Suite

Mise à niveau des métadonnées FGDC


C'est quelque chose que j'ai remarqué récemment. Je suis à un stade où je passe enfin d'ArcGIS 9.3.1 à 10.1. J'ai remarqué une assiue lors de cette transition. Pour afficher mes métadonnées, je devrai mettre à niveau mes métadonnées FGDC vers le nouveau format que je connais (format de métadonnées ArcGIS). Cependant, une fois la mise à niveau effectuée, j'ai remarqué un problème clair dans lequel une partie du contenu (en particulier l'heure et la date a été modifiée). Vous pouvez le voir dans le fichier xml. Une idée de comment je pourrais contourner ce problème ? Idéalement, j'aimerai la mise à niveau afin que les utilisateurs puissent lire les métadonnées dans ArcCatalog et en même temps conserver tout le contenu de mes métadonnées FGDC. Si ce n'est pas possible, quelle est la solution de contournement à ce problème ?


Attention, ArcCatalog a une option par défaut qui Est-ce que mettre à jour certains des champs de métadonnées lorsque vous consultez la feuille de métadonnées. Consultez les options ArcCatalog > onglet métadonnées > décochez la case "Mettre à jour automatiquement lorsque les métadonnées sont affichées".

Plus d'informations sur la mise à jour automatique des métadonnées dans ArcGIS dans l'aide en ligne.


Mise à niveau des métadonnées FGDC - Systèmes d'information géographique

Règlements, directives, politiques et lignes directrices
Et leur relation avec les systèmes d'information géographique NPS

Organigrammes

Circulaire de l'OMB n° A-16 révisée: 19 août 2002

Cette circulaire fournit une orientation aux agences fédérales qui produisent, conservent ou utilisent des données spatiales directement ou indirectement dans l'accomplissement de leur mission. Cette circulaire établit une approche coordonnée pour développer électroniquement l'infrastructure nationale de données spatiales et établit le Comité fédéral des données géographiques (FGDC).

La circulaire a été révisée par rapport à la version de 1990 pour refléter les changements technologiques, décrire plus en détail les composants de l'infrastructure nationale de données spatiales (NSDI) et attribuer les rôles et les responsabilités des agences pour le développement de la NSDI. La circulaire révisée nomme le directeur adjoint de la gestion de la CAMO au poste de vice-président du Comité fédéral des données géographiques.

Remarque : NPS est un chef de file sur le thème des données sur les ressources culturelles. Les ressources culturelles sont définies ci-dessous.

Ressources culturelles : DOI, Service des parcs nationaux

Le thème des ressources culturelles comprend des lieux historiques tels que des quartiers, des sites, des bâtiments et des structures d'importance historique, architecturale, technique ou culturelle. Les ressources culturelles englobent également des éléments préhistoriques ainsi que des paysages historiques.

Normes du Comité fédéral des données géographiques

Le FGDC élabore des normes de données géospatiales pour la mise en œuvre de la NSDI, en consultation et en coopération avec les gouvernements étatiques, locaux et tribaux, le secteur privé et la communauté universitaire et, dans la mesure du possible, la communauté internationale. Comité fédéral des données géographiques

Vous trouverez ci-dessous une liste des normes et des liens FGDC :

Norme géospatiale (article 1 de 4)
Cet article expliquera ce que sont les normes géospatiales et pourquoi elles sont importantes, identifiera les principales organisations de normalisation et répertoriera les caractéristiques des normes géospatiales réussies.

Normes approuvées par le FGDC
Ce lien fournira des informations sur les normes approuvées par le FGDC et leur politique de distribution.

Statut du contenu et lien vers les normes FGDC
Ce lien fournira les normes FGDC et leur statut dans le processus de développement de l'étape de proposition, l'étape d'ébauche, l'étape d'examen à l'étape finale - les normes approuvées par le FGDC.

  • Norme de contenu pour les métadonnées géospatiales numériques (version 2.0), FGDC-STD-001-1998
  • Norme de contenu pour les métadonnées géospatiales numériques, Partie 1 : Profil de données biologiques, FGDC-STD-001.1-1999
  • Profil de métadonnées pour les données du littoral, FGDC-STD-001.2-2001
  • Norme de transfert de données spatiales (SDTS), FGDC-STD-002 (une version modifiée a été adoptée en tant que ANSI NCITS 320:1998)
  • Norme de transfert de données spatiales (SDTS), partie 5 : profil raster et extensions, FGDC-STD-002.5
  • Norme de transfert de données spatiales (SDTS), partie 6 : profil de point, FGDC-STD-002.6
  • SDTS Partie 7 : Profil de conception et de dessin assisté par ordinateur (CADD), FGDC-STD-002.7-2000
  • Norme de contenu des données cadastrales, FGDC-STD-003
  • Classification des zones humides et des habitats en eau profonde des États-Unis, FGDC-STD-004
  • Norme de classification de la végétation, FGDC-STD-005
  • Norme de données géographiques sur les sols, FGDC-STD-006
  • Norme de précision du positionnement géospatial, partie 1, méthodologie de rapport, FGDC-STD-007.1-1998
  • Norme de précision de positionnement géospatial, partie 2, réseaux de contrôle géodésique, FGDC-STD-007.2-1998
  • Norme de précision du positionnement géospatial, Partie 3, Norme nationale pour la précision des données spatiales, FGDC-STD-007.3-1998
  • Norme de précision du positionnement géospatial, Partie 4 : Architecture, construction technique et gestion des installations, FGDC-STD-007.4-2002
  • Norme de contenu pour l'ortho-imagerie numérique, FGDC-STD-008-1999
  • Norme de contenu pour les données de bande de télédétection, FGDC-STD-009-1999
  • Norme de contenu de données des services publics, FGDC-STD-010-2000
  • Réseau national américain, FGDC-STD-011-2001
  • Norme de contenu pour les métadonnées géospatiales numériques : extensions pour les métadonnées de télédétection, FGDC-STD-012-2002
  • Norme de contenu pour les données-cadres d'élévation des terres
  • Norme cartographique numérique pour la symbolisation des cartes géologiques
  • Norme de données d'identification d'installation
  • Norme de précision du positionnement géospatial, partie 5 : Norme pour les levés hydrographiques et les cartes marines
  • Norme de contenu des données hydrographiques pour les voies navigables côtières et intérieures
  • Norme d'identification des transports du cadre NSDI
  • Norme de contenu d'adresse (31 juillet 2003)
  • Système de classification de la couverture terrestre
  • Norme de codage pour les métadonnées géospatiales
  • Modèle de données géologiques
  • Norme de contenu des données sur les limites des unités gouvernementales
  • Norme de données de nomenclature biologique et de taxonomie
  • Profil(s) FGDC de la norme ISO 19115, Information géographique - Métadonnées - suspendu. Travail en cours par le NCITS L1 pour développer une norme nationale de métadonnées.
  • Normes fédérales pour la délimitation des limites des unités hydrologiques
  • Cadre national d'hydrographie Norme de contenu des données géospatiales
  • Normes nationales pour la classification des niveaux de végétation floristique aux États-Unis : associations et alliances
  • Révisions des normes nationales pour la classification des niveaux physionomiques de la végétation aux États-Unis : Normes de classification de la végétation du Federal Geographic Data Committee, FGDC-STD-005, octobre 1997
  • Norme de cartographie riveraine

