Suite

Leaflet.js restituant des symboles de point WMS « coupés » pour des points de taille variable


J'utilise GeoServer pour rendre WMS pour des points de taille variable en fonction d'un attribut de données. Cette technique est documentée dans GeoServers SLD Cookbook ici. Le SLD que je crée est validé avec succès dans la section SLD de GeoServer de l'écran Admin et s'affiche correctement dans l'aperçu OpenLayers. Cependant, lors du rendu dans une carte Leaflet.js, une zone spécifique de la carte renvoie systématiquement des tuiles apparemment incorrectes, ce qui entraîne un effet similaire à celui d'un "coupage". Cela peut être évident, mais j'ai remarqué que les arêtes vives sont le résultat d'un bord de tuile où une tuile rend une partie du point et l'autre manque la partie restante du point. Étant donné que GeoServer sert des tuiles complètes, il semble que Leaflet récupère certaines tuiles obsolètes pour ce niveau de zoom.

Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un problème de mise en cache du navigateur, car le "coupage" est cohérent, quel que soit le nombre de fois que je recrée la vue de la base de données et les services GeoServer à partir desquels la couche est créée. Une théorie que j'ai est que le

Quelqu'un a-t-il une idée de la raison pour laquelle cela peut se produire et/ou de la façon d'aborder le problème ?


La démo OpenLayers demande une seule tuile, il n'y a donc aucun problème de tuile à contourner. Lorsque des tuiles individuelles sont demandées, comme dans le cas de Leaflet.js, GeoServer rend chaque tuile individuellement sans connaître les autres tuiles environnantes.

Cela se produit le plus souvent lorsque des étiquettes s'affichent pour une grande fonctionnalité une fois dans chaque vignette, mais vos symptômes semblent être probablement le même problème.

Vous pouvez regarder Meta-Tiling

Le méta-carrelage évite les problèmes d'étiquettes dupliquées lors de l'utilisation d'un client en mosaïque tel qu'OpenLayers. Lorsque le méta-tuilage est utilisé, les images sont rendues puis divisées en tuiles plus petites (par défaut dans un motif 3x3) avant d'être servies. Pour que le meta-tiling fonctionne, la taille de la tuile doit être définie sur 256x256 pixels, et les paramètres tiled et tilesorigin doivent être spécifiés.

Ou vous pouvez essayer un plugin Leaflet.js pour obtenir le support Single-tile. Leaflet.wms semble prometteur mais nécessite la version 0.8-dev. J'utilise Leaflet.NonTiledLayer dans un projet avec le problème des étiquettes et cela fonctionne bien.


Comment faire évoluer votre site Web pour qu'il soit performant sur les appareils mobiles

Nous surfons tous sur Internet principalement sur nos appareils mobiles, car ils sont très pratiques et facilement accessibles. Une grande majorité des utilisateurs d'appareils mobiles effectuent des achats en ligne et paient leurs factures de services publics à l'aide de ces appareils. Une étude récente de Forrester, « The Digital Business Imperative », a montré qu'au cours d'une période de trois mois, 43 % des clients bancaires aux États-Unis avaient utilisé des téléphones portables pour effectuer des transactions bancaires en ligne.

La croissance d'une année sur l'autre du volume des transactions commerciales en ligne via des appareils mobiles a été importante, encourageant les entreprises à prendre conscience de la création de sites Web et de sites de commerce électronique qui ressemblent, fonctionnent et fonctionnent de manière identique sur les ordinateurs ainsi que sur les appareils mobiles intelligents. Cependant, la plupart du temps, l'expérience de navigation sur un site Web sur un smartphone n'est pas la même que sur un ordinateur. Les causes fondamentales de ce comportement varié sur différentes plates-formes doivent être comprises pour pouvoir développer des sites Web qui évoluent efficacement/en douceur sur différents appareils.

Les pages Web sont généralement composées d'un ou plusieurs des éléments suivants : en-tête et pied de page, contenu principal (texte), images, formulaires, vidéos et tableaux. Les appareils diffèrent par la dimension de l'écran (longueur x largeur), la résolution de l'écran (densité de pixels), la puissance de calcul (CPU et mémoire) et le système d'exploitation (iOS, Android, Windows, etc.). Ces différences contribuent de manière significative aux performances globales et au rendu des composants Web tels que les images, les vidéos et le texte sur différents appareils. Un autre point important à noter est que la plupart des utilisateurs mobiles ne sont pas toujours connectés à un réseau haut débit. Par conséquent, les pages Web doivent être soigneusement conçues pour qu'elles fonctionnent également efficacement sur les connexions à faible bande passante.


Leaflet.js restituant des symboles de point WMS « coupés » pour des points de taille variable - Systèmes d'information géographique

Notre partenariat avec BrowserStack vous permet désormais de tester la compatibilité de votre site Web avec plus de 2 000 navigateurs et appareils réels.

Le saviez-vous?

Si une fonctionnalité que vous recherchez n'est pas disponible sur le site, vous pouvez voter pour qu'elle soit incluse. Mieux encore, si vous avez fait la recherche, vous pouvez même la soumettre vous-même !

Vous pouvez importer les données d'utilisation de votre Google Analytics compte et voyez exactement dans quelle mesure une fonctionnalité est prise en charge par les visiteurs de votre propre site. Regardez sous le Panneau de configuration pour commencer!

Les données d'utilisation pour tous les pays et continents peuvent être importées via le Panneau de configuration.

Par défaut, les anciennes versions de navigateur ne sont affichées que si elles ont une part d'utilisation >= 0,5%. Vous pouvez augmenter ou diminuer cette valeur à partir du Panneau de configuration.

Chaque tableau de prise en charge des fonctionnalités comprend un bouton "Utilisation relative". Cela redimensionnera chaque cellule de version de navigateur en fonction de la quantité de support dont elle dispose pour la source d'utilisation sélectionnée.


Activation du service

Votre serveur d'origine, également appelé serveur hôte d'origine, est le nom de domaine spécifié sous &ldquoHosted By You&rdquo, dans la console de service PageSpeed. Il a initialement servi le contenu de votre site Web avant d'utiliser PageSpeed ​​Service (PSS). Veuillez noter que PSS est un proxy et n'héberge pas le contenu de votre site. Au lieu de cela, PSS récupère le contenu de votre site à partir de votre serveur d'origine, puis réécrit et fournit le contenu en votre nom. Si vous ne spécifiez pas de serveur d'origine, PSS ne saura pas où récupérer le contenu de votre site !

Votre serveur d'origine est spécifié lors du processus de configuration du PSS. Si vous souhaitez modifier votre serveur d'origine, vous pouvez le modifier dans la console développeur PSS en cliquant sur l'icône en forme de crayon sous la section &ldquoHosted By You&rdquo. Notez que si vous êtes en train de configurer votre domaine, vous devez d'abord terminer le processus de configuration avant de pouvoir changer votre serveur d'origine.

