Suite

Message d'expiration de l'autorisation d'ArcGIS for Desktop après un an beaucoup moins que prévu ?


J'ai utilisé ArcGIS (édition étudiante avec licence) moins d'un an (en fait je ne l'ai utilisé qu'un mois et demi) et j'ai reçu un message d'expiration d'autorisation. mon instructeur pour mon cours d'été.

Que devrais-je faire?


Le logiciel signale qu'il a expiré, je pense donc que vous devrez retracer la date à laquelle il a été activé pour la première fois, si vous souhaitez démontrer qu'il a expiré prématurément.

Puisque c'est votre instructeur qui vous a fourni le code d'autorisation, c'est cette personne qui semblerait être le prochain lien pour tenter de retracer la date de première activation.


Pendant que j'écrivais ce qui précède, vous avez posté une capture d'écran qui indique que le code de licence qui va expirer estVidéo. Ce n'est pas celui avec lequel je suis familier, mais je pense qu'il peut s'agir du complément vidéo ArcGIS Full Motion. Si vous ne l'utilisez pas et que vous souhaitez simplement désactiver/supprimer le message d'expiration de la licence, suivez les instructions de HowTo : Désactiver l'avertissement de délai d'expiration pour les extensions expirées.


Le gestionnaire de licences ArcGIS 10.0 doit être autorisé avant de pouvoir fournir des licences aux systèmes ArcGIS 10 Desktop.

• Le premier processus d'autorisation configure le 'Trusted Storage'. Cela se trouve généralement sous C:Documents and Settings | UtilisateursTous les utilisateursDonnées d'applicationFlexNet.

• Le deuxième processus d'autorisation déploie les licences dans le stockage sécurisé. Ce processus est combiné à la première étape avec ArcGIS License Manager 10 Service Pack 2 installé.

Réinitialisez ArcGIS License Manager à son état d'installation d'origine.

1. Annulez l'autorisation des licences existantes en accédant à ArcGIS License Server Administrator 10.0 > Autorisation, puis en cliquant sur Désautoriser.

2. Arrêtez ArcGIS License Manager en accédant à ArcGIS License Server Administrator 10.0 > Démarrer/Arrêter le service de licence, puis en cliquant sur Arrêter le serveur.

3. Supprimez le stockage sécurisé, qui se trouve généralement sous C:Documents and Settings | UtilisateursTous les utilisateursDonnées d'applicationFlexNet.

Configurer le stockage approuvé

1. Lancez l'assistant d'autorisation de logiciel à partir de l'administrateur du serveur de licences ArcGIS en accédant à Démarrer > Programmes > ArcGIS > Gestionnaire de licences > Administrateur du serveur de licences. Dans la section Autorisation, sélectionnez Autoriser maintenant.

2. Dans l'assistant d'autorisation de logiciel, sélectionnez l'option d'autorisation appropriée et le produit à autoriser.

3. Sélectionnez 'Je dois autoriser des licences sur mon serveur de licences' ou 'J'ai reçu un fichier d'autorisation d'Esri et je suis maintenant prêt à terminer le processus d'autorisation' si un fichier d'autorisation est disponible (*.PRVS, * .RESPS).

4. Sélectionnez 'Autoriser sur le site Web d'Esri ou par e-mail pour recevoir votre fichier d'autorisation.'

5. Remplissez les boîtes de dialogue suivantes à l'invite avec les informations d'autorisation, les numéros d'autorisation du logiciel et le nombre de licences demandées.

6. Dans la boîte de dialogue Autorisation par e-mail, cliquez sur 'Enregistrer. ' et enregistrez le fichier 'authorize.txt' créé sur le système.

7. Déplacez le fichier 'authorize.txt' créé vers n'importe quel système doté d'une connexion Internet.

8. Téléchargez le fichier 'authorize.txt' sur le téléchargement du site sécurisé du service client. Vous pouvez également envoyer par e-mail le fichier 'authorize.txt' à [email protected]

9. Remettez le fichier *.RESPS dans le système ArcGIS License Manager et double-cliquez sur le fichier.

10. Dans l'assistant d'autorisation de logiciel, cliquez sur Suivant pour présélectionner et remplir tous les formulaires.


Solution ou contournement

Pour modifier le système de coordonnées des entités, utilisez le Définir la projection outil pour faire correspondre le système de coordonnées de la classe d'entités au système de coordonnées de l'étendue actuelle. Reportez-vous à ArcMap : Définir la projection pour plus d'informations.