Abandon du processus de normalisation du FGDC
(par avis du sous-comité ou du groupe de travail du FGDC)

  • Profil de métadonnées pour les données culturelles et démographiques (étape d'ébauche)
  • Norme sur le contenu des données géospatiales sur les dangers environnementaux (étape préliminaire)
  • Norme de contenu des données de transport (étape de la proposition)

Déclarations de politique du FGDC pour le partage de données géographiques fédérales : Les gestionnaires de données ont la responsabilité de planifier la gestion des ressources d'information en tant que partie intégrante de la planification globale de la mission. Les normes fédérales, nationales et internationales doivent être utilisées dans la plus grande mesure pour le contenu des données, le traitement et la diffusion des ensembles de données. Le NPS, comme toutes les agences fédérales, doit rendre les données disponibles et accessibles aux utilisateurs fédéraux et au grand public à un coût équitable pour ne pas dépasser le coût de distribution.

Circulaire de l'OMB n° A-130 révisée, (Note de transmission n° 4)

Cette circulaire établit la politique de gestion des ressources d'information fédérales. L'OMB comprend des directives procédurales et analytiques pour la mise en œuvre d'aspects spécifiques de ces politiques en annexes.

A-130 met en œuvre les dispositions de la Paperwork Reduction Act (U.S.C. 44), ainsi que d'autres lois, décrets et politiques concernant la politique générale de l'information, la technologie de l'information, la confidentialité et la maintenance des dossiers fédéraux.

Le gouvernement fédéral est le plus grand producteur, collecteur, consommateur et diffuseur d'informations aux États-Unis. En raison de l'étendue des activités d'information du gouvernement et de la dépendance de ces activités à la coopération publique, la gestion des ressources d'information fédérales est une question d'importance continue pour toutes les agences fédérales, les gouvernements étatiques et locaux, et le public.

Veuillez lire A-130 plus loin pour les responsabilités de l'Agence.

Loi Clinger/Cohen de 1996, anciennement Loi sur la réforme de la gestion des technologies de l'information

Veuillez noter que cette version ne contient que la division E--INFORMATION TECHNOLOGY MANAGEMENT REFORM ACT (maintenant la loi Clinger/Cohen)

Loi autorisant les crédits pour l'exercice 1996 pour les activités militaires du ministère de la Défense, pour la construction militaire et pour les activités de défense du ministère de l'Énergie, pour prescrire les effectifs pour cet exercice pour les forces armées, pour réformer les lois sur les acquisitions et les technologies de l'information gestion du gouvernement fédéral et à d'autres fins.

    Lié à:
    • Loi Clinger/Cohen de 1996
    • PROJET de pièce jointe 300 pour le Système d'Information Géographique de l'Entreprise de l'Intérieur (I-EGIS)
    • Plan stratégique du SNP
    • Responsabilités du DOI Capitol Asset

    La loi Clinger-Cohen complète les politiques de gestion des ressources informationnelles contenues dans la PRA (Paperwork Reduction Act 1980) en établissant une approche globale permettant aux agences exécutives d'améliorer l'acquisition et la gestion de leurs ressources informationnelles, en :

    1. concentrer la planification des ressources d'information pour soutenir leurs missions stratégiques mettre en œuvre un processus de planification des capitaux et de contrôle des investissements qui est lié à la formulation et à l'exécution du budget et
    2. repenser et restructurer leur façon de travailler avant d'investir dans les systèmes d'information.

    La PRA établit un vaste mandat pour que les organismes exécutent leurs activités de gestion des ressources informationnelles d'une manière efficiente, efficace et économique. Pour aider les agences dans une approche intégrée de la gestion des ressources d'information, la PRA exige que le directeur de l'OMB élabore et mette en œuvre des politiques uniformes et cohérentes de gestion des ressources d'information supervisent l'élaboration et encouragent l'utilisation des principes, normes et directives de gestion de l'information évaluent les ressources d'information de l'agence pratiques de gestion afin de déterminer leur adéquation et leur efficacité et de déterminer la conformité de ces pratiques avec les politiques, principes, normes et lignes directrices promulgués par le directeur.

    Architecture d'intérieur d'entreprise

    L'architecture d'entreprise intérieure se concentre sur la fourniture de conseils pour les problèmes et les initiatives informatiques qui sont à l'échelle de l'intérieur ou de portée multi-bureau. L'architecture des technologies géospatiales définit les technologies, les normes et les lignes directrices relatives à l'utilisation et au partage de données pouvant être référencées géographiquement. Il comprend toutes les activités de cartographie telles que les systèmes d'information géographique (SIG), les systèmes de positionnement global (GPS), la photographie aérienne, les données d'arpentage, la télédétection et l'imagerie (par exemple, satellite), le SIG planétaire, la modélisation spatiale, la visualisation, les produits de cartographie géospatiale de l'informatique Dessin/Conception (CAO) et "toutes les données liées à un emplacement".