  • Étape 1 - Allez sur www.abongo.com et recherchez le domaine nu de votre site : par ex. exemple.com
  • Étape 2 - Dans la section &ldquoStart of Authority (SOA) Record&rdquo, recherchez le champ &ldquoProvider&rdquo sous &ldquoName Server&rdquo.
  1. Configurez une nouvelle entrée DNS (enregistrement A) pour pss.example.com afin qu'elle pointe vers le même serveur/adresse IP que www.example.com . Réglez le TTL pour l'enregistrement A sur 1/2 heure pour des retours rapides.
  2. Si www.example.com est lui-même CNAME en xyz.example.com , ajoutez un enregistrement CNAME pour pss.example.com et pointez-le vers xyz.example.com au lieu de l'enregistrement A mentionné ci-dessus.
  3. Assurez-vous que les serveurs d'hébergement diffusent le même contenu sur pss.example.com que celui diffusé sur www.example.com .
  4. Vérifiez que pss.example.com fonctionne correctement après les configurations. Mettez le domaine en direct et regardez-le pendant un certain temps pour confirmer que les pages sont correctement servies.
  5. Quelques points à surveiller :
    1. Si les pages du site nécessitent des cookies, assurez-vous que les cookies sont correctement définis sur le nouveau domaine. Si des cookies sont définis sur www.example.com plutôt que sur .example.com , les pages peuvent se briser. Corrigez ce problème en définissant des cookies sur .example.com et en les gérant correctement côté serveur.
    2. Si les pages diffusées contiennent des liens URL absolus qui pointent vers www.example.com , nous vous suggérons de les remplacer par des URL relatives. Sans ce changement, les utilisateurs continueront à basculer entre www.example.com et pss.example.com et pourraient voir un mauvais comportement de mise en cache.
    3. Soyez conscient des implications SEO dues à la création d'un nouveau domaine. Il faudra du temps pour que les liens du nouveau domaine s'améliorent dans le classement.
    4. Si des bannières/images contiennent le texte www.example.com , modifiez-les pour utiliser pss.example.com .
    1. Connectez-vous à Google Apps avec votre nom de domaine et la section comme Gestion de domaine.
    2. Une fois connecté, accédez au Tableau de bord languette.
    3. Si votre site est associé à Google Sites, cliquez sur le Des sites service. Cela devrait vous amener au Paramètres du site page. Dans le Mappage d'adresses Web tab, votre domaine, disons www.example.com , doit être répertorié en tant que mappage. Trouvez ce mappage et supprimez-le.
    4. Si votre site est associé à Google App Engine, cliquez sur le service App Engine associé sous le Google App Engine section. Cela devrait vous amener à la page des paramètres de l'application. Dans le Adresse web section, votre domaine, disons www.example.com , doit être répertorié en tant que mappage. Trouvez ce mappage et supprimez-le.
    5. Attendez au moins une demi-heure puis appuyez sur Continuer sur la console pour passer à l'étape suivante.
    1. Connectez-vous à la console des API Google.
    2. Allez au Équipe volet en cliquant sur le Équipe lien à gauche.
    3. Dans la zone de texte Ajouter un coéquipier, saisissez l'identifiant GMail de la personne que vous souhaitez ajouter comme coéquipier.
    4. Sélectionnez le niveau d'autorisation souhaité dans la liste déroulante à côté de la zone de texte.
    5. Clique sur le Ajouter bouton.
    1. Connectez-vous à la console des API Google avec votre ancien identifiant GMail.
    2. Allez au Équipe volet en cliquant sur le Équipe lien à gauche.
    3. Dans la zone de texte Ajouter un coéquipier, saisissez votre nouvel identifiant GMail. Sélectionner Son propriétaire dans la liste déroulante à côté de la zone de texte.
    4. Clique sur le Ajouter bouton.
    5. Déconnectez-vous de la console des API Google.
    6. Connectez-vous à la console des API Google avec votre nouvel identifiant GMail et allez au Équipe vitre.
    7. Clique sur le X symbole à côté de l'ancien identifiant GMail. Confirmez la suppression.
    1. Connectez-vous à la console.
    2. Dans le coin supérieur gauche, vous devriez trouver la liste de vos projets dans une liste déroulante. Sélectionnez le projet que vous souhaitez supprimer.
    3. Cliquez ensuite à nouveau sur la même liste déroulante. Vous verrez un élément de menu appelé "Supprimer". Sélectionnez-le et suivez les instructions.

    Choisir des instruments de garantie financière transfrontaliers – Implications économiques et risques cachés

    Annexe

    Tableau A.1 . Produits et valeurs sélectionnés échangés de la Serbie vers l'Azerbaïdjan

    Code produitDéfinitionQuantitéNom courtValeur (en 1000 USD)% cumulé
    9306*Bombes, grenades, torpilles, mines, missiles et munitions de guerre similaires et leurs parties cartouches et autres munitions et projectiles et leurs parties, y compris les cartouches et les cartouches.48683kg1,813,43226.16
    4911Livres imprimés, journaux, images et autres produits de l'industrie de l'imprimerie, manuscrits, tapuscrits et plans.7kg968,58140.14
    3004Produits pharmaceutiques.239602kg785,79151.48
    7309Réservoirs, citernes, cuves et récipients similaires pour toutes matières (autres que les gaz comprimés ou liquéfiés), en fer ou en acier, d'une capacité supérieure à 300 L, même doublés ou calorifugés, mais non munis d'équipements mécaniques ou thermiques .38918kg394,50257.17
    8414Réacteurs nucléaires, chaudières, machines et pièces d'appareils mécaniques de ceux-ci. N.Q.327,50361.89
    8703Véhicules autres que le matériel roulant de chemin de fer ou de tramway, et leurs parties et accessoires.15Article270,60365.80
    3601Poudres propulsives16000kg260,65169.56
    8207Outils interchangeables pour outils à main, mécaniques ou non, ou pour machines-outils (par exemple, pour le pressage, l'estampage, le poinçonnage, le taraudage, le filetage, le perçage, l'alésage, le brochage, le fraisage, le tournage ou le vissage), y compris les matrices d'emboutissage .10128kg242,16773.05
    9207Parties et accessoires d'instruments de musique de ces articles. N.Q.216,33376.17
    8479Réacteurs nucléaires, chaudières, machines et pièces d'appareils mécaniques de ceux-ci. NQ206,76179.16

    *Les carnets TIR ne sont normalement pas utilisés pour le transport de marchandises militaires, c'est pourquoi la catégorie de produit (9306) n'a pas été prise en compte dans l'analyse.

