Suite

Connecter les données au SIG


Problème 1 : J'ai travaillé sur la réévaluation d'un village palissadé tardif dans le sud-ouest de la Virginie. Le plan du site a été numérisé en CAD. La grille d'origine a été suivie. Les excavatrices n'ont pas commencé leur grille dans le quadrant NE ou +,+, mais à la place la grille est dans le quadrant NW ou -, +. Toutes les entités ont été tracées à l'aide d'un outil de polygone CAO et toutes ont été numérotées avec un numéro unique. Jusqu'ici tout va bien.

MAIS, il s'est avéré que les excavatrices avaient trois niveaux avec des informations vitales en dehors des formes des caractéristiques. Ainsi, les 1011 carrés de dix pieds ont été numérisés à l'aide d'un outil de tableau en double. Et chaque jeu de niveaux composite peut être copié et collé exactement en place à l'aide d'outils de CAO standard. À ce stade, un étiquetage manuel de chaque carré des deux autres niveaux serait requis.

Le problème est de savoir comment attribuer des étiquettes en fonction du système de grille excentrique de telle sorte que lorsque les 3033 carrés sont archivés pour être importés dans QGIS, on peut faire des choses utiles avec ces carrés.

Étant relativement novice en SIG, j'ai été frappé par le grand fossé entre l'archéologie traditionnelle, dont peut-être une majorité de praticiens utilisent la CAO ; et le SIG, où chaque carré est géolocalisé, est de savoir comment étiqueter chaque carré de telle sorte que lorsqu'ils sont transformés en fichiers de formes, les étiquettes se trouvent dans les tables attributaires et peuvent être jointes à d'autres données. Les valeurs Z ne sont pas importantes car j'essaie d'afficher des données de distribution, puis de les fusionner après les recherches. Ma solution CAO est pour chacun des 1011 premiers carrés, j'attribue à chacun un code alphanumérique qui correspond à la carte d'origine. Le facteur amusant est que le système traditionnel X,Y est inversé en ce sens que le Y ou la colonne est répertorié en premier, puis le X ou la ligne. Les valeurs X sont numériques et les valeurs Y sont Alpha. Quoi qu'il en soit, mon problème est soit de passer des jours à l'avance pour tous ces carrés, soit de savoir s'il existe un système de macros/scripts beaucoup plus simple et quelque peu automatisé pour y parvenir ?

Alors, GIS, l'une des saveurs, bien que j'utilise QGIS, peut-il accomplir l'attribution automatisée de métadonnées d'un système d'enregistrement à l'envers à un ensemble de carrés ? Pour compliquer encore les choses, toutes les places n'ont pas été fouillées. Mais, s'il existait un système permettant de coder un tableau rectangulaire de carrés, puis de les importer dans la CAO, je pourrais assez facilement supprimer les carrés inutiles par sélection et suppression manuelles.

Pour revenir au problème d'origine, il semble que l'introduction de cartes plates dans des systèmes applicables aux SIG géocodés soit le plus gros obstacle auquel se heurte la combinaison de l'archéologie et des SIG. S'il existait un moyen relativement simple de géocoder des entités/carrés/quel qu'il soit, de telle sorte qu'ils puissent ensuite être importés dans le SIG, une analyse beaucoup plus utile pourrait être effectuée.

Mais, en tant que débutant relatif, suis-je totalement hors de la base et existe-t-il une solution relativement simple ?


Il existe certainement des moyens plus élégants de le faire, en particulier si vous devez le répéter et que vous souhaitez suivre la voie des scripts. Personnellement, je ne conserverais pas trois grilles qui se chevauchent et j'aurais plutôt un attribut vert_zone de toutes les données que je joindrais à une seule grille. Vous n'êtes pas obligé d'attribuer chaque cellule de la grille individuellement (du moins pas dans le SIG - la CAO peut être une autre histoire), mais vous devez effectuer un certain nombre de sélections et de calculs sur le terrain pour cette méthode. C'est le plus simple, le plus rapide, qui devrait fonctionner dans toutes les situations auxquelles je peux penser en fonction des détails disponibles.