Pour recalculer l'étendue de l'entité, cliquez avec le bouton droit sur l'entité dans le Catalogue fenêtre et cliquez Propriétés. . Clique le Recalculer bouton sur le Étendue de la fonctionnalité languette.


Autorisation des produits et fonctionnalités à usage unique ArcGIS

Si vous effectuez une mise à niveau d'ArcGIS 10.1 via ArcGIS 10.3 vers ArcGIS 10.3.1 et que vous n'avez pas mis fin à l'autorisation de vos licences ArcGIS 10.1-10.3, vous n'avez pas besoin d'autoriser ou de mettre à niveau vos licences. Lors de l'installation d'ArcGIS 10.3.1, votre logiciel continuera à fonctionner sans aucune exigence d'autorisation ou de mise à niveau.

Si vous effectuez une mise à niveau d'ArcGIS 10 vers ArcGIS 10.3.1 et que vous n'avez pas mis fin à l'autorisation de vos licences ArcGIS 10.0, vous n'avez pas à suivre le processus d'autorisation régulier décrit ci-dessous car le logiciel ArcGIS 10.3.1 for Desktop vous invitera automatiquement à mettre à niveau vos licences si vous êtes connecté à Internet. Suivez les instructions pour terminer la mise à niveau de la licence. Pour ArcGIS for Engine 10.3.1, démarrez manuellement l'administrateur ArcGIS.

Pour terminer le processus d'autorisation normal sur une nouvelle installation, vous aurez besoin de l'e-mail du service client Esri contenant les informations d'autorisation du produit.

  1. À l'aide d'ArcGIS Administrator, cliquez sur le dossier du produit souhaité (Bureau ou Moteur).
  2. Choisissez un produit à usage unique.
  3. Cliquez sur Autoriser maintenant pour démarrer l'assistant d'autorisation de logiciel.
  4. Choisissez l'option par défaut J'ai installé mon logiciel et je dois l'autoriser et cliquez sur Suivant .
  5. Sélectionnez Autoriser avec Esri maintenant en utilisant Internet et cliquez sur Suivant si vous disposez d'une connexion Internet.

Si vous n'avez pas de connexion Internet, sélectionnez l'option Autoriser sur le site d'Esri ou par e-mail pour recevoir votre fichier d'autorisation. Si vous disposez d'un fichier d'approvisionnement, choisissez l'option J'ai reçu un fichier d'autorisation d'Esri et je suis maintenant prêt à terminer le processus d'autorisation . L'utilisation d'un fichier d'approvisionnement (disponible sur le site du service client Esri) préremplira les informations personnelles et les codes d'autorisation aux étapes 6 à 8.

Si vous souhaitez autoriser d'autres extensions non répertoriées dans le panneau d'extension principal (par exemple, Workflow Manager), cliquez sur Autres extensions , saisissez le nom de l'extension et le numéro d'autorisation fournis dans l'e-mail envoyé par le service client Esri et cliquez sur OK .

Si vous avez sélectionné l'option d'autorisation de site Web/e-mail dans le deuxième panneau de l'assistant d'autorisation de logiciel (étape 5), enregistrez le fichier texte généré et téléchargez-le sur le site Web d'Esri ou envoyez un e-mail à [email protected] À la réception du fichier de réponse d'autorisation (*.respc), répétez les étapes 3 et 4 en choisissant l'option J'ai reçu un fichier d'autorisation d'Esri et je suis maintenant prêt à terminer le processus d'autorisation. Accédez au fichier de réponse d'autorisation et appuyez sur Suivant pour terminer l'autorisation du logiciel.

Pour autoriser silencieusement, vous devrez utiliser un fichier d'approvisionnement généré à partir du site du service client Esri à l'aide de la commande suivante à partir de la ligne de commande :

softwareauthorization.exe -s -lif <chemin vers le fichier *.prvc>

Mise à niveau de licence (version 10.0 à 10.3.1 )

ArcGIS 10.3.1 for Desktop utilise les licences des versions 10.1-10.3. Vous n'avez pas besoin de mettre à niveau vos licences si vous migrez d'ArcGIS 10.1 vers ArcGIS 10.3.

La fonctionnalité de mise à niveau automatique des licences a été introduite dans ArcGIS 10.1, ce qui permet un processus de mise à niveau des licences beaucoup plus simple. Si votre organisation est en cours de maintenance, vous pouvez automatiquement mettre à niveau les licences de 10.0 à 10.3.1 sans avoir à réautoriser les licences sur vos machines. Au lieu de retirer l'autorisation d'anciennes licences et d'autoriser la dernière version, vous pouvez convertir vos licences 10.0 existantes en 10.3.1 à l'aide de l'option de mise à niveau en une étape.