    Les valeurs sont en 1000 USD à partir de 2015, kg, kilogrammes NQ, non quantifiables, codes produits basés sur la nomenclature H4.

    Données extraites de WITS (2016) .

    Tableau A.2 . Délais estimés en jours pour le transport routier et maritime, ainsi que la gestion des garanties financières

    SerbieBulgariedindeGéorgieAzerbaïdjan
    Transport routier0.060.190.210.290.42
    Transport maritime0N / A3.54N / AN / A
    Gestion des garanties financières0.08012.040.04
    Total0.140.194.752.330.46

    Les temps de trajet ont été estimés à l'aide de google maps NA, sans objet.


    Comment filtrer dynamiquement une liste SharePoint à l'aide de données URL ?

    J'utilise SharePoint 2013. Je souhaite filtrer automatiquement une vue de forum de discussion en fonction de la catégorie [tuile] sur laquelle on a cliqué. Voici la vue à partir de laquelle mes utilisateurs commencent :

    Lorsque vous cliquez sur une vignette, vous voyez une vue filtrée du forum de discussion. Je souhaite créer une vue personnalisée et l'afficher en fonction des données de catégorie dans l'URL. Dans cet exemple, 'CA' est le titre de la catégorie. Je peux filtrer manuellement la vue en définissant cette valeur égale à « CA », mais je souhaite créer une vue qui extrait la valeur de la catégorie (de l'URL) de manière dynamique et automatique.

    Toute aide que vous pouvez fournir est appréciée! Je n'ai jamais rien fait avec JavaScript, jQuery, etc. mais je soupçonne qu'une forme de l'une ou de l'autre doit être utilisée pour "obtenir" la valeur de la catégorie à partir de l'URL. Cette valeur (en tant que variable) devrait alors être "mise" dans le champ de filtre. Je n'ai aucune idée comment faire ça! Merci. :)


    Le processus de publication de l'API Google Visualization et les candidats à la publication

    Nous publions l'API de visualisation en deux étapes :

    • Au moins deux semaines avant la sortie d'une nouvelle version officielle de l'API de visualisation, nous publierons une version préliminaire, appelée Release Candidate (RC), que vous pourrez charger en tant que version "upcoming". Ceci est pour tester les changements de rupture dans la version. Nous publierons une notification dans le groupe de discussion des développeurs de l'API de visualisation et surveillerons ce groupe pour les problèmes signalés, en essayant de résoudre les problèmes de compatibilité descendante signalés.
    • Deux semaines après la sortie de la RC, si nous sommes en mesure de résoudre tous les problèmes de rétrocompatibilité signalés, elle sera publiée en tant que nouvelle version officielle "current".

    Nous vous encourageons à tester vos applications par rapport à chaque RC dès que possible, et à signaler tout problème que vous rencontrez, pour nous aider à sortir un produit stable.

    Bien que l'équipe de l'API de visualisation teste minutieusement chaque nouvelle version, nous réalisons que des bogues peuvent encore exister dans toute nouvelle version. L'objectif de ce processus en deux étapes est donc d'améliorer la fiabilité de l'API pour les systèmes de production.

    Publier les annonces des candidats

    Nous annoncerons chaque nouvelle version candidate en envoyant un e-mail au groupe de discussion des développeurs de l'API de visualisation. Si vous utilisez l'API de visualisation pour des applications sérieuses, nous vous recommandons fortement de rejoindre ce groupe de discussion.

    Pour vous aider à trouver ou filtrer ces e-mails, chaque annonce de sortie aura le même sujet : "Release Candidat Pushed : <DATE>", où <DATE> est la date d'envoi. Cet e-mail comprendra ces instructions d'utilisation. Les nouvelles fonctionnalités ne seront pas documentées en détail, car l'objectif de la version candidate n'est pas de tester les nouvelles fonctionnalités, mais plutôt de tester que la version ne brise pas les fonctionnalités existantes. Une documentation détaillée de toutes les nouvelles fonctionnalités sera publiée avec la version de production.

    Comment utiliser la Release Candidate

    La version du package release candidate est "upcoming", contrairement à la version de production qui est "current". (Notez que ces noms ne changeront pas avec les versions futures.)

    Vous pouvez charger soit la production, soit la release candidate (mais pas les deux à la fois), en fonction de votre paramètre de version, comme indiqué ici :


    Revenez bientôt, vérifiez s'il y a des commentaires et corrigez votre question

    Aucune demande au volant, veuillez nourrir votre question. Utilisez les commentaires des autres comme indice pour améliorer votre question (au lieu de simplement poster une réponse dans un autre commentaire). Ne postez pas de question et partez ensuite pour deux semaines de vacances.

    Demandez seulement ce qui vous intéresse

    Lorsqu'il est dit explicitement, cela peut sembler évident. Ne demandez pas quoi Quelqu'un se soucie, mais demandez à quoi toi se soucier. Si toi ne vous souciez pas d'une question, soit personne ne s'en soucie vraiment, soit ceux qui s'en soucient peuvent poser une meilleure question. Publier une question qui ne vous intéresse pas est une perte de temps pour tous ceux qui la lisent (et essaient éventuellement d'y répondre). Mettre différemment: Ne posez pas de question pour le plaisir de poser une question.

    Un corollaire de ceci est : Essayez de répondre par vous-même avant de poster une question. Si vous vous souciez vraiment d'une question, la première chose à faire ne devrait pas être de publier la question sur un site Web, mais d'essayer de la résoudre par vous-même. Cela inclut de rechercher de la littérature, de la formuler sous différents angles, de considérer de petits cas, des cas spéciaux et/ou des variations, et ainsi de suite, en bref, ce que vous faites normalement pour résoudre un problème. Si vous ne voulez pas réfléchir à la question par vous-même, demandez-vous si vous vous souciez vraiment de la question.

    Cela ne veut pas dire que vous ne devez poser une question que si vous avez prouvé que vous ne pouvez pas y répondre par vous-même (ce qui est évidemment impossible). Cependant, faites des efforts raisonnables pour essayer de répondre à votre propre question avant de la poster.


    Composants de foudre (Aura)

    1. Qu'est-ce que Lightning Component Framework et Aura Framework ?

    • Le framework Lightning Component est un framework d'interface utilisateur pour développer des applications d'une seule page pour les appareils mobiles et de bureau.
    • Il utilise JavaScript côté client et Apex côté serveur.

    · Le framework Lightning Component rend le développement d'applications fonctionnant à la fois sur les appareils mobiles et de bureau beaucoup plus simple que de nombreux autres frameworks.

    · Le composant Lightning Framework est basé sur Aura Framework.