    Si elle est utilisée correctement, l'Architecture d'Entreprise Intérieure agira comme un catalyseur pour ceux qui cherchent à capitaliser sur son contenu et à mieux comprendre le sens complet de ses orientations.
    L'architecture d'entreprise intérieure n'est pas destinée à être le « dernier mot » (par exemple, une liste de contrôle automatisée pour la sélection de produits). Il est destiné à être l'un des « premiers mots » pour assurer que les priorités de la mission de Interior et ses priorités informatiques restent étroitement alignées.

    Décret exécutif 12906

    L'information géographique est essentielle pour promouvoir le développement économique, améliorer notre gestion des ressources naturelles et protéger l'environnement. La technologie moderne permet désormais d'améliorer l'acquisition, la distribution et l'utilisation des données et de la cartographie géographiques (ou géospatiales). Le NationalPerformance Review a recommandé que le pouvoir exécutif développe, en coopération avec les gouvernements étatiques, locaux et tribaux et le secteur privé, une infrastructure nationale de données spatiales coordonnée pour soutenir les applications des secteurs public et privé de données géospatiales dans des domaines tels que les transports, le développement communautaire, l'agriculture, intervention d'urgence, gestion de l'environnement et technologie de l'information.

    Le décret 12906 appelle à la création de l'infrastructure nationale de données spatiales définie comme les technologies, les politiques et les personnes nécessaires pour promouvoir le partage des données géospatiales à tous les niveaux de gouvernement, les secteurs privé et à but non lucratif et la communauté universitaire.

    Manuel des normes de service des parcs nationaux, révisé en août 1996

    PROGRAMME DE NORMES NPS NPS ADP, Manuel des normes

    La division de l'information et des télécommunications du National Park Service a publié pour la dernière fois les normes de gestion des ressources d'information (IRM) en 1990, et elles sont devenues obsolètes. Le comité des normes IRM du NPS s'est réuni en avril 1996 pour discuter des mises à jour des normes.
    Reconnaissant le rythme rapide auquel les systèmes informatiques deviennent obsolètes, ils ont convenu que les nouvelles normes IRM fixeraient des objectifs pour la modernisation de l'automatisation plutôt que de documenter l'état actuel du matériel informatique et des logiciels utilisés dans l'ensemble du Service.

    Cette mise à jour de 1996 du manuel des normes du NPS IRM est conçue pour orienter les décisions sur l'approvisionnement dans l'ensemble du Service. Il devrait soutenir les bureaux d'achat dans leurs achats et conseiller le personnel des systèmes d'information dans la planification des mises à niveau et de la modernisation du système. Les normes entrent en vigueur immédiatement, mais ne sont pertinentes que lorsque de nouveaux achats sont envisagés. C'est-à-dire que les normes n'exigent pas l'achat de nouveaux systèmes, mais doivent être utilisées pour guider les nouvelles décisions d'achat lorsqu'un parc ou un bureau doit se moderniser et dispose des fonds pour le faire.

    Les chapitres directement liés aux systèmes d'information géographique comprennent :

      Chapitre V-1, Normes de données spatiales SIG
      Chapitre V-2, Logiciel du système d'exploitation SIG
      Chapitre V-3, Logiciel d'application SIG

    Loi de 1998 sur la gestion globale des parcs nationaux
    Loi de 1998 sur la gestion globale des parcs nationaux

    TITRE I - DÉVELOPPEMENT DE CARRIÈRE, FORMATION ET GESTION DES SERVICES DE PARCS NATIONAUX
    TITRE II - INVENTAIRE ET GESTION DES RESSOURCES DU SYSTÈME DE PARCS NATIONAUX
    TITRE III--ÉTUDE CONCERNANT L'AJOUT D'UNE NOUVELLE ZONE DU SYSTÈME DE PARC NATIONAL
    TITRE IV - GESTION DES CONCESSIONS DU SERVICE DES PARCS NATIONAUX
    TITRE V - FRAIS D'UTILISATION DU RÉSEAU DE PARCS NATIONAUX
    TITRE VI - PROGRAMME DE PASSEPORT DU PARC NATIONAL
    TITRE VII--SOUTIEN À LA FONDATION DU PARC NATIONAL
    TITRE VIII - DISPOSITIONS DIVERSES

    Seconde. 207. Confidentialité des informations
    Informations concernant la nature et l'emplacement spécifique d'une ressource du système de parcs nationaux qui est en danger, menacée, rare ou commercialement précieuse, d'objets minéraux ou paléontologiques dans les unités du système de parcs nationaux, ou d'objets du patrimoine culturel dans les unités du parc national System, peut être refusé au public en réponse à une demande en vertu de l'article 552 du titre 5 USC, à moins que le secrétaire ne détermine que---

      (1) La divulgation des informations favoriserait les objectifs de l'unité du réseau des parcs nationaux dans laquelle se trouve la ressource ou l'objet et ne créerait pas de risque déraisonnable de dommage, de vol ou de destruction de la ressource ou de l'objet, y compris les produits biologiques individuels. ou des spécimens inorganiques et
      (2) La divulgation est conforme aux autres lois applicables protégeant la ressource ou l'objet.

    DOI, Comité des données géographiques intérieures (IGDC)

    • Conseiller et assister le Secrétaire de l'intérieur dans l'élaboration et la mise en œuvre de politiques et de stratégies visant à réduire les doublons dans le développement de données géographiques spatiales et à promouvoir le transfert de technologie et l'échange de données
    • Coordonner le développement, l'utilisation, le partage et la diffusion des données d'arpentage, de cartographie et des données spatiales connexes au sein du DOI
    • Fournir un point focal sur les activités d'arpentage, de cartographie et de données spatiales du ministère pour le FGDC et d'autres entités fédérales
    • Coordonner les points de vue du Bureau sur l'arpentage, la cartographie et les questions de données spatiales connexes
    • Coordonner la planification et le développement de la recherche sur les technologies de données spatiales (par exemple, les systèmes d'information géographique et la télédétection) au sein du DOI
    • L'IGDC fournit un moyen de tenir les bureaux du ministère de l'Intérieur informés des activités du FGDC.