  1. Désinstallez ArcGIS for Desktop 10 sans annuler l'autorisation de vos licences existantes.
  2. Installez ArcGIS 10.3.1 for Desktop .
  3. À la fin de l'installation d'ArcGIS 10.3.1 for Desktop, vous serez automatiquement invité à mettre à niveau vos licences si des licences 10.0 sont déjà présentes. Suivez les instructions pour terminer le processus de mise à niveau.

Résiliation de l'autorisation

Si vous souhaitez supprimer les licences à usage unique de votre ordinateur, cliquez sur Opérations de support, puis sur Annuler l'autorisation . Suivez les instructions pour supprimer le produit principal et toutes les extensions sélectionnées de votre machine.

Pour révoquer silencieusement toutes les licences de la machine, utilisez la commande suivante :

softwareauthorization.exe -s -retourner tout

Pour révoquer silencieusement les licences sélectionnées de la machine, vous devrez spécifier les numéros ESU pour les fonctionnalités que vous souhaitez résilier. Utilisez la commande suivante :


Le HHS remboursera les réclamations aux prestataires de soins de santé qui ont effectué des tests COVID-19 ou fourni un traitement à des personnes non assurées ayant reçu un diagnostic de COVID-19 à compter du 4 février 2020. Les prestataires peuvent commencer le processus de demande de remboursement auprès de la HRSA COVID. -19 Portail du programme non assuré .

Pour obtenir des informations générales sur ce programme, consultez la page Web HRSA ou la foire aux questions. Pour obtenir des réponses à des questions spécifiques, les fournisseurs doivent appeler la ligne d'assistance aux fournisseurs sans frais au 866-569-3522.


Géodatabases fichier et géodatabases personnelles

Les géodatabases fichier et personnelles, disponibles gratuitement pour tous les utilisateurs d'ArcGIS for Desktop Basic , Standard et Advanced , sont conçues pour prendre en charge le modèle d'informations complet de la géodatabase, qui comprend des topologies, des catalogues d'images, des jeux de données réseau, des jeux de données de MNT, des localisateurs d'adresses , etc. Les géodatabases fichier et personnelles sont conçues pour être modifiées par un seul utilisateur et ne prennent pas en charge la gestion des versions des géodatabases. Avec une géodatabase fichier, il est possible d'avoir plusieurs éditeurs en même temps à condition qu'ils soient mis à jour dans différents jeux de classes d'entités, classes d'entités autonomes ou tables.

La géodatabase fichier était un nouveau type de géodatabase publié dans ArcGIS 9.2. Ses objectifs sont de faire ce qui suit :

  • Fournir une solution de géodatabase largement disponible, simple et évolutive pour tous les utilisateurs.
  • Fournissez une géodatabase portable qui fonctionne sur tous les systèmes d'exploitation.
  • Évoluez pour gérer de très grands ensembles de données.
  • Fournissez d'excellentes performances et une évolutivité, par exemple, pour prendre en charge des ensembles de données individuels contenant bien plus de 300 millions de fonctionnalités et d'ensembles de données pouvant évoluer au-delà de 500 Go par fichier avec des performances très rapides.
  • Utilisez une structure de données efficace optimisée pour les performances et le stockage. Les géodatabases fichier utilisent environ un tiers du stockage de géométrie d'entité requis par les fichiers de formes et les géodatabases personnelles. Les géodatabases fichier permettent également aux utilisateurs de compresser les données vectorielles dans un format en lecture seule afin de réduire encore davantage les besoins de stockage.
  • Surclassez les fichiers de formes pour les opérations impliquant des attributs et redimensionnez les limites de taille des données bien au-delà des limites des fichiers de formes.

Les géodatabases personnelles sont utilisées dans ArcGIS depuis leur version initiale dans la version 8.0 et ont utilisé la structure de fichier de données Microsoft Access (le fichier .mdb). Ils prennent en charge les géodatabases dont la taille est limitée à 2 Go ou moins. Cependant, la taille effective de la base de données est plus petite, entre 250 et 500 Mo, avant que les performances de la base de données ne commencent à ralentir. Les géodatabases personnelles ne sont également prises en charge que sur le système d'exploitation Microsoft Windows. Les utilisateurs apprécient les opérations de table qu'ils peuvent effectuer à l'aide de Microsoft Access sur les géodatabases personnelles. De nombreux utilisateurs apprécient beaucoup les fonctionnalités de gestion de texte de Microsoft Access pour travailler avec des valeurs d'attribut.