    · Aura Framework est conçu par Salesforce, qui est un framework open source pour la création de composants d'interface utilisateur.

    2. Qu'est-ce que Lightning App Builder ?

    Le générateur d'applications Lightning est utilisé pour créer des pages Lightning pour l'expérience Salesforce Lightning et les applications mobiles. Le générateur d'applications Lightning est un outil pointer-cliquer. Les pages Lightning sont créées à l'aide de composants Lightning qui sont des éléments compacts, configurables et réutilisables que vous pouvez faire glisser et déposez-les dans les régions de la page dans Lightning App Builder.

    Nous pouvons créer différents types de pages à l'aide du générateur d'applications Lightning,

    3. À quoi sert $A.enqueueAction(action) et comment appeler l'action côté serveur du côté client ?

    $A.enqueueAction(action ) ajoute l'action du contrôleur côté serveur à la file d'attente des actions à exécuter. Les actions sont asynchrones et ont des rappels.

    4. Qu'est-ce que le fournisseur de valeur et qu'est-ce que le fournisseur d'action dans le composant Salesforce Lightning ?

    Le fournisseur de valeur est un moyen d'accéder aux données, avec le fournisseur de valeur “v” nous pouvons récupérer la valeur de l'attribut à partir du balisage du composant dans le contrôleur javascript. Le fournisseur de valeur est désigné par v(view) et le fournisseur d'action est désigné par “c “(contrôleur).

    Fournisseur de valeur :


    Ce fournisseur de valeur nous permet d'accéder à la valeur de l'attribut de composant dans le balisage du composant et le contrôleur javascript.


    <aura:attribute type=”string” name=”myfirstattribute” default=”first text”/>

    Fournisseur d'actions :


    Cela nous permet de gérer les actions, les événements et les gestionnaires pour le composant.

    doinit:function(composant, événement, assistant) <

    5. Que sont les attributs dans le composant Salesforce Lightning ?

    Les attributs agissent comme une variable pour stocker différents types de valeurs.

    6. Quels sont les types de collection dans le composant Salesforce Lightning ?

    7. Quelle est l'utilisation de l'interface force:hasRecordId et flexipage:availableForAllPageTypes dans le composant Salesforce Lightning ?

    En utilisant l'interface force:hasRecordId dans le composant Lightning, nous pouvons attribuer l'ID de l'enregistrement actuel au composant Lightning. Cette interface ajoute un attribut nommé “recordId” au composant. Le type d'attribut est une chaîne et possède un ID d'enregistrement Salesforce de 18 caractères.

    Pour rendre notre composant disponible pour la page d'enregistrement et tout autre type de page, nous devons implémenter l'interface flexipage:disponiblePourTous les types de pages

    8. À quoi sert l'interface Lightning:actionOverride dans le composant Salesforce Lightning ?

    Foudre:actionRemplacer interface Permet à un composant d'être utilisé en remplacement d'une action standard. Nous pouvons remplacer les actions standard Afficher, Nouveau, Modifier et Tabulation sur la plupart des composants standard et tous les composants personnalisés. Le composant doit implémenter l'interface Foudre:actionRemplacer après quoi le composant apparaît dans le menu Ensemble de composants Lightning d'une action d'objet panneau Remplacer les propriétés.

    9. Quelle est l'utilisation de l'interface flexipage:availableForRecordHome dans le composant Salesforce Lightning ?

    Interface flexipage:disponiblePourRecordHome rendre le composant disponible uniquement pour les pages d'enregistrement.

    10. Quelle est l'utilisation de l'interface force:appHostable dans le composant Salesforce Lightning ?

    Interface force:appHostable dans le composant permettent de l'utiliser comme onglet personnalisé dans Lightning Experience ou dans l'application mobile Salesforce.

    11. Quelle est la différence entre force:lightningQuickAction et force:lightningQuickActionWithoutHeader dans le composant Salesforce Lightning ?

    Interface force:action éclair éclair autoriser l'utilisation du composant en tant qu'action personnalisée dans Lightning Experience ou l'application mobile Salesforce. Implémentation de la force:lightningQuickAction dans un composant, affichage de l'interface du composant dans un panneau avec des commandes d'action standard, telles qu'un bouton Annuler.

    Interface force:éclair Action rapide sans en-tête autoriser l'utilisation du composant en tant qu'action personnalisée dans Lightning Experience ou l'application mobile Salesforce. Implémentation de la force:lightningQuickAction dans un composant, affichage de l'interface du composant dans un panneau sans pour autant commandes d'action standard comme le bouton d'annulation.

    12.À quoi sert aura:événement d'initialisation du gestionnaire dans le composant Salesforce Lightning ?

    Ceci est également appelé le constructeur du composant de foudre. L'événement init est appelé une fois la construction du composant terminée. Par exemple, si je crée une page d'enregistrement simple et que je souhaite afficher une valeur de texte par défaut après le chargement de la page dans mes zones de saisie, je peux le faire en appelant la méthode du contrôleur javascript et en définissant une valeur par défaut dans les attributs.

    Syntaxe de base :

    13. À quoi sert aura:événement de changement de gestionnaire dans le composant Salesforce Lightning ?

    L'événement change est appelé lorsque la valeur de l'un des attributs change.

    À titre d'exemple Si j'ai l'attribut ” Anyname”, lors du changement d'attribut “Anyname” si je veux appeler la méthode javascript, je peux le faire comme :

    14.Qu'est-ce qu'un événement de composant dans le composant Salesforce Lightning ?

    Les événements de composant sont déclenchés par les composants enfants et gérés par le composant parent.

    Nous avons besoin d'une relation parent-enfant entre deux composants si nous voulons utiliser un événement de composant entre eux pour la communication.

    15.Qu'est-ce qu'un événement d'application dans le composant Salesforce Lightning ?

    Les événements d'application sont le gestionnaire d'événements par n'importe quel composant, quelle que soit la relation entre eux, mais ils doivent être à l'intérieur d'une seule application.

    16.Quel est le principal avantage d'utiliser l'événement de composant par rapport aux événements d'application ?

    Nous devons toujours utiliser les événements de composant dans la mesure du possible, car les événements de composant ne peuvent être gérés que par les composants parents, de sorte que les composants de l'image ne sont que les composants qui doivent les connaître.

    17. Expliquer les expressions liées et non liées dans le composant Salesforce Lightning ?

    Nous avons deux types d'expression Expression liée et expression non liée que nous utilisons pour effectuer la liaison de données dans les composants Lightning.

    <c:ChildComp childAttributeName= /> <!–Expression liée–>


    childAttributeName=” est une expression liée. Toute modification de la valeur du Nom d'attribut enfant l'attribut dans le composant enfant change également la valeur de parentAttributeName attribut dans le composant parent et vice versa.