    L'IGDC est composé de représentants du US Geological Survey Bureaus of Indian Affairs, Land Management, Mines and Reclamation le US Fish and Wildlife Service Le Mineral Management Service le National Park Service l'Office of Surface Mining Reclamation and Enforcement les bureaux du Department of Information Resources Gestion et analyse des programmes et le Bureau du Secrétaire adjoint aux affaires territoriales et internationales.

    Le plan de mise en œuvre de la cartographie du DOI/du SIG de 1992 a établi un centre d'échange d'informations sur les données géographiques existantes du DOI établit, adopte et met en œuvre des normes de métadonnées favorise la production de données cartographiques de base numériques de haute priorité établit, adopte et met en œuvre des normes de contenu de données et utilise le DOI existant c st efficace ou des contrats inter-bureaux pour la numérisation des données cartographiques dans la mesure du possible.

    Pour plus d'information veuillez contacter:
    Jennifer Sieverling de l'USGS à [email protected] ou
    Leslie Armstrong de NPS à [email protected]

    PROJET DOI EGIM 300

    ÉBAUCHE de la pièce 300 pour la gestion de l'information géographique de l'entreprise intérieure (I-EGIM)

    En 2002, le groupe de travail Enterprise GIS a été créé pour traiter les budgets, les contrats, la planification, la formation et la sensibilisation du DOI SIG.

    Le SIG d'entreprise (EGIS) est un objectif stratégique aux multiples dimensions. Les détails de la façon dont cet objectif stratégique est atteint seront déterminés lors d'une évaluation des besoins et d'une analyse des exigences prévues pour l'exercice 03. Avec l'utilisation d'une méthodologie structurée, nous identifierons les dimensions et définirons une feuille de route sur la façon dont l'objectif peut être atteint.
    La vision et l'essence de l'initiative DOI Enterprise GIS est de permettre aux gens d'accéder, d'examiner et d'analyser des informations référencées géographiquement, et de le faire d'une manière plus facile et plus uniforme qu'il n'est actuellement possible.

    Pièce SIG 300-1, avril 2003

    Programme SIG NPS/Infos géospatiales I-Enterprise. Gestion

    Ce profil de projet décrit le programme SIG NPS qui est géré par l'OCIO et le comité SIG (GISC), un groupe de 20 qui comprend des représentants régionaux, du programme et de l'OCIO. L'infrastructure SIG a été développée en 1991 lorsque 9 centres régionaux d'assistance technique SIG ont été cofinancés par une nouvelle initiative du programme des ressources naturelles du NPS. En outre, certains bureaux de programme ont également des centres SIG pour soutenir des objectifs spécifiques tels que le bureau SIG des ressources culturelles qui a soutenu les efforts du patrimoine de l'État, les études de préservation des champs de bataille des guerres civiles et révolutionnaires. Les nouvelles technologies et l'utilisation généralisée du SIG sur 1 200 sites à travers le NPS nécessitent un nouveau modèle commercial d'entreprise, le développement d'une géodatabase et une infrastructure améliorée.

    Plan stratégique du SIG NPS pour l'exercice 2002-2005

    Énoncé de mission du NPS GIS : Le NPS utilise la cartographie et d'autres outils d'information spatiale qui soutiennent les activités de gestion et de planification du National Park Service dans l'accomplissement de sa mission. Le programme SIG met en œuvre et prend en charge ces technologies en tant que modèle à l'échelle du service pour tous les systèmes d'information NPS et l'analyse des problèmes complexes qui caractérisent la gestion des parcs nationaux.

    Directives de planification SIG
    Ce document doit être utilisé pour créer un plan SIG formel pour les unités de parc. Les instructions pour compléter ce plan sont surlignées en jaune et doivent être supprimées une fois terminées. Le texte standard qui devrait être inclus dans la version finale de ce plan est inclus dans la police normale. Le bureau régional d'appui SIG peut aider le parc à élaborer ce plan.

    Comité des Systèmes d'Information Géographique

    L'objectif du comité SIG est de fournir un leadership stratégique pour le programme SIG du National Park Service (NPS). Cela comprendra la mise en œuvre du SIG, des systèmes d'information et des plans technologiques connexes, en fournissant une orientation sur les politiques, les programmes, les initiatives, les priorités de financement, les besoins organisationnels, ainsi que la coordination des activités SIG entre les parcs, les régions et les domaines de programme.

    Veuillez lire la charte du comité SIG pour plus d'informations sur les rôles et les fonctions du SIGC.

    Le comité des systèmes d'information géographique n'est pas une charte approuvée. Les membres du GISC se réunissent depuis 2001 et les notes sont disponibles sur la page Web du GISC.

    Accord SmartBuy, DOI et ESRI

    L'accord ESRI SmartBuy donne au ministère de l'Intérieur une utilisation illimitée de la suite de licences ArcGIS, en plus de plusieurs autres licences. Le SmartBuy pour le logiciel et la maintenance est un contrat qui est en vigueur jusqu'à l'exercice 2008 et couvre 8 bureaux, les bureaux du personnel de l'Intérieur et les gouvernements tribaux reconnus par le gouvernement fédéral.

    Pour toute question sur ESRI SmartBuy, veuillez contacter Mark Negri, [email protected], 703.648.5613.
    Pour le NPS, contactez l'assistance du bureau David Duran, [email protected], 303.969.2176.

    Remarque : le National Park Service compte plus de 1000 utilisateurs SIG. Les produits logiciels ESRI sont la norme pour le NPS et pour le ministère de l'Intérieur.

    Politique de gestion des données et des systèmes NPS

    Le National Park Service (NPS) utilisera les données actuelles, les métadonnées et les normes logicielles, ainsi que la gestion du cycle de vie, conformément aux directives fédérales, DOI et NPS pour le développement et la gestion des informations et des systèmes. Étant donné que 80 à 90 % des données NPS sont spatiales ou peuvent être liées à un emplacement géographique, les normes de données et de contenu du comité fédéral des données géographiques (FGDC) pour les métadonnées et les directives des systèmes d'information géographique (SIG) NPS doivent être mises en œuvre de manière cohérente pour promouvoir l'accès aux données d'entreprise. et utilise. Les informations et systèmes spatiaux améliorent les initiatives e-gov, rendent les informations et les services NPS plus utiles aux citoyens, aux opérations NPS, soutiennent la prise de décision et améliorent les rapports au Congrès.