  1. Ajoutez trois nouveaux champs à votre couche de grille - ROW_ID, COL_ID, CELL_ID. Je recommanderais qu'ils soient tous des chaînes, même s'ils ne contiennent que des valeurs numériques.
  2. Sélectionnez manuellement une ligne entière, puis calculez sur le terrain les attributs ROW_ID uniquement pour les enregistrements sélectionnés jusqu'au nombre approprié. Personnellement, je suggérerais d'utiliser des zéros non significatifs, mais ce n'est que moi.
  3. Répétez cette étape pour chaque ligne, puis faites de même pour chaque champ de colonne en calculant l'attribut COL_ID avec la ou les lettres correctes. Vous devez effectuer autant de sélections et de calculs de champs que vous avez de lignes et de colonnes (32x32ish basé sur 1011, donc 64 répétitions), mais c'est mieux que de le faire une cellule à la fois. Si vous avez déjà avoir les trois grilles se chevauchant, je le ferais aux trois en même temps, puis je m'inquiéterais d'ajouter un autre attribut z pour distinguer les grilles les unes des autres.
  4. Enfin, vous pouvez effectuer un autre calcul de champ sur tout à la fois pour concaténer les identifiants de ligne et de colonne dans l'attribut CELL_ID.

Vous feriez peut-être mieux de (re)créer la grille dans QGIS en premier lieu plutôt que de la porter à partir de la CAO. Il peut y avoir des outils d'étiquetage ou des plugins qui peuvent créer les attributs que vous voulez lors de la création de la grille (parce qu'apparemment il y a un parcelle d'outils pour créer des grilles dans QGIS). Cependant, étant donné le système de référence non standard et le nombre limité d'options que j'ai vues ailleurs, je ne peux pas dire que ce serait une meilleure approche à coup sûr.


Sites d'offres d'emploi SIG

A la recherche d'un emploi dans le domaine SIG ? L'un des premiers endroits pour commencer une recherche d'emploi SIG est sur les sites d'offres d'emploi qui répertorient spécifiquement les emplois SIG. Non seulement vous pouvez rechercher des emplois, mais vous pouvez également publier des curriculum vitae sur certains sites spécialisés dans l'emploi dans l'industrie des SIG.

Offres d'emploi GIS répertoriées sur GIS Lounge
Des offres d'emploi géospatiales que vous pouvez parcourir et publier gratuitement.

Centre canadien d'emploi en géomatique
Le site Web du Centre canadien d'emploi en géomatique fournit aux utilisateurs des outils pour aider à trouver des emplois en SIG, télédétection, CAO et cartographie en mettant en contact des employeurs canadiens avec des chercheurs d'emploi qualifiés. L'inscription et la publication de CV sont gratuites pour les demandeurs d'emploi et les employeurs.

Emplois SIG au Canada
De la géomatique au Canada, des offres d'emploi pour les emplois en SIG au Canada. Geomatics in Canada est un portail spécialisé dans les entreprises au Canada orientées SIG et Télédétection.

Travaux de terrassement
Offres d'emploi en télédétection et SIG en Europe et en Amérique du Nord. Mélange de postes principalement académiques et axés sur la recherche.

Géorecherche
Recruteurs dans les systèmes d'information géographique (SIG), les systèmes de positionnement global (GPS), la photogrammétrie, la télédétection, le traitement d'images, l'informatique et les technologies et sciences connexes.

GetGISJobs
Offres d'emploi pour les États-Unis avec des annonces occasionnelles pour d'autres pays. Les offres d'emploi sont gratuites à publier et à parcourir.

Centre d'échange d'informations sur l'emploi SIG
Probablement le site d'offres d'emploi le plus connu. Les emplois SIG uniquement dans le monde (la plupart aux États-Unis) sont publiés quotidiennement sur ce site.

GoGeomatics
GoGeomatics est un site d'emploi pour les emplois en SIG (ou géomatique comme le domaine est communément appelé au Canada). Il existe des portails distincts pour les postes basés aux États-Unis, au Canada et en Europe. L'affichage et la recherche de postes sont gratuits, mais vous devrez vous inscrire pour consulter les offres d'emploi.

Mes emplois SIG
Un site Web de carrières géospatiales qui regroupe des centaines d'offres d'emploi dans le domaine des SIG, de la télédétection et des domaines géospatiaux connexes à travers le Web en un seul endroit. De plus, les employeurs SIG peuvent afficher leurs postes directement sur le site.