    <c:ChildComp childAttributeName=“<#v.parentAttributeName>” /> <!–Expression non liée–>


    childAttributeName=”<#v.parentAttributeName>” est une expression non liée. Toute modification de la valeur du Nom d'attribut enfant l'attribut dans le composant enfant n'a aucun effet sur la valeur de parentAttributeName attribut dans le composant parent et vice versa.

    questions dans salesforce#questions d'entretien éclair sfdc#questions et réponses d'entretien éclair

    18.Qu'est-ce qu'Aura:method dans le composant Salesforce Lightning ?
    nous pouvons appeler directement une méthode de contrôleur de composant enfant à partir de la méthode de contrôleur de composant parent en utilisant Aura:method. Cette méthode est utilisée pour transmettre la valeur du contrôleur de composant parent au contrôleur de composant enfant.

    19.Qu'est-ce que Lightning:overlayLibrary dans le composant Lightning de Salesforce ?

    Pour créer une boîte modale, nous utilisons Lightning:overlayLibrary.Pour utiliser Lightning:overlayLibrary dans le composant, nous devons inclure la balise <foudre:overlayLibrary aura:id=”overlayLib”/> dans le composant, ici aura:id est un identifiant local unique. Le modal a un en-tête, un corps et un pied de page personnalisables.

    20.Qu'est-ce que la fonction Lightning:navigation dans le composant Lightning de Salesforce ?

    Lightning : la navigation est utilisée pour naviguer vers une page donnéeRéférence.

    Voici le type pris en charge où nous pouvons naviguer,

    • Composant de foudre
    • Article de connaissances
    • Page nommée
    • Page Élément de navigation
    • Page d'objet
    • Page d'enregistrement
    • Page d'enregistrement de la relation
    • Page Web

    21. Expliquez Lightning:recordForm dans le composant Lightning de Salesforce ?

    En utilisant Lightning:recordForm, nous pouvons créer des formulaires pour ajouter, afficher ou mettre à jour un enregistrement. La sécurité et le partage au niveau du champ sont pris en compte par ce composant afin que l'utilisateur ne voie que les données auxquelles il a accès.

    22.Expliquez Lightning : recordEditForm dans le composant Lightning de Salesforce ?

    Nous utilisons éclair:inputField à l'intérieur du Lightning:recordEditForm pour créer des champs modifiables. Nous pouvons également utiliser éclair:outputField pour afficher des informations en lecture seule. La sécurité et le partage au niveau du champ sont pris en compte par ce composant afin que l'utilisateur ne voie que les données auxquelles il a accès. Lightning:recordEditForm prend en charge les fonctionnalités ci-dessous :

    Afficher un modèle de modification d'enregistrement pour modifier un enregistrement spécifié.

    Affichez un modèle de création d'enregistrement pour créer un nouvel enregistrement.

    23.Explain Lightning:recordViewForm dans le composant Lightning de Salesforce ?

    Foudre:enregistrementAfficherFormulaire utiliser la foudre:outputField et est utilisé pour afficher
    informations relatives à cet enregistrement. La sécurité et le partage au niveau du champ sont pris en compte par ce composant afin que l'utilisateur ne voie que les données auxquelles il a accès.

    24.Explain Contrôleur standard du composant Lightning (force:recordData) ?

    Lightning Data Service (LDS) agit comme la couche de données pour Lightning.

    Si nous n'utilisons pas LDS, chaque composant de notre application effectue des appels indépendants au serveur pour effectuer des opérations sur un enregistrement, même si tous les composants de notre application traitent les mêmes données d'enregistrement. Ce sont des appels de serveur indépendants qui réduisent les performances. LDS identifie et élimine les demandes qui impliquent les mêmes données d'enregistrement, en envoyant une seule demande de données partagées qui met à jour tous les composants pertinents, il fournit également un moyen de mettre en cache les données pour travailler hors ligne au cas où l'utilisateur se déconnecterait , synchronisant intelligemment les données une fois la connexion restaurée. Si nous avons une application Lightning qui crée, lit, met à jour ou supprime des enregistrements, LDS est le moyen le plus efficace et le plus efficace d'effectuer des opérations CRUD.

    25.Quelles sont les méthodes disponibles avec force:recordData et Quels sont les modes pris en charge ?

    saveRecord() // Il insère ou met à jour l'enregistrement chargé.

    supprimerEnregistrement() // Il supprime l'enregistrement chargé.

    getNewRecord() // Il charge un nouveau modèle d'enregistrement qui effectue une insertion lorsque les données sont enregistrées.

    reloadRecord() // Il réexécute le code de chargement pour écraser le targetRecord actuel avec les valeurs d'attribut actuelles.

    mode peut être EDIT ou VIEW. (Afficher pour afficher les enregistrements, éditer pour créer ou mettre à jour des enregistrements)

    26/Quel mode devons-nous utiliser pour sauvegarder l'enregistrement en utilisant force:recordData ?

    27.Quel mode devons-nous utiliser pour créer un enregistrement en utilisant force:recordData??

    28.Expliquez les paramètres utilisés avec force:recordData dans la syntaxe ci-dessous ?

    ID d'enregistrement spécifier l'enregistrement sur lequel le traitement doit être effectué.
    mode peut être EDIT ou VIEW. (Affichage pour afficher les enregistrements, éditer pour créer ou mettre à jour des enregistrements)
    layoutType spécifie la mise en page (FULL ou COMPACT).
    des champs spécifie les champs de l'enregistrement à interroger.
    cibler les attributs sont des attributs qui forcent:recordData à se remplir.

    1) enregistrement cible est renseigné avec l'enregistrement chargé
    2) Champs cibles est renseigné avec la vue simplifiée de l'enregistrement chargé
    3) targetError est rempli de toutes les erreurs

    29.Quel paramètre utilisons-nous avec force:recordData pour gérer les modifications d'enregistrement ?
    recordMise à jour.

    Pour chaque composant force:recordData référençant l'enregistrement mis à jour, LDS fait deux choses.

    • LDS informe toutes les autres instances de force:recordData du changement en déclenchant l'événement recordUpdated avec les valeurs changeType et modifiedFields appropriées.
    • Il définit les attributs targetRecord et targetFields sur chaque force:recordData sur la nouvelle valeur d'enregistrement. Si targetRecord ou targetFields est référencé par une interface utilisateur, cela déclenche automatiquement un nouveau rendu afin que l'interface utilisateur affiche les dernières données.

    Remarque : si force:recordData est en mode EDIT, targetRecord et targetFields ne sont pas automatiquement mis à jour.

