Suite

Recul d'élévation d'inondation


J'ai une couche de plaine inondable avec des altitudes qui lui sont attribuées. Par portée du projet, je dois créer un recul de sécurité. L'élévation de l'inondation est augmentée de 2 pieds et lorsque le point surélevé s'étend horizontalement au sol devient la marge de recul. Comment créer ce retrait/tampon ?


Vous n'avez pas spécifié de configuration logicielle requise pour votre solution (bien qu'il y ait une balise ArcGIS sur la question), j'ai donc fourni une méthode ci-dessous basée sur les outils d'analyse géospatiale SIG Whitebox gratuits et open source, pour lesquels je suis développeur .

Whitebox GAT a un outil appelé Élévation au-dessus du ruisseau (voir image ci-dessous) :

Pour un DEM donné et un réseau de flux rastérisé…

… l'outil calculera la différence d'altitude entre chaque emplacement et sa cellule de cours d'eau en aval la plus proche :

Vous pouvez alors seuiller à l'aide de la Calculatrice raster, Reclasser outil, Moins que outil, ou Évaluation conditionnelle outil. Dans cet exemple, j'ai simplement retiré chaque cellule du altitude au-dessus du ruisseau raster avec une valeur inférieure à 2 pieds et vectorisé les polygones résultants :

Il y a vos revers ! Je dois également noter que même si j'ai utilisé un réseau de cours d'eau comme cible dans cet exemple, vous pouvez facilement remplacer le fichier de flux d'entrée requis dans l'outil par une version rastérisée d'un polygone de plaine inondable. Cela fonctionnerait aussi bien, mais redéfinirait la sortie comme élévation au-dessus de la plaine inondable. En fait, c'est presque l'application exacte qui m'a inspiré pour développer cet outil en premier lieu. Bon courage et n'hésite pas à me dire si tu as besoin de plus de détails.


Systèmes d'information géographique

BayView est la première carte d'information publique du comté de Bay. Sur cette carte, vous pouvez trouver une variété d'informations sur les emplacements dans le comté de Bay, y compris les emplacements des installations gouvernementales, la propriété des parcelles, les désignations d'utilisation des terres et les zones de gestion des urgences. Si vous avez besoin d'aide pour utiliser l'application, veuillez consulter notre guide pratique ou contacter directement notre bureau.

Barème des frais (PDF)

Frais pour la production et l'impression de cartes, et pour les travaux commandés effectués par Bay County GIS.

Atlas routier (PDF)

L'atlas routier du comté de Bay est une carte routière détaillée de toute la région du comté de Bay, y compris toutes les municipalités. L'atlas est disponible ici en format PDF qui peut être téléchargé et imprimé ou imprimé et relié à nos bureaux pour 5,00 $.

Grande carte murale (PDF)

La carte murale du comté de Bay est très grande (75" de large sur 70" de haut) mais de haute qualité qui permet une impression de plus petite taille sans pixelisation. La carte est disponible ici en format PDF qui peut être téléchargé et imprimé ou imprimé à nos bureaux pour 60,00 $ en taille réelle.


Prévention des dommages causés par les inondations

441.100 Établissement du plan
441.110 Déclaration d'intention
441.200 Définitions
441.300 Dispositions générales
441.310 Terres auxquelles s'applique cette ordonnance
441.320 Base pour l'établissement des zones à risque d'inondation
441.330 Dispositions d'application
441.400 Gestion
441.410 Établissement du permis de construire
441.420 Désignation du fonctionnaire responsable
441.430 Obligations du fonctionnaire responsable
441.500 Dispositions pour la réduction des risques d'inondation
441.510 Normes générales
441.520 Normes spécifiques
441.530 Canalisations de dérivation
441.540 Empiètements
441.600 Appels

CODE TRIBAL DE WARM SPRINGS CHAPITRE 441
ORDONNANCE 771
ORDONNANCE SUR LA PRÉVENTION DES DOMMAGES AUX INONDATIONS POUR LA RÉSERVATION INDIENNE DE WARM SPRINGS

441.100 Autorisation légale. Le Conseil tribal des tribus confédérées de la réserve de Warm Springs de l'Oregon, par le biais de l'article I (b) et de l'article V (1) de la Constitution et des statuts, a l'objectif et l'autorité d'établir et d'appliquer des règles si nécessaire pour protéger les tribus. ressources, la santé et la sécurité. En outre, les codes et ordonnances connexes, tels que l'ordonnance 74 (IRMP), l'ordonnance 45 (code de l'eau) et l'ordonnance 56 (code foncier), restent en vigueur.

441.110 Déclaration d'intention. Le but de cette ordonnance est de protéger la santé, la sécurité et le bien-être publics en réduisant les pertes dues aux inondations grâce à des dispositions conçues pour :

  1. Protéger la vie et la santé humaines
  2. Minimiser les dépenses d'argent public et tribal et les projets coûteux de lutte contre les inondations
  3. Réduire le besoin d'efforts de sauvetage et de secours associés aux inondations et généralement entrepris aux dépens du public et des tribus
  4. Raccourcir les interruptions d'activité prolongées
  5. Minimiser les dommages aux installations et services publics et tribaux tels que les conduites d'eau, d'électricité, de téléphone et d'égout, les rues et les ponts situés dans les zones à risque d'inondation spécial
  6. Aider à maintenir une économie stable en prévoyant l'utilisation et le développement prudents des zones inondables afin de minimiser les futures zones de brûlure des inondations
  7. Veiller à ce que les utilisateurs potentiels et existants des terres soient informés que la propriété se trouve dans une zone inondable et,
  8. Veiller à ce que ceux qui occupent les zones inondables assument la responsabilité de leurs actes.
  9. Encourager les utilisations non structurelles dans les zones inondables, comme les espaces ouverts.

441.200 Définitions.

À moins qu'ils ne soient spécifiquement définis ci-dessous, les mots ou expressions utilisés dans la présente ordonnance doivent être interprétés de manière à leur donner le sens qu'ils ont dans l'usage courant et à donner à cette ordonnance son application la plus raisonnable.