ArcGIS continuera à prendre en charge les géodatabases personnelles à de nombreuses fins. Cependant, dans la plupart des cas, Esri recommande d'utiliser des géodatabases fichier pour leur évolutivité en taille, des performances nettement plus rapides et une utilisation multiplateforme. La géodatabase fichier est idéale pour travailler avec des jeux de données basés sur des fichiers pour des projets SIG, un usage personnel et dans de petits groupes de travail. Il a de bonnes performances et s'adapte bien pour contenir des volumes de données extrêmement volumineux sans nécessiter l'utilisation d'un SGBD. De plus, il est portable sur tous les systèmes d'exploitation.

En règle générale, les utilisateurs emploieront plusieurs fichiers ou bases de données personnelles pour leurs collections de données et y accéderont simultanément pour leur travail SIG.


Sauvegardes

Le répertoire de contenu du portail a atteint plusieurs gigaoctets.

Le portail stocke les journaux de transactions incrémentiels dans un sous-répertoire du répertoire de contenu du portail, ce qui vous permet de créer des sauvegardes incrémentielles du portail. L'emplacement par défaut est C:arcgisportalackupswalarchive ).

Une fois que vous avez créé une sauvegarde complète à l'aide de l'outil webgisdr, la limite de taille initiale n'est plus appliquée. Cependant, chaque fois que l'outil est exécuté, les journaux de transactions existants sont supprimés. Dans le cas où cette taille de sous-répertoire dépasse 5 Go, le message suivant est enregistré :

Les journaux de transactions du portail consomment plus de 5 Go d'espace disque. Exécutez une sauvegarde complète à l'aide de l'outil webgisdr pour effacer ces journaux.

À 10.9, un mode de sauvegarde a été introduit. Ce mode rétablit la limite de 50 Mo sur les journaux de transactions s'il a été désactivé. Si votre environnement ne prend pas en charge la redondance géographique lorsque vous restaurez vers un centre de données secondaire, définissez BACKUP_MODE sur backup au lieu de full .

Pour en savoir plus sur l'outil webgisdr, consultez Créer une sauvegarde ArcGIS Enterprise.

Pourquoi est-ce que je reçois une erreur concernant un élément manquant lors de la création d'une sauvegarde de mon portail ?

Cette erreur se produit lorsqu'un élément est toujours présent dans la base de données interne du portail mais n'est pas présent dans le répertoire de contenu. Ceci est le résultat d'une suppression d'élément incomplète. Normalement, lorsque vous supprimez un élément, il est supprimé de la base de données interne ainsi que du répertoire de contenu. Cependant, il arrive parfois qu'un élément ne soit pas supprimé avec succès de la base de données interne.

Si tel est le cas, lorsque vous créez une sauvegarde, une erreur d'AVERTISSEMENT est enregistrée, indiquant que l'élément doit être supprimé manuellement. Notez la ou les valeurs itemID fournies par le message d'erreur. À moins que cet élément n'appartienne à Esri, vous pouvez suivre les étapes ci-dessous pour supprimer l'élément.

Vous pouvez également contacter le support technique d'Esri pour obtenir de l'aide sur ces étapes.

  1. Connectez-vous à l'API de partage de portail en tant qu'administrateur ( https://portal.domain.com/webadaptor/sharing/rest ).
  2. Recherchez l'élément dans l'API à l'aide du point de terminaison /search. Pour le paramètre Search Text, saisissez id : en utilisant l'élément ID du message de journal.
  3. Dans les résultats de la recherche, cliquez sur le lien identifiant le propriétaire de l'élément. La page d'informations du propriétaire apparaît.
  4. Sous Ressources associées , cliquez sur Contenu utilisateur .
  5. Cliquez sur l'élément ID dans les journaux. Un message s'affiche indiquant une erreur de serveur interne .
  6. Ajoutez /delete à l'URL du point de terminaison de l'élément. Confirmez l'opération de suppression.
  7. Répétez les étapes 2 à 6 pour chaque élément apparaissant dans votre message de journal.

La restauration d'une sauvegarde de portail volumineux échoue avec une erreur de jeton.

Lorsque vous essayez de restaurer une sauvegarde à l'aide de l'opération Importer le site dans le répertoire de l'administrateur du portail, elle génère un jeton qui expire au bout d'une heure. Si l'opération de restauration ne se termine pas dans l'heure, le processus d'importation échouera.