    #questions d'entretien sur les composants aura#questions d'entretien sur les composants de l'aura#questions et réponses sur l'entretien sur la foudre de salesforce#questions sur l'entretien sur la foudre dans salesforce#questions sur l'entretien sur la foudre sfdc#questions et réponses sur l'entretien sur la foudre

    30.Qu'est-ce que Lightning out ?

    Lightning out est une fonctionnalité grâce à laquelle nous pouvons utiliser notre composant Lightning à l'intérieur d'un site externe. L'un des meilleurs avantages est que nous pouvons utiliser notre composant Lightning dans la page visualforce.

    Qu'est-ce que force:createRecord et quel est son principal avantage ?
    force:createRecord est un événement qui ouvre une page pour créer un enregistrement pour une entité spécifique.

    Exemple de syntaxe :

    createRecord : fonction (composant, événement, helper) <

    var createRecordEvent = $A.get(“e.force:createRecord“)

    “entityApiName” : “ObjectApiName

    Le principal avantage est ValeursChamp par défaut L'attribut à l'intérieur de setParams nous permet de remplir automatiquement la valeur des champs à l'intérieur du formulaire d'enregistrement.

    31.Explain force:editRecord event?

    Cet événement ouvre la page d'enregistrement spécifiée par recordId à modifier.

    var editRecordEvent = $A.get(“e.force:editRecord”)

    32.Qu'est-ce que Lightning:datatable dans le composant Salesforce Lightning ?

    La table de données Lightning est une table qui affiche des colonnes de données, formatées en fonction du type.

    Les attributs importants incluent Les données, Colonnes, et keyField attributs. L'attribut keyField est requis pour un comportement correct de la table. Il associe chaque ligne à un identifiant unique.

    33. Pour former un conteneur autour d'une information liée à un seul élément ou à un groupe d'éléments, que devons-nous utiliser dans le composant Lightning ?

    34. Lors de la charge du composant Lightning, vous devez exécuter une action, que ferez-vous pour y parvenir ?

    Nous utiliserons “Init” Event qui est également appelé constructeur du composant Lightning. L'événement init est appelé une fois la construction du composant terminée.

    35. vous êtes invité à exécuter une action lorsqu'un changement de valeur est détecté dans l'un des attributs, que ferez-vous ?

    L'événement change est appelé lorsque la valeur de l'un des attributs change.

    À titre d'exemple Si j'ai l'attribut ” Anyname”, lors du changement d'attribut “Anyname” si je veux appeler la méthode javascript, je peux le faire comme :

    36.Vous devez transmettre la valeur du composant enfant au composant parent, quel type d'événement utiliserez-vous ?

    Nous utiliserons l'événement Component. Les événements de composant sont utilisés lorsqu'il existe une relation entre les composants. Les événements de composant sont déclenchés par les composants enfants et gérés par le composant parent.

    37.Vous devez transmettre la valeur d'un composant à un autre composant qui n'est pas lié mais fait partie de la même application. Quel type d'événement utiliserez-vous ?

    Nous utiliserons l'événement Application. Les événements d'application sont le gestionnaire d'événements par n'importe quel composant, quelle que soit la relation entre eux, mais ils doivent être à l'intérieur d'une seule application.

    38.Comment assurer la sécurité au niveau du terrain tout en travaillant avec des composants de foudre ?

    Utilisez Lightning:recordForm ou le contrôleur standard du composant Lightning (force:recordData).

    39. Le composant Lightning est quel type de framework ?

    C'est un framework basé sur des composants. C'est une architecture événementielle. Il peut être appelé en tant que framework MVCC doté de deux contrôleurs, l'un côté client et l'autre côté serveur.

    40.How to use lightning component with Salesforce mobile app?

    Make a tab for lightning component and include this tab in Salesforce1 mobile navigation.

    41.What are the requirement to call a server side controller method from Javascript controller?
    Method should be static and must be Aura enabled using @AuraEnabled.

    42.When CRUD operations can be performed by form-based components like lightning:recordForm, lightning:recordViewForm, lightning:recordEditForm taking field level security into consideration so what is the need of force:recordData?

    force:recordData is known as standard controller of lightning component similar to we have standard controller in visualforce page. On its own, force:recordData does not have inbuilt UI. We need to define the fields for taking inputs. The lack of UI elements makes it a powerful addition. We can use it to create highly customizable user interfaces beyond what the form-based components provide. We can use custom components to display the data fetched by force:recordData.

    43.What are different component bundles in Salesforce Lightning component?

    A component bundle contains a component or an app and all its related resources.

    When you build lightning component you deal with the following component bundles,

    • Component
    1. Components contains markup for component or app.
    2. The only required resource in a bundle.
    3. Each bundle contains only one component or app resource.

    Controller is used to handle client side events in components.

    Contains Javascript functions to handle logic.

    Contains styles for the component.

    Documentation includes description and example to demonstrate the use of component.

    Contains default rendering behavior for component, We can override this by custom renderer.

    It is a custom icon resource for components that get displayed before the component name in lightning app builder or community builder.

    File required for components used in Lightning App Builder, Lightning pages, Community Builder, or Flow Builder.

    App is used to run the component.

    44.What is NameSpace in Salesforce Lightning component?

    The lightning component which we used are a part of NameSpace. NameSpace is basically used to group components together. The default NameSpace is c. We can create our own NameSpace for our organization. If we set the NameSpace for our organization than this NameSpace is used for all of our Lightning components.

    45.How can a Component or Application reference another Component?

    Component or Application can reference another component using <NameSpace:ComponentName> in its markup.

    46.What is the difference between <lightning:input> and <ui:input> in Salesforce Lightning component?

    <lightning:input>are equipped with Lightning Design System Stylling whereas <ui:input> is not equipped with Lightning Design System Styling.

    47.Which interface needs to be implemented if we want our component to be used in Community?

    48.What are the phases available with Component events?

    1)Bubble phase (Movement is from bottom to top in case of bubble phase)
    2)Capture phase (Movement is from top to bottom in case of capture phase)

    Default phase for the component event is Bubble phase.If we do not specify any phase it is considered as bubble phase in case of component events.

    49.Let say i have three components Bottom, Middle and Top as shown in below image. Middle comp is the immediate parent of Bottom comp and Top comp is the immediate parent of Middle comp. If i am firing a Component event from bottom component and handling it in Middle and Top component. What would be the behavior?

    BottomComp.cmp

    <aura:registerEvent name=”propagationEvent” type=”c:CompEventforpropagation”/>

    BottomCompcontroller.js

    executeEvent : function(component, event, helper) <

    MiddleComp.cmp

    MiddleCompcontroller.js

    doHandleinMiddle : function(component, event, helper) <

    alert(‘From Middle component controller’)

    TopCompcontroller.js

    doHandleinTop : function(component, event, helper) <

    alert(‘From top component controller’)

    <aura:event type=”COMPONENT” description=”Event template”>

    Application:

    From Middle component controller

    From top component controller

    50.What are the phases available with Application events?