  1. « Zone de risque d'inondation » désigne la terre dans la plaine inondable sujette à un cinquième pour cent ou plus de risques d'inondation au cours d'une année donnée, également appelée « inondation de 500 ans ». Les cartes nationales des taux d'assurance contre les inondations doivent désigner ces zones.
  2. « Inondation de base » signifie qu'une inondation a un pour cent de chance d'être égale ou dépassée au cours d'une année donnée. La crue de base est également appelée « crue centennale ».
  3. « Cat X » désigne le processus d'exception catégorique, par lequel les petits projets sont évalués par le RMIDT pour déterminer les besoins d'évaluation environnementale.
  4. « Développement » désigne toute modification apportée au terrain par l'homme, y compris, mais sans s'y limiter, les bâtiments ou autres structures, l'exploitation minière, le dragage, les remblais, le nivellement, le pavage, l'excavation ou les opérations de forage situées dans la zone à risque d'inondation.
  5. « Permis de construire » désigne l'autorisation de construire dans une zone à risque d'inondation.
  6. « MRN » désigne le ministère des Ressources naturelles, une branche du gouvernement tribal.
  7. « Bâtiment surélevé » désigne, aux fins d'assurance, un bâtiment sans sous-sol dont le plancher surélevé le plus bas est surélevé au-dessus du niveau du sol par des murs de fondation, des murs de contreventement, des poteaux, des piliers, des pilotis ou des colonnes.
  8. « Inondation » ou « Inondation » désigne une condition générale et temporaire d'inondation partielle ou totale de zones de terres normalement sèches à cause de : (a) Le débordement des rivières, ruisseaux et ruisseaux et/ou (b) L'accumulation inhabituelle et rapide de ruissellement eaux de surface de toute source.
  9. « Carte des taux d'assurance contre les inondations (FIRM) » désigne le rapport officiel à fournir par l'Administration fédérale des assurances qui délimitera les zones à risque d'inondation et les zones de prime de risque applicables à la réservation.
  10. « Étude d'assurance contre les inondations » désigne le rapport officiel fourni par la Federal Insurance Administration qui comprend les profils d'inondation, la carte des limites des inondations et des canaux de dérivation et l'élévation de la surface de l'eau de l'inondation de base.
  11. « Canal de dérivation » désigne le chenal d'une rivière ou d'un autre cours d'eau et les terres adjacentes qui doivent être réservées afin d'évacuer la crue de base sans augmenter cumulativement l'élévation de la surface de l'eau de plus d'un pied.
  12. « SIG » désigne le système d'information géographique, qui stocke et analyse les informations géographiques à l'aide de matériel informatique et de logiciels.
  13. « Permis de projet hydraulique » désigne l'autorisation de projets dans les chenaux des cours d'eau et les zones riveraines.
  14. « IRMP » désigne le plan de gestion intégrée des ressources, une loi tribale autorisée par l'ordonnance 74.
  15. « Étage le plus bas » désigne l'étage le plus bas de la zone fermée la plus basse d'une structure (y compris le sous-sol). Une enceinte inachevée ou résistante aux inondations, utilisable uniquement pour le stationnement des véhicules, l'accès au bâtiment ou le stockage, dans une zone autre qu'un sous-sol, n'est pas considérée comme l'étage le plus bas d'un bâtiment, à condition qu'une telle enceinte ne soit pas construite pour rendre la structure en violation des exigences de conception applicables sans élévation de la section 441.520 de la présente ordonnance.
  16. « Nouvelle construction » désigne les structures pour lesquelles le « début de la construction » a commencé à compter de la date d'entrée en vigueur de la présente ordonnance.
  17. « REAM » désigne la Direction générale de l'immobilier, un département du Bureau des affaires indiennes.
  18. « Véhicule récréatif » désigne une caravane, une autocaravane, un camping-car ou un véhicule similaire conçu et utilisé pour un usage résidentiel temporaire pendant au plus onze jours consécutifs entre les mois de mai et d'octobre.
  19. « RMIDT » désigne l'équipe interdisciplinaire de gestion des ressources, qui a été créée en vertu de l'ordonnance 74, l'IRMP.
  20. « Début de la construction » comprend une amélioration substantielle et signifie la date à laquelle le permis de construire a été délivré, à condition que le début réel de la construction, de la réparation, de la reconstruction, de la mise en place ou de toute autre amélioration ait eu lieu dans les 180 jours suivant la date du permis. Le démarrage effectif signifie soit le premier placement de la construction permanente d'un ouvrage sur un site (comme le coulage de dalles ou de semelles, l'installation de pieux, la construction de colonnes ou tout travail au-delà du stade de l'excavation), ou le placement d'une maison préfabriquée sur une fondation. La construction permanente ne comprend pas la préparation du terrain, l'aménagement de rues et/ou de passerelles, l'excavation d'un sous-sol, de semelles, de piliers ou de fondations, ni l'érection de coffrages temporaires, ni l'installation de bâtiments accessoires.
  21. « Structure » ​​désigne un bâtiment muré et couvert comprenant un réservoir de stockage de gaz ou de liquide qui est principalement au-dessus du sol.
  22. « Amélioration substantielle » désigne toute réparation, reconstruction ou amélioration d'une structure dont le coût est égal ou supérieur à 50 % de la valeur marchande de la structure soit : (a) avant le début de l'amélioration ou de la réparation, ou (b) avant le dommage est survenu. Aux fins de cette définition, une « amélioration substantielle » est considérée comme se produisant lorsque la première modification d'un mur, d'un plafond, d'un sol ou d'une autre partie structurelle du bâtiment commence, que cette modification affecte ou non les dimensions extérieures de la structure.

441.300 Dispositions générales.2

441.310 Terres auxquelles s'applique la présente ordonnance. Cette ordonnance s'appliquera à toutes les zones inondables dans la réserve indienne de Warm Springs et à d'autres biens en fiducie sous la juridiction des tribus confédérées de la réserve de Warm Springs de l'Oregon.

441.320 Base pour l'établissement des zones à risque d'inondation. Les zones à risque d'inondation identifiées par la Federal Insurance Administration dans un rapport d'ingénierie intitulé « The Flood Insurance Study for the Confederated Tribes of Warm Springs », daté du 15 avril 2002, avec les cartes d'assurance contre les inondations, et toute révision de celles-ci, sont par la présente adoptées par référence et déclaré faire partie de cette ordonnance. L'étude sur l'assurance contre les inondations est archivée dans les services d'inspection des bâtiments et des systèmes d'information géographique des tribus.

441.330 Dispositions d'application.

  1. Toute personne soumise à la juridiction pénale de la Tribu qui n'obtient pas un permis requis par le présent chapitre, ou qui ne se conforme pas aux conditions de tout permis délivré en vertu du présent chapitre, ou qui ne se conforme pas aux normes énoncées à la section 441.500 du présent chapitre, peut, sur déclaration de culpabilité, être puni d'un emprisonnement n'excédant pas un an ou d'une amende n'excédant pas 5 000,00 $ ou les deux.
  2. Toute personne soumise à la juridiction civile de la Tribu qui n'obtient pas un permis requis par le présent chapitre, ou qui ne se conforme pas aux conditions de tout permis délivré en vertu du présent chapitre, ou qui ne se conforme pas aux normes énoncées à la section 441.500 du présent chapitre est passible d'une sanction civile, n'excédant pas 500,00 $ pour chaque infraction. L'équipement utilisé dans le cadre de la violation peut être saisi et détenu à titre de garantie pour la comparution de cette personne devant le tribunal tribal et peut faire l'objet d'une vente ou d'une autre disposition par la tribu dans le cas où cette personne ne paierait pas le montant de toute responsabilité civile. sanction imposée par la Cour conformément aux procédures contenues dans le chapitre 200 de la WSTC. En cas de violation continue, chaque jour où la violation se poursuit constitue une violation distincte.
  3. Le personnel d'exécution désigné comprend, sans s'y limiter, l'inspecteur en bâtiment, l'administrateur des services fonciers et le maître des eaux. Ce personnel a l'autorité et la responsabilité de faire appliquer les dispositions de la présente ordonnance.