  • Si vous utilisez le répertoire dans un navigateur Web, ajoutez votre nouveau jeton à l'URL du répertoire administrateur pour l'opération d'importation du site.
  • Si vous appelez l'opération à partir d'un script, incluez votre nouveau jeton dans cet appel d'API.

Lorsque j'exécute l'utilitaire webgisdr pour créer ou restaurer une sauvegarde, elle ne se termine jamais.

Parfois, le mode QuickEdit empêche l'exécution de l'utilitaire webgisdr.

Le mode QuickEdit vous permet de sélectionner du texte dans la console d'invite de commandes lorsque vous cliquez sur la console. Lorsque QuickEdit est activé, tout processus en cours d'exécution dans l'invite de commande est suspendu jusqu'à ce que vous appuyiez sur Entrée .

Dans Windows Server 2016 ou version ultérieure, QuickEdit est activé par défaut. Le mot Select est ajouté au titre de la fenêtre de la console lorsque QuickEdit est activé, comme indiqué par la case rouge dans l'image ci-dessous :

Si vous cliquez sur la console d'invite de commande alors que l'utilitaire webgisdr s'exécute dans une invite de commande avec le mode QuickEdit activé, l'utilitaire webgisdir s'interrompt ou se fige. Lorsque vous appuyez sur Entrée , l'utilitaire wegisdr continue. Vous pouvez désactiver le mode QuickEdit pour éliminer les interférences avec l'utilitaire webgisdr. Consultez votre équipe informatique ou consultez la documentation Windows pour plus d'informations.

Si l'invite de commande n'est pas en mode QuickEdit, contactez le support technique Esri.


Publication du service de carte

Cette phase du didacticiel vous guide tout au long du processus de publication de votre carte sur ArcGIS Server à l'aide d'ArcMap. Au cours de ce processus, vous définirez le schéma de votre cache de carte et analyserez les performances de votre document ArcMap. Vous indiquerez que vous souhaitez que le cache soit créé au moment de la publication. Pour commencer, suivez ces étapes :

  1. Ouvrez votre document ArcMap dans ArcMap et choisissez Fichier > Partager en tant que > Service dans le menu principal.
  2. Dans la fenêtre Partager en tant que service, choisissez Publier un service . Cliquez sur Suivant .
  3. Dans la boîte de dialogue Publier un service, cliquez sur Se connecter à ArcGIS Server pour créer une connexion au serveur.
  4. Dans la fenêtre Ajouter ArcGIS Server, choisissez Publier les services SIG . Cliquez sur Suivant .
  5. Pour l'URL du serveur , saisissez l'URL du site ArcGIS Server auquel vous souhaitez vous connecter. Par exemple, https://gisserver.domain.com:6443/arcgis .
  6. Dans la liste déroulante Type de serveur, choisissez ArcGIS Server .
  7. Au cours du processus de publication, un fichier de définition de service est créé et temporairement stocké localement sur le disque. Une fois le processus de publication terminé, la définition de service est téléchargée sur le serveur et le fichier local est supprimé. Pour les besoins de ce didacticiel, laissez le dossier intermédiaire par défaut.
  8. Fournissez un nom d'utilisateur et un mot de passe avec au moins des privilèges d'éditeur sur ArcGIS Server . Si vous n'avez pas configuré d'utilisateurs et de rôles pour la sécurité, une option consiste à utiliser le compte d'administrateur de site principal que vous avez défini lors de la création du site. Laissez la case cochée pour enregistrer le nom d'utilisateur et le mot de passe. Cliquez ensuite sur Terminer.
  9. Facultativement, dans la fenêtre Publier un service, fournissez un nouveau nom pour le service. Cliquez sur Suivant .
  10. Par défaut, les services sont publiés dans le dossier racine (racine) d'ArcGIS Server . Les services peuvent être organisés en sous-dossiers sous le dossier racine. Choisissez le dossier dans lequel vous souhaitez publier le service ou créez un dossier pour contenir le service. Cliquez sur Continuer.
  11. L'éditeur de services s'affiche. Vous utiliserez l'éditeur de services pour choisir ce que les utilisateurs peuvent faire avec votre service de carte mis en cache, définir votre schéma de mise en cache et contrôler avec précision la manière dont le serveur exposera votre service. Cliquez sur l'onglet Mise en cache.
  12. Dans l'onglet Mise en cache, choisissez de dessiner le service de carte à l'aide des tuiles d'un cache .
  13. Dans la liste déroulante Structure de tuilage, choisissez ArcGIS Online / Bing Maps / Google Maps .
  14. Examinez la taille de cache estimée . Ensuite, diminuez (déplacez vers la gauche) le curseur Niveau d'échelle maximal sur la barre Niveaux de détail jusqu'à ce que la taille de cache estimée soit inférieure à 50 Mo. Cela garantit une taille de cache de test appropriée pour ce didacticiel.
  15. Pour les besoins de ce didacticiel, laissez tous les autres paramètres par défaut. Notez que l'une des valeurs par défaut que vous acceptez est de créer le cache automatiquement lorsque le service est publié. Pour les caches plus volumineux, vous souhaiterez peut-être créer le cache manuellement à un moment différent (par exemple pendant la nuit ou pendant le week-end).