    51.What will happen if we forgot to enable mydomain?

    We must deploy My Domain in our org if you want to use Lightning components otherwise we would not be able to see the output of lightning components.

    52.What are the different type of pages we can create using lightning component and what are the different types of component supported in lightning pages?

    We can create different types of pages using lightning app builder,

    1)App Page
    2)Home Page
    3)Record Page

    Components type supported in Lightning pages:

    Standard components are Lightning components that are built by Salesforce.

    Custom components are Lightning components we creates.

    3) Third-Party Components on AppExchange

    On AppExchange we can find packages containing components that are ready to use in lightning app builder.

    53.What are required parameter while declaring attribute in lightning component?

    Name and type are parameter of attribute which are always required in attributes,description is another parameter where we can mentioned about description of attribute.Description is not an required attribute. Similarly we have default parameter to give some default value to attribute.To set the access for an attribute we have access parameter where we can specify about public,private,global access for an attribute.By default the attribute have public access.

    54.When to use Decimal type attribute in lightning component?

    Decimal is better than Double for maintaining precision for floating-point calculations.
    It’s preferable for currency fields.

    55. How to obtain the id of the current record in lightning component?

    By using force:hasRecordId interface in lightning component we can assigned the id of the current record to lightning component. This interface adds an attribute named “recordId” to the component. The type of attribute is string and has 18-character Salesforce record ID.

    56.you are asked to override the standard action using lightning component how you will achieve this?

    Lightning:actionOverride interface Enables a component to be used as an override for a standard action. We can override the View,New, Edit, and Tab standard actions on most standard and all custom components. The component needs to implement the interface Lightning:actionOverrideafter which the component appear in the Lightning Component Bundle menu of an object action Override Properties panel.

    57.Which interface you will implement in lightning component if you want your component to be available only for record detail page?

    Interface flexipage:availableForRecordHome make the component available for record pages only.

    58.you are asked to create a component for some requirement and create a tab for the same in lightning experience what you will do to achieve this?

    Interface force:appHostable in component allow it to be used as a custom tab in Lightning Experience or the Salesforce mobile app.

    59.On load of lightning component you are required to execute some action what you will do to achieve this?

    We will use “Init” Event which is also called as the constructor of lightning component.The init event is called once the component construction is over.

    60.you are asked to execute some action when value change is detected in one of the attribute what will you do?

    The change event is called when the value in one of the attribute changes.
    As an Example If i am having attribute ” Anyname”, on change of attribute “Anyname” if i want to call javascript method i can do this as:

    61.You are having a requirement to pass value from child component to parent component which type of event you will use?

    We will use Component event. Component event are used in case when there is a relationship between component. Component Events are fired by the child components and handled by the parent component.

    62.You are having a requirement to pass value from one component to other component which are not related but a part of same application which type of event you will use?

    We will make use of Application event. Application event are the event handle by any component no matter what relationship between them but they should
    be inside single application.

    63.What is difference between Visualforce Components and Lightning Components?
    Ans : Visualforce provides the facility for delivering template-driven web pages and email messages. In addition, developers wishing to simply utilize a basic container and maintain more control over the lifecycle of the request may choose Visualforce pages. Finally, organizations that can’t use Apex code can’t use Lightning Components, but they can use Visualforce.

    64.Currently, can you show Lightning components tab in Mobile as well in desktop ?
    Ans : Currently you can only use Lightning Components in the Salesforce1 Mobile App or a standalone app.

    65.What are Lightning Extensions?
    Ans : They’re a mechanism for using custom-built components to replace existing components in the Salesforce1 Mobile App. This functionality is currently in Pilot.

    66.What is Aura?
    Ans : Aura is the open source technology that powers Lightning Components. The aura: namespace contains all of the basic building blocks for defining components and applications.

    67.Is it mandatory requirement to have namespace to create Lightning components ?
    Ans : Currently yes, However Salesforce is planning to remove this dependency so that default namespace can be used. As currently namespace is mandatory, we can crete ligtening components only in developement organization but can be deployed on any salesforce instance where Apex is enabled.

    68.Where Lightning components can be displayed ?

    • In Lightning App (.app URL)
    • In Salesforce1 app as a Tab
    • As a lightning extension

    69.How to include external javascript file in lightning component ?
    Ans : You can use a RequireJS component or Loader component to load external JS or CSS files.

    70.What are the tools included in lightning ?

    • Lightning Component Framework – Components and extensions that allow you to build reusable components, customize the Salesforce1 Mobile App, and build standalone apps.
    • Lightning App Builder – A new UI tool that lets you build apps lightning fast, using components provided by Salesforce and platform developers.
    • Lightning Connect – An integration tool that makes it easier for your Force.com app to consume data from any external source that conforms to the OData spec.
    • Lightning Process Builder – A UI tool for visualizing and creating automated business processes.
    • Lightning Schema Builder – A UI tool for viewing and creating objects, fields, and relationships.

    71.Which part of the lightning component are server side and which are client side?

    Lightning components use Javascript on the client side and Apex on the server side.

    72.What is the difference between Aura and Lightning Framework?

    Aura is an open source UI framework for developing dynamic web apps for desktop and mobiles.

    The lightning component framework is built on an open source Aura framework.

    73.What is the difference between visualforce page and Lightning component?

    Both Visulforce and lightning components are used to design custom interfaces for Salesforce. Visualforce follows a page centric model and uses HTML like markup language for designing the pages.

    Lightning follows an app centric model.The Lightning application come in bundles that store the necessary files. The Lightning component bundle consists of Component, CSS styling, Design file, Documentation file Helper and Optional.

    74.What are the different custom events in Salesforce Lightning?

    Lightning component is an event driven architecture. It consists of 3 types of custom events.

    Application event- An application event needs two independent components to communicate with each other. These are based on the publish- subscribe model.

    Component event- A component event can be handled by component that fired the event or by a component in the hierarchy that receives the event.

    The two parts of the component are:-

    75.Where can the Lightning component be displayed?

    The Lightning component can be displayed as following:-

    Lightning experience- This can be displayed by using App builder. To include this we can edit the home page, record detail page or create a new app page.

    Salesforce mobile app- The component can be displayed in Salesforce 1 mobile app by creating a custom lightning tab and adding this tab to mobile navigation.

    Standalone mobile app- Lightning app can be accessed through URL by creating a standalone lightning app.

    Lightning app builder and community builder- Component can be displayed in the template-based community by using community builder.

    Customize flow screen- Input or radio buttons can be added to a flow screen to guide users through a business process to customize the functionality of the flow screen.