441.400 Administration.

441.410 Établissement du permis de construire.

  1. Permis de construire et exigences. Un permis de construire doit être obtenu avant le début de la construction dans toute zone inondable. Le permis est valable pour toutes les structures.
  2. Demande de permis de construire. La demande de permis de construire doit être faite sur des formulaires fournis par l'inspecteur en bâtiment et doit comprendre des plans en duplicata dessinés à l'échelle montrant la nature, l'emplacement, les dimensions et les élévations de la zone en question les structures existantes ou proposées, le remblai, le stockage des matériaux, les installations de drainage et l'emplacement de celles-ci. Plus précisément, les informations suivantes sont requises : (a) Élévation par rapport au niveau moyen de la mer, du plancher le plus bas de toutes les structures (b) Élévation par rapport au niveau moyen de la mer auquel toute structure a été protégée contre les inondations (c) Certification par un organisme agréé ingénieur ou architecte professionnel que les méthodes de protection contre les inondations pour toute structure non résidentielle satisfont aux critères de protection contre les inondations de la section 441.500 et (d) Description de la mesure dans laquelle un cours d'eau sera modifié ou déplacé à la suite de l'aménagement proposé.

441.420 Désignation du fonctionnaire responsable. L'inspecteur en bâtiment est nommé pour administrer et mettre en œuvre la présente ordonnance en accordant ou en refusant les demandes de permis de construire conformément aux dispositions de la présente ordonnance, après que les conditions aient été établies par le Comité d'aménagement du territoire, le Conseil de contrôle des eaux ou l'Équipe interdisciplinaire de gestion des ressources (RMIDT ).

441.430 Fonctions du fonctionnaire responsable. Les tâches de l'inspecteur en bâtiment comprennent, sans s'y limiter :

  1. Examen du permis. (a) Examiner tous les permis de construire pour déterminer si les exigences de la présente ordonnance ont été satisfaites. (b) Examiner tous les permis de construction pour déterminer que tous les permis nécessaires ont été obtenus auprès des agences gouvernementales fédérales, tribales ou locales auprès desquelles l'approbation préalable est requise. (c) Examiner tous les permis de construction pour déterminer si l'aménagement proposé est situé dans le canal de dérivation. S'il est situé dans le canal de dérivation, assurez-vous que les dispositions d'empiètement de la section 441.540 sont respectées.
  2. Utilisation d'autres données de base sur les crues. Lorsque les données de base sur l'élévation des crues n'ont pas été fournies conformément à l'article 441.320, Base pour l'établissement des zones de risque d'inondation, l'inspecteur en bâtiment doit obtenir, examiner et utiliser toutes les données de base sur l'élévation des crues et les canaux de dérivation disponibles auprès de sources fédérales, tribales ou autres, afin pour administrer les sections 441.520, Normes spécifiques et 441.530 Dérivations. Des exemples de données disponibles comprennent les informations et les cartes spéciales sur les risques d'inondation du Corps of Engineers de 1977, les informations sur les cartes d'inondation de l'IRMP dans le SIG, les informations sur le débit des cours d'eau et les photographies historiques.
  3. Informations à obtenir et à conserver. (a) Lorsque les données de base sur l'élévation des crues sont fournies par le biais de l'étude d'assurance contre les inondations ou requises conformément à la section 441.430 (2), obtenez et enregistrez l'élévation réelle (par rapport au niveau moyen de la mer) du plancher le plus bas de toutes les structures nouvelles ou sensiblement améliorées. . Les sous-sols ne sont pas autorisés dans les zones inondables. (b) Conserver à des fins d'inspection tribale et fédérale tous les dossiers relatifs aux dispositions de la présente ordonnance.
  4. Modification des cours d'eau. (a) Les propositions de modification ou de déplacement des cours d'eau doivent être analysées, approuvées ou rejetées par le biais des procédures du plan de gestion intégrée des ressources. La Federal Insurance Administration et les communautés adjacentes qui pourraient être potentiellement affectées doivent être notifiées avant l'approbation des changements de cours d'eau. (b) Le RMIDT doit déterminer les besoins d'atténuation dans les parties modifiées des cours d'eau afin de maintenir les capacités de charge des crues, y compris les digues et les digues proposées.
  5. Interprétation des limites FIRM. Faire des interprétations, avec l'aide du personnel des Ressources naturelles, pour définir l'emplacement exact des limites des zones inondables (par exemple, lorsqu'il semble y avoir un conflit entre une limite cartographiée et les conditions réelles du terrain). La personne qui conteste l'emplacement de la limite doit avoir la possibilité de faire appel de l'interprétation. De tels appels seront accordés conformément aux normes de la section 60.6 des règles et règlements du National Flood Insurance Program (44 CFR 59-76).

441.500 Dispositions pour la réduction des risques d'inondation.

441.510 Normes générales.

Dans toutes les zones inondables, à l'exception des canaux de dérivation, de nouveaux aménagements commerciaux et industriels peuvent être autorisés. Les nouveaux développements résidentiels, bien que découragés dans les zones inondables, peuvent également être autorisés.

Les nouveaux aménagements dans les zones inondables doivent être élevés à au moins un pied au-dessus du niveau d'inondation estimé à 500 ans. D'autres conditions peuvent être exigées par la Régie des eaux, le Comité d'aménagement du territoire ou le RMIDT.

Les usages compatibles avec la gestion des milieux humides sont autorisés sans être surélevés, comme les usages culturels, les parcs, les terrains de camping et les installations récréatives.