    Structure des ensembles de données nationaux

    L'ensemble de données national et le tableau d'informations fournissent la structure de tous les ensembles de données nationaux qui ont été publiés dans le centre d'information SIG. Le tableau fournit une brève description de chaque thème ainsi que les attributs collectés.

    Collecte de données sur le terrain avec les systèmes de positionnement globalProcédures opérationnelles standard et directives5 juin 2002

    Le but de ce document est d'aborder les réglages de l'instrument, le fonctionnement sur le terrain et le traitement des données pour la collecte de données GPS et de faire des recommandations pour les normes d'enregistrement des données de position.

    Publication de données géospatiales numériques sur le centre d'échange de données SIG du NPS

    Directives du Centre d'échange de données et documentation d'aide

    Toutes les métadonnées doivent être conformes aux « Normes de contenu pour les métadonnées géospatiales numériques » du Comité fédéral des données géographiques (FGDC). Pour plus d'informations sur la conformité des métadonnées FGDC, reportez-vous à la page Web FGDC.

    Plan du système de métadonnées intégrées NPS pour les ensembles de données sur les ressources spatiales et naturelles
    Les 4 et 5 janvier 2001, le personnel du NPS et les coopérateurs de la Division des télécommunications de l'information (ITC), du programme d'inventaire et de surveillance des ressources naturelles (I&M) et de l'Université d'État de Caroline du Nord (NCSU) se sont réunis et ont discuté de l'état actuel des métadonnées SIG du NPS. Centre d'échange et plans futurs pour une base de données de métadonnées et un système de métadonnées de centre d'échange intégrés à l'échelle du NPS. Voir PDF.

    Pour plus d'informations sur les métadonnées, veuillez visiter la page Web Data and Informatio - Metadata hébergée sur le site Web NPS GIS.

    La région NPS Intermountain fournit également des conseils et des modèles utiles pour la création de métadonnées.

    Les employés du National Park Service (NPS) doivent créer ou faire créer des métadonnées pour chaque couche de données SIG ou thème créé par les employés du parc ou par un entrepreneur, un coopérateur ou un partenaire d'un parc. Le meilleur moment pour créer des métadonnées est lors de la création de données spatiales, lorsque le producteur a le plus d'informations sur les données.

    Lignes directrices sur les ressources naturelles

    Modèle de données géologie-SIG NPS pour les cartes géologiques numériques
    En collaboration avec l'Inventaire des ressources géologiques des unités NPS, le Programme d'inventaire et de surveillance et la Division des ressources géologiques ont développé un modèle de données SIG standard pour les cartes géologiques numériques. L'un des principaux objectifs de l'inventaire est d'acquérir et de numériser des cartes géologiques pour chaque unité possédant des ressources naturelles importantes.

    Spécifications des données SIG (Système d'information géographique) pour la cartographie des ressources, les inventaires et les études
    Les projets et activités de gestion des ressources (RM) et d'inventaire et de surveillance (I&M) génèrent des ensembles de données spatiales et tabulaires. Ces ensembles de données seront incorporés dans les bases de données du parc, régionales et nationales et mis à la disposition d'un large éventail d'utilisateurs. Pour que cela se produise efficacement, certaines normes et spécifications de produits doivent être respectées. Ce document fournit des normes générales pour la collecte et la soumission de données spatiales. Les chefs de projet au niveau du parc, du réseau, de la région et du programme peuvent exiger des spécifications supplémentaires et doivent approuver tout écart par rapport à ces normes.

    Lignes directrices pour les inventaires biologiques
    Les Lignes directrices pour les inventaires biologiques documentent l'approche de conception et de mise en œuvre du projet d'inventaires biologiques.


    Configurer ArcGIS for Desktop pour créer des métadonnées FGDC CSDGM

    La première étape consiste à configurer ArcGIS for Desktop pour créer des métadonnées FGDC en choisissant le style de métadonnées approprié dans la boîte de dialogue Options de n'importe quelle application ArcGIS for Desktop.

    1. Ouvrez la boîte de dialogue Options de votre application ArcGIS for Desktop.
      • Dans ArcMap, cliquez sur Personnaliser > Options ArcMap .
      • Dans ArcCatalog, cliquez sur Personnaliser > Options ArcCatalog .
      • Dans ArcGlobe, cliquez sur Personnaliser > Options ArcGlobe .
      • Dans ArcScene, cliquez sur Personnaliser > Options ArcScene .

    La boîte de dialogue Options apparaît.

    Si vous utilisez l'onglet Description lorsque vous choisissez un nouveau style de métadonnées, vous ne verrez pas immédiatement les résultats de cette modification. Cliquez sur un autre onglet dans ArcCatalog ou dans la fenêtre Description de l'élément, puis cliquez à nouveau sur l'onglet Description pour que le nouveau style de métadonnées prenne effet.


    Système d'information sur les noms géographiques des États-Unis (GNIS)

    Le Système d'information sur les noms géographiques (GNIS) recherche activement des données et des partenariats avec des agences gouvernementales à tous les niveaux et d'autres organisations intéressées. Le GNIS est la norme fédérale de nomenclature géographique. L'U.S. Geological Survey a développé le GNIS pour le U.S. Board on Geographic Names, un organisme fédéral inter-agences agréé par le droit public pour maintenir l'utilisation uniforme des noms d'entités dans l'ensemble du gouvernement et pour promulguer les noms standard au public. Le GNIS est le référentiel officiel des données sur les noms géographiques nationaux, le véhicule officiel pour les noms géographiques utilisés par tous les départements du gouvernement fédéral et la source pour l'application des noms géographiques aux produits électroniques et imprimés fédéraux de tous types. Voir http://geonames.usgs.gov pour plus d'informations.

    Accéder et utiliser les informations

    Téléchargements et ressources

    Toutes les données GNIS peuvent être interrogées, affichées et/ou imprimées à partir du site Web public

    Les ensembles de données de moins de 2000 enregistrements peuvent être interrogés et affichés par le public.