Il existe de nombreux autres paramètres de cache que vous devez examiner et régler lors de la création d'un cache de production. Pour plus d'informations sur la façon de choisir les propriétés du cache de carte à l'aide de l'éditeur de services , consultez Propriétés de cache de carte et d'image disponibles. Vous pouvez également modifier les propriétés de mise en cache du service dans ArcGIS Server Manager après la publication.

Pour vous donner plus de zone de visualisation lors de la configuration de votre service de carte, cliquez sur le bouton Réduire en haut de l'éditeur de services .

Vous pouvez enregistrer des dossiers et des géodatabases auprès de votre site ArcGIS Server, garantissant ainsi que le serveur peut reconnaître et utiliser vos données. Si vous procédez aux étapes suivantes, toutes les données référencées par votre carte provenant d'un dossier ou d'une géodatabase non enregistrés seront copiées sur le serveur au moment de la publication. Il s'agit d'une mesure de précaution pour s'assurer que le serveur peut accéder à toutes les données utilisées par le service. Pour obtenir des instructions complètes sur l'enregistrement d'un dossier ou d'une géodatabase auprès de votre site ArcGIS Server, reportez-vous à la rubrique Enregistrement de vos données auprès d'ArcGIS Server à l'aide d'ArcGIS Desktop .

Le service de carte commence immédiatement la publication. Une fois la publication terminée, le serveur commence à créer des tuiles de cache et continuera jusqu'à ce que le cache soit créé.

En fonction de votre plus grande échelle, du matériel composant votre serveur, de l'étendue de vos données et d'autres facteurs, la génération du cache peut prendre un certain temps. Si vous avez choisi des jeux de données simples avec une petite étendue géographique pour cet exercice, le cache sera probablement terminé en moins d'une heure. La fenêtre d'état du géotraitement affiche une barre de progression indiquant la quantité de cache terminée.


Comment s'inscrire

La candidature que vous soumettez aujourd'hui sera considérée pour la cohorte 2021-2021 qui débute Automne 2021.

Ce dont vous aurez besoin pour remplir la demande :

  • Vos informations personnelles (nom complet, adresse, e-mail, numéro de téléphone et numéro d'identification de l'étudiant).
  • Deux références professionnelles/universitaires (noms, titre, e-mail et numéro de téléphone).
  • CV actuel au format word ou pdf à télécharger.

Déclarations personnelles pour les questions suivantes :

  • Comment imaginez-vous que vous vous intégrerez dans un petit groupe de 40 étudiants maximum, et quelle qualité unique espérez-vous apporter au programme ?
  • Décrivez votre intérêt pour les SIG.
  • Quels sont vos objectifs de carrière?
  • Comment un certificat en SIG améliorera-t-il les chances de réussite dans la carrière que vous avez choisie ?
  • Veuillez décrire vos compétences en informatique et la confiance que vous avez dans votre capacité à saisir des concepts informatiques assez difficiles.
  • Décrivez en détail votre parcours ou votre formation en SIG.

Si vous êtes un étudiant actuel de l'UW Tacoma

Complétez le en ligne Formulaire de demande de SIG.

Si vous n'êtes PAS un étudiant actuel de l'UW Tacoma

  1. Soumettre un Applicationpour l'admission sans inscription, indiquez « Certificat SIG » et payez les frais de demande de 60 $.
  2. Complétez le en ligne Formulaire de demande de SIG.

Contenu

Jack et Laura Dangermond ont fondé Esri en 1969. Jack Dangermond est l'actuel président. [11]

Esri est une société privée et sans dette. [12]

Selon la société, Esri se prononce comme un mot « ez-ree ». [13]

Certains distributeurs à l'extérieur des États-Unis, comme Esri Canada, se commercialisent avec la prononciation « ess-ree » suivie du nom du pays.