  1. Conditions générales. L'aménagement ne peut pas être approuvé dans les zones inondables s'il augmenterait la surface de l'eau de la crue de base de plus d'un pied en tout point (articles 441.530 et 441.540). L'amélioration ou la reconstruction substantielle des structures non résidentielles existantes dans les zones inondables peut être autorisée si - (a) Les conditions de protection contre les inondations sont remplies ou l'amélioration est élevée à au moins un pied au-dessus du niveau d'inondation estimé à 500 ans. (b) D'autres conditions sont remplies, selon les exigences de la Commission de contrôle des eaux, du Comité d'aménagement du territoire ou du RMIDT. Un exemple d'autres conditions est un permis hydraulique. L'amélioration ou la reconstruction substantielle des structures résidentielles existantes dans les zones inondables doit être élevée à au moins un pied au-dessus du niveau d'inondation estimé à 500 ans. D'autres conditions peuvent être requises par le Conseil de contrôle des eaux, le Comité d'aménagement du territoire ou le RMIDT. Des améliorations non substantielles doivent être autorisées aux structures existantes dans les zones inondables par le biais des processus de permis de construction et hydrauliques.
  2. Ancrage, matériaux et méthodes de construction. (a) Toutes les nouvelles constructions et améliorations substantielles doivent être ancrées pour empêcher la flottaison, l'effondrement ou le mouvement latéral de la structure. (b) Toutes les nouvelles constructions et améliorations substantielles doivent être construites avec des matériaux et des équipements utilitaires qui résistent aux dommages causés par les inondations. (c) Toutes les nouvelles constructions et améliorations substantielles doivent être construites en utilisant des méthodes et des pratiques qui minimisent les dommages causés par les inondations. (d) Les équipements électriques, de chauffage, de ventilation, de plomberie et de climatisation et autres installations de service doivent être conçus, surélevés ou situés de manière à empêcher l'eau de pénétrer ou de s'accumuler dans les composants en cas d'inondation.
  3. Utilitaires. (a) Tous les systèmes d'approvisionnement en eau nouveaux et de remplacement doivent être conçus pour minimiser ou éliminer l'infiltration des eaux de crue dans le système (b) Les installations d'égouts sanitaires nouvelles et de remplacement doivent être conçues pour minimiser ou éliminer l'infiltration des eaux de crue dans les les systèmes dans les eaux de crue et, (c) Les systèmes d'élimination des déchets sur site doivent être situés de manière à éviter leur détérioration ou leur contamination pendant les inondations. Les marges de recul minimales des bâtiments doivent être de 150 pieds et celles des champs d'épuration de 100 pieds des cours d'eau.
  4. Ponts, ponceaux et autres ouvrages de franchissement d'eau. Les ouvrages de franchissement de cours d'eau doivent être conçus pour gérer les débits prévus lors d'inondations centennales.
  5. Examen des permis de construire. Si les données d'élévation ne sont pas disponibles via l'étude d'assurance contre les inondations ou d'autres sources (article 441.430(2), les demandes de permis de construire doivent être examinées pour s'assurer que la construction proposée sera raisonnablement à l'abri des inondations. Le test du caractère raisonnable est une décision locale qui comprend l'utilisation de données historiques, de laisses de hautes eaux, de photographies d'inondations passées ou d'autres informations.

441.520 Normes spécifiques. Dans toutes les zones à risque d'inondation pour lesquelles des données de base sur l'élévation des crues ont été fournies, comme indiqué dans la section 441.320, Base pour l'établissement des zones de risque d'inondation ou la section 441.430(2), Utilisation d'autres données de base sur les inondations, les dispositions suivantes sont requises :

  1. Construction résidentielle. (a) Les utilisations et la construction résidentielles permanentes à temps plein sont déconseillées dans les zones inondables, mais peuvent être autorisées si elles sont élevées d'au moins un pied au-dessus du niveau d'inondation estimé à 500 ans. Le développement résidentiel est découragé en raison des coûts d'élévation des structures et de l'incertitude des informations cartographiques des plaines inondables. (b) Les lotissements ne sont pas autorisés dans les zones inondables. (c) L'amélioration ou la reconstruction substantielle des structures résidentielles existantes avant la présente ordonnance doit être élevée à au moins un pied au-dessus du niveau d'inondation estimé à 500 ans et répondre aux normes du paragraphe 3107.3 de l'annexe du chapitre 31 du code du bâtiment uniforme. .
  2. Construction non résidentielle. L'amélioration ou la reconstruction substantielle de toute structure commerciale, industrielle ou autre structure non résidentielle doit être protégée contre les inondations ou élevée à au moins un pied au-dessus du niveau d'inondation de 500 ans et : (a) Les installations et utilisations de matières dangereuses, telles que les usines de traitement chimique et le installations de stockage de gaz, sont interdites dans les zones inondables. Les nouvelles installations de traitement des eaux usées et des eaux usées sont également interdites dans les zones inondables. (b) Satisfaire aux normes de construction du Uniform Building Code et aux conditions établies par le Water Control Board, le Land Use Planning Committee ou le RMIDT.

441.530 Canalisations de dérivation.

  1. Les zones désignées comme canaux de dérivation sont situées dans les zones à risque spécial d'inondation, établies à l'article 441.320. Les canaux de dérivation sont extrêmement dangereux en raison de la vitesse des eaux de crue qui transportent des débris, des projectiles et des risques d'érosion.
  2. Aucun remblayage, nouvelle construction, améliorations substantielles ou autres aménagements ne sont autorisés dans les canaux de dérivation, à l'exception des toilettes et des structures compatibles avec les utilisations de la gestion des zones humides et qui n'entraînent pas d'augmentation des niveaux de crue lors de l'occurrence des débits de crue de base.
  3. Les canaux de dérivation doivent être réservés et entretenus à perpétuité pour des usages compatibles avec les espaces ouverts, les usages culturels et récréatifs ou les pratiques de gestion des zones humides.
  4. Situations d'urgence. Aucune demande ou permis formel n'est requis pendant une crise pour les actions d'urgence nécessaires pour protéger la santé publique, la sécurité, les biens ou les ressources naturelles.
  5. Travaux de réhabilitation. Tous les travaux de réhabilitation initiés suite à une urgence doivent être planifiés et approuvés via le processus CATX administré par le RMIDT. Ces lignes directrices s'appliqueront à tous les projets de réhabilitation en cas d'inondation.

441.540 Empiètements. L'effet cumulatif de tout aménagement proposé, lorsqu'il est combiné avec tous les autres aménagements existants et prévus, n'augmentera pas l'élévation de la surface de l'eau de la crue de base de plus d'un pied en tout point.

441.600 Appels. Les dispositions de la présente ordonnance peuvent faire l'objet d'un recours devant une réunion conjointe du Conseil de contrôle des eaux et du Comité d'aménagement du territoire. Si l'appel ne peut pas être résolu à ce niveau, il peut être porté en appel devant le Conseil tribal par l'intermédiaire de la Commission de contrôle des eaux et du Comité d'aménagement du territoire. Les appels concernant l'emplacement des limites des zones inondables doivent être conformes aux règles et réglementations nationales en matière d'assurance contre les inondations (article 441.430(5).

1 Cette ordonnance tribale a été initialement adoptée par erreur par la résolution du conseil tribal n° 9366. Elle a ensuite été modifiée par les résolutions n° 9366A et 10190. Néanmoins, elle est désormais considérée comme l'ordonnance 77 dûment adoptée.
2 La norme WSTC 441.320 a été modifiée par la résolution n° 10190 du conseil tribal adoptée le 14 mai 2002, afin de fournir les cartes d'assurance contre les inondations actuelles et futures mises à jour.


Gestion des plaines inondables

Le comté de Washington participe au National Flood Insurance Program (NFIP) administré par la Federal Emergency Management Agency (FEMA). Afin de maintenir l'admissibilité des propriétaires fonciers du comté à souscrire une assurance contre les inondations, l'ordonnance de zonage du comté contient des dispositions pour la réglementation de la construction et d'autres activités dans les zones désignées à risque d'inondation du comté de Washington. Ces zones désignées à risque d'inondation sont établies par les cartes de taux d'assurance contre les inondations (FIRM) de la FEMA pour le comté de Washington, qui ont été intégrées à la carte officielle de zonage du comté disponible via la base de données netGIS du comté. Les règlements spécifiques de l'ordonnance de zonage du comté régissant les zones inondables peuvent être trouvés dans le chapitre 66 du comté du comté de Washington, Virginie (2002), Flood Hazard (FH) District Regulations. Les documents et formulaires suivants de la FEMA fournissent des informations concernant le développement dans les zones inondables désignées du comté de Washington. Plus d'informations sur les politiques et pratiques de gestion des plaines inondables peuvent être trouvées sur le site Web de la FEMA, www.fema.gov.

