Suite

Projection WFS avec EPSG:3301 à l'aide de Leaflet


J'ajoute des points WFS à la carte Leaflet, mais je ne les vois pas sur la carte, mais dans la console, je vois que tous les points que je voulais sont ici avec toutes les propriétés et géométries. Mais le problème ici est en projection je pense.

Je définis donc une projection comme celle-ci

var crs = new L.Proj.CRS('EPSG:3301', '+proj=lcc +lat_1=59.33333333333334 +lat_2=58 +lat_0=57.51755393055556 +lon_0=24 +x_0=500000 +y_0=6375000 +ellps=GRS80 + towgs84=0,0,0,0,0,0,0,0 +units=m +no_defs', { résolutions : [ 1024, 512, 256, 128, 64, 32, 16, 8, 4, 2, 1, 0.5 ], transformation : nouvelle L.Transformation(1, -40500, -1, 7017000) });

Puis définir une carte

var map = L.map('map', { couches : [hybride,base,satellite], ContinuousWorld : true, maxZoom : 13, minZoom : 1, maxBounds : new L.latLngBounds([ [56.42, 20.87], [60.9 , 29.23] ]), crs: crs } );

Et puis demandez des points à Geoserver

var geojsonLayer = new L.GeoJSON(); function getJson(données) { console.log(données) geojsonLayer.addData(données); } $.ajax({ url : "http://loom-gis.geo.ut.ee:8040/geoserver/ermas/ows?service=WFS&version=1.0.0&request=GetFeature&typeName=ermas:testdata_geopnt&maxFeatures=50&outputFormat=text/javascript ", dataType : 'jsonp', jsonpCallback : 'parseResponse', succès : getJson });

Voilà ce que j'obtiens dans la console :

Objet {type : "FeatureCollection", totalFeatures : 36458, fonctionnalités : Array[50], crs : Object}

Quelqu'un peut-il m'aider, s'il vous plaît?


Vous avez manqué deux parties de votre code. Pour ajouter la couche GeoJSON, vous devez appeler leAjouter à()méthode au sein de laL.geoJsonobjet.

var geojsonLayer = new L.geoJson().addTo(map);

La deuxième partie est la plus vitale. Même si vous avez défini une projection personnalisée avecL.Proj.CRS, votre carte sera dans la projection WGS 84 native de Leaflet (EPSG:4326). La projection que vous avez définie est uniquement utilisée pour reprojeter les données cartographiques vers WGS 84. Puisque vous avez déjà inclus Proj4JS dans votre code, vous pouvez l'utiliser pour reprojeter vos données vectorielles vers WGS 84. Définissez d'abord les deux projections :

var proj1 = '+proj=lcc +lat_1=59.33333333333334 +lat_2=58 +lat_0=57.51755393055556 +lon_0=24 +x_0=500000 +y_0=6375000 +ellps=GRS80 +towgs84=0,0,0,0,0,0 ,0 +units=m +no_defs', proj2 = '+proj=longlat +ellps=WGS84 +datum=WGS84 +no_defs ';

Incluez ensuite la conversion de coordonnées dans votregetJson()une fonction:

fonction getJson(données) { pour (var i=0;i

Lepourcycle itère à travers le tableau de fonctionnalités GeoJSON, tandis que leproj4()La fonction reprojette les coordonnées de EPSG:3301 à WGS 84.

Vous pouvez voir le processus complet dans le violon suivant : http://jsfiddle.net/GFarkas/rkhzfguz/2/.


Notes de version pour 100.5

Cette page fournit des détails sur les améliorations apportées à la version 100.5 d'ArcGIS Runtime SDK pour Android. Il répertorie également les dépréciations de cette version, les problèmes résolus et les problèmes connus. Vous pouvez afficher les notes de version des versions antérieures du SDK en faisant défiler jusqu'en bas de cette page ou en téléchargeant les versions antérieures de ce guide (au format PDF) à partir de la page de téléchargement (connexion requise).

Cette section décrit les nouvelles fonctionnalités et améliorations.

  • Forfaits scènes mobiles sont désormais pris en charge dans ArcGIS Runtime, ce qui vous permet de mettre des scènes et leurs données associées hors ligne. Vous pouvez consolider des scènes et leurs données dans un seul fichier *.mspk à l'aide d'ArcGIS Pro 2.3 ou version ultérieure et partager le package avec votre compte d'organisation ArcGIS ou le copier directement sur votre appareil mobile.
  • Les cartes peuvent désormais être rendues avec la prise en charge de échelle de référence. L'échelle de référence est l'échelle à laquelle les symboles et les étiquettes apparaissent à leur taille réelle prévue. Lorsque vous effectuez un zoom avant et arrière au-delà de l'échelle de référence, les symboles et le texte augmenteront ou diminueront en taille par rapport à l'échelle de référence pour conserver une taille cohérente sur le carte. Si aucune échelle de référence n'est définie, les symboles conservent une taille constante sur le filtrer et ne changez pas de taille lorsque vous effectuez un zoom avant ou arrière. Les couches individuelles d'une carte peuvent choisir de respecter ou non l'échelle de référence de la carte.
  • Couches d'annotations sont désormais pris en charge pour l'affichage dans les cartes. L'annotation vous permet de contrôler avec précision le placement et la mise en page du texte et est souvent utilisée comme alternative aux étiquettes plus dynamiques. Les couches d'annotations peuvent être incluses pour une utilisation hors ligne dans les packages de cartes mobiles créés à partir d'ArcGIS Pro 2.3 ou supérieur ou accessibles via le réseau via les services d'entités d'ArcGIS Enterprise 10.7 ou supérieur.
  • Regrouper les calques sont maintenant disponibles. Les couches de groupe combinent plusieurs couches qui sont souvent affichées et gérées ensemble. Vous pouvez créer des groupes de couches localement à partir de zéro dans les cartes et les scènes. Actuellement, l'enregistrement des groupes de couches n'est pris en charge que dans les scènes Web.
  • Couches de scène de point sont désormais pris en charge pour fournir une visualisation rapide de grandes quantités d'entités ponctuelles 3D à partir des services de scène ArcGIS, des packages de scènes mobiles (fichier .mspk) ou des packages de couches de scènes (fichier .slpk). Les couches de scènes ponctuelles utilisent l'amincissement automatique pour améliorer les performances en n'affichant pas toutes les entités à de plus grandes distances. Au contraire, lorsque vous effectuez un zoom avant, des entités supplémentaires sont affichées jusqu'à ce que vous atteigniez le niveau de détail le plus élevé, lorsque toutes les entités seront affichées.
  • Couches de nuages ​​de points sont disponibles pour prendre en charge l'affichage des données de capteurs telles que LiDAR à partir des services de scène ArcGIS, des packages de scènes mobiles (fichier .mspk) ou des packages de couches de scènes (fichier .slpk).
  • Affichage du sous-sol le contenu est désormais pris en charge dans les scènes vous permettant de naviguer dans cette caméra sous le terrain et d'explorer les données en dessous. Vous pouvez modifier la propriété Surface.navigationConstraint pour autoriser la navigation sous le sol ou vous pouvez modifier l'opacité de la surface pour afficher le contenu du sous-sol depuis le dessus du sol.