La société s'appelait auparavant E-S-R-I (chaque lettre se prononce comme au FBI, CIA, NSA). [14]

Esri utilise le nom ArcGIS pour désigner sa suite de produits logiciels SIG, qui fonctionnent sur des plates-formes de bureau, de serveur et mobiles. ArcGIS comprend également des produits de développement et des services Web. Dans un sens général, le terme SIG décrit tout système d'information qui intègre, stocke, édite, analyse, partage et affiche des informations géographiques pour éclairer la prise de décision. Le terme GIS-Centric, cependant, a été spécifiquement défini comme l'utilisation de la géodatabase Esri ArcGIS en tant que référentiel de données d'actifs et d'entités central pour les systèmes de gestion de maintenance informatisés (GMAO) dans le cadre de la gestion des actifs d'entreprise et des systèmes logiciels d'analyse. Les critères de certification GIS-centric ont été spécifiquement définis par NAGCS, la National Association of GIS-Centric Solutions.

SIG de bureau Modifier

Depuis janvier 2021, la suite SIG de bureau de l'entreprise est ArcGIS Desktop version 10.8.1 et ArcGIS Pro 2.7. ArcGIS Desktop se compose de plusieurs applications intégrées, notamment ArcMap, ArcCatalog, ArcToolbox, ArcScene, ArcGlobe et ArcGIS Pro. L'application principale de la suite aujourd'hui est ArcGIS Pro qui remplace lentement les anciens composants principaux, ArcMap, ArcCatalog et ArcToolbox. Collectivement, ces applications permettent aux utilisateurs de créer, d'analyser, de cartographier, de gérer, de partager et de publier des informations géographiques. ArcGIS Pro a été introduit début 2015 en tant qu'application moderne et entièrement 64 bits avec des fonctionnalités 2D et 3D intégrées. [15] La suite de produits est disponible en trois niveaux de licence : [16] Basic (anciennement ArcView), Standard (anciennement ArcEditor) et Advanced (anciennement ArcInfo). Basic fournit un ensemble de fonctionnalités SIG de base adaptées à de nombreuses applications SIG. Standard, à un coût supplémentaire, permet une édition et une manipulation plus étendues des données, y compris l'édition de la géodatabase du serveur. Advanced, haut de gamme, fournit des capacités complètes et avancées d'analyse et de gestion des données, y compris des outils d'analyse géostatistique et topologique. De plus, ArcGIS est compatible avec les normes OGC suivantes : WFS, WCS, GFS et divers autres.

ArcGIS Explorer, ArcReader et ArcExplorer sont des applications gratuites de base pour l'affichage des données SIG.

Des extensions ArcGIS Desktop sont disponibles, notamment Spatial Analyst pour l'analyse raster et 3D Analyst pour la cartographie et l'analyse du terrain. D'autres extensions plus spécialisées sont disponibles auprès d'Esri et de tiers.

Le produit original d'Esri, ARC/INFO, était un produit SIG en ligne de commande disponible initialement sur des mini-ordinateurs, puis sur des postes de travail UNIX. En 1992, une interface graphique SIG, ArcView GIS, a été introduite. Au fil du temps, les deux produits ont été proposés dans les versions Windows et ArcView également en tant que produit Macintosh. Les noms ArcView et ArcInfo ont été utilisés pendant un certain temps pour désigner différents niveaux de licence dans ArcGIS Desktop et font moins souvent référence à ces produits logiciels d'origine. La version Windows d'ArcGIS est désormais la seule plate-forme ArcGIS Desktop qui fait l'objet d'un nouveau développement pour les futures versions du produit.

Serveur SIG Modifier

Les produits SIG serveur fournissent des fonctionnalités et des données SIG déployées à partir d'un environnement central. ArcGIS Server est un service d'application Internet, utilisé pour étendre les fonctionnalités du logiciel ArcGIS Desktop à un environnement basé sur un navigateur. Il est disponible sur Solaris et Linux ainsi que Windows. ArcSDE (Spatial Database Engine) est utilisé comme connecteur de système de gestion de base de données relationnelle pour d'autres logiciels Esri pour stocker et récupérer des données SIG dans une base de données disponible dans le commerce : actuellement, il peut être utilisé avec les bases de données Oracle, PostgreSQL, DB2, Informix et Microsoft SQL Server . Il prend en charge son format de données binaires SDE natif, Oracle Spatial et ST_geometry. ArcIMS (Internet Mapping Server) fournit un accès au SIG par navigateur. Depuis ArcGIS 10.1, ArcIMS a été déprécié au profit d'ArcGIS Server, mais il existe encore de nombreuses instances d'ArcIMS (10.0 et versions antérieures) dans les environnements de production. Les autres produits basés sur serveur incluent Geoportal Server, ArcGIS Image Server et Tracking Server ainsi que plusieurs autres.