    Les attributs principaux sont disponibles à partir des couches de noms servies via un ESRI.

    Les attributs primaires sont disponibles à partir du service XML GNIS. Instructions.

    Les fichiers d'extraits de données pour les États et territoires sont disponibles en téléchargement via.


    Informations générales

    Les informations suivantes s'appliquent à tout le contenu des métadonnées FGDC qui est modifié, mis à niveau et importé dans ArcGIS.

    Dates et heures

    Dans les métadonnées ArcGIS, toutes les dates doivent être des dates valides composées d'une année, d'un mois et d'un jour. Pour saisir ces informations dans l'onglet Description , cliquez sur le contrôle du calendrier et cliquez sur la date appropriée. Les heures dans les métadonnées ArcGIS doivent être valides et inclure des heures, des minutes et des secondes. Pour saisir ces informations, cliquez sur la partie du temps que vous souhaitez modifier et saisissez la valeur appropriée. Les flèches haut et bas ne peuvent être utilisées que pour changer l'heure. Pour plus de détails sur l'utilisation des commandes de calendrier et d'heure, consultez la section Informations sur la période.

    Si les métadonnées FGDC existantes d'un élément contiennent une date qui n'est qu'une année, lorsque ces métadonnées sont mises à niveau ou importées dans ArcGIS, la date est convertie au premier janvier de cette année. Si la date d'origine se compose d'une année et d'un mois, cette date est convertie au premier jour de ce mois de l'année spécifiée lorsque les métadonnées sont importées ou mises à niveau. Si la valeur d'origine fournie est une chaîne, telle que Spring 2003 , ces informations ne peuvent pas être converties en une date à laquelle la valeur ne sera pas importée ou mise à niveau. De même, si la date d'origine n'est pas valide, par exemple parce que la date n'a pas respecté le format FGDC aaaammjj, la date ne sera pas importée ou mise à niveau.

    Lorsque vous décrivez la période d'un élément, fournissez une plage de dates allant du premier jour au dernier jour de l'année ou du mois approprié au lieu de fournir une date partielle. Au lieu de spécifier le printemps d'une année donnée, spécifiez une plage de mois au cours de laquelle les données ont été collectées ou la carte a été créée.

    Si les métadonnées d'origine ne comprennent qu'une heure partielle, zéro seconde, minute ou heure sera ajoutée selon le cas. Si l'heure d'origine fournie est une chaîne, telle que 2 heures du matin , ces informations ne peuvent pas être converties en une heure à laquelle la valeur ne sera pas importée ou mise à niveau. Les heures ne peuvent pas être fournies dans les métadonnées ArcGIS sans date associée.

    Dans les métadonnées FGDC, certains éléments qui nécessitent généralement des dates ou des heures peuvent autoriser du texte, comme des éléments inconnus , non publiés ou maintenant . Ces informations seront mises à niveau ou importées dans les métadonnées ArcGIS. Cependant, à l'heure actuelle, les dates et heures imprécises telles que celles-ci ne peuvent pas être modifiées dans l'onglet Description . Si des dates et heures plus détaillées sont spécifiées dans les métadonnées ArcGIS de l'élément, elles seront utilisées à la place des valeurs imprécises lors de l'exportation des métadonnées ArcGIS. Sinon, les dates et heures d'origine imprécises seront exportées au format FGDC.

    Spécifier Aucun pour les éléments obligatoires

    Dans les métadonnées FGDC, il est courant d'inclure le texte Aucun dans les éléments obligatoires lorsque les informations associées à cet élément sont soit inconnues, soit inapplicables. Par exemple, chaque fois que des mots-clés sont fournis, un thésaurus doit être spécifié même s'il n'en a pas été utilisé. La même pratique est utilisée s'il n'y a pas de contraintes d'accès et d'utilisation associées à l'élément, car ces éléments de métadonnées sont obligatoires.

    Lorsque les métadonnées FGDC existantes d'un élément sont mises à niveau ou importées dans ArcGIS, la valeur Aucun n'est pas incluse dans les métadonnées ArcGIS de l'élément. N'ajoutez aucune information de citation de thésaurus dans les métadonnées ArcGIS si un ensemble de mots-clés n'a pas été sélectionné dans un thésaurus. N'ajoutez aucune information de contrainte s'il n'y a aucune contrainte à signaler. Lorsque les métadonnées sont exportées vers un fichier XML au format FGDC, l'exportateur ajoute automatiquement ces éléments avec la valeur Aucun .

    Les valeurs sont traitées comme des listes codées

    Dans les métadonnées FGDC, de nombreux éléments ont un domaine où la valeur peut faire partie d'un ensemble de valeurs spécifié ou de tout autre texte. En conséquence, les gens écrivent souvent des phrases différentes qui expriment le même sens dans le même élément de métadonnées. Les éléments de métadonnées équivalents dans les normes de métadonnées ISO sont généralement associés à des listes de codes. Une liste de codes est un ensemble de codes qui communiquent un concept spécifique sans ambiguïté. Le texte libre n'est pas pris en charge. Les normes de métadonnées ISO incluent des codes qui articulent bon nombre des mêmes concepts que ceux définis dans le FGDC CSDGM la norme. Dans certains cas, le profil nord-américain a ajouté des codes à ces listes de codes pour inclure FGDC CSDGM concepts qui manquaient dans la norme de base.

    Les éléments de métadonnées ArcGIS associés utilisent des listes de codes. Lorsque les métadonnées FGDC existantes d'un élément sont mises à niveau ou importées dans ArcGIS, le mot ou la phrase fourni dans l'élément de métadonnées FGDC est converti en une valeur codée. Les phrases définies dans le FGDC CSDGM standard et certaines variantes bien connues de celles-ci seront associées avec succès au code approprié. Les codes de profil nord-américain sont utilisés dans les cas où les codes standard de métadonnées ISO de base sont insuffisants.