ArcGIS Runtime prend désormais en charge faire des tournées contenu dans un fichier KML. Les visites guidées sont un excellent moyen de guider les utilisateurs à travers les données KML et de mettre en évidence les aspects importants grâce à la narration et aux animations. Les actions de visite suivantes sont prises en charge :

  • FlyTo - volez vers un emplacement spécifié en utilisant un mode de rebond ou de vol fluide
  • Attendre - attend la durée spécifiée avant d'exécuter la primitive de tournée suivante
  • AnimatedUpdate - met à jour les fonctionnalités KML. Tous les changements qui se prêtent à l'interpolation (c'est-à-dire qui contiennent des états intermédiaires, tels que des changements de taille) sont animés pendant la durée spécifiée.
  • SoundCue - lit le fichier son spécifié. La lecture de plusieurs fichiers audio en parallèle est prise en charge.

Voir la rubrique Lire les visites KML pour plus d'informations.

ArcGIS Runtime prend désormais en charge Service de fonctionnalités Web OGC, y compris les versions 2.0.0 et 2.0.2. Vous pouvez:

  • Connectez-vous à un service WFS et découvrez les jeux de données disponibles
  • Interrogez les données d'un service WFS et affichez-les dans une carte 2D ou une scène 3D
  • Interroger et charger des jeux de données non spatiaux
  • Utiliser XML pour effectuer des requêtes avancées sur le serveur

À 100.5.0, Runtime ne prend pas en charge la modification de WFS, la mise hors ligne de WFS, l'ouverture de WFS à partir d'un élément de portail ou la lecture et l'écriture de WFS à partir de cartes et de scènes Web. Le runtime ne prend pas en charge les fonctionnalités complexes (celles avec des attributs imbriqués), qui peuvent affecter les services INSPIRE. Certains types de géométrie, notamment ceux avec Z et ceux avec M, ne sont pas pris en charge. Lors du chargement d'une table d'entités WFS, les champs dont les noms commencent par gdb _ sera ignoré. Lors du remplissage d'une table d'entités WFS à partir d'un service, la QueryParameters WhereClause n'est prise en charge que sur les services qui acceptent CQL_FILTER, qui inclut GeoServer.

  • Nouvelle Symboles multicouchesL'API offre plus de flexibilité et de contrôle sur la façon de construire et de représenter les symboles. Ces symboles peuvent être composés d'un certain nombre de couches de symboles différentes qui sont combinées avec des effets géométriques pour obtenir une qualité cartographique élevée. L'API reflète étroitement la définition des symboles dans la spécification du modèle d'information cartographique.
  • Expressions d'arcade sur les moteurs de rendu dans une carte Web ou une carte mobile sont désormais pris en compte dans ArcGIS Runtime. Les expressions peuvent être utilisées à la place des valeurs de champ brutes sur ces moteurs de rendu pour prendre en charge les styles de cartographie intelligente tels que la prédominance, les relations, etc. Ces expressions peuvent être créées à l'aide d'ArcGIS Pro ou de l'application Web Map Viewer dans ArcGIS Enterprise ou ArcGIS Online.
  • Symboles de ligne 3D tels que tubes volumétriques sont désormais pris en charge lors de l'affichage des couches d'entités contenant une géométrie polyligne dans les scènes Web.
  • Vous pouvez désormais choisir de utiliser un fond de carte existant qui se trouve sur l'appareil lors de la prise d'une carte hors ligne. Cette fonctionnalité, appelée par référence fond de carte, supprime la surcharge liée au téléchargement d'un fond de carte pour chaque carte et est disponible à la fois pour les workflows hors ligne à la demande et préplanifiés. Le chemin d'accès au fond de carte peut être un chemin absolu ou un chemin relatif au package de carte mobile.
  • Les tuiles d'images et vectorielles peuvent désormais être téléchargées à partir des services ArcGIS Online à l'aide d'un polygone comme zone d'intérêt. Cela vous donne une plus grande précision pour demander uniquement les tuiles dont vous avez besoin pour prendre en charge vos données opérationnelles. Cette prise en charge de polygones est disponible via ExportTileCacheTask , ExportVectorTilesTask et OfflineMapTask . Les services ArcGIS Enterprise prenaient déjà en charge les zones d'intérêt polygonales avec les versions antérieures de Runtime.
  • Le nouveau Cache compact V2 Le format des packages de tuiles (fichier *.tpkx) disponible avec ArcGIS Pro 2.3 est désormais pris en charge dans ArcGIS Runtime. Ce format est basé sur une spécification ouverte et est optimisé pour un accès rapide et des performances améliorées. Vous pouvez utiliser les API ArcGISTiledLayer et TileCache existantes pour prendre en charge le nouveau format. Consultez la rubrique Mettre une couche hors ligne pour plus d'informations sur les packages de tuiles.
  • ExportTileCacheTask et OfflineMapTask prennent désormais en charge l'exportation de tuiles à partir d'un service d'imagerie pour prendre en charge l'utilisation hors ligne.
  • Expiration basée sur le temps des packages de cartes mobiles et des packages de scènes mobiles est désormais pris en charge dans ArcGIS Runtime. Un auteur peut choisir soit un difficile expiration lorsque l'emballage n'est pas utilisable après la date d'expiration, ou une mou, tendre expiration où un message d'avertissement peut être affiché à l'utilisateur mais le package est toujours utilisable après la date d'expiration. Les packages avec de telles contraintes d'expiration peuvent être créés à l'aide d'une prochaine version d'ArcGIS Pro.

