Suite

Télécharger des couches d'arcGIS en ligne en python


Comment puis-je obtenir des couches/cartes d'arcgis en ligne en Python ? Je veux dire télécharger des couches d'Arcgis en ligne en python, tout comme la publication. J'ai cherché à ce sujet dans la documentation d'Arcgis 10.2.2, mais je n'ai trouvé que la publication.

À la fin, je souhaite écrire un script Python qui téléchargera automatiquement les couches/classes d'entités de l'arcgis en ligne, par zones spécifiques. Aidez-moi, s'il vous plaît.


Ajouter des couches à une carte ou à une scène

Une couche référence un jeu de données stocké dans une géodatabase ou un service. Les données peuvent se trouver dans un répertoire local, sur un lecteur réseau, dans ArcGIS Online ou sur le portail de votre organisation.

Lorsque vous ajoutez des données à une carte ou à une scène, elles sont représentées sous la forme d'une nouvelle couche. Vous pouvez également ajouter des couches à une carte en ajoutant une couche existante ou un ensemble de couches existant. Les calques fournis sous forme de fichier ont une extension .lyrx. Les fichiers de couche contiennent toutes les propriétés de la couche et une référence au jeu de données. Les packages de couche ont une extension .lpkx. Ils contiennent toutes les propriétés de la couche et le jeu de données ensemble. Les fichiers de couches et les packages de couches sont ajoutés à une carte de la même manière. Ils sont tous deux appelés collectivement couches.

Les couches d'une carte font référence au jeu de données source, mais ne contrôlent pas les données. Vous pouvez sourcer les mêmes données dans plusieurs couches simultanément. Si le jeu de données est déplacé, supprimé ou autrement indisponible pour la couche, la couche ne peut pas se connecter aux données ou dessiner ses entités.

Vous devez télécharger les fichiers de couche en ligne et les packages de couche dans un répertoire local avant de pouvoir les utiliser. Vous devez ouvrir un paquetage de couches avant que la couche qu'il contient soit ajoutée à la carte. La couche créée dans la carte accède aux données fournies avec le package. Par défaut, le contenu d'un package est placé dans le dossier <User Documents>ArcGISPackages lorsque vous ouvrez le package. Vous pouvez modifier cet emplacement dans la boîte de dialogue Options de partage et de téléchargement.

Héritage:

Si une couche a été définie à l'aide d'ArcGIS Desktop , vous devez importer la définition de la couche au format de couche ArcGIS Pro avant de pouvoir créer une nouvelle couche avec cette définition. Vous êtes averti si une propriété de la couche ne peut pas être importée avec succès ou si les données référencées par la couche ne sont pas prises en charge dans ArcGIS Pro .


Le service de police d'une ville mène une analyse pour déterminer s'il existe un lien entre les crimes violents et la proximité des débits de boissons alcoolisées. L'analyste en charge de la criminalité doit travailler avec les données démographiques les plus récentes disponibles, obtenues à l'aide de l'outil Enrich Layer. Une fois les données enrichies, l'outil Extraire les données est utilisé afin que le jeu de données complet puisse être chargé dans ArcGIS Pro pour terminer l'analyse.

L'outil Extraire les données nécessite au moins une couche exportable. Si vous n'avez pas de couches exportables dans Map Viewer Classic , l'outil sera désactivé.

Une ou plusieurs couches peuvent être sélectionnées pour l'exportation. Seuls les calques que vous possédez ou que le propriétaire a activés pour l'exportation peuvent être sélectionnés.

Une limite doit être sélectionnée à partir de laquelle vos données sont extraites. La limite peut être l'étendue visible de votre carte ( Identique à l'affichage ), l'étendue de l'une de vos couches ou une limite personnalisée créée à l'aide de l'outil Dessiner. Les entités à l'intérieur de la limite peuvent être extraites selon l'une des deux méthodes suivantes : Sélectionner des entités ou Délimiter des entités .

Les entités entières qui traversent la limite de la zone d'étude seront extraites.

Seules les portions d'entités qui se trouvent dans la zone d'étude seront extraites.

Les données peuvent être exportées aux formats suivants :

Les données de sortie utiliseront le système de coordonnées projetées Web Mercator 1984. Pour les sorties CSV, les champs de latitude et de longitude ( Lat et Long ) seront ajoutés au tableau de données. Si votre jeu de données inclut déjà des champs de latitude et de longitude, tels que SHAPE_X et SHAPE_Y , ceux-ci seront également inclus dans la sortie.

Cliquez sur Afficher les crédits avant d'exécuter votre analyse pour vérifier le nombre de crédits qui seront consommés.


Module arcgis.gis¶

Le gis Le module fournit un modèle d'informations pour le SIG hébergé dans ArcGIS Online ou ArcGIS Enterprise. Ce module fournit des fonctionnalités pour gérer (créer, lire, mettre à jour et supprimer) les utilisateurs, les groupes et le contenu SIG. Ce module est le plus important et constitue le point d'entrée dans le SIG.

Un SIG est représentatif d'une seule organisation ArcGIS Online ou d'un déploiement ArcGIS Enterprise. L'objet SIG fournit des objets d'assistance pour gérer (rechercher, créer, récupérer) les ressources SIG telles que le contenu, les utilisateurs et les groupes.

De plus, l'objet SIG a des propriétés pour interroger son état, qui est accessible à l'aide de l'attribut properties.

Le SIG fournit un widget cartographique qui peut être utilisé dans l'environnement Jupyter Notebook pour visualiser le contenu SIG ainsi que les résultats de votre analyse. Pour créer une nouvelle carte, appelez la méthode map().

Le constructeur construit un objet SIG à partir d'une URL et d'informations d'identification d'utilisateur vers ArcGIS Online ou un portail ArcGIS Enterprise. Les informations d'identification de l'utilisateur peuvent être transmises à l'aide d'une paire nom d'utilisateur/mot de passe ou d'une paire fichier_clé/fichier_cert (en cas de PKI). Prend en charge les utilisateurs intégrés, LDAP, PKI, l'authentification Windows intégrée (à l'aide de NTLM et Kerberos) et l'accès anonyme.

Si aucune URL n'est fournie, ArcGIS Online est utilisé. Si le nom d'utilisateur/mot de passe ou les fichiers de clé/cert ne sont pas fournis, les informations d'identification de l'utilisateur actuellement connecté (IWA) ou l'accès anonyme sont utilisés.

Des profils persistants pour le SIG peuvent être créés en donnant les informations d'identification d'autorisation SIG et en spécifiant un nom de profil. Le profil stocke toutes les informations d'identification d'autorisation (à l'exception du mot de passe) dans le répertoire de base de l'utilisateur dans un fichier de configuration non chiffré nommé .arcgisprofile. Le profil stocke en toute sécurité le mot de passe dans un système d'exploitation. gestionnaire de mots de passe spécifique via le module python keyring. (Remarque : les systèmes Linux peuvent nécessiter l'installation et la configuration d'un logiciel supplémentaire pour une sécurité appropriée) Une fois qu'un profil a été enregistré, la transmission du paramètre de profil par lui-même utilise les informations d'identification d'autorisation enregistrées dans le fichier de configuration/gestionnaire de mots de passe sous ce nom de profil. Plusieurs profils peuvent être créés et utilisés en parallèle.

