Suite

Stratégies et méthodes utilisées par les systèmes de référence et de coordonnées pour tenir compte du mouvement de la surface de la terre


Sont làréférencesetsystèmes de coordonnéesqui abordent le problème du déplacement des coordonnées dans le temps ? Si oui, quelles sont certaines des stratégies et des méthodes que leréférencesetsystèmes de coordonnéesutiliser pour résoudre le problème?

Pour fournir un peu de contexte :

Plusieurs processus terrestres, la tectonique des plaques et le rebond isostatique, affectent l'endroit où un(x, y, z)l'emplacement est (ou peut-être mieux, est calculé pour être) dans un pas de tempst1par rapport à un pas de temps différentt2. Dans certaines régions du monde, comme la Californie, aux États-Unis, ce mouvement peut être de l'ordre de quelques centimètres par an. Pour certaines analyses SIG, le changement de(x, y, z)les emplacements pourraient avoir un effet sérieux sur les résultats, par exemple en examinant les flux de sédiments qui reposent sur la comparaison de cellules raster et/ou de coordonnées sur différentes périodes s'étendant souvent sur plusieurs années ou décennies.


Le cadre international de référence terrestre (ITRF) en est un exemple. Chaque réalisation ITRF fournit à côté de ses paramètres de transformation également ses taux de changement linéaires par rapport à l'époque de référence. Voir par exemple l'ITRF 2014 :

http://itrf.ensg.ign.fr/doc_ITRF/Transfo-ITRF2014_ITRFs.txt

Je suppose que ces paramètres tiennent également compte des mouvements de la tectonique des plaques.


Voir la vidéo: Méthodes et Stratégies dapprentissage Dr Gargouri L (Octobre 2021).