Le format de localisateur de nouvelle génération (fichier .loc avec les données .loz associées) disponible dans ArcGIS Pro 2.3 est désormais pris en charge au moment de l'exécution. Il offre une meilleure correspondance des résultats, des performances hors ligne plus rapides et un stockage de fichiers plus compact. Toutes les fonctionnalités disponibles avec le format précédent, telles que la recherche d'adresses, d'emplacements et de suggestions, sont prises en charge avec le nouveau format à l'aide de la même API LocatorTask.

Systèmes de coordonnées, projections et transformations

  • Systèmes de coordonnées : les systèmes de coordonnées projetés pour Las Vegas, le comté de Pima, la Serbie et l'Arabie saoudite ont été ajoutés.
  • Projections : les projections Equal Earth et Peirce Quincuncial ont été ajoutées.
  • Transformations :
    • Des transformations pour la Slovénie, l'Arabie saoudite, la Géorgie (pays), Saint-Pierre-et-Miquelon, la Suisse et 19 autres ont été ajoutées.
    • Des transformations géographiques/de référence basées sur des fichiers ont été ajoutées pour la Belgique et la Suisse. Ces fichiers font partie du fichier .zip du moteur de projection qui peut être téléchargé à partir de votre tableau de bord (connexion requise).

    Prise en charge des architectures 64 bits

    Le SDK inclut désormais des binaires natifs pour les architectures ARM V8 64 bits. Cela satisfera à l'exigence de Google Play Store pour déployer de nouvelles applications avec des bibliothèques natives 64 bits à partir d'août 2019. Consultez cet article de blog Google pour plus de détails.

    Pour compiler votre application avec le dernier SDK, votre code source doit être compatible Java 8. Voir la rubrique Installer et configurer.

    Un certain nombre d'améliorations ont été apportées pour conserver la quantité de mémoire d'application requise pour afficher les couches de scène 3D. Ces améliorations comprennent :

    • prenant en charge les textures ETC2 compressées pour les appareils mobiles. Les textures ETC2 peuvent être créées avec ArcGIS Pro.
    • libérer la mémoire de texture de manière plus agressive
    • en utilisant des cadres de délimitation prédéfinis ou orientés à la volée (pour améliorer l'élimination des données qui n'ont pas besoin d'être rendues)
    • optimiser les structures de données pour les sommets et les indexer pour réduire la redondance
    • et beaucoup plus.

    Ces améliorations ont conduit à une réduction de mémoire de 40-50% dans de nombreux cas.

    Modifications apportées à l'API de sélection de fonctionnalités

    Ces méthodes qui étaient dépréciées à 100.4.0 ne fonctionnent plus à 100.5.0 :

    • Sélection des fonctionnalités et des graphiques a été entièrement repensé et révisé afin d'améliorer les performances en tirant parti du GPU et également pour accueillir de nouvelles fonctionnalités dans cette version, telles que l'annotation et l'échelle de référence. Par conséquent, l'apparence des fonctionnalités et des graphiques sélectionnés a changé par rapport aux versions précédentes. Visuellement, la sélection est désormais plus audacieuse et s'affiche au-dessus de tout le contenu dans une vue de carte ou une vue de scène plutôt que sur les seules entités ou graphiques sélectionnés, ce qui la rend plus distincte et plus facile à repérer dans des conditions de lumière ambiante vive. En savoir plus sur ce changement dans cet article de blog.
    • À partir de la version 3.0 des packages de cartes mobiles, les cartes sont renvoyées du package dans l'ordre dans lequel ils ont été ajoutés au paquet, plutôt que par ordre alphabétique.
    • Les paramètres par défaut pour mettre une carte hors ligne à l'aide de workflows à la demande et pré-planifiés sont désormais basés sur les options choisies par l'auteur de la carte dans le paramètres hors ligne de la carte Web.
    • Surface maintenant renvoie l'altitude à partir de la source d'altitude la plus haute (c'est-à-dire la source qui a été ajoutée en dernier) lorsque deux ou plusieurs sources qui se chevauchent contiennent des informations pour le même emplacement. Dans les versions précédentes, la source la plus basse était utilisée. Ce changement le rend désormais cohérent avec la façon dont les données d'altitude sont affichées dans une vue de scène pour les sources qui se chevauchent, et est également cohérent avec la façon dont le contenu est renvoyé à partir des couches opérationnelles (par exemple, dans les opérations d'identification).
    • Lors de l'ouverture de scènes Web, les couches de scènes contenant des données de maillage intégrées au format I3S sont désormais renvoyées en tant que type IntegratedMeshLayer au lieu du type générique SceneLayer précédemment utilisé.
    • Les analyses de visibilité telles que Viewshed et LineOfSight sont désormais calculé en fonction de la géométrie de l'observateur/cible. Auparavant, l'analyse était calculée en fonction du centre du symbole utilisé par l'observateur/cible