SIG mobile Modifier

Le SIG mobile associe le SIG, le GPS, les services basés sur la localisation, l'informatique portative et la disponibilité croissante des données géographiques. La technologie ArcGIS peut être déployée sur une gamme de systèmes mobiles, des appareils légers aux PDA, ordinateurs portables et Tablet PC. Les produits de la société pour cette utilisation incluent Collector for ArcGIS, Survey123 for ArcGIS, ArcGIS QuickCapture et plus encore. Les anciens produits et applications de cette catégorie comprenaient ArcPad et ArcGIS for Mobile. [17]

SIG en ligne (ArcGIS Online) Modifier

ArcGIS inclut des fonctionnalités Internet dans tous les produits logiciels Esri. Les services, fournis via ArcGIS Online à l'adresse www.arcgis.com, comprennent des API Web, des services de cartographie et de géotraitement hébergés, ainsi qu'un programme de partage d'utilisateurs. Une variété de fonds de carte est une caractéristique caractéristique d'ArcGIS Online. Le programme Esri Community Maps compile des informations de fond de carte utilisateur détaillées dans un format cartographique commun appelé Topographic Basemap. [18]

Modifier le vecteur

    – Esri est un peu [éclaircissements nécessaires] format de données vectorielles hybride ouvert à l'aide de fichiers SHP, SHX et DBF. Inventé à l'origine au début des années 1990, il est encore couramment utilisé comme format d'échange largement pris en charge.
  • Enterprise Geodatabase – Format de géodatabase d'Esri à utiliser dans un système de base de données relationnelle.
  • File Geodatabase – Format de géodatabase basé sur des fichiers d'Esri, stocké sous forme de dossiers dans un système de fichiers.
  • Géodatabase personnelle – La stratégie de stockage de données vectorielles fermée et intégrée d'Esri utilisant le format Access MDB de Microsoft est un format hérité généralement remplacé par la géodatabase fichier dans la plupart des utilisations contemporaines.
  • Couverture – La stratégie de stockage de données vectorielles hybride fermée d'Esri. Format ArcGIS Workstation / ArcInfo hérité avec une prise en charge réduite dans les applications modernes.

Raster Modifier

    – formats raster ASCII binaires et sans métadonnées.
  • Mosaic - structure de données pour la gestion et l'analyse des données raster et d'imagerie multidimensionnelles, y compris netCDF, GRIB et le format de données hiérarchique

Le programme de certification technique Esri a été lancé en janvier 2011. [19] Le programme fournit une certification basée sur un examen pour les logiciels Esri. Les groupes principaux pour la certification comprennent Desktop, Developer et Enterprise. Chaque sous-catégorie de ces groupes a deux niveaux de certification, Associate et Professional. [20]

En 1989, le programme de conservation Esri a été lancé pour aider à changer la façon dont les organisations à but non lucratif menaient des missions de conservation de la nature et de changement social. Ce programme fournit un logiciel SIG, des données et une formation, tout en aidant à coordonner les efforts multi-organisationnels.

Le 28 juin 2006, un responsable d'Esri a déclaré que la société avait reçu une assignation fédérale dans le cadre de l'enquête en cours sur les liens entre le représentant californien Jerry Lewis et la société de lobbying Copeland Lowery. "Nous n'avons aucune inquiétude", a déclaré le porte-parole d'Esri, Don Berry. "Nous retenons un lobbyiste et ce n'est pas un problème pour nous." Le 5 septembre 2006, l'Associated Press a rapporté que les enquêteurs fédéraux étudiaient un don de 41 acres (170 000 m 2 ) de terrain à la ville de Redlands par les propriétaires d'Esri en 2001, un terrain adjacent à la maison de Lewis. Fin novembre 2010, le ministère américain de la Justice a informé les avocats de Lewis que l'affaire avait été conclue et classée sans inculpation. [21]


Voir la vidéo: Tuto WINDOWS 10 Régler le problème des DROITS DADMINISTRATEURS (Octobre 2021).