    – utilisé pour fournir les informations d'élévation nécessaires pour assurer la conformité avec les règlements du district FH du comté, pour déterminer le taux de prime d'assurance approprié pour un nouveau développement dans une zone inondable, et pour soutenir une demande à la FEMA pour une « lettre de (taux d'assurance contre les inondations) )
  • Modification de la carte » (LOMA) ou « Lettre de révision de la carte (taux d'assurance contre les inondations) » basé sur le remblai (LOMR-F) dans une zone inondable désignée.
  • Bulletin de gestion des plaines inondables de la FEMA - Certificat d'altitude – un document d'information complémentaire au formulaire de certificat d'élévation NFIP et aux instructions ci-dessus.

Gestion du développement des plaines inondables dans les zones approximatives de la zone A – une publication de la FEMA pour les professionnels de l'arpentage, de la conception et de la construction en tant que guide pour déterminer les altitudes de base des crues (BFE) dans les zones désignées à risque d'inondation de la zone A. La plupart des zones inondables du comté de Washington sont désignées comme zone A.


Cartes du corridor fluvial et des plaines inondables

Les cartes des corridors fluviaux et des zones inondables sont importantes pour la réglementation des zones inondables, pour aider à comprendre les risques d'inondation, pour que la planification communautaire oriente la croissance future vers des endroits plus sûrs et pour éviter la perte des fonctions des plaines inondables. Les cartes sont utilisées dans les réglementations nationales et municipales. Les cartes de taux d'assurance contre les inondations sont également utilisées par les prêteurs hypothécaires et pour déterminer les taux d'assurance contre les inondations.

Cartes du corridor fluvial

Les cartes des corridors fluviaux peuvent être consultées sur l'Atlas des ressources naturelles du Vermont. ou sur l'Atlas Flood Ready. Les données du corridor fluvial sont étiquetées par date et seront périodiquement mises à jour pour incorporer les données géomorphologiques des cours d'eau disponibles.

Les cartes du corridor fluvial, ainsi que les meilleures données de terrain disponibles, sont utilisées par l'État du Vermont pour l'examen du projet en vertu de la section 248 et de la loi 250, et de la règle relative aux zones à risques d'inondation et au corridor fluvial. Les municipalités sont encouragées, mais non tenues, à protéger les corridors fluviaux. Les municipalités qui protègent les corridors fluviaux sont éligibles pour des incitations, y compris le taux le plus élevé disponible via le Fonds d'aide et de secours d'urgence.

Les corridors fluviaux sont délimités par le Département de la conservation de l'environnement, comme décrit dans la procédure de protection de la zone inondable et des corridors fluviaux. Les corridors fluviaux comprennent la largeur de la ceinture de méandres d'une rivière et une zone tampon supplémentaire de 50 pi pour est à son équilibre/pente la moins érosive. Les corridors fluviaux ne sont pas cartographiés pour les petits cours d'eau, mais incluent, par définition, la zone située à moins de 50 pieds du haut de la rive des cours d'eau avec un bassin hydrographique de moins de 2 milles carrés.

Pour visualiser les cartes du corridor fluvial ANR :

Atlas prêt pour les inondations : utilisez les outils prêts pour les inondations pour effectuer un zoom sur l'adresse et « Activer les corridors fluviaux »

Pour en savoir plus sur les corridors fluviaux, veuillez consulter les liens ci-dessous :

Cartes des taux d'assurance contre les inondations

Les cartes de taux d'assurance contre les inondations (FIRM) sont produites par la FEMA pour être utilisées par les communautés dans le cadre du programme national d'assurance contre les inondations. Toutes les cartes et études du Vermont produites par la FEMA comprennent les FIRM, les cartes des limites d'inondation et des voies de dérivation, les études d'assurance contre les inondations (FIS) et les cartes des limites des risques d'inondation. Ces cartes et études peuvent être trouvées au FEMA Map Service Center.

Certains comtés du Vermont ont des cartes numériques des taux d'assurance contre les inondations (DFIRM). Bien que ces données soient disponibles au FEMA Map Service Center, vous pouvez également consulter ces données sur l'Atlas des ressources naturelles de l'ANR et sur l'Atlas Flood Ready. Les données DFIRM sont disponibles pour six comtés (Bennington, Chittenden, Rutland, Washington, Windham et Windsor County) et sept communautés (Bradford Village, Hardwick, Jay, Montgomery, Newbury, Stowe et Wolcott.).

Que se passe-t-il si ma maison est en fait assez élevée et à l'abri des eaux de crue ?

Parfois, les zones spéciales de risque d'inondation cartographiées ajoutent ou manquent des zones par erreur. Si votre bâtiment se trouve en bordure d'une zone inondable cartographiée, en particulier lorsqu'elle est identifiée comme étant une zone « A », il se peut que la crue de base ne touche pas votre bâtiment. Vous pourrez peut-être documenter cette situation avec un arpenteur ou un ingénieur et demander une lettre de modification de carte (LOMA). Contactez un spécialiste des cartes FEMA chez F-MIX pour plus d'informations.

Pour les applications LOMA dans une situation de zone A sans élévation officielle de la crue de base, veuillez consulter ce guide.

Pour en savoir plus sur les cartes des risques d'inondation de la FEMA, veuillez consulter les liens ci-dessous :

Cartes et données SIG

Les SIG officiels et d'autres données cartographiques sur les risques d'inondation peuvent être disponibles à partir de diverses sources. Toutes les FEMA FIRM peuvent ne pas être disponibles sous forme de données SIG.

Données du corridor fluvial :

Ces cartes sont créées par le VTNR et les données sont disponibles au public par téléchargement à partir du VT ANR Natural Resource Atlas, ou du Vermont Center for Geographic Information (VCGI). Avec les données River Corridor, veuillez noter la date de sortie, qui sera notée dans le nom. La carte disponible sur l'Atlas des ressources naturelles VT ANR est la version officielle la plus récente. L'Agence des ressources naturelles fournit également un fichier de couche pour les corridors fluviaux en tant que service SIG.

Données de la carte des taux d'assurance contre les inondations (FIRM) :

Les données SIG ne sont disponibles que pour les communautés ou les comtés qui disposent de données de carte numérique des taux d'assurance contre les inondations (DFIRM) (voir la liste ci-dessus). Les données SIG numériques sont disponibles via le Map Service Center de la FEMA (à visualiser ou à télécharger), sur l'Atlas des ressources naturelles VT ANR (à visualiser ou à télécharger) et au Vermont Center for Geographic Information (VCGI) (à télécharger).