    La liste suivante répertorie les dépréciations de l'API et de l'API de remplacement :


    Notes de version pour 100.5

    Cette page fournit des détails sur les améliorations apportées à la version 100.5 d'ArcGIS Runtime SDK pour iOS. Il répertorie également les dépréciations de cette version, les problèmes résolus et les problèmes connus.

    Cette section décrit les nouvelles fonctionnalités et améliorations.

    • Forfaits scènes mobiles sont désormais pris en charge dans ArcGIS Runtime, ce qui vous permet de mettre des scènes et leurs données associées hors ligne. Vous pouvez consolider des scènes et leurs données dans un seul fichier *.mspk à l'aide d'ArcGIS Pro 2.3 ou version ultérieure et partager le package avec votre compte d'organisation ArcGIS ou le copier directement sur votre appareil mobile.
    • Les cartes peuvent désormais être rendues avec la prise en charge de échelle de référence. L'échelle de référence est l'échelle à laquelle les symboles et les étiquettes apparaissent à leur taille réelle prévue. Lorsque vous effectuez un zoom avant et arrière au-delà de l'échelle de référence, les symboles et le texte augmenteront ou diminueront en taille par rapport à l'échelle de référence pour conserver une taille cohérente sur le carte. Si aucune échelle de référence n'est définie, les symboles conservent une taille constante sur le filtrer et ne changez pas de taille lorsque vous effectuez un zoom avant ou arrière. Les couches individuelles d'une carte peuvent choisir de respecter ou non l'échelle de référence de la carte.
    • Couches d'annotations sont désormais pris en charge pour l'affichage dans les cartes. L'annotation vous permet de contrôler avec précision le placement et la mise en page du texte et est souvent utilisée comme alternative aux étiquettes plus dynamiques. Les couches d'annotations peuvent être incluses pour une utilisation hors ligne dans les packages de cartes mobiles créés à partir d'ArcGIS Pro 2.3 ou supérieur ou accessibles via le réseau via les services d'entités d'ArcGIS Enterprise 10.7 ou supérieur.
    • Regrouper les calques sont maintenant disponibles. Les couches de groupe combinent plusieurs couches qui sont souvent affichées et gérées ensemble. Vous pouvez créer des groupes de couches localement à partir de zéro dans les cartes et les scènes. Actuellement, l'enregistrement des groupes de couches n'est pris en charge que dans les scènes Web.
    • Couches de scène de point sont désormais pris en charge pour fournir une visualisation rapide de grandes quantités d'entités ponctuelles 3D à partir des services de scène ArcGIS, des packages de scènes mobiles (fichier .mspk) ou des packages de couches de scènes (fichier .slpk). Les couches de scènes ponctuelles utilisent l'amincissement automatique pour améliorer les performances en n'affichant pas toutes les entités à de plus grandes distances. Au contraire, lorsque vous effectuez un zoom avant, des entités supplémentaires sont affichées jusqu'à ce que vous atteigniez le niveau de détail le plus élevé, lorsque toutes les entités seront affichées.
    • Couches de nuages ​​de points sont disponibles pour prendre en charge l'affichage des données de capteur telles que LiDAR à partir des services de scène ArcGIS, des packages de scènes mobiles (fichier .mspk) ou des packages de couches de scènes (fichier .slpk).
    • Affichage du sous-sol le contenu est désormais pris en charge dans les scènes vous permettant de naviguer dans cette caméra sous le terrain et d'explorer les données en dessous. Vous pouvez modifier la propriété Surface.navigationConstraint pour autoriser la navigation sous le sol ou vous pouvez modifier l'opacité de la surface pour afficher le contenu du sous-sol depuis le dessus du sol.

    ArcGIS Runtime prend désormais en charge faire des tournées contenu dans un fichier KML. Les visites guidées sont un excellent moyen de guider les utilisateurs à travers les données KML et de mettre en évidence les aspects importants grâce à la narration et aux animations. Les actions de tournée suivantes sont prises en charge -

    • FlyTo - volez vers un emplacement spécifié en utilisant un rebond ou un mode de vol fluide
    • Attendre - attend la durée spécifiée avant d'exécuter la primitive de tournée suivante
    • AnimatedUpdate - met à jour les fonctionnalités KML. Tous les changements qui se prêtent à l'interpolation (c'est-à-dire qui contiennent des états intermédiaires, tels que des changements de taille) sont animés pendant la durée spécifiée.
    • SoundCue - lit le fichier son spécifié. La lecture de plusieurs fichiers audio en parallèle est prise en charge.