    Si l'une des phrases suggérées dans le FGDC CSDGM standard est mal orthographié, ou si une autre phrase a été utilisée, il est peu probable que le processus de mise à niveau la reconnaisse même si elle a la même signification. Dans ce cas, ArcGIS ne pourra pas attribuer le code approprié qui correspond à la valeur d'origine. Assurez-vous de vérifier les métadonnées mises à niveau ou importées d'un élément. Si des valeurs n'ont pas été mises en correspondance avec succès, sélectionnez le code approprié dans la liste de codes et enregistrez vos modifications.

    Réorganisation des éléments répétitifs

    Un élément est dit se répéter si plusieurs de ces éléments apparaissent dans les métadonnées de l'élément. Par exemple, de nombreux mots-clés sont autorisés. Chaque mot-clé est stocké dans un élément de mot-clé distinct—l'élément se répète une fois pour chaque mot-clé qui a été fourni. Du point de vue XML, il n'est pas nécessaire que les éléments répétitifs soient maintenus dans un ordre spécifique.

    Les éléments XML peuvent être traités de différentes manières. Certains d'entre eux maintiennent l'ordre des documents, c'est-à-dire que les éléments sont toujours traités de manière séquentielle. Si les éléments XML sont toujours traités dans l'ordre du document, il peut sembler que l'ordre des éléments répétés est maintenu même si ce n'est pas techniquement vrai. D'autres méthodes de traitement traitent les éléments XML dans un ordre aléatoire.

    Lorsque les métadonnées FGDC existantes d'un élément sont mises à niveau ou importées, les éléments de métadonnées sont traités de manière aléatoire. Par conséquent, vous pouvez constater qu'après la mise à niveau ou l'importation de métadonnées FGDC vers ArcGIS, des éléments répétés tels que des mots-clés peuvent ne pas se produire dans le même ordre que dans le document de métadonnées au format FGDC d'origine. Il s'agit d'un changement ponctuel qui peut se produire pendant le processus d'importation ou de mise à niveau. Bien que ce changement puisse être visuellement déconcertant, les métadonnées ne sont pas invalides simplement parce que les éléments XML ont été réorganisés.


    Contenu du FGDC

    Les questions suivantes fournissent des exemples du type d'informations requises pour compléter le développement du contenu des sept sections des métadonnées du Federal Geographic Data Committee (FGDC) :

    Informations d'identification

    Quel est le nom du jeu de données ?
    Quel est le sujet ou le thème de l'information incluse?
    Quelle est l'échelle du jeu de données ?
    Quels sont les attributs de l'ensemble de données ?
    Où est l'emplacement géographique de l'ensemble de données ?
    Qui a développé l'ensemble de données ?
    Qui a fourni le matériel source pour l'ensemble de données ?
    Qui publiera l'ensemble de données ?
    Quand les caractéristiques de l'ensemble de données ont-elles été identifiées ?
    Comment les caractéristiques de l'ensemble de données sont-elles représentées ?
    Pourquoi l'ensemble de données a-t-il été créé ?
    Existe-t-il des restrictions d'accès ou d'utilisation des données ?
    Existe-t-il des fichiers externes liés à l'ensemble de données ?

    Informations sur la qualité des données

    Quelle est la fiabilité des données ?
    Quelles sont ses limites ou ses incohérences ?
    Quelle est la précision de la position et des attributs ?
    L'ensemble de données est-il complet ?
    La cohérence et le contenu des données ont-ils été vérifiés ?
    Où peut-on trouver les sources des données ?
    Quels processus ont été appliqués à ces sources et par qui ?

    Organisation des données spatiales

    Quel modèle de données spatiales a été utilisé pour coder les données spatiales ?
    Combien et quel type d'objets spatiaux sont inclus dans l'ensemble de données ?
    Des méthodes autres que les coordonnées, telles que les adresses postales, sont-elles utilisées pour coder les emplacements ?

    Référence spatiale

    Les emplacements des coordonnées sont-ils codés en utilisant la longitude et la latitude ?
    Quelles projections cartographiques sont utilisées ?
    Quels sont les référentiels horizontaux et/ou verticaux utilisés ?
    Quels paramètres doivent être utilisés pour convertir les données dans un autre système de coordonnées ?

    Informations sur l'entité et l'attribut

    Quelles informations géographiques (routes, maisons, altitude, température, etc.) sont décrites ?
    Comment ces informations sont-elles codées ?
    Que signifient les codes ?
    Quelle source a été utilisée pour définir les attributs ou les codes, c'est-à-dire la classification de Cowardin ?

    Distribution

    De qui peut-on obtenir les données ?
    Quels formats sont disponibles ?
    Quels médias sont disponibles ?
    Les données sont-elles disponibles en ligne ?
    Quel est le prix des données ?

    Référence des métadonnées

    Quand les métadonnées ont-elles été compilées et par qui ?
    Quand l'enregistrement de métadonnées a-t-il été créé ?
    Qui est la partie responsable ?
    Quand les métadonnées ont-elles été mises à jour pour la dernière fois ?


    Mise à niveau des métadonnées FGDC - Systèmes d'information géographique

    Un site officiel du gouvernement des États-Unis

    Les sites officiels utilisent .gov
    UNE .gov Le site Web appartient à une organisation gouvernementale officielle des États-Unis.

    Les sites Web .gov sécurisés utilisent HTTPS
    UNE serrure ( Verrouiller Un cadenas verrouillé

    ) ou alors https:// signifie que vous êtes connecté en toute sécurité au site Web .gov. Partagez des informations sensibles uniquement sur des sites Web officiels et sécurisés.