Emplois SCGIS
Des emplois occasionnels et des postes de bénévoles dans les domaines de l'environnement et de l'écologie sont affichés sur ce site. Connexion requise.


Leçon : Connecter des enquêtes, des cartes, des tableaux de bord et des Story Maps

par Joseph Kerski

La connexion des composants du SIG moderne, y compris les enquêtes sur le terrain, les tableaux de bord, les cartes interactives et les cartes multimédias, peut aider à favoriser la pensée spatiale, la pensée critique et l'utilisation rigoureuse des outils et des données SIG. Cette leçon vous guide tout au long de la création d'une enquête dans Survey123, de la cartographie des données résultantes dans ArcGIS Online, de la création et de l'utilisation d'un tableau de bord et de la création d'une Story Map.

Cette leçon se concentre sur le potentiel piétonnier - le degré auquel les communautés sont perçues comme piétonnes par les piétons, les personnes en fauteuil roulant, les scooters, les vélos et d'autres modes non véhiculaires. Cependant, les mêmes concepts peuvent être utilisés pour n'importe quel thème, du local au mondial : dénombrement de piétons et de véhicules, qualité de l'eau, observations météorologiques, type de logement ou d'entreprise, zonage, lampadaires, bacs de recyclage, espèces envahissantes, déchets et autres caractéristiques ou problèmes dans le paysage naturel ou bâti.

Cette leçon est organisée en 4 parties :
Partie 1 : Création d'une enquête de terrain à l'aide de Survey123.

Partie 2 : Création et analyse d'une carte à partir de vos données d'enquête.

Partie 3 : Création d'un tableau de bord à partir de vos données d'enquête.

Partie 4 : Création d'un storymap à partir de vos données de terrain.

Le fichier zip ci-joint contient la leçon (au format PDF et également au format DOCX afin qu'elle puisse être facilement modifiée) ainsi que les images utilisées dans la leçon.

Considérez-vous que cet endroit est accessible à pied ? C'est l'objet de cette leçon. La leçon vous guide tout au long de la création d'une enquête, d'une carte, d'un tableau de bord et d'une storymap.


Découvrez la valeur de la technologie de localisation

Dans notre monde de plus en plus numérique, avec des milliards d'appareils connectés à l'Internet des objets (IoT), les dirigeants ont accès à des quantités sans précédent de données commerciales, y compris une variété de données géospatiales. Les organisations les plus compétitives comprennent que les données de localisation fournissent des informations uniques, révélant des relations, des modèles et des tendances cachés qui renforcent la prise de décision.

Pour voir comment la géolocalisation favorise la croissance et la transformation numérique, téléchargez nos e-books : Mettre l'IA et l'intelligence de localisation au travail, Donner du sens à la transformation numérique, et Tirer le meilleur parti de l'Internet des objets.


Obtention d'un compte ArcGIS à WSU

Afin de travailler avec ArcGIS sur le campus WSU, veuillez envoyer un e-mail à Shadi Tafaroji à [email protected] Shadi Tafaroji fournira votre propre compte WSU ArcGIS, ce qui est important pour accéder à toutes les ressources ArcGIS disponibles ici, y compris les ressources de formation et les moyens de partager votre travail avec la communauté du campus WSU.

Trouvé sur https://www.arcgis.com, ArcGIS Online est un puissant logiciel basé sur le cloud qui connecte les personnes, les données et les cartes à l'aide de cartes interactives. C'est un bon point de départ si l'on souhaite utiliser les produits ArcGIS créés par ESRI. Après avoir obtenu un compte ArcGIS (voir ci-dessus), il est bon de se connecter à l'organisation "Wichitastate". Cela garantit que vous pouvez accéder aux ressources disponibles pour utiliser ArcGIS. ArcGIS Online est bien sûr disponible où que vous soyez, même hors campus, mais il est toujours bon de se connecter avec votre compte WSU ArcGIS.


Connecter les données au SIG - Systèmes d'information géographique

Un site officiel du gouvernement des États-Unis

Le .gov signifie que c'est officiel.
Les sites Web du gouvernement fédéral se terminent souvent par .gov ou .mil. Avant de partager des informations sensibles, assurez-vous d'être sur un site du gouvernement fédéral.

Le site est sécurisé.
Le https:// garantit que vous vous connectez au site officiel et que toutes les informations que vous fournissez sont cryptées et transmises en toute sécurité.


Octobre 2021

SIG-Pro 2021
3 octobre – 6, 2021
Baltimore, Maryland, États-Unis

Conférence du consortium GIS/LIS du Minnesota
13 octobre – 15, 2021
St. Cloud, Minnesota, États-Unis

La 31e conférence annuelle et ateliers du Minnesota GIS/LIS Consortium se tiendra du 13 au 15 octobre 2021 au River’s Edge Convention Center à St. Cloud, Minnesota. Les ateliers auront lieu le mercredi 13 octobre et la conférence suivra jeudi et vendredi.

Conférence du groupe d'utilisateurs de SIG du nord-ouest
25-28 octobre 2021
Yakima, Washington, États-Unis

La conférence 2021 se tiendra au Yakima Convention Center à Yakima, Washington. Nous nous réunirons autour du thème de Reconstruire ensemble et discuter de la façon dont les SIG et les technologies spatiales peuvent être utilisés pour reconstruire.


Connecter les données au SIG - Systèmes d'information géographique

Un site officiel du gouvernement des États-Unis

Le .gov signifie que c'est officiel.
Les sites Web du gouvernement fédéral se terminent souvent par .gov ou .mil. Avant de partager des informations sensibles, assurez-vous que vous êtes sur un site du gouvernement fédéral.

Le site est sécurisé.
Le https:// garantit que vous vous connectez au site officiel et que toutes les informations que vous fournissez sont cryptées et transmises en toute sécurité.

L'interface forêt-urbain 2010 des États-Unis contigus - données géospatiales, 2e édition

L'interface forêt-urbain (WUI) est la zone où les maisons se rencontrent ou s'entremêlent avec la végétation sauvage non développée. Cela fait de l'IUE une zone focale pour les conflits entre l'homme et l'environnement tels que les incendies de forêt, la fragmentation de l'habitat, les espèces envahissantes et le déclin de la biodiversité. À l'aide de systèmes d'information géographique (SIG), nous avons intégré les données du recensement américain (2010) et de l'USGS sur la couverture des terres nationales (2006), afin de cartographier la définition de WUI du Federal Register (Federal Register 66:751, 2001) pour les États-Unis contigus. Ces données sont utiles dans un SIG pour la cartographie et l'analyse aux niveaux national, étatique et local.

De nombreux gestionnaires sont confrontés au défi de surveiller les taux de rencontres de visiteurs en milieu sauvage. Cette étude, menée en 1991 à Alpine Lakes Wilderness dans l'État de Washington : (1) fournit des estimations des taux de rencontre grâce à l'utilisation de plusieurs méthodes de surveillance, (2) détermine la relation entre les diverses mesures des taux de rencontre, et (3) détermine la relation entre divers prédicteurs indirects des taux de rencontre et les taux de rencontre réels. Afin de mieux comprendre la relation entre ces diverses méthodes de surveillance, cette étude a utilisé des relevés de sortie, des journaux de bord, des observations de gardes forestiers en milieu sauvage, des observateurs qualifiés, des compteurs mécaniques, des observations de dénombrement au début des sentiers et des dénombrements de véhicules de stationnement.

Cette base de données spatiale des feux de forêt qui se sont produits aux États-Unis de 1992 à 2015. Elle comprend 1,88 million d'enregistrements de feux de forêt géoréférencés, représentant un total de 140 millions d'acres brûlés au cours de la période de 24 ans. Les registres des incendies de forêt ont été obtenus à partir des systèmes de signalement des incendies fédéraux, étatiques et locaux. Les éléments de données de base sont : la date de découverte, la taille finale du feu et un emplacement de point au moins aussi précis que la section du système public d'arpentage (PLSS) (grille de 1 mile carré). Les données ont été transformées pour se conformer, dans la mesure du possible, aux normes de données du National Wildfire Coordinating Group (NWCG). Une vérification de base des erreurs a été effectuée et les enregistrements redondants ont été identifiés et supprimés, dans la mesure du possible.

Écologie de la nidification des oiseaux des prairies : échantillons vidéo de comportement

Les oiseaux des prairies construisent des nids au sol qui sont généralement bien camouflés par la végétation environnante. Par conséquent, leur écologie de nidification a été plus difficile à observer que l'écologie des oiseaux nichant dans des cavités ou des arbustes. L'utilisation de caméras vidéo pour enregistrer le comportement des adultes et des oisillons aide à améliorer notre compréhension de l'écologie de la nidification. Ceci, à son tour, améliore nos connaissances en matière de gestion et facilite le placement de l'écologie de nidification des oiseaux des prairies dans le contexte plus large de l'écologie de nidification des oiseaux. Chacune des 20 vidéos MP4 a une brève description dans le catalogue inclus. Ces vidéos fascinantes documentent les idées des auteurs sur l'écologie de nidification des oiseaux des prairies dans le Wisconsin, aux États-Unis, et en Alberta, au Canada.

Les gestionnaires fédéraux des feux de forêt veulent souvent savoir, sur de vastes paysages, où les feux de forêt sont susceptibles de se produire et à quel point ils peuvent être intenses. Cette carte de potentiel de danger d'incendie de forêt (WHP) est un produit géospatial matriciel qui aide à éclairer les évaluations des risques d'incendie de forêt, ou la hiérarchisation des besoins de gestion des combustibles, à de très grandes échelles spatiales (millions d'acres). Notre objectif était de décrire le potentiel relatif d'incendies de forêt qui serait difficile à contenir. Pour créer la version 2018 1992 – 2013). La carte utilise cinq classes WHP : très faible, faible, modéré, élevé et très élevé.

Observations d'oiseaux accidentels et à longue distance dans les chaînes Shoshone, Toiyabe, Toquima et Monitor, Nevada

Ces données documentent les détections d'oiseaux dans les canyons de quatre chaînes de montagnes du centre du Grand Bassin (comtés de Lander, Nye et Eureka, Nevada) : les montagnes Shoshone, la chaîne Toiyabe, la chaîne Toquima et la chaîne Monitor. Les données ont été recueillies au cours des saisons de reproduction 2002-2015, inclusivement, et en 2018. Ces données complètent celles de Fleishman 2019, qui comprenaient des détections d'oiseaux nicheurs lors de dénombrements ponctuels à rayon fixe à moins de 100 mètres de l'observateur. Les nouvelles données permettent une documentation plus complète de la composition et de la répartition de l'avifaune locale/régionale qu'avec les seules données de point de comptage à rayon fixe. Les données comprennent les espèces détectées, la date de détection et, dans la plupart des cas, la méthode de détection et les coordonnées ou un emplacement approximatif.

Vous êtes-vous déjà demandé comment la science sait ce qu'elle sait ? Principalement en pensant aux observations faites sur le monde naturel, également appelées données. Les racines de nos recherches se trouvent dans les données que nous recueillons. Le partage à court terme des données de recherche est important pour la transparence et la reproductibilité des résultats de recherche que nos scientifiques publient dans des articles de recherche. La conservation de ces données pour une utilisation à long terme est importante pour pouvoir réutiliser les données à des fins multiples. Le FS Research Data Archive propose un catalogue de centaines d'ensembles de données de recherche financés par Forest Service Research and Development (FS R&D) ou par le Joint Fire Science Program (JFSP). D'un intérêt particulier, notre collection comprend des ensembles de données à long terme provenant d'un certain nombre de forêts expérimentales, de parcours et de bassins versants du Service forestier.

Les publications de données répertoriées dans le catalogue sont accessibles au public soit auprès de nous, soit auprès d'un autre référentiel de données scientifiques (la page de description de la publication comprendra un lien vers l'emplacement de l'ensemble de données s'il se trouve dans un référentiel différent). Chaque ensemble de données publié est accompagné d'un ensemble complet de métadonnées (documentation des données) et d'autres informations que le scientifique considérait comme importantes pour comprendre et utiliser avec succès les données. La plupart des publications de données que nous avons publiées sont téléchargeables, d'autres ont une interface de requête de base de données pour vous aider à obtenir la partie du grand ensemble de données qui vous intéresse. Certaines données sont également disponibles via un service cartographique. Consultez le catalogue et découvrez s'il y a des données qui vous intéressent !

Nous vous encourageons à utiliser nos publications de données ! Nous vous demandons de reconnaître le travail de nos scientifiques en utilisant la citation fournie avec chaque publication de données. Un exemple et plus d'informations sont disponibles dans les Conditions d'utilisation.


Qu'est-ce que le SIG ?

Les systèmes d'information géographique (SIG) stockent, analysent et visualisent les données relatives aux positions géographiques à la surface de la Terre. Le SIG est un outil informatique qui examine les relations spatiales, les modèles et les tendances. En connectant la géographie aux données, il perçoit mieux les données à l'aide d'un cadre conceptualisé qui confère la capacité de capturer et d'analyser des données géospatiales. Le SIG est mis en œuvre dans de multiples techniques, processus, méthodes et technologies. Il est connecté à diverses opérations et à de nombreuses applications, qui concernent : l'entreprise, la gestion, la planification, le transport/logistique, l'assurance, les télécommunications et l'ingénierie. Le système SIG peut être considéré comme une fusion de 5 composants, à savoir le matériel, les logiciels, les données, les méthodes et les personnes.


Connecter le local au global : les systèmes d'information géographique et les empreintes écologiques comme outils de durabilité

Les outils qui soutiennent l'engagement du public envers la durabilité sont essentiels pour la planification locale de la durabilité. Cette recherche examine la capacité de deux outils basés sur un système d'information géographique (SIG) à promouvoir la discussion sur la durabilité dans un contexte suburbain. Un outil d'empreinte écologique locale et un atlas environnemental communautaire (un système de cartographie en ligne sur le thème de l'environnement) ont été créés pour sept arrondissements de la banlieue de Montréal. Des variantes des deux outils ont été utilisées pour soutenir les efforts de durabilité, mais leur utilisation n'a pas été largement évaluée. Travaillant à partir d'un cadre SIG de participation publique (PPGIS) qui reconnaît la puissante influence de la représentation des données, cette recherche utilise des groupes de discussion pour évaluer dans quelle mesure ces outils répondent à trois critères qui ont émergé de la littérature sur l'engagement du public dans la durabilité : l'interdépendance entre les systèmes, la réflexivité sur la prise de décision personnelle et sociale, et les interactions à travers les échelles spatiales. Alors que l'atlas reste avantageux pour discuter des spécificités spatiales locales, il a été constaté que l'empreinte écologique aidait les gens à voir les interconnexions entre les systèmes, à intégrer les aspects locaux et mondiaux de la durabilité et à réfléchir sur les valeurs et les hypothèses sous-jacentes aux structures sociales et économiques actuelles.

Las herramientas que concuerden con el compromiso público por la sostenibilidad son esenciales para la planeación local de la sostenibilidad. Esta investigación explora la capacidad de dos herramientas basadas en sistemas de información geográfica (SIG) para promover la discusión sobre sostenibilidad en un contexto suburbano. Una herramienta local de huella ecológica y un atlas ambiental de la comunidad (sistema de mapeo en red etiquetado ambientalmente) fueron creados para siete barrios suburbanos de Montréal. Algunas variantes de ambas herramientas se han utilizado para ayudar en esfuerzos de sostenibilidad, pero tal uso no ha sido suficientemente evaluado. Trabajando en un marco SIG de participación pública (PPGIS) que reconoce la poderosa influencia de la representación de los datos, esta investigación utiliza grupos focales para evaluar qué tan bien estas herramientas responden a tres criterios que han en surgido de la literaturaú sobre ico compromis sostenibilidad: interdependencia entre sistemas, reflexibilidad acerca de la toma personal y social de decisiones, e interacciones a través de escalas espaciales. A la vez que el atlas sigue siendo ventajoso para la discusión de especificidades espaciales locales, se descubrió que la huella ecológica ayudaba a la gente a ver las interconexiones entre sistemas, integrar aspectos locales y globales de la sostenibilidad y reflexionar sovalores y reflexionar sovalores que subrayan las actuales estructuras sociales y económicas


Voir la vidéo: C# TUTORIAL CONNECTER VOTRE BASE DE DONNEES (Octobre 2021).