    ArcGIS Runtime prend désormais en charge Service de fonctionnalités Web OGC, y compris les versions 2.0.0 et 2.0.2. Vous pouvez:

    • Connectez-vous à un service WFS et découvrez les jeux de données disponibles
    • Interrogez les données d'un service WFS et affichez-les dans une carte 2D ou une scène 3D
    • Interroger et charger des jeux de données non spatiaux
    • Utiliser XML pour effectuer des requêtes avancées sur le serveur

    À 100.5.0, Runtime ne prend pas en charge la modification de WFS, la mise hors ligne de WFS, l'ouverture de WFS à partir d'un élément de portail ou la lecture et l'écriture de WFS à partir de cartes et de scènes Web. Le runtime ne prend pas en charge les fonctionnalités complexes (celles avec des attributs imbriqués), qui peuvent affecter les services INSPIRE. Certains types de géométrie, notamment ceux avec Z et ceux avec M, ne sont pas pris en charge. Lors du chargement d'une table d'entités WFS, les champs dont les noms commencent par gdb _ sera ignoré. Lors du remplissage d'une table d'entités WFS à partir d'un service, la QueryParameters WhereClause n'est prise en charge que sur les services qui acceptent CQL_FILTER, qui inclut GeoServer.

    • Nouvelle Symboles multicouchesL'API offre plus de flexibilité et de contrôle sur la façon de construire et de représenter les symboles. Ces symboles peuvent être composés d'un certain nombre de couches de symboles différentes qui sont combinées avec des effets géométriques pour obtenir une qualité cartographique élevée. L'API reflète étroitement la définition des symboles dans la spécification du modèle d'information cartographique.
    • Expressions d'arcade sur les moteurs de rendu dans une carte Web ou une carte mobile sont désormais pris en compte dans ArcGIS Runtime. Les expressions peuvent être utilisées à la place des valeurs de champ brutes sur ces moteurs de rendu pour prendre en charge les styles de cartographie intelligente tels que la prédominance, les relations, etc. Ces expressions peuvent être créées à l'aide d'ArcGIS Pro ou de l'application Web Map Viewer dans ArcGIS Enterprise ou ArcGIS Online.
    • Symboles de ligne 3D tels que tubes volumétriques sont désormais pris en charge lors de l'affichage des couches d'entités contenant une géométrie polyligne dans les scènes Web.
    • Vous pouvez désormais choisir de utiliser un fond de carte existant qui se trouve sur l'appareil lors de la prise d'une carte hors ligne. Cette fonctionnalité, appelée par référence fond de carte, supprime la surcharge liée au téléchargement d'un fond de carte pour chaque carte et est disponible à la fois pour les workflows hors ligne à la demande et préplanifiés. Le chemin d'accès au fond de carte peut être un chemin absolu ou un chemin relatif au package de carte mobile.
    • Les tuiles d'images et vectorielles peuvent désormais être téléchargées à partir des services ArcGIS Online à l'aide d'un polygone comme zone d'intérêt. Cela vous donne une plus grande précision pour demander uniquement les tuiles dont vous avez besoin pour prendre en charge vos données opérationnelles. Cette prise en charge de polygones est disponible via AGSExportTileCacheTask , AGSExportVectorTilesTask et AGSOfflineMapTask . Les services ArcGIS Enterprise prenaient déjà en charge les zones d'intérêt polygonales avec les versions antérieures de Runtime.
    • Le nouveau Cache compact V2 Le format des packages de tuiles (fichier *.tpkx) disponible avec ArcGIS Pro 2.3 est désormais pris en charge dans ArcGIS Runtime. Ce format est basé sur une spécification ouverte et est optimisé pour un accès rapide et des performances améliorées. Vous pouvez utiliser les API AGSArcGISTiledLayer et AGSTileCache existantes pour prendre en charge le nouveau format.
    • AGSExportTileCacheTask et AGSOfflineMapTask prennent désormais en charge l'exportation de tuiles à partir d'un service d'imagerie pour prendre en charge l'utilisation hors ligne.
    • Expiration basée sur le temps des packages de cartes mobiles et des packages de scènes mobiles est désormais pris en charge dans ArcGIS Runtime. Un auteur peut choisir soit un difficile expiration lorsque l'emballage n'est pas utilisable après la date d'expiration, ou une mou, tendre expiration où un message d'avertissement peut être affiché à l'utilisateur mais le package est toujours utilisable après la date d'expiration. Les packages avec de telles contraintes d'expiration peuvent être créés à l'aide d'une prochaine version d'ArcGIS Pro.

    Le format de localisateur de nouvelle génération (fichier .loc avec les données .loz associées) disponible dans ArcGIS Pro 2.3 est désormais pris en charge au moment de l'exécution. Il offre une meilleure correspondance des résultats, des performances hors ligne plus rapides et un stockage de fichiers plus compact. Toutes les fonctionnalités disponibles avec le format précédent, telles que la recherche d'adresses, d'emplacements et de suggestions, sont prises en charge avec le nouveau format à l'aide de la même API AGSlocatorTask.

    Systèmes de coordonnées, projections et transformations

    • Systèmes de coordonnées : les systèmes de coordonnées projetés pour Las Vegas, le comté de Pima, la Serbie et l'Arabie saoudite ont été ajoutés.
    • Projections : les projections Equal Earth et Peirce Quincuncial ont été ajoutées.
    • Transformations :
      • Des transformations pour la Slovénie, l'Arabie saoudite, la Géorgie (pays), Saint-Pierre-et-Miquelon, la Suisse et 19 autres ont été ajoutées.
      • Des transformations géographiques/de référence basées sur des fichiers ont été ajoutées pour la Belgique et la Suisse. Ces fichiers font partie du fichier .zip du moteur de projection qui peut être téléchargé à partir de votre tableau de bord (connexion requise).