Pour les zones en dehors des communautés ou des comtés couverts par les cartes numériques des taux d'assurance contre les inondations, les données officielles ne sont disponibles que sur papier ou au format .pdf. Les versions pdf peuvent être consultées ou téléchargées depuis le Map Service Center de la FEMA. Si votre communauté participe au programme national d'assurance contre les inondations, les panneaux papier des FIRM devraient être disponibles pour voir les bureaux municipaux.

Flood Hazard Data from Federal Sources

Other flood hazard data may be available from sources including the United States Geological Survey (USGS), the Natural Resources Conservation Service (NRCS), and the United States Army Corps of Engineers (USACOE).
Some of this data is linked from Other Map Resources on Flood Ready Vermont.
Contact your ANR Floodplain Manager to inquire about other data.


Residential Services

Are you a current or future homeowner or residential land owner? From the survey you need when you buy a new house, to locating your property corners so that you can build that new fence, we can serve you. The list below can help give you an idea of what kind of service you may need for your project.

This list may not be inclusive. You may have other projects you'd like to do that are not listed here. See our full list of services.

The easiest way to get information about what you will need for your project is to speak to a professional land surveyor by giving us a call at (303) 443-7001 to get a free estimate.

Type of Service:

Improvement Location Certificate (ILC)

ILC's are for the benefit of mortgage companies and title insurance companies. The interested parties want to have some assurance that the improvements on the subject property do not encroach onto adjoining properties and likewise that neighboring improvements do not encroach onto the subject property.

Typical Uses:

Improvement Survey Plat (ISP)

An ISP will locate your boundary lines by locating and restoring missing property corners. It also shows the location of all improvements (structures) within 5' of your property line, visible utilities, easements of record, and rights of way.

  • Installing a fence or wall
  • Building any structure
  • Clearly identify your property corners
  • Identify any improvements that encroach
  • Identify any easements of record
  • Identify any others parties who may have rights
  • Calculate the sq.ft./acreage for tax purposes
  • Can be used for townhomes also
Land Survey Plat (LSP)

An LSP will locate your boundary lines by locating and restoring missing property corners. It will also show any easements of record and rights of way. It will not show any improvements on your property (i.e. your house, driveway, sidewalk, utilities, etc).

  • Clearly identify your property corners
  • Identify any improvements that encroach
  • Identify any easements of record
  • Identify any others parties who may have rights
  • Calculate the sq.ft./acreage for tax purposes
Condominium Map

A Condominium Map will locate your boundary lines by locating and restoring missing property corners. It will also show any easements of record and rights of way, as well as the location of all improvements (structures) within 5' of your property line, visible utilities, easements of record, and rights of way. In addition, the inside of each condo unit will be measured for sq.ft. and volume. The grounds of the property can also be deliniated into common or shared areas.

  • Buying or Selling a condo
  • Calculate the sq.ft. of each unit
  • Deliniate common or shared areas
  • Clearly identify your property corners
  • Identify any improvements that encroach
  • Identify any easements of record
  • Identify any others parties who may have rights
  • Calculate the sq.ft./acreage for tax purposes
Topographic Exhibit

Topo's will show you the terrain of your property, as deliniated by contour lines. It will also show the location of all improvements (structures) within 5' of your approximate property line and visible utilities.

  • Identify the character of the terrain
  • Identify an elevation
  • Building any structure
  • Grading your property
  • Volume calculations (cut and fill)
  • Drainage analysis
  • FEMA elevation certificate
  • Subdivision plat (in some cases)
Dispute Resolution

An Expert Witness provides testimony in a court of law based on his/her education, training, skill, or experience. In land surveying, an expert witness can be brought in to provide insight into boundary disputes, knowledge of surveying law, prescriptive rights, etc. His/her testimony can be relied upon as supporting evidence.

  • Boundary dispute with a neighbor
  • Land Surveyor may testify in court
  • Adverse possession
  • Do "detective work" or research, on your property
  • (A boundary survey and/or exhibit may be required)
Building & Improvement Layout

During construction of a building (or other improvement), the corners are "staked out" on the ground so the construction worker knows the location of the building and can begin pouring the foundation.

Parcel, Easement & Vacation Descriptions

Parcel descriptions are used to describe the land within a deed that has not been subdivided. Easement descriptions are used as an attachment to an Easement Agreement document which creates an easement over a portion of land. Vacation descriptions are used as an attachment to a Vacation document for the transfer of unnecessary rights-of-way and other public areas to adjoining properties.

  • Describe the boundaries of your property
  • Create or edit an easement
  • Vacate an area of land
Elevation & Grading Certificates, Height Verification, LOMA Application, Setback Verification Letter

These certificates and letters can amend flood maps or verify the compliance with local codes with you city or county office.

  • Elevation certificate: for FEMA flood purposes
  • Grading certificate: to shown the direction of which the lot is graded
  • Height verification: to confirm compliance with local codes
  • LOMA: to amend a Flood Insurance Rate Map
  • Setback Verification: to verify the setback from a structure to a published setback

Ready to request our residential services?
Give us a call at (303) 443-7001 to get a free estimate.


Development Review & Permitting

Worcester County is the easternmost county within the state of Maryland (view interactive map). Our county seat is the town of Snow Hill. The county was named for Mary Arundel, the wife of Sir John Somerset, a son of Henry Somerset, 1st Marquess of Worcester. She was the sister of Anne Arundel (for whom Anne Arundel County was named), wife of Cecil Calvert, the first Proprietor and Proprietary Governor of the Province of Maryland.

Worcester County is included in the Salisbury, MD-DE Metropolitan Statistical Area. The county includes the entire length of the state's ocean coast and borders the Sinepuxent Bay, Assawoman Bay and Assateague Channel and Bay between the sand barrier islands of Assateague Island and Chincoteague Island. It is home to the popular vacation resort area of Ocean City, founded in 1875, as well as wild habitats on the wilderness areas on Assateague Island and in the Pocomoke River and Swamp.


Other Useful Links - GIS Mapping Information

North Carolina Division of Coastal Management - Coastal Maps and Data - This includes an interactive map showing oceanfront shorelines and setback measurements which are used for the issuance of CAMA Minor Permits.

North Carolina Floodplain Mapping Program - This includes an interactive map depicting the existing and proposed flood insurance rate maps (FIRM) for Dare County and Nags Head.

NC One Map - Managed by the State of North Carolina Center for Geographic Information and Analysis, this site provides a clearinghouse of GIS data for the state including Dare County and Nags Head.

Coastal Resilience Mapping Portal - Developed by the Nature Conservancy in partnership with several regional government and academic organizations, this portal allows users to visualize projected impacts of flooding and sea level rise and provides several other coastal management tools useful for coastal planning in Northeastern North Carolina.


Our History

Marchese and Sons, Inc. was originally founded in 1969 as Marchese and Sons, by Dominic L. Marchese and his two sons, Dominic J. and Paul, and was later incorporated in 1979. Originally located in Oak Park, Illinois, the firm was established as a direct result of a desire to start a family-owned business, which would afford his sons the opportunity to learn the Land Surveying Profession so greatly loved by their father. Marchese and Sons, Inc. has been operating at its current location in Roselle, Illinois, located at the borders of Cook and DuPage Counties for over 32 years.

Marchese and Sons, Inc. has benefited from Dominic’s earlier business partnership for ten years with John Zak and John Hank (DBA Marchese, Zak and Hank). Marchese and Sons, Inc. provides Land Surveying Services to the Northeast Illinois and Northwest Indiana corridors, providing a variety of professional services ranging from Cadastral GPS Mapping, Topographic surveys, ALTA/ACSM Land Title Surveys, and Boundary Line surveys. As an established firm, we have enjoyed providing professional services to architects, engineers, State and County Highway Departments, realtors, attorneys and landowners.

Marchese and Sons, Inc. has a very friendly and experienced professional staff that is willing to work for you and to customize our services to meet your personal needs and the scope of services required. Using the basic foundation of Land Surveying principals, combined with proven traditions, we have integrated the current state-of-the-art technologies of Global Positioning and robotic Total Station equipment used in preparing our surveys. Keeping pace with the electronic age, we offer AutoCAD and MicroStation drawings, which can be used to jump-start the design phase of any project.

Whether your needs are for a survey of a single residential lot or a commercial ALTA/ACSM Land Title Survey, our experience, in all aspects of Land Survey, gives us the opportunity to effectively serve you. We thank you for taking an interest in our firm and we look forward to the possibility of working with you in the future.


Jeff Bathke has served as the Davison County Planning & Zoning Administrator since April, 2013. Jeff is a graduate of Plankinton High School and the University of South Dakota. He holds a Bachelor of Science Degree in Psychology and a Master of Science Degree in Administration, with an emphasis in Organizational Leadership. Jeff’s past experience includes 17 years working in counseling programs, Department of Corrections facilities, and Private Research. Jeff is also a licensed counselor in the state of South Dakota.

Current & Upcoming Events:​​​​​​​​​​

  • June 1, 2021 Planning and Zoning Commission @ 7:00 P.M.
  • June 8, 2021 Board of Adjustment Meeting @ 9:15 A.M.
  • June 15, 2021 Drainage Board Meeting @ 7:00 P.M.
  • July 6, 2021 Planning and Zoning Commission @ 7:00 P.M.
  • July 13, 2021 Board of Adjustment Meeting @ 9:15 A.M.
  • July 20, 2021 Drainage Board Meeting @ 7:00 P.M.

The Planning Commission Minutes can be found @ Planning Commission Minutes

To complete the Comprehensive Plan Survey: Click here.

Yearly Reports:

For previous Yearly Reports click here .

Planning & Zoning

The Planning Commission will meet the first Tuesday of the month @ 1:15 PM during the months of December-March and @ 7:00 PM April-November.

The goal of the Planning and Zoning Office is to promote residential development in an orderly fashion and to conserve agricultural land. The Planning & Zoning Office issues building permits and 911 Addresses, as well as assists property owners with plats, conditional use permits, and variances.

In 1999, Davison County adopted the Davison County Comprehensive Plan (1999) , which is currently being updated. If you have suggestions for the future of Davison County, please contact our office.

Davison County adopted a temporary Zoning Ordinance on April 29, 1996 with a permanent Ordinance adopted on April 1, 1998. The Ordinance has since been amended on March 7, 2000, October 24, 2000, December 14, 2004, November 15, 2005, April 1, 2008, January 16, 2009, August 14, 2009, May 11, 2010, and most recently on August 11, 2017.

Each time any property in the county is rezoned, or the Davison County Zoning Ordinance is in need of a revision, the ordinance and Zoning Map is amended. The Zoning Ordinance explains the different zoning districts, as well as the permitted principal uses and structures, permitted accessory uses and structures, conditional uses, and prohibited uses and structures for each district. Planning & Zoning is currently recommending changes to the Zoning Ordinance. The list of recommended changes can be found @ Zoning Ordinance-Proposed Changes-6-5-2018 .

Zoning issues inside the city limits of Ethan , Mt. Vernon , and the City of Mitchell should be directed to their city offices. The City of Mitchell also has jurisdiction over the Extraterritorial Jurisdiction District, which is the one mile outside boundary around the Mitchell city limits, as shown on the Zoning Map . Therefore, all building permits, conditional use permits, and variances for these areas are administrated by the City of Mitchell. You can contact them by email @ Mitchell City Planner or by phone @ (605) 995-8433.

If you are planning a project that requires a setback from a residential structure, the following maps have been developed:

Any permanent structures will require a Building Permit Application prior to construction. This is to ensure your project meets the required setbacks and other terms of the ordinance. Fees for building permits vary for the different types of construction, so please reference the Fee Schedule 2021 or contact the Planning & Zoning office for the appropriate fee. An accessory use or structure can only be added after a principle use or structure is constructed on the property. Municipal Building Permits will be issued from the respective Municipality. Applicants desiring to rezone property must complete the Rezoning Application .

All projects requiring building permits must begin the project within 180 days from the date of the building permit. Failure to do so will render the building permit void and require the property owner to start over with the building permit process and pay the applicable fees. If the project has been started within the 180 days, but at the end of two (2) years the project is not substantially completed, said permit shall expire and be canceled by the Zoning Administrator with notice that further work as described in the canceled permit shall not proceed unless, and until, a new building permit is obtained. An extension can be requested for special circumstances. A list of current Building Permits, by Taxable Year, can be found @ 2022 Building Permits as of 6-1-2021 . For previous years’ Building Permits, click ici .

All requests for conditional uses or structures must complete a Conditional Use Application. Any structure that does not meet the minimum size or setback distance will require a Variance Application . All prohibited uses and structures for each district are those not listed as permitted principle, permitted accessory, or conditional uses. However, a classification of unlisted uses is available on the basis of similarity, for the approval of a conditional use. Please see the Fee Schedule 2021 or contact the Planning & Zoning Administration office for the appropriate fee. Be sure to review the Planning & Zoning Deadlines-2020 & 2021 to be sure your application is received in time to be published.

The Planning Commission will make a recommendation to the County Commissioners , acting as the Board of Adjustment , on all Conditional Use and Variance Applications. The Board of Adjustment will make the final decision at the regularly scheduled County Commissioners meeting the Tuesday after the Planning Commission Meeting.

The past Planning Commission Minutes and Board of Adjustment Minutes are also available for your review.

The 911 Rural Addressing Ordinance was adopted on July 1, 2008 in an effort to maintain the integrity of the established E-911 Addressing system. The system was designed to allow more accurate and timely response of emergency services to life threatening situations.

For a new development, the Developer may make suggestions as to possible names for the road. However, not all requests may be in the best interest of Emergency Management and may ne pas be approved. Road Name requests will consider name duplication and similarity, which may hinder Emergency Services dispatched.

A Road Name Permission Slip must also be completed and approved by the Local Emergency Planning Commission. For all new rural addresses, applicants must complete the 911 Rural Addressing Application . It is important to note basic utilities are not able to be run to the property until a 911 Address has been established. The Planning & Zoning Administrator will determine the address. Once an address is assigned, a 911 Address sign will be created for the property. Please see the Fee Schedule 2021 or contact the Planning & Zoning Administration office for the appropriate sign fees.

The 911 address Sign & Post Placement shall be located within 10 feet of the driveway and within 1.5 feet of the right-of-way line or fence, on the right hand side of the driveway. The delineator post shall be driven into the ground at least 2.5 feet, with the sign at least 4 feet above ground level.

For small developments effort will be made to also have all addresses on the road sign post at the main entrance to the development. If you are installing a new driveway, you will need to complete the Approach Application which will need to be taken to the County Highway Shop on West 5th Street along with a $25 fee. Please read the application close to review what the process and costs are. If you live on a township road, contact your Twp Board Members 2021 to see if they cover the costs. If you are placing dragline in the right of way for distribution of manure, you must complete a Manure in Right-of-Way License . The Davison County Plat Procedure explains the process of developing a plat which is a map, or representation on paper of a piece of land subdivided into lots, parcels, tracts or blocks, including streets, commons, and public grounds, if any, all drawn to scale. The original document must be drawn on a mylar type material. Every addition or subdivision within Davison County shall be uniquely named, in accordance with Sections 1106 (E) and 1305 (B) of the Davison County Zoning Ordinance. The plat shall be presented to the Planning and Zoning Administrator for consideration before the Planning & Zoning Deadlines-2020 & 2021 . Please see the Fee Schedule 2021 or contact the Planning & Zoning office for the appropriate plat consideration fee.

All new plats will require an Agricultural Use Covenant Running with the Land which is an agreement between parties that adjacent land may be subjected to conditions resulting from agricultural operations. This agreement, once executed, runs with the land and cannot be removed. The Planning and Zoning office can help provide you with the necessary Agricultural Covenant papers. If the parcel is within the Ethan, Mt. Vernon, or Mitchell city limits the plat needs to be approved by the respective City Council. All rural plats will be heard by the Planning Commission and final approval by the County Commission. If the plat is within the designated 3 mile area from the corporate limits of the City of Mitchell, the Mitchell City Planning Commission must also approve the plat. Refer to the Mitchell City Planning Office for further details @ (605) 995-8433.The Mitchell City Planning Office is located inside City Hall.

An approved plat may ne pas be filed at the Register of Deeds without the signature of the County Treasurer who certifies that taxes, special assessments and advanced taxes are paid in full for the current year and any past years for the parcel being platted, and the parcel the plat is coming out of commonly referred to as the parent parcel.

Drainage

The Drainage Board will meet the third Tuesday of the month @ 7:00 PM year round.

The originally Davison County Drainage Ordinance was adopted on July 1, 1987 in accordance with SDCL 46A-10A . The ordinance has since been revised, with an effective date of September 24, 2013 and can be found @ Davison County Drainage Ordinance .

The ordinance is intended to provide the basic guidance needed by the county Drainage Commission in carrying out drainage responsibilities. It is further intended to provide a framework for landowners for Davison County by which to plan and execute drainage activities which could affect not only their own land, but that of others as well.

For your convenience, a Drainage Flow Chart was created to assist in understanding the new ordinance. The Davison County Commissioners , under Chapter 46A-10A-2 established a Davison County Drainage Commission on October 25, 2011. The Drainage Commission is comprised of two voting County Commissioners and five residents of the county from various locations and backgrounds.

A Drainage Permit Application (Appendix A&B) must be approved prior to any work being started. Upon completion, any new drainage system must be registered with the Register of Deeds, in an effort to protect the landowner’s rights for future drainage repairs. The details of the application will determine if the project can be administratively approved, or if the project will require a drainage permit approved by the Davison County Drainage Commission . They will act on all drainage applications and complaints that are presented for action.

For protection of all past drainage systems rights, all land owners were given the opportunity to apply for Vested Drainage Rights prior to 1992. Decisions made by the Drainage Commission cannot be appealed to the County Commissioners, but are rather appealed to Circuit Court. Please see the Fee Schedule 2021 or contact the Planning & Zoning Administration office for the appropriate fee. Be sure to review the Drainage Deadlines 2020 & 2021 to be sure your application is received in time to be placed on the Agenda. The current Drainage Commission Agenda and the recent past Drainage Commission Minutes are available for your review.

During the 1920’s and 1930’s there were twelve County Drainage Systems designed by the State Engineer, after the county was petitioned to form a Drainage District. However, not all were constructed and several have experienced natural and man-made changes over the last century. Those that were actually constructed were assessed back to the property owners who benefited from the project and are on file with the Planning and Zoning Administrator, who also serves as the Drainage Administrator. These systems are owned by the landowner, are on private property, and are the land owner’s responsibility to maintain the drainage system.

Today, residents can see an open ditch on their property. However, most residents are not aware of the buried drain tile projects that exist on their property which could result in damage to the drainage system upon any excavation in the area. A PDF of the Drainage Systems, by Township, can be found here . The red line will indicate an open ditch or a buried drain tile in the Drainage System.

The purpose of the Flood Damage Prevention Ordinance 2010 is to promote public health, safety, and general welfare and to minimize public and private losses due to flood conditions in specific areas.

The provisions are designed to:

  • Protect Human life and health
  • Minimize expenditure of public money for costly flood control projects
  • Minimize the need for rescue and relief efforts associated with flooding and generally undertaken at the expense of the general public
  • Minimize prolonged business interruptions
  • Minimize damage to public facilities and utilities such as water and gas mains, electric, telephone, sewer lines, streets, and bridges located in flood plains
  • Help maintain a stable tax base by providing for the sound use and development of flood prone Areas in such a manner as to minimize future flood blight areas and
  • Insure that potential buyers are notified that property is in a flood area.

The Davison County Flood Plain Authority is the county/city limit line. Some areas of the county have been mapped, while others have not. The Planning & Zoning Administration Office can assist you with an aerial view of the property using the Geographic Information System (GIS), or the property owner can access the system @ https://www.davisonreports.com/. Click on the “View Map” button.

Extreme restrictions apply when building in a flood plain. Applicants will need to complete the Floodplain Development Permit Application , to include a flood proof plan. The property can also be built up with fill and the soil compacted to rise above the flood plain. The GIS system will also show elevation. A map amendment can also be completed, in an effort to remove property from the flood plain. Flood Plain is developed by FEMA and is currently under a major revision of the entire county.

Système d'Information Géographique (SIG)

The Geographic Information System (GIS) integrates hardware, software, and data for capturing, managing, analyzing, and displaying all forms of geographically referenced information.

GIS allows the user to view, understand, question, interpret, and visualize data in many ways that reveal relationships, patterns, and trends in the form of maps, globes, reports, and charts.

You can access the Geographic Information System @ https://www.davisonreports.com/ .Click on the “View Map” button.

A detailed explanation of the map system is @ GIS Directions-Website Version for Citizens.


Voir la vidéo: Le risque dinondation (Octobre 2021).