La description

Chaîne facultative. Si l'URL est Aucune, l'URL sera ArcGIS Online. Il doit s'agir d'une adresse Web vers un portail local ou vers ArcGIS Online sous la forme : <scheme>://<fully_qualified_domain_name>/<web_adaptor> (exemple de portail) https://gis.example.com/portal

Chaîne facultative. Le nom d'utilisateur de connexion (sensible à la casse).

Chaîne facultative. Si un nom d'utilisateur est fourni, un mot de passe est attendu. Ceci est sensible à la casse. Si le mot de passe n'est pas fourni, l'utilisateur est invité dans la boîte de dialogue interactive.

Chaîne facultative. Le chemin d'accès au certificat de clé d'un utilisateur pour l'authentification PKI

Chaîne facultative. Chemin d'accès au fichier de certificat d'un utilisateur pour l'authentification PKI. Si un certificat PFX ou P12 est utilisé, un mot de passe est requis. Si un fichier PEM est utilisé, le fichier key_file est requis.

Booléen facultatif. Si un site a un certificat SSL non valide ou est accessible via l'adresse IP ou le nom d'hôte au lieu du nom sur le certificat, définissez cette valeur sur False. Cela garantira que tous les problèmes de certificat SSL sont ignorés. La valeur par défaut est Vrai. Avertissement La définition de la valeur sur False peut constituer un risque pour la sécurité.

Booléen facultatif. La valeur par défaut est Vrai. Si True, l'objet SIG sera utilisé comme objet SIG par défaut tout au long de la session de script.

Chaîne facultative. Utilisé pour l'authentification OAuth. Il s'agit de la valeur de l'ID client.

Chaîne facultative. le nom du profil que l'utilisateur souhaite utiliser pour s'authentifier, s'il est défini, le profil identifié sera utilisé pour se connecter au SIG spécifié.

En plus des paramètres nommés explicitement, l'objet SIG prend en charge les arguments de mots clés facultatifs :

La description

Chaîne facultative. Le nom d'hôte du serveur proxy utilisé pour autoriser l'accès HTTP/S sur le réseau où le script est exécuté.

Entier facultatif. Le port hôte proxy. La valeur par défaut est 80.

Chaîne facultative. Il s'agit du jeton Enterprise pour les connexions intégrées. Ce paramètre n'est respecté que si le nom d'utilisateur/mot de passe est Aucun et que la sécurité du site utilise la sécurité BUILT-IN.

Le gestionnaire de ressources pour le contenu SIG. Voir ContentManager .

Le gestionnaire de ressources pour les groupes SIG. Voir GroupManager .

Crée un widget de carte centré sur l'emplacement déclaré avec le niveau de zoom spécifié. Si une adresse est fournie, elle est géocodée à l'aide des géocodeurs configurés du SIG et si une correspondance est trouvée, l'étendue géographique de l'adresse correspondante est utilisée comme étendue de la carte. Si un niveau de zoom est également fourni, la carte est centrée à la place à l'adresse correspondante et la carte est agrandie au niveau de zoom spécifié. Voir les widgets pour plus d'informations.

Remarque : le widget de carte n'est pris en charge que dans Jupyter Notebook.

La description

Chaîne facultative. L'adresse ou le tuple lat-long de l'endroit où la carte doit être centrée.

Entier facultatif. Le niveau de zoom souhaité.

Chaîne facultative de « 2D » ou « 3D » pour spécifier le mode de carte. La valeur par défaut est « 2D ».

Le widget de carte (affiché dans Jupyter Notebook lorsqu'il est interrogé).

Les propriétés du SIG.

Met à jour les propriétés du SIG à partir de celles de properties_dict. Cette méthode peut être utile pour mettre à jour les services publics utilisés par le SIG.

La description

Dictionnaire obligatoire. Un dictionnaire des seules propriétés et valeurs qui doivent être mises à jour.

Vrai en cas de mise à jour réussie, Faux en cas d'échec.

Pour obtenir des exemples de noms de propriétés et de clés/valeurs à utiliser lors de la mise à jour des services utilitaires, reportez-vous à la section Paramètres du portail à l'adresse https://developers.arcgis.com/rest/users-groups-and-items/common-parameters.htm

URL en lecture seule du SIG auquel vous êtes connecté.

Le gestionnaire de ressources pour les utilisateurs de SIG. Voir UserManager .

Un élément (une unité de contenu) dans le SIG. Chaque élément a un identifiant unique et une URL bien connue qui est indépendante de l'utilisateur propriétaire de l'élément. Un élément peut avoir des données binaires ou textuelles associées disponibles via la ressource de données d'élément. Par exemple, un élément de type Map Package renvoie les bits réels correspondant au package de carte via la ressource de données d'élément.

Les éléments qui ont des couches (par exemple, les éléments FeatureLayerCollection et les éléments ImageryLayer) et les tables ont les propriétés dynamiques des couches et des tables pour accéder aux couches/tables individuelles de cet élément.

Ajoute un commentaire à un élément. Disponible uniquement pour les utilisateurs authentifiés qui ont accès à l'élément.

La description

Chaîne obligatoire. Texte à ajouter en commentaire à un élément spécifique.

ID de commentaire en cas de succès, Aucun en cas d'échec.

add_relationship ( élément_rel, type_rel ) ¶

Ajoute une relation de cet élément à rel_item.

Les relations ne sont pas liées à un élément. Ce sont des liens directionnels d'un élément d'origine vers un élément de destination et ont un type. Le type définit les types d'articles d'origine et de destination valides ainsi que certaines règles. Voir Types de relations dans l'aide de l'API REST pour plus d'informations. Les utilisateurs n'ont pas à posséder les éléments auxquels ils se rapportent, sauf si cela est défini par les règles du type de relation.

Les utilisateurs peuvent uniquement supprimer les relations qu'ils créent.

Les relations sont supprimées automatiquement si l'un des deux éléments est supprimé.

La description

Obligatoire Objet Item correspondant à l'élément associé.

Chaîne obligatoire. Le type de l'élément associé est l'un des [‘Map2Service’, ‘WMA2Code’, ‘Map2FeatureCollection’, ‘MobileApp2Code’, ‘Service2Data’, ‘Service2Service’]. Voir Types de relations. dans l'aide de l'API REST pour plus d'informations sur ce paramètre.

Renvoie True si la relation a été ajoutée, False si l'ajout a échoué.

Si l'élément parent est enregistré à l'aide de l'opération d'enregistrement d'application, cette ressource renvoie des informations relatives à l'application enregistrée. Chaque application enregistrée reçoit un identifiant d'application et un secret d'application qui, en langage OAuth, sont respectivement appelés client_id et client_secret.

Obtient une liste de commentaires pour un élément donné.

La propriété content_status indique si un élément fait autorité ou est obsolète. Cela donne aux propriétaires et aux administrateurs d'Item la possibilité d'avertir les utilisateurs qu'ils doivent être ou non ces informations.

La description

Chaîne facultative ou Aucun. Définit si un élément est obsolète ou fait autorité. Si une valeur Aucun est donnée, alors la valeur sera réinitialisée.

Valeurs autorisées : faisant autorité, obsolète ou aucune

La copie permet la création d'un élément dérivé de l'élément actuel.

Pour les calques, la copie créera un nouvel élément qui utilise l'URL comme référence. Pour les éléments non basés sur des couches, ceux-ci seront copiés et exactement les mêmes données seront fournies.

Si le titre, les balises, l'extrait de description ne sont pas fournis, les valeurs de l'élément seront utilisées.

  • Personnalisation du sprite du service de tuiles vectorielles

  • Limiter l'exposition aux services de fonctionnalités

  • Partage de contenu par référence avec des groupes

  • Création d'éléments de sauvegarde.

Exemple d'utilisation

La description

Chaîne facultative. Le nom du nouvel élément.

Liste facultative de chaînes. Mots descriptifs qui aident à rechercher et à localiser les informations publiées.

Chaîne facultative. Un bref résumé des informations publiées.

Chaîne facultative. Une longue description de l'élément en cours de publication.

Liste facultative d'entiers. Si vous avez une couche avec plusieurs et que vous ne voulez que des couches spécifiques, un index peut être fourni pour ces couches. Si rien n'est fourni, toutes les couches seront visibles.

Exemple : calques=[0,3] Exemple 2 : calques=[9]

copy_feature_layer_collection ( Nom du service, calques = aucun, tables=Aucun, dossier=Aucun, description=Aucun, snippet=Aucun, propriétaire=Aucun ) ¶

Cette opération permet aux utilisateurs de copier les collections de couches d'entités existantes et de sélectionner les couches/tables que l'utilisateur souhaite dans le service.

La description

Chaîne obligatoire. C'est le nom du service.

Liste/chaîne facultative. Il s'agit soit d'une liste d'entiers, soit d'une liste d'entiers séparés par des virgules sous forme de chaîne. Chaque valeur d'index représente une couche dans la collection de couches d'entités.

Liste/chaîne facultative. Il s'agit soit d'une liste d'entiers, soit d'une liste d'entiers séparés par des virgules sous forme de chaîne. Chaque valeur d'index représente une table dans la collection de couches d'entités.

Chaîne facultative. Il s'agit du nom du dossier dans lequel placer. La valeur par défaut est Aucun, ce qui signifie le dossier racine.

Chaîne facultative. Il s'agit de la description de l'article du service.

Chaîne facultative. Il s'agit de l'extrait de service de l'élément. Il ne fait pas plus de 250 caractères.

Chaîne/utilisateur en option. La valeur par défaut est l'utilisateur actuel, mais si vous souhaitez que le service appartienne à un autre utilisateur, transmettez cette valeur.

Article sur le succès. Aucun en cas d'échec

Crée une miniature pour un élément de portail de service d'entités à l'aide de la symbologie du service et du service d'impression enregistré pour l'entreprise.

La description

Booléen facultatif. Lorsqu'il est défini sur True, l'élément sera mis à jour avec la vignette générée dans cet appel, sinon il ne mettra pas à jour l'élément. La valeur par défaut est Vrai.

create_tile_service ( Titre, échelle_min, max_scale, cache_info=Aucun, build_cache=Faux ) ¶

Permet aux éditeurs et aux administrateurs de publier des couches d'entités hébergées et des vues de couches d'entités hébergées en tant que service de tuiles.

La description

Chaîne obligatoire. Le nom du nouveau service. Exemple : "SeasideHeightsNJTiles"

Flotteur obligatoire. La plus petite échelle à laquelle afficher les données. Exemple : 577790.0

Flotteur obligatoire. La plus grande échelle à laquelle afficher les données. Exemple : 80000.0

Dictionnaire facultatif. Si ce n'est pas le cas, l'administrateur fournit les informations de cache de tuiles pour le service. La valeur par défaut est le schéma AGOL.

Booléen facultatif. La valeur par défaut est False si True, le cache sera créé au moment de la publication. Cela augmentera le temps nécessaire pour publier le service.

L'élément s'il a été ajouté avec succès, Aucun en cas d'échec.

effacer ( force=Faux, dry_run=Faux ) ¶

Supprime l'élément. S'il est impossible de supprimer, lève une RuntimeException. Pour savoir si vous pouvez supprimer l'élément en toute sécurité, utilisez le paramètre facultatif 'dry_run'

La description

Bool facultatif. Disponible dans ArcGIS Enterprise 10.6.1 et versions ultérieures. La suppression forcée s'applique uniquement aux éléments qui sont devenus orphelins lorsqu'un serveur fédéré à ArcGIS Enterprise a été supprimé accidentellement avant de le défédérer correctement. Lorsqu'il est appelé sur d'autres éléments, il n'a aucun effet.

Bool facultatif. Disponible dans ArcGIS Enterprise 10.6.1 et versions ultérieures. Si True, vérifie si l'élément peut être supprimé en toute sécurité et vous renvoie un dictionnaire avec des détails. Si des éléments dépendants empêchent la suppression, une liste de ces objets Item est fournie.

Un bool contenant True (pour le succès) ou False (pour l'échec). Lorsque dry_run est utilisé, un dictionnaire avec des détails est renvoyé.

Pendant le test, si vous recevez une liste d'éléments incriminés, essayez d'abord de les supprimer avant de supprimer l'élément actuel. Vous pouvez à votre tour appeler "dry_run" sur ces éléments pour vous assurer qu'ils peuvent être supprimés en toute sécurité.

Supprime l'évaluation que l'utilisateur appelant a ajoutée pour l'élément spécifié.

delete_relationship ( élément_rel, type_rel ) ¶

Supprime une relation entre cet élément et le rel_item.

La description

Obligatoire Objet Item correspondant à l'élément associé.

Chaîne obligatoire. Le type de l'élément associé est l'un des [‘Map2Service’, ‘WMA2Code’, ‘Map2FeatureCollection’, ‘MobileApp2Code’, ‘Service2Data’, ‘Service2Service’]. Voir Types de relations. dans l'aide de l'API REST pour plus d'informations sur ce paramètre.

Renvoie True si la relation a été supprimée, False si la suppression a échoué.

Renvoie les éléments, les URL, etc. qui dépendent de cet élément. Cette fonctionnalité (dépendances des éléments) n'est pas encore disponible sur ArcGIS Online. Actuellement, il n'est disponible qu'avec un ArcGIS Enterprise.

Renvoie les éléments, les URL, etc. dont dépend cet élément. Cette fonctionnalité (dépendances des éléments) n'est pas encore disponible sur ArcGIS Online. Actuellement, il n'est disponible qu'avec un ArcGIS Enterprise.

Télécharge les données dans le dossier spécifié ou dans un dossier temporaire si aucun dossier n'est fourni.

La description

Chaîne facultative. Emplacement du dossier dans lequel télécharger le fichier.

Le chemin de téléchargement si les données étaient disponibles, sinon Aucun.

Télécharge les métadonnées d'élément pour l'ID d'élément spécifié. Les éléments avec des métadonnées ont « Métadonnées » dans leur type Mots-clés.

La description

Chaîne facultative. Emplacement du dossier dans lequel télécharger les métadonnées de l'élément.

Pour un téléchargement réussi des métadonnées, un chemin de fichier. Aucun si l'élément n'a pas de métadonnées.

Télécharge la miniature de cet élément.

La description

Chaîne facultative. Emplacement du dossier dans lequel télécharger la miniature de l'élément.

Pour un téléchargement réussi de la vignette, un chemin de fichier. Aucun si l'élément n'a pas de vignette.

exportation ( Titre, format_export, paramètres=Aucun, attendre=Vrai ) ¶

Exporte un élément de service au format d'exportation spécifié. Disponible uniquement pour les utilisateurs disposant d'un abonnement d'organisation. Invocable uniquement par le propriétaire de l'élément de service ou un administrateur. Ceci est utile pour les exportations de longue durée qui pourraient retarder un script.

La description

Chaîne obligatoire. Le nom souhaité de l'élément de service exporté.

Chaîne obligatoire. Le format vers lequel exporter les données. Types autorisés : "Shapefile", "CSV", "File Geodatabase", "Feature Collection", "GeoJson", "Scene Package", "KML"

Chaîne facultative. Un objet JSON décrivant les couches à exporter et les paramètres d'exportation pour chaque couche. Voir http://resources.arcgis.com/en/help/arcgis-rest-api/index.html#/Export_Item/02r30000008s000000/ pour obtenir des conseils.

Booléen facultatif. La valeur par défaut est True, ce qui force l'attente de la fin de l'exportation. Utilisez False lorsque vous pouvez continuer pendant que l'exportation se termine.

Article ou dictionnaire. L'élément est renvoyé lorsque wait=True. Un dictionnaire décrivant l'état de l'élément est renvoyé lorsque wait=False.

Récupère les données associées à un élément. Notez que cet appel peut renvoyer des résultats différents pour différents types d'éléments : certains types d'éléments peuvent même renvoyer Rien. Consultez cette page API REST pour plus d'informations.

La description

Chaîne facultative. La valeur par défaut est True. Pour les fichiers JSON/texte, si try_json a la valeur True, la méthode essaie de convertir les données en dictionnaire Python (utilisez json.dumps(data) pour convertir le dictionnaire en chaîne), sinon les données sont renvoyées sous forme de chaîne.

Dépend du type de contenu des données. Pour les données non JSON/texte, les fichiers binaires sont renvoyés ainsi que le chemin d'accès au fichier téléchargé. Pour les fichiers JSON/texte, un dictionnaire Python ou une chaîne. Tous les autres seront un tableau d'octets, qui peut être converti en chaîne à l'aide de data.decode('utf-8'). Les fichiers de zéro octet renverront Aucun.

Récupère les octets qui composent la vignette de cet élément.

Octets qui représentent l'élément.

URL de l'image miniature.

Obtient l'URL de la page HTML de l'élément.

Obtient et définit les métadonnées d'élément pour l'élément spécifié. Renvoie Aucun si l'élément n'a pas de métadonnées. Les éléments avec des métadonnées ont « Métadonnées » dans leur type Mots-clés.

Déplace cet élément dans le dossier portant le nom donné.

La description

Chaîne obligatoire. Le nom du dossier vers lequel déplacer l'élément. Utilisez '/' pour le dossier racine. Pour les autres dossiers, transmettez le nom du dossier sous forme de chaîne ou un dictionnaire contenant l'ID du dossier, tel que le dictionnaire obtenu à partir de la propriété folders.

Chaîne facultative ou objet Owner. Le nom de l'utilisateur vers lequel se déplacer.

Un objet json comme le suivant : <« success » : true | faux,

"itemId" : "<item id>", "owner" : "<owner username>", "folder" : "<folder id>">

Active ou désactive la protection contre la suppression sur cet élément.

La description

Booléen facultatif. La valeur par défaut est True qui active la protection contre la suppression, False pour désactiver la protection contre la suppression.

Un objet json comme le suivant :

Obtient les services proxy hébergés ArcGIS Online définis sur un élément d'application enregistré avec le mot-clé de type d'application enregistrée. Cette ressource est uniquement disponible pour le propriétaire de l'élément et l'administrateur de l'organisation.

publier ( publier_paramètres=Aucun, address_fields=Aucun, output_type=Aucun, écraser=Faux, file_type=Aucun, build_initial_cache=Faux ) ¶

Publie un service hébergé basé sur un élément source existant (cet élément). Les éditeurs peuvent créer des services d'entités, de cartes tuilées, de tuiles vectorielles et de scènes.

Les services d'entités peuvent être créés à l'aide de fichiers d'entrée de type csv, shapefile, serviceDefinition, featureCollection et fileGeodatabase. Les fichiers CSV qui contiennent des champs d'emplacement (c'est-à-dire des champs d'adresse ou des champs XY) sont spatialement activés pendant le processus de publication. Les fichiers de formes et les géodatabases fichier doivent être empaquetés sous forme de fichiers * .zip.

Les services de carte tuilée peuvent être créés à partir de fichiers de définition de service ( * .sd), de packages de tuiles et de services d'entités existants.

Les services de tuiles vectorielles peuvent être créés à partir de fichiers de packages de tuiles vectorielles ( * .vtpk).

Les services de scène peuvent être créés à partir de fichiers de package de couche de scène ( * .spk, * .slpk).

Les définitions de service sont créées dans ArcGIS for Desktop et contiennent à la fois la définition cartographique d'une carte ainsi que ses données empaquetées ainsi que la définition du géoservice à créer.

ArcGIS n'autorise pas l'écrasement si vous avez publié plusieurs couches d'entités hébergées à partir du même élément de données.

La description

Dictionnaire facultatif. contenant des instructions de publication et des personnalisations. Ne peut pas être combiné avec l'écrasement. Voir http://resources.arcgis.com/en/help/arcgis-rest-api/index.html#/Publish_Item/02r300000080000000/ pour plus de détails.

Dictionnaire facultatif. contenant le mappage des colonnes df aux champs d'adresse, par exemple : < « CountryCode » : « Country »>ou

Chaîne facultative. Utilisé uniquement lorsqu'un service d'entités est publié en tant que service de tuiles. par exemple : output_type='Tuiles'

Booléen facultatif. Si True, le service d'entités hébergé est écrasé. Disponible uniquement dans ArcGIS Online et Portal for ArcGIS 10.5 ou version ultérieure.

Chaîne facultative. Certains formats ne sont pas détectés automatiquement, lorsque cela se produit, le type de fichier peut être spécifié : serviceDefinition,shapefile,csv, tilePackage, featureService, featureCollection, fileGeodatabase, geojson, scenepackage, vectortilepackage, imageCollection, mapService et sqliteGeodatabase sont des entrées valides. C'est un paramètre optionnel.

Booléen facultatif. La valeur booléenne (par défaut False), si elle est vraie et applicable pour file_type, la valeur créera un cache pour le service.

Un objet arcgis.gis.Item correspondant à la couche Web publiée.

Obtient ou définit la note attribuée par l'utilisateur actuel à l'élément.

reassign_to ( target_owner, target_folder=Aucun ) ¶

Permet à l'administrateur de réaffecter un seul élément d'un utilisateur à un autre.

Si vous souhaitez déplacer tous les éléments (et groupes) d'un utilisateur vers un autre utilisateur, utilisez la méthode user.reassign_to(). Cette méthode ne déplace qu'un élément à la fois.

La description

Chaîne obligatoire. L'identifiant unique de l'article.

Chaîne obligatoire. Le nouveau propriétaire souhaité de l'élément.

Chaîne facultative. Le dossier vers lequel déplacer l'élément.

Un booléen indiquant le succès (True) avec l'ID de l'élément réaffecté, ou l'échec (False).

S'inscrire ( type_application, redirect_uris=Aucun ) ¶

La méthode d'enregistrement enregistre un élément d'application auprès de l'entreprise. L'enregistrement de l'application entraîne la génération d'un APPID et d'un APPSECRET (également appelés client_id et client_secret en langage OAuth, respectivement) pour cette application. Une fois l'enregistrement réussi, un mot-clé de type d'application enregistrée est ajouté à l'élément d'application.

Disponible pour le propriétaire de l'objet.

La description

Chaîne obligatoire. Le type d'application qui a été enregistrée indiquant s'il s'agit d'une application de navigateur, d'une application native, d'une application serveur ou d'une application à interfaces multiples. Valeurs : navigateur, natif, serveur ou multiple

Liste facultative. Les URI où l'access_token ou le code d'autorisation sera délivré en cas d'autorisation réussie. Le redirect_uri spécifié lors de l'autorisation doit correspondre à l'un des URI enregistrés, sinon l'autorisation sera rejetée.

Une valeur spéciale de urn:ietf:wg:oauth:2.0:oob peut également être spécifiée pour les autorisations accordées. Cela entraînera la transmission du code d'autorisation à une URL de portail (/oauth2/approval). Cette valeur est généralement utilisée par les applications qui n'ont pas de serveur Web ou de schéma d'URI personnalisé où le code peut être livré.

La valeur est un tableau de chaînes JSON.

Articles connexes ( type_rel, direction='en avant' ) ¶

Récupère les éléments liés à cet élément. Des relations peuvent être ajoutées et supprimées à l'aide de item.add_relationship() et item.delete_relationship(), respectivement.

Avec les éléments WebMaps, les relations ne sont disponibles que sur les entreprises locales.

La description

Chaîne obligatoire. Le type de l'élément associé est l'un des [‘Map2Service’, ‘WMA2Code’, ‘Map2FeatureCollection’, ‘MobileApp2Code’, ‘Service2Data’, ‘Service2Service’]. Voir Types de relations. dans l'aide de l'API REST pour plus d'informations sur ce paramètre.

Chaîne obligatoire. L'un des ['en avant', 'en arrière']

La liste des éléments associés.

partager ( tout le monde=Faux, org=Faux, groupes=Aucun, allow_members_to_edit=Faux ) ¶

Partage un élément avec la liste de groupes spécifiée.

La description

Booléen facultatif. La valeur par défaut est False, ne partagez pas avec tout le monde.

Booléen facultatif. La valeur par défaut est False, ne partagez pas avec l'organisation.

Liste facultative de noms de groupe sous forme de chaînes, ou une liste d'objets arcgis.gis.Group, ou une liste d'ID de groupe séparés par des virgules.

Booléen facultatif. La valeur par défaut est False, pour permettre le partage de l'élément avec des groupes qui autorisent la mise à jour partagée

Un dictionnaire avec la clé "notSharedWith" contenant un tableau de groupes avec lesquels l'élément n'a pas pu être partagé.

Révèle le statut de confidentialité ou de partage de l'élément actuel. Un élément peut être privé ou partagé avec un ou plusieurs des éléments suivants : Une liste spécifiée de groupes, à tous les membres de l'organisation ou à tout le monde (y compris les utilisateurs anonymes). Si le retour est False pour org , tout le monde et contient une liste vide de groupes , alors l'élément est privé et visible uniquement par le propriétaire.

Dictionnaire du genre suivant

statut ( job_id=Aucun, job_type=Aucun ) ¶

Fournit l'état lors de la publication d'un élément, de l'ajout d'un élément en mode asynchrone ou de l'ajout avec un téléchargement en plusieurs parties. « Partiel » est disponible pour Ajouter un élément en plusieurs parties, lorsqu'une seule partie est téléchargée et que l'élément n'est pas validé.

La description

Chaîne facultative. ID de tâche renvoyé lors des appels de publication, de génération de fonctions, d'exportation et de création de service.

Chaîne facultative. Le type de tâche asynchrone dont l'état doit être vérifié. La valeur par défaut est aucun, ce qui vérifie l'état de l'élément. Ce paramètre est facultatif, sauf s'il est utilisé avec les opérations répertoriées ci-dessous. Valeurs : publish , generateFeatures, export et createService

Le statut d'un élément de publication.

L'application de désinscription supprime l'inscription d'application d'un élément d'application avec le mot-clé de type d'application enregistrée.

L'opération est disponible pour le propriétaire de l'élément et les administrateurs de l'organisation.

Disponible pour le propriétaire de l'objet.

Arrête le partage de l'élément avec la liste de groupes spécifiée.

La description

Liste facultative de noms de groupe sous forme de chaînes, ou une liste d'objets arcgis.gis.Group, ou une liste d'ID de groupe séparés par des virgules.

Dictionnaire avec la clé "notUnsharedFrom" contenant un tableau de groupes dont l'élément n'a pas pu être départagé.

mettre à jour ( item_properties=Aucun, données=Aucun, vignette=Aucun, métadonnées=Aucun ) ¶

Met à jour un élément dans un portail.

Le contenu peut être un fichier (tel qu'un paquetage de couches, un paquetage de géotraitement, un paquetage de cartes) ou une URL (vers un service ArcGIS Server, un service WMS ou une application).

Pour télécharger un package ou un autre fichier, fournissez un chemin ou une URL vers le fichier dans l'argument de données.

Pour item_properties, transmettez des arguments uniquement pour les propriétés que vous souhaitez mettre à jour. Toutes les autres propriétés seront intactes. Par exemple, si vous souhaitez mettre à jour uniquement la description de l'élément, fournissez uniquement l'argument description dans item_properties.

La description

Dictionnaire obligatoire. Voir le tableau ci-dessous pour les clés et les valeurs.

Chaîne facultative. Soit un chemin ou une URL vers les données.

Chaîne facultative. Soit un chemin ou une URL vers une image miniature.

Chaîne facultative. Soit un chemin ou une URL vers les métadonnées.

Clé : Options du dictionnaire de valeurs pour l'argument item_properties

Chaîne facultative. Indique le type d'élément, voir URL 1 ci-dessous pour les valeurs valides.

Chaîne facultative. Fournissez une liste de tous les sous-types, consultez l'URL 1 ci-dessous pour les valeurs valides.

Chaîne facultative. Description de l'article.

Chaîne facultative. Étiquette de nom de l'article.

Chaîne facultative. URL vers un élément basé sur des URL.

Chaîne facultative. Balises répertoriées sous forme de valeurs séparées par des virgules ou d'une liste de chaînes. Utilisé pour les recherches sur les éléments.

Chaîne facultative. Pour les éléments textuels tels que les collections d'entités et les cartes Web

Chaîne facultative. Fournissez un bref résumé (limité à 250 caractères maximum) de ce qu'est l'article.

Chaîne facultative. Fournissez des valeurs séparées par des virgules pour min x, min y, max x, max y.

Chaîne facultative. Système de coordonnées dans lequel se trouve l'élément.

Chaîne facultative. Informations sur la source du contenu.

Chaîne facultative. Toute information de licence ou restriction concernant le contenu.

Chaîne facultative. Informations locales, pays et langue.

Chaîne facultative. Les valeurs valides sont private, shared, org ou public.

Booléen facultatif. La valeur par défaut est true, contrôle si les commentaires sont autorisés (true) ou non autorisés (false).

Un booléen indiquant le succès (True) ou l'échec (False).

ArcGIS Enterprise 10.7+ et ArcGIS Online uniquement

Pour les propriétaires et les administrateurs d'éléments, l'utilisation fournit des détails sur l'utilisation d'un élément qui vous aident à évaluer sa popularité. Les détails d'utilisation indiquent combien de fois l'élément a été utilisé pendant la période sélectionnée. L'historique d'utilisation est disponible pour l'année écoulée. Selon le type d'élément, les détails d'utilisation peuvent inclure le nombre de vues, de demandes ou de téléchargements, et le nombre moyen de vues, de demandes ou de téléchargements par jour.

Les vues font référence au nombre de fois où l'élément a été consulté ou ouvert. Pour les cartes, les scènes, les couches non hébergées et les applications Web, le nombre de vues est augmenté d'une unité lorsque vous ouvrez la page de l'élément ou ouvrez l'élément dans Map Viewer. Par exemple, si vous ouvriez la page de l'élément pour une couche d'images de carte et que vous cliquiez sur Ouvrir dans Map Viewer, le nombre augmenterait de deux. Pour d'autres éléments tels que les applications mobiles, KML, etc., le nombre de vues augmente de un lorsque vous ouvrez l'élément, le nombre n'augmente pas lorsque vous ouvrez la page des détails de l'élément.

Pour les couches Web hébergées (entité, tuile et scène), le nombre de requêtes est fourni à la place des vues. Les demandes font référence au nombre de fois qu'une demande est faite pour les données au sein de la couche. Par exemple, quelqu'un peut ouvrir une application contenant une couche d'entités hébergée. L'ouverture de l'application compte comme une vue pour l'application, mais plusieurs demandes peuvent être nécessaires pour dessiner toutes les fonctionnalités de la couche hébergée et sont comptées comme telles.

Pour les types d'éléments de fichiers téléchargeables tels que CSV, SHP, etc., le nombre de téléchargements est affiché. Pour les applications enregistrées, l'onglet Utilisation affiche également le nombre de fois où les utilisateurs se sont connectés à l'application. Les applications qui permettent d'accéder au contenu des abonnés via l'abonnement de l'organisation affichent l'utilisation par crédits. Vous pouvez modifier le délai pour la période de rapport sur l'utilisation du crédit.

La description

Chaîne facultative. La valeur par défaut est 7d. Il s'agit de la période pour demander l'utilisation d'un élément donné.


Fonctionnement de l'extraction de données

Les couches doivent être extractibles

Pour qu'une couche apparaisse dans la liste des couches à extraire, la couche doit être une couche d'entités hébergée, une couche d'entités ArcGIS Server, des notes de carte ou une collection d'entités. Les conditions suivantes doivent être remplies pour extraire chaque type de données :

  • Couche d'entités hébergée : le propriétaire ou l'administrateur doit autoriser l'exportation des données. Pour plus d'informations, consultez Exporter des données à partir de couches d'entités hébergées.
  • Couche d'entités ArcGIS Server : les options Exporter les données et Activer la synchronisation doivent être activées lors de la publication à partir d'ArcGIS Pro . Pour plus d'informations, consultez Configurer une couche d'entités Web.
  • Notes de carte—Toutes les notes de carte peuvent être extraites.
  • Collection d'entités : toutes les collections d'entités peuvent être extraites.

Exporter vers un fichier CSV

Lorsque vous exportez des entités ponctuelles vers un fichier CSV (valeurs séparées par des virgules), tous les champs attributaires et les coordonnées x et y de chaque point sont exportés. Lors de l'exportation d'entités linéaires et surfaciques vers un fichier CSV, tous les champs attributaires sont exportés, mais pas les coordonnées x et y. En effet, les entités linéaires et surfaciques sont constituées de plusieurs coordonnées x et y et ne peuvent pas être représentées dans une seule colonne dans un fichier CSV. Si vous devez exporter l'attribut spatial d'entités linéaires ou surfaciques, exportez les entités vers un fichier de formes.

Exporter les données de la page de l'article

L'outil Extraire les données vous offre de nombreuses options lors de l'exportation de données, notamment la possibilité d'exporter des entités qui se trouvent dans une zone d'étude que vous définissez. Si vous souhaitez extraire l'intégralité du jeu de données dans un fichier de formes ou un fichier CSV, vous pouvez utiliser l'outil Extraire les données ou exporter les données en suivant les instructions dans Utiliser les couches hébergées.


Télécharger des couches d'arcGIS en ligne en python - Systèmes d'information géographique

оличество зарегистрированных ащихся: 32 тыс.

Аствовать есплатно

Dans ce cours, le deuxième de la spécialisation Systèmes d'information géographique (SIG), vous approfondirez les types de données courants (tels que les données raster et vectorielles), les structures, la qualité et le stockage au cours de quatre modules d'une semaine : Semaine 1 : Découvrez les modèles et formats de données, y compris une compréhension complète des données vectorielles et des concepts raster. Vous découvrirez également les implications de l'échelle des données et comment charger des couches à partir de services Web. Semaine 2 : créez un modèle de données vectorielles en utilisant des tables d'attributs vectoriels, en écrivant des chaînes de requête, en définissant des requêtes et en ajoutant et calculant des champs. Vous apprendrez également à créer de nouvelles données tout au long du processus de numérisation et vous utiliserez les outils d'édition intégrés dans ArcGIS. Semaine 3 : Découvrez les mécanismes de stockage de données courants dans les SIG, y compris les géodatabases et les fichiers de formes. Apprenez à choisir entre eux pour vos projets et comment les optimiser en termes de vitesse et de taille. Vous travaillerez également pour la première fois avec des rasters, en utilisant des modèles d'élévation numériques et en créant des produits d'analyse de pente et de distance. Semaine 4 : Explorer les ensembles de données et évaluer leur qualité et leur incertitude. Vous apprendrez également à transférer vos cartes et données sur Internet et à créer rapidement des cartes Web avec ArcGIS Online. Suivez Formats, conception et qualité des données SIG en tant que cours autonome ou dans le cadre de la spécialisation Systèmes d'information géographique (SIG). Vous devez avoir une expérience équivalente à celle du premier cours de cette spécialisation, Principes fondamentaux des SIG, avant de suivre ce cours. En complétant le deuxième cours de la spécialisation, vous acquerrez les compétences nécessaires pour réussir le programme complet.

Олучаемые навыки

Analyse spatiale, analytique, flux de travail, gestion des données

Ецензии

Nick, vous et votre équipe avez fait du bon travail pour rendre le cours agréable, le seul problème auquel j'ai été confronté était d'avoir des difficultés à télécharger les données du devoir du didacticiel 2. C'était quand même une très bonne expérience.

Bon cours, bien structuré pour fournir les compétences inestimables, allant de la gestion des données à la sortie finale après traitement. Bonne exposition à la boîte à outils, en attendant plus dans le prochain cours.

Qualité des données et création de cartes Web

La première moitié de ce module aborde l'incertitude et la qualité des données, y compris une conférence sur la topologie, qui affecte les relations entre les données dans vos classes d'entités vectorielles. Dans la leçon 8, la conférencière invitée Megan Nguyen parlera de l'utilisation d'ArcGIS Online, notamment du partage de nos cartes avec nos collègues.


Télécharger des couches d'arcGIS en ligne en python - Systèmes d'information géographique

оличество арегистрированных ащихся: 7.9 тыс.

Аствовать есплатно

Dans ce cours basé sur des projets, vous concevrez et exécuterez une analyse SIG complète - de l'identification d'un concept, d'une question ou d'un problème que vous souhaitez développer, jusqu'aux produits de données finaux et aux cartes que vous pouvez ajouter à votre portefeuille. Votre projet terminé démontrera votre maîtrise du contenu de la spécialisation SIG et est divisé en quatre phases : Étape 1 : Proposition de projet - Conceptualisez et concevez votre projet dans l'abstrait, et rédigez une courte proposition qui comprend la description du projet, les données attendues besoins, l'échéancier et la façon dont vous comptez le terminer. Étape 2 : Conception du flux de travail - Développez le flux de travail d'analyse pour votre projet, qui impliquera généralement la création d'au moins un algorithme de base pour le traitement de vos données. Le modèle n'a pas besoin d'être complexe ou compliqué, mais il doit vous permettre d'analyser des données spatiales pour une nouvelle sortie ou de créer une nouvelle carte analytique d'un certain type. Étape 3 : Analyse des données – Obtenez et prétraitez les données, exécutez-les dans vos modèles ou d'autres flux de travail afin d'obtenir vos produits de données bruts, et commencez à créer vos produits cartographiques finaux et/ou votre analyse. Étape 4 : Création de cartes Web et imprimées – Complétez votre projet en soumettant des cartes utilisables et attrayantes ainsi que vos données et algorithme pour examen par les pairs et commentaires.

Олучаемые навыки

Système d'information géographique (SIG), Analyse de données, Projet, Analyse cartographique, Gestion de projet

Ецензии

Excellent cours, j'ai beaucoup aimé poursuivre le projet de mon choix et affronter et démolir tous les défis auxquels j'ai été confronté sur le chemin de la réalisation du projet.

Excellent cours, professeur et administrateur serviables ! J'ai définitivement gratté le cœur d'arcGIS et fera plus d'analyses à l'avenir !

Étape 4 : Création de vos cartes

Dans ce module, vous aurez les semaines 7 et 8 pour perfectionner vos compétences en cartographie, en construisant au moins deux cartes qui interprètent visuellement les résultats de votre analyse. En créant à la fois une carte Web et une carte imprimée, ainsi que grâce à du matériel de pratique supplémentaire, vous affinerez les techniques cartographiques que vous avez déjà apprises ainsi que de nouvelles pour vous aider à mieux afficher les informations sous forme de carte. Si vous le souhaitez, vous créerez également un petit site Web pour votre projet au moment où vous terminerez ce module.


Se connecter à ArcGIS Workforce

Souvent, les demandes de commentaires publics génèrent des commentaires qui nécessitent une enquête sur le terrain avant de pouvoir être résolus. ArcGIS Workforce peut être utilisé pour affecter le travail sur le terrain et suivre les activités menées pour résoudre un rapport public.

Le script d'affectation de main-d'œuvre peut être utilisé pour créer de nouvelles affectations ArcGIS Workforce à partir d'entités de rapport qui existent dans d'autres couches d'entités à un intervalle régulier. Ce script peut être programmé pour s'exécuter aussi souvent que vous le souhaitez à l'aide du Planificateur de tâches Windows, mais une seule instance de la tâche peut être exécutée à la fois.

La configuration et l'exécution de ce script nécessitent les composants suivants :

  • Un projet ArcGIS Workforce avec tous les types d'affectation et tous les travailleurs définis.
  • L'outil de déploiement de solutions
  • Python 3 (installé avec ArcGIS Pro)
  • API ArcGIS pour Python

Une fois ces composants installés, assurez-vous que votre IDE Python est configuré pour fonctionner avec votre installation Python 3 qui contient la bibliothèque ArcGIS API for Python (par exemple, <default directory>Program FilesArcGISProinPythonenvsarcgispro- python3python.exe).

Configurer les couches de rapports pour les attributs Workforce

Les affectations de main-d'œuvre nécessitent que certaines valeurs d'attribut s'affichent dans les applications Dispatcher et Workforce. Lorsque ces attributs sont renseignés à partir d'une autre couche, les valeurs de domaine de ces champs doivent correspondre.

Avant que le script puisse copier des rapports entre les couches de génération de rapports et de main-d'œuvre, mettez à jour les couches de génération de rapports pour utiliser les mêmes valeurs de domaine que les couches de main-d'œuvre.

  1. Dans ArcGIS Pro, ouvrez l'outil de déploiement de solution à partir du Partager onglet et ouvrez le Configurer une solution ArcGIS tâche.
  2. Assurez-vous d'être connecté avec un compte pouvant accéder à votre projet Workforce, puis cliquez sur L'étape suivante et Sauter Pour arriver au Modifier les domaines outil.
  3. Ouvrez la couche des affectations qui a été créée dans le cadre du projet Workforce et choisissez le Type d'affectation domaine.
  4. Copiez, notez ou prenez une capture d'écran des codes de domaine et des descriptions de ce champ.
  5. Ouvrez la couche de reporting et choisissez le champ qui contient les valeurs qui seront copiées dans le Type d'affectation domaine. La valeur Type d'affectation est requise pour créer une nouvelle affectation et doit provenir de la couche de rapport.
  6. Vérifiez que tous les types d'affectation qui seront copiés dans la couche Workforce contiennent le même code de domaine dans les couches Workforce et Reports. S'ils ne correspondent pas, mettez à jour le code de domaine de la couche de rapport pour qu'il corresponde au code de domaine Workforce. Les descriptions de domaine peuvent être différentes.
  7. Par défaut, le statut des affectations créées par le script sera Non affecté. Vous pouvez également utiliser une valeur de la couche de rapports en procédant comme suit :
    1. Toujours dans le Modifier les domaines outil, ouvrez la couche des affectations qui a été créée dans le cadre du projet Workforce et choisissez le Statut domaine.
    2. Copiez, notez ou prenez une capture d'écran des codes de domaine et des descriptions de ce champ.
    3. Ouvrez la couche de reporting et choisissez le champ qui contient les valeurs qui seront copiées dans le Statut domaine.
    4. Vérifiez que toutes les valeurs de statut qui seront copiées dans la couche Workforce contiennent le même code de domaine dans les couches Workforce et rapports. S'ils ne correspondent pas, mettez à jour le code de domaine de la couche de rapport pour qu'il corresponde au code de domaine Workforce. Les descriptions de domaine peuvent être différentes.
    1. Toujours dans le Modifier les domaines outil, ouvrez la couche des affectations qui a été créée dans le cadre du projet Workforce et choisissez le Priorité domaine.
    2. Copiez, notez ou prenez une capture d'écran des codes de domaine et des descriptions de ce champ.
    3. Ouvrez la couche de reporting et choisissez le champ qui contient les valeurs qui seront copiées dans le Priorité domaine.
    4. Vérifiez que toutes les valeurs de priorité qui seront copiées dans la couche Workforce contiennent le même code de domaine dans les couches Workforce et rapports. S'ils ne correspondent pas, mettez à jour le code de domaine de la couche de rapport pour qu'il corresponde au code de domaine Workforce. Les descriptions de domaine peuvent être différentes.
    1. Toujours dans le Modifier les domaines outil, ouvrez la couche des affectations qui a été créée dans le cadre du projet Workforce et choisissez le ID du travailleur domaine.
    2. Copiez, notez ou prenez une capture d'écran des codes de domaine et des descriptions de ce champ.
    3. Toujours dans le Modifier les domaines outil, ouvrez la couche de reporting et choisissez le champ qui contient les valeurs qui seront copiées dans le ID du travailleur domaine.
    4. Vérifiez que tous les ID de travailleur qui seront copiés dans la couche Workforce contiennent le même code de domaine dans les couches Workforce et Reports. S'ils ne correspondent pas, mettez à jour le code de domaine de la couche de rapport pour qu'il corresponde au code de domaine Workforce. Les descriptions de domaine peuvent être différentes.

    Configuration des scripts

    Pour configurer le script d'affectation de main-d'œuvre afin de copier des fonctionnalités dans la couche Affectations de main-d'œuvre, procédez comme suit :

      le script Créer des affectations de main-d'œuvre.
  8. Décompressez les fichiers téléchargés et utilisez un IDE Python ou un éditeur de texte pour ouvrir le fichier create_workforce_assignments.py.
  9. Fournissez l'URL à votre organisation ArcGIS Online ou au portail ArcGIS Enterprise et les informations d'identification à un compte intégré dans ce portail ou organisation qui peut modifier les rapports et les couches d'affectations dans les paramètres orgURL , username et password
  10. Répertoriez le ou les services à analyser dans le paramètre services. Les paramètres de chaque service doivent être placés entre accolades < >. Vous pouvez ajouter d'autres services en copiant et en collant l'une de ces sections entourées d'accolades et en mettant à jour les valeurs pour votre prochain service. Assurez-vous de séparer chaque bloc du suivant par une virgule. Tous les paramètres de tous les services doivent être placés entre crochets [ ] après la ligne services = . Pour chaque service, indiquez les valeurs suivantes :
    • 'source url' : URL vers le point de terminaison REST du service d'entités contenant les rapports qui seront utilisés pour générer les affectations. Cette URL doit se terminer par le numéro d'index de la couche afin qu'elle pointe vers une couche spécifique du service, par exemple http://services.arcgis.com/My1Org23GU4I5dAb/arcgis/rest/services/MyServiceName/FeatureServer/0.
    • 'target url' : URL vers le point de terminaison REST de la couche d'affectations Workforce où les nouvelles affectations seront créées. Cette URL doit également se terminer par un numéro d'index de couche qui pointe vers une couche spécifique du service.
    • 'query' : Requête SQL permettant d'identifier les entités à copier de la couche source vers la couche cible (Workforce). En règle générale, vous souhaiterez définir cette requête afin qu'elle exclue les fonctionnalités qui ont déjà été traitées ou qui n'ont pas besoin de traitement.
    • 'fields' : paires de champs qui indiquent comment les informations doivent être copiées de la couche Reporter vers la couche Workforce. Ces champs doivent être répertoriés comme « Champ de rapporteur » : « Champ de main-d'œuvre » , et chaque paire de champs doit être séparée de la paire précédente par une virgule. Au minimum, cet espace doit mapper le type d'affectation du champ Workforce au champ de rapports contenant ces valeurs. Les valeurs seront automatiquement générées pour les champs OBJECTID et GUID, de sorte que ces champs ne doivent pas être mappés. La documentation Workforce contient une explication complète des champs de la couche des affectations.
    • 'champ de mise à jour' : Champ à mettre à jour sur la couche source pour indiquer que l'enregistrement a été copié dans Workforce.
    • 'update value' : valeur dans le champ de mise à jour qui indique qu'un enregistrement a été copié dans Workforce.
    Si vous avez configuré le script pour utiliser deux services, la configuration devrait ressembler à ceci :
  11. Typiquement le mettre en doute, champ de mise à jour, et valeur de mise à jour les paramètres fonctionnent ensemble pour garantir que chaque rapport n'est utilisé que pour créer une affectation.

    Par exemple, considérons une couche source qui contient un champ appelé STATUS. Une fois qu'un nouveau rapport a été validé et est prêt à devenir une affectation de main-d'œuvre, la valeur du champ STATUT est manuellement mise à jour sur « Reçu » à l'aide d'une application telle que Crowdsource Manager. Dans ce cas, une logique mettre en doute serait "STATUS = 'Received'" car seuls les rapports qui ont été examinés doivent être copiés.

    Pour garantir que le rapport n'est exporté qu'une seule fois vers la couche Workforce cible, le champ de mise à jour et valeur de mise à jour peut être utilisé pour mettre à jour la valeur du champ STATUS pour avoir la valeur 'En cours'. Cette mise à jour se produit après la création de l'affectation et signifie que le rapport ne répondra pas aux exigences de la requête lors de la prochaine exécution du script.

    Bien que ce workflow reflète un modèle de configuration typique pour ce script, les valeurs de la mettre en doute, champ de mise à jour, et valeur de mise à jour les paramètres doivent refléter vos données et votre flux de travail.

    Configurer le planificateur de tâches

    Utilisez le Planificateur de tâches Windows pour planifier le script afin d'analyser régulièrement les services configurés et créer des affectations à partir des rapports spécifiés.


    La géodatabase

    La géodatabase est un ensemble de couches thématiques que vous pouvez présenter et superposer sur une carte. Couches telles que les bâtiments, les espaces intérieurs, les zones pavées et les arbres qui sont affichés dans l'application Campus Place Finder. La géodatabase stocke et organise vos données géographiques sous forme de points, de lignes, de polygones et d'attributs avec lesquels vous modélisez ces entités du monde réel.

    Comme on le voit dans la vidéo, la géodatabase ajoute également de la valeur à vos données géographiques en améliorant les couches thématiques avec des règles d'intégrité et un comportement géographique que vous définissez. Vos données deviennent plus intelligentes et plus conscientes grâce à des règles d'intégrité spatiale et relationnelle, à la validation des données et à une logique métier avancée.

    Pour améliorer davantage vos données géographiques, la géodatabase vous permet également de créer des couches thématiques avec un comportement plus avancé, telles que :

    • Pipelines connectés qui modélisent la direction du flux
    • Parcelle et couches de construction avec des règles pour maintenir leur coïncidence géométrique
    • Réseaux de transport avec temps de trajet et virages pour l'analyse des itinéraires
    • Adresses géocodées pour les services de localisation
    • Élévation, terrain et surfaces 3D
    • Images en mosaïque pour la cartographie, la reconnaissance et l'étude scientifique

    Ces couches thématiques plus avancées permettent aux cartes et aux applications de modéliser plus précisément le comportement et les scénarios du monde réel, d'effectuer des