      Un certain nombre d'améliorations ont été apportées pour conserver la quantité de mémoire d'application requise pour afficher les couches de scène 3D. Ces améliorations comprennent :

      • prenant en charge les textures ETC2 compressées pour les appareils mobiles. Les textures ETC2 peuvent être créées avec ArcGIS Pro.
      • libérer la mémoire de texture de manière plus agressive
      • en utilisant des cadres de délimitation prédéfinis ou orientés à la volée (pour améliorer l'élimination des données qui n'ont pas besoin d'être rendues)
      • optimiser les structures de données pour les sommets et les indexer pour réduire la redondance
      • et beaucoup plus.

      Ces améliorations ont conduit à une réduction de mémoire de 40-50% dans de nombreux cas.

      Modifications apportées à l'API de sélection de fonctionnalités

      Ces méthodes qui étaient dépréciées à 100.4.0 ne fonctionnent plus à 100.5.0 :

      Sélection des fonctionnalités et des graphiques a été entièrement repensé et révisé afin d'améliorer les performances en tirant parti du GPU et également pour accueillir de nouvelles fonctionnalités dans cette version, telles que l'annotation et l'échelle de référence. Par conséquent, l'apparence des fonctionnalités et des graphiques sélectionnés a changé par rapport aux versions précédentes. Visuellement, la sélection est désormais plus audacieuse et s'affiche au-dessus de tout le contenu dans une vue de carte ou une vue de scène plutôt que sur les seules entités ou graphiques sélectionnés, ce qui la rend plus distinguable et plus facile à repérer dans des conditions de lumière ambiante vive. En savoir plus sur ce changement dans cet article de blog.

      À partir de la version 3.0 des packages de cartes mobiles, les cartes sont renvoyées du package dans l'ordre dans lequel ils ont été ajoutés au paquet, plutôt que par ordre alphabétique.

      Les paramètres par défaut pour mettre une carte hors ligne à l'aide de workflows à la demande et pré-planifiés sont désormais basés sur les options choisies par l'auteur de la carte dans le paramètres hors connexion de la carte Web.

      Surface maintenant renvoie l'altitude à partir de la source d'altitude la plus haute (c'est-à-dire la source qui a été ajoutée en dernier) lorsque deux ou plusieurs sources qui se chevauchent contiennent des informations pour le même emplacement. Dans les versions précédentes, la source la plus basse était utilisée. Ce changement le rend désormais cohérent avec la façon dont les données d'altitude sont affichées dans une vue de scène pour les sources qui se chevauchent, et est également cohérent avec la façon dont le contenu est renvoyé à partir des couches opérationnelles (par exemple, dans les opérations d'identification).

      Lors de l'ouverture de scènes Web, les couches de scènes contenant des données de maillage intégrées au format I3S sont désormais renvoyées en tant que type AGSIntegratedMeshLayer au lieu du type AGSSceneLayer générique précédemment utilisé.

      Les analyses de visibilité telles que Viewshed et LineOfSight sont désormais calculé en fonction de la géométrie de l'observateur/cible. Auparavant, l'analyse était calculée en fonction du centre du symbole utilisé par l'observateur/cible

      Une légende avec une vue personnalisée utilise maintenant AutoLayout pour se dimensionner pour s'adapter à cette vue. Une vue personnalisée devra soit fournir une taille de contenu intrinsèque, soit avoir suffisamment de contraintes pour définir sa taille. Auparavant, la taille du cadre de la vue était utilisée pour dimensionner la légende. Pour les vues sans taille de contenu intrinsèque, ce même comportement peut toujours être obtenu en ajoutant des contraintes de largeur et de hauteur à la vue.

      La prise en charge d'iOS 10 était obsolète dans une version précédente et ArcGIS Runtime SDK 100.4.0 était la dernière version à la prendre en charge. Un minimum d'iOS 11 est requis à 100.5.0.

      Le framework statique (installé sous $/Library/SDKs/ArcGIS/iOS/Static par le programme d'installation du package SDK) est déprécié à 100.5.0. Il sera supprimé lors d'une prochaine version. Veuillez utiliser à la place le framework dynamique qui est disponible via CocoaPods ou installé par le programme d'installation du package SDK sous $/Bibliothèque/SDKs/ArcGIS/iOS/Dynamic . Reportez-vous à la rubrique Installation et configuration pour plus d'informations sur la configuration de votre projet Xcode. Les frameworks dynamiques sont le moyen préféré de distribuer des bibliothèques iOS personnalisées depuis iOS 8 et réduisent à la fois la taille du fichier exécutable de l'application et l'empreinte mémoire initiale.


      Notes de version pour 100.5

      Cette page fournit des détails sur les améliorations apportées à la version 100.5 d'ArcGIS Runtime SDK for Java. Il répertorie également les dépréciations de cette version, les problèmes résolus et les problèmes connus. Vous pouvez consulter les notes de version des versions antérieures du SDK en faisant défiler jusqu'en bas de cette page ou en téléchargeant les versions antérieures de ce guide (au format PDF) à partir de la page de téléchargement (connexion requise).

      Cette section décrit les nouvelles fonctionnalités et améliorations.