    76.What is lightning design system?

    The Lightning design system helps to build custom applications with patterns and practices. This consists of icons, colour palettes and fonts that are native to salesforce. The lightning design system is run as an open source project and is available to everyone.

    77.What are the naming convention rules for salesforce lightning?

    The lightning components have the following naming rules:-

    • Begins with a letter
    • Contains alphanumeric or underscore characters
    • Unique in namespace
    • Can’t include whitespace
    • Can’t end with an underscore
    • Can’t contain two consecutive underscores.

    78.What are the use of implements in lightning components?

    Implements are platform interfaces through which a component can be used in different contexts or grant access to extra context data.

    79.What is lightning locker?

    Locker service is a powerful security architecture for lightning components. It isolates the lightning component of one namespace from the component in a different namespace. Lightning locker also improves supportability of code by allowing access to supported APIs and eliminating access to non-published frameworks.

    Salesforce lightning helps business users grow sales and improve productivity with customized applications. Earn new skills with Salesforce lightning interview questions for successful career prospects.


    Discussion

    Species distribution modelling is currently the main method for predicting species distributions, which in turn may guide conservation management actions. SDM can be implemented using a range of different algorithms, whose performances are analysed in this study in three different but complementary ways, by comparing model fit, consistency of spatial predictions and consistency of the selection of environmental variables. We show that depending on the research objectives, number of records and spatial distribution of such records the most suitable algorithm will vary.

    The Model Fit

    The decline of model fit (AUC) with increasing number of records is expected when using pseudo-absences or background data because the maximum attainable AUC value decreases with number of records (maximum AUC = (1-area occupied)/2) [37], [52], [68]. For comparisons of model fit between species the (bias corrected) null model approach would be more appropriate [52], but here we only compared model fit within species.

    As in other studies [29], [69], the Consensus approach rendered the best overall model fit, probably because presence predictions are strictly limited to cells for which the majority of the models in the ensemble predict a presence. However, considering only AUC scores as an evaluation method for model performance may not always be the best approach [54], as AUC is not indicative of geographical and environmental consistency of a model (see below). Even though the Consensus approach produced good general fits, its drawbacks become apparent when using other performance measures (Table 2).

    Maxent’s better performance in comparison to the other “single” algorithms might be partly due to how the environmental variables and their interactions are modelled, i.e. incorporating progressively more mathematical complexity of the model when more data are available [37], [53]. It also seems that generative methods in general (Maxent, but also RF and GBM) render better results with small sample sizes, maybe due to faster convergence to their higher asymptotic error than discriminative methods [70]. In comparison, discriminative methods such as GLM and GAM improve their accuracy as the number of records increases and may even surpass results offered by generative methods at large sample sizes (see Fig. 1 at around 1700 records). However, for most taxa and regions, data availability rarely reaches the point where advantages of discriminative methods can be benefitted from [50], [71]. Finally, thanks to its regularization procedure, Maxent models are less likely to overfit the data [37], [53], than RF and GBM models (as shown in Fig. S4, and other recent studies, [14], [72]).

    Obtaining Geographically Consistent Predicted Distributions

    Our results show that a high AUC value is not necessarily associated with a high spatial accuracy of the models (e.g. for Consensus approach in our study). However, algorithms with low AUC values produced very inconsistent spatial predictions (see Figs. 1 and 3). Moreover, the accuracy of the occurrence predictions depended on the spatial scale used. Here we used scales that roughly represent small (sub) populations (1 km 2 cell comparison), landscape level patterns (several km 2 area) or regional populations. If we focus on small and medium scale geographic processes, Maxent, GAM and RF models attain the best results predicting consistently the same geographic areas across repetitions (Fig. 2, Kappa and IFK panels). This result suggests that these algorithms are preferable when modelling species that are narrowly distributed and from which not many record locations are available. However, at larger spatial scales all algorithms produce highly accurate and largely similar results (with the exception of ANN), RF and GBM obtaining only slightly better results (Fig. 2, FGM panel). This suggests that when focusing on processes occurring at regional or country scale, RF and GBM algorithms might be preferable. However, due to their tendency to overfit (Fig. S4), the usefulness of these algorithms for temporal or spatial extrapolation is limited.

    How Consistent are SDM Algorithms When Selecting Significant Environmental Variables?

    From the six algorithms, RF and GBM were the most consistent when selecting the environmental factors that are considered to limit the species distributions (Fig. 3). However, these algorithms tend to under-predict the species range because of overfitting the models to the training data, which is apparent by the poor predictions of the test data, as shown by the low AUC values (Fig. 1). In such cases these algorithms only detect part of the realized niche of the species and underestimate the areas that the species could potentially inhabit. Therefore, if we are only interested in the environmental niche of a species these two algorithms provide better results in our evaluation. However, there are other algorithms that performed almost as good in the consistent selection of environmental variables, while not highly overfitting the data (e.g. Maxent, see also AUC evaluation). These might be a good option for a more consistent selection of the species’ important environmental variables.

    Implications for Species Distribution Modelling

    Setting the aim of the SDM exercise beforehand is key for obtaining appropriate SDMs [26]. SDM studies are performed with different main aims in mind (e.g. estimating potential general distribution, obtaining past, present or future spatial predictions, environmental niche characterization, summarized in Table 2). Our study clearly shows that depending on the objective of the study different algorithms should be selected for SDM. For example, if a conservation practitioner needs to know what the likelihood is of a species occurring in a small nature reserve then using a model with a high spatial congruence and high fit is essential. On the other hand, if one wants to understand the environmental conditions that most likely limit a species’ distribution, an algorithm with high consistency in variable strength assessment is more important. If one would be interested in a balance between the above then yet another algorithm might be preferred. In our analysis Maxent obtained some of the best results across evaluation criteria and might thus be a good starting point from among the readily available modelling options (Table 2), whereas for specific questions several other algorithms give similar quality results or might be preferred, e.g. RF for consistency in environmental variable selection.

    Our results are representative of the currently implemented versions of the different algorithms and it is likely that future changes in coding the algorithms may lead to performance improvements. Moreover, while these results are only representative for the set of conditions present in the study area (The Netherlands) and caution must be taken in extrapolating our findings to areas that are substantially different, the extent and high quality of the database here used (Netherlands hoverfly database, where pseudo-absences selected for the models are likely closely related to real absences), allowed us to select the species with variable distribution patterns following objective criteria, thus making it possible to carry out algorithms comparisons with real instead of virtual data. Further work is needed to corroborate our results for areas with broader spatial and environmental range.


    Voir la vidéo: Leaflet JS Tutorial. Layer Group And Control. Leaflet Series. GeoFox. Leaflet #5 (Octobre 2021).