nous sommes pas encore sentis prêts. L'émission fonctionne bien à la maison et Dieu nous en préserve si un membre du personnel tombait malade et que nous la répandions davantage, je ne pense simplement pas que l'un d'entre nous soit encore confiant. Viacom a été vraiment formidable en nous permettant de prendre notre propre décision. Nous voulons revenir finalement. Jusqu'à ce que nous soyons sûrs d'y retourner, je pense que nous allons essayer de continuer à le faire [de la maison] », a-t-elle déclaré.

Produire le spectacle depuis la maison de Noah&rsquos est devenu presque une routine selon Flanz, Parang et Kibuuka. &ldquoC'est maintenant comme d'habitude. C'est devenu une routine, nous savons comment le faire », a déclaré Flanz. &ldquoCela semble très déprimant, comme d'habitude,&rdquo a ajouté Parang.

&ldquoJ'ai l'impression que nous avions une excellente base, mais je ne pouvais pas imaginer que ce serait aussi long. Mais quand même, nous étions en quelque sorte construits pour cela. Nous savons comment lancer des trucs 24 heures sur 24, sept jours sur sept, que nous soyons en studio ou non. J'aurais dit que nous le faisions simplement en ligne, mais nous avons également trouvé comment le faire en linéaire, donc je suis assez fier de tout le monde », a ajouté Flanz.

Regardez la vidéo ci-dessus et cliquez ici pour regarder tous les panels TV Sunday&rsquos Contenders.


Analyse concurrentielle du marché : producteurs de châtaignes

En 2004, une enquête nationale sur le châtaignier (Castanea spp.) producteurs aux États-Unis a été menée. Les résultats montrent que l'industrie américaine de la châtaigne en est à ses balbutiements. La majorité des producteurs de châtaignes sont en activité depuis moins de 10 ans et commencent tout juste à produire commercialement. Le volume de production est faible (<1,5 million de livres). Les producteurs de châtaignes américains sont principalement des travailleurs à temps partiel ou des amateurs avec de petites opérations de récolte manuelle. La majorité des répondants vendent des châtaignes fraîches. La demande dépasse l'offre et les prix dépassent souvent 3,50 $/lb. Les obstacles au succès dans le commerce de la châtaigne comprennent le manque d'informations pour les producteurs, les détaillants et les consommateurs, un délai de 5 à 10 ans pour obtenir un retour sur investissement et la pénurie de châtaignes disponibles en pépinière de cultivars commerciaux. Il existe également des préoccupations liées à la lutte contre les ravageurs et les maladies et les incertitudes du marché. Les longues quarantaines pour les cultivars d'autres pays et le manque de produits chimiques homologués pour une utilisation avec les châtaignes peuvent également être considérés comme des obstacles au succès. Les associations de producteurs de châtaignes, les universités et les agences étatiques et fédérales doivent unir leurs efforts pour financer et soutenir la recherche sur la châtaigne et le développement de l'industrie.

Si le PDF en ligne ne s'affiche pas correctement, vous pouvez télécharger le fichier PDF ici.


Voir la vidéo: QUEST-CE QUE LES GÉOSCIENCES? (Octobre 2021).