      • Forfaits scènes mobiles sont désormais pris en charge dans ArcGIS Runtime, ce qui vous permet de mettre des scènes et leurs données associées hors ligne. Vous pouvez consolider des scènes et leurs données dans un seul fichier *.mspk à l'aide d'ArcGIS Pro 2.3 ou version ultérieure et partager le package avec votre compte d'organisation ArcGIS ou le copier directement sur votre appareil mobile.
      • Les cartes peuvent désormais être rendues avec la prise en charge de échelle de référence. L'échelle de référence est l'échelle à laquelle les symboles et les étiquettes apparaissent à leur taille réelle prévue. Lorsque vous effectuez un zoom avant et arrière au-delà de l'échelle de référence, les symboles et le texte augmenteront ou diminueront en taille par rapport à l'échelle de référence pour conserver une taille cohérente sur le carte. Si aucune échelle de référence n'est définie, les symboles conservent une taille constante sur le filtrer et ne modifiez pas la taille lorsque vous effectuez un zoom avant ou arrière. Les couches individuelles d'une carte peuvent activer ou désactiver l'échelle de référence de la carte.
      • Couches d'annotations sont désormais pris en charge pour l'affichage dans les cartes. L'annotation vous permet de contrôler avec précision le placement et la mise en page du texte et est souvent utilisée comme alternative aux étiquettes plus dynamiques. Les couches d'annotations peuvent être incluses pour une utilisation hors ligne dans les packages de cartes mobiles créés à partir d'ArcGIS Pro 2.3 ou version ultérieure ou accessibles via le réseau via les services d'entités d'ArcGIS Enterprise 10.7 ou version ultérieure.
      • Regrouper les calques sont maintenant disponibles. Les couches de groupe combinent plusieurs couches qui sont souvent affichées et gérées ensemble. Vous pouvez créer des couches de groupe localement à partir de zéro dans les cartes et les scènes. Actuellement, l'enregistrement des groupes de couches n'est pris en charge que dans les scènes Web.
      • Couches de scène de point sont désormais pris en charge pour fournir une visualisation rapide de grandes quantités d'entités ponctuelles 3D à partir des services de scène ArcGIS, des packages de scènes mobiles (fichier .mspk) ou des packages de couches de scènes (fichier .slpk). Les couches de scènes ponctuelles utilisent l'amincissement automatique pour améliorer les performances en n'affichant pas toutes les entités à de plus grandes distances. Au contraire, lorsque vous effectuez un zoom avant, des entités supplémentaires sont affichées jusqu'à ce que vous atteigniez le niveau de détail le plus élevé, lorsque toutes les entités seront affichées.
      • Couches de nuages ​​de points sont disponibles pour prendre en charge l'affichage des données de capteur telles que LiDAR à partir des services de scène ArcGIS, des packages de scènes mobiles (fichier .mspk) ou des packages de couches de scènes (fichier .slpk).
      • Affichage du sous-sol le contenu est désormais pris en charge dans les scènes vous permettant de naviguer dans cette caméra sous le terrain et d'explorer les données en dessous. Vous pouvez modifier la propriété Surface.navigationConstraint pour autoriser la navigation sous le sol ou vous pouvez modifier l'opacité de la surface pour afficher le contenu du sous-sol depuis le dessus du sol.

      ArcGIS Runtime prend désormais en charge faire des tournées contenu dans un fichier KML. Les visites guidées sont un excellent moyen de guider les utilisateurs à travers les données KML et de mettre en évidence les aspects importants grâce à la narration et aux animations. Les actions de tournée suivantes sont prises en charge -

      • FlyTo - volez vers un emplacement spécifié en utilisant un mode de rebond ou de vol fluide
      • Attendre - attend la durée spécifiée avant d'exécuter la primitive de tournée suivante
      • AnimatedUpdate - met à jour les fonctionnalités KML. Tous les changements qui se prêtent à l'interpolation (c'est-à-dire qui contiennent des états intermédiaires, tels que des changements de taille) sont animés pendant la durée spécifiée.
      • SoundCue - lit le fichier son spécifié. La lecture de plusieurs fichiers audio en parallèle est prise en charge.

      Voir la rubrique Lire les visites KML pour plus d'informations.

      ArcGIS Runtime prend désormais en charge Service de fonctionnalités Web OGC, y compris les versions 2.0.0 et 2.0.2. Vous pouvez:

      • Connectez-vous à un service WFS et découvrez les jeux de données disponibles
      • Interrogez les données d'un service WFS et affichez-les dans une carte 2D ou une scène 3D
      • Interroger et charger des jeux de données non spatiaux
      • Utiliser XML pour effectuer des requêtes avancées sur le serveur

      À 100.5.0, Runtime ne prend pas en charge la modification de WFS, la mise hors ligne de WFS, l'ouverture de WFS à partir d'un élément de portail ou la lecture et l'écriture de WFS à partir de cartes et de scènes Web. Le runtime ne prend pas en charge les fonctionnalités complexes (celles avec des attributs imbriqués), qui peuvent affecter les services INSPIRE. Certains types de géométrie, notamment ceux avec Z et ceux avec M, ne sont pas pris en charge. Lors du chargement d'une table d'entités WFS, les champs dont les noms commencent par gdb _ sera ignoré. Lors du remplissage d'une table d'entités WFS à partir d'un service, la QueryParameters WhereClause n'est prise en charge que sur les services qui acceptent CQL_FILTER, qui inclut GeoServer.