    Assistant de métadonnées : un outil facile à utiliser pour créer des métadonnées FGDC-CSDGM pour les jeux de données géospatiales dans ESRI ArcGIS Desktop

    Liens

    Abstrait

    Détails supplémentaires sur la publication
    Type de publication Reportage
    Sous-type de publication Série numérotée USGS
    Titre Assistant de métadonnées : un outil facile à utiliser pour créer des métadonnées FGDC-CSDGM pour les jeux de données géospatiales dans ESRI ArcGIS Desktop
    Titre de la série Rapport à dossier ouvert
    Numéro de série 2014-1132
    EST CE QUE JE 10.3133/de20141132
    Année de publication 2014
    Langue Anglais
    Éditeur Commission géologique des États-Unis
    Emplacement de l'éditeur Reston, Virginie
    Bureau(x) contributeurs Fort Collins Science Center, Core Science Analytics, synthèse et bibliothèques
    La description III, 14 p.
    En ligne uniquement (O/N) Oui
    Métriques analytiques Google Page des métriques

    Tout ou partie de ce rapport est présenté en format de document portable (PDF). Pour de meilleurs résultats en visualisant et en imprimant des documents PDF, il est recommandé de télécharger les documents sur votre ordinateur et de les ouvrir avec Adobe Reader. Les documents PDF ouverts à partir de votre navigateur peuvent ne pas s'afficher ou s'imprimer comme prévu. Téléchargez gratuitement la dernière version d'Adobe Reader. Vous trouverez plus d'informations sur l'affichage, le téléchargement et l'impression des fichiers de rapport ici.


    Mise à niveau des métadonnées FGDC - Systèmes d'information géographique

    FGDC - [questions d'organisation] Acronyme de Federal Geographic Data Committee. Une organisation établie par l'Office fédéral de la gestion et du budget des États-Unis, responsable de la coordination du développement, de l'utilisation, du partage et de la diffusion de l'arpentage, de la cartographie et des données spatiales connexes.

    FGDC
    Le Comité fédéral des données géographiques des États-Unis. Composé de représentants de plusieurs agences fédérales et de fournisseurs de SIG, le FGDC a le rôle principal dans la définition des normes de métadonnées spatiales, qu'il décrit dans les normes de contenu pour les métadonnées spatiales (ESRI 1996).
    FTP.

    FGDCLa norme de contenu pour les métadonnées géospatiales numériques est publiée ici. Les professionnels de la géospatiale comprennent la valeur des métadonnées, savent comment les trouver et comment les interpréter.
    6.17. Quadrangle d'orthophoto numérique (DOQ)
    IDENTIFICATION .

    et les normes de métadonnées ISO 19115
    Récolte à partir d'ArcIMS, Z39.50, OAI [homonymie nécessaire] et des référentiels de métadonnées basés sur WAF
    Services OpenGIS WFS, WMS et WCS via la visionneuse de carte
    ArcIMS Image et ArcGIS Image Server
    Géocodeur OpenLS.

    .SMS
    - delaware_readme.txt
    Décompressez le fichier .gz à l'aide de WinZip ou d'un autre package de décompression dans un fichier .bin : .

    Sélectionnez 1:100 000 dans la marge de gauche.
    Dans la fenêtre de droite, vous verrez un tableau avec une colonne "Documentation".
    Faites défiler vers le bas jusqu'à

    .
    Cela fait apparaître les métadonnées.
    Appuyez plusieurs fois sur le bouton "Retour" pour revenir à cette page.

    Cadastral Subcommittee as a minimum set of attributes about land parcels that is used for publication and distribution of land ownership, land rights, and land boundary data, often for the purpose of taxation.

    According to the Federal Geographic Data Committee (

    ) in the United States (see ), "Geospatial metadata are used to document geographic digital resources such as GIS files, geospatial databases, and earth imagery.

    If an item has metadata content formatted according to the

    Content Standard for Digital Geospatial Metadata, it will not be included in the ArcGIS Pro search index upgrade it to the ArcGIS metadata format using ArcMap or ArcCatalog so the item's metadata will be indexed.

    and Atom metadata models
    CGI or WSGI deployment
    simple configuration
    transactional capabilities (CSW-T) .

    When you see metadata in this format, it should be

    -compliant, and contain values for specific fields, such as projection, coordinate system, units, data format, and a person to contact in order to obtain the dataset.

    In particular, the updates to the

    CSDGM-compliant metadata content in ArcGIS.

    A publication authored by the

    that specifies the information content of metadata for digital geospatial datasets. The purpose of the standard is to provide a common set of terminology and definitions for concepts related to the metadata. All U.S.

    National spatial data clearinghouse - A World Wide Web resource, sponsored by the US Federal Geospatial Data Committee (

    ), that contains field-level descriptions of digital spatial data in the public domain and other organizations.

    This is available from the Federal Geographic Data Committee (

    ) website. This provides statistical testing methods for determining map accuracy. Unlike the previous standards created in 1941/47 these standards utilize ground units instead of map units to determine accuracy.

    Detailed Metadata
    This metadata satisfies the requirements of the Federal Geographic Data Committee (

    ), as augmented by additional elements defined by ESRI. It is provided for all datasets with a Status of Available.

    Framework Demonstration Projects Program (

    )
    FE
    Feature extraction Field engineer Frame enclosed elevator .

    Federal Geographic Data Committee (

    ) Content Standard for Digital Geospatial Metadata. For a demonstration of the power of geospatial information infrastructure, try a search in The Tufts GeoPortal a federated catalog of geographic information resources kept by many authorities across the world.

    (See "Minimum for Federal Geographic Data Committee-Compliant Metadata.") Metadata standards are developed under the auspices of the Federal Geographic Data Committee (

    ), a unit that coordinates development of the National Spatial Data Infrastructure (NSDI). (See the appendix for additional resources.) .

    DGM was approved in June 1994 by the Federal Geographic Data Committee (

    ). DGM describes the specifications for the content, quality, condition, and other characteristics of metadata (data about data). The standard provides a common set of terminology and definitions for the documentation of geospatial data.


    Les références

    Federal Geographic Data Committee. Content Standard for Digital Geospatial Metadata Workbook Version 2.0. Federal Geographic Data Committee. Washington DC.

    Federal Geographic Data Committee. FGDC-STD-001-1998. Content Standard for Digital Geospatial Metadata (revised June 1998). Federal Geographic Data Committee. Washington DC.

    Maine Office of Geographic Information Systems. Data Standards for Maine Geographic Information Systems. Maine Department of Administrative and Financial Services, Bureau of Information Services, Augusta, Maine.

    RTSe, 2000. Spatial GIS Metadata/Data Manager, User Guide, Version 3.1 for Oracle 8. RTSe USA, Redmond, Washington.


    Voir la vidéo: Datameat: un système de fichier axé sur les métadonnées - LSE Week 2012 (Octobre 2021).