      • Nouvelle Symboles multicouchesL'API offre plus de flexibilité et de contrôle sur la façon de construire et de représenter les symboles. Ces symboles peuvent être composés d'un certain nombre de couches de symboles différentes qui sont combinées avec des effets géométriques pour obtenir une qualité cartographique élevée. L'API reflète étroitement la définition des symboles dans la spécification du modèle d'information cartographique.
      • Expressions d'arcade sur les moteurs de rendu dans une carte Web ou une carte mobile sont désormais pris en compte dans ArcGIS Runtime. Les expressions peuvent être utilisées à la place des valeurs de champ brutes sur ces moteurs de rendu pour prendre en charge les styles de cartographie intelligente tels que la prédominance, les relations, etc. Ces expressions peuvent être créées à l'aide d'ArcGIS Pro ou de l'application Web Map Viewer dans ArcGIS Enterprise ou ArcGIS Online.
      • Symboles de ligne 3D tels que tubes volumétriques sont désormais pris en charge lors de l'affichage des couches d'entités contenant une géométrie polyligne dans les scènes Web.
      • Vous pouvez désormais choisir de utiliser un fond de carte existant qui se trouve sur l'appareil lors de la prise d'une carte hors ligne. Cette fonctionnalité, appelée par référence fond de carte, supprime la surcharge de téléchargement d'un fond de carte pour chaque carte et est disponible pour les workflows à la demande et hors ligne préplanifiés. Le chemin d'accès au fond de carte peut être un chemin absolu ou un chemin relatif au package de carte mobile.
      • Les tuiles d'images et vectorielles peuvent désormais être téléchargées à partir des services ArcGIS Online à l'aide d'un polygone comme zone d'intérêt. This gives you greater precision to request only the tiles you need to support your operational data. This polygon support is available through ExportTileCacheTask , ExportVectorTilesTask and OfflineMapTask . ArcGIS Enterprise services already supported polygonal areas of interest with prior versions of Runtime.
      • The new Compact Cache V2 format of tile packages ( *.tpkx file) available with ArcGIS Pro 2.3 is now supported in the ArcGIS Runtime. This format is based on an open specification and is optimized for fast access and improved performance. You can use the existing ArcGISTiledLayer and TileCache APIs to support the new format. See Take a layer offline topic for more information on tile packages.
      • The ExportTileCacheTask and OfflineMapTask now support exporting tiles from an Image Service to support offline usage.
      • Time-based expiration of mobile map packages and mobile scene packages is now supported in ArcGIS Runtime. An author can choose either a difficile expiration where the package is not usable after the expiry date, or a mou, tendre expiration where a warning message my be displayed to the user but the package is still usable after the expiry date. Packages with such expiration constraints can be created using an upcoming version of ArcGIS Pro.

      Le next generation locator format ( .loc file with associated .loz data) available in ArcGIS Pro 2.3 is now supported in runtime. It offers better result matching, faster offline performance and a more compact file storage. All capabilities available with the previous format such as finding addresses, locations, and suggestions are supported with the new format using the same LocatorTask API.

      Coordinate systems, projections, and transforms

      • Coordinate systems—The projected coordinate systems for Las Vegas, Pima County, Serbia, and Saudi Arabia were added.
      • Projections—The Equal Earth and Peirce Quincuncial projections were added.
      • Transformations:
        • Transformations for Slovenia, Saudi Arabia, Georgia (country), St. Pierre and Miquelon, Switzerland, and 19 others were added.
        • File-based geographic/datum transformations were added for Belgium and Switzerland. These files are part of the projection engine .zip file that can be downloaded from your dashboard (requires sign in).

        A number of enhancements have been made to conserve the amount of application memory required to display 3D scene layers. These enhancements include:

        • supporting compressed ETC2 textures for mobile devices. ETC2 textures can be authored with ArcGIS Pro.
        • releasing texture memory more aggressively
        • using pre-defined or on-the-fly oriented bounding boxes (to improve culling of data not required to be rendered)
        • optimizing data structures for vertices and indexing them to reduce redundancy
        • et beaucoup plus.

        These enhancements have led to a memory reduction of 40-50% dans de nombreux cas.

        Local server compatibility

        The new Local Server version 100.5.0 works with ArcGIS Runtime 100.5.0 and supports ArcGIS Desktop 10.7 and ArcGIS Pro 2.3.

        Changes to feature selection API

        These methods that were deprecated at 100.4.0 no longer function at 100.5.0:

        • Sélection of features and graphics has been completely redesigned and overhauled in order to improve performance by taking advantage of the GPU and also to accommodate new functionality in this release such as annotation and reference scale. As a result, the appearance of selected features and graphics has changed from previous releases. Visually, selection is now more bold, and displayed on top of all content in a map view or scene view rather than on just the selected features or graphics, making it more distinguishable and easier to spot in bright ambient light conditions. Read more about this change in this blog post.
        • Starting from version 3.0 of mobile map packages, maps are returned from the package in the order in which they were added to the package, rather than alphabetically.
        • Default parameters for taking a map offline using on-demand and pre-planned workflows are now based on the options chosen by the map author in the offline settings of the web map.
        • Surface now returns elevation from the top most elevation source (i.e the source that was added last) when two or more overlapping sources contain information for the same location. In previous releases the bottom most source was used. This change now makes it consistent with how elevation data is displayed in a scene view for overlapping sources, and is also consistent with how content is returned from operational layers (for example, in identify operations)
        • When opening web scenes, scene layers containing integrated mesh data in the I3S format are now returned as IntegratedMeshLayer type instead of the generic SceneLayer type that was previously used.
        • Visibility analysis such as Viewshed and LineOfSight are now computed based on the geometry of the observer/target. Previously, the analysis was computed based on the center of the symbol used by the observer/target

        Support for macOS 10.12 (Sierra) was deprecated in a previous release and ArcGIS Runtime SDK 100.4.0 was the last release to support it. A minimum of macOS 10.13 (High Sierra) is required at 100.5.0.

        Oracle has announced that Java 8 for commercial use will no longer receive security patches or updates after January 31st, 2019. In light of this plan, and due to the potential security risks after this date, support for Java 8 was deprecated in a previous release and ArcGIS Runtime SDK 100.4.0 was the last release to support it. 100.5.0 supports the AdoptOpenJDK 11 version of Java. Support for Ubuntu 14.04 was deprecated in a previous release and ArcGIS Runtime SDK 100.4.0 was the last release to support it. A minimum of Ubuntu 16.04 is required at 100.5.0.

        The following list shows deprecations in the API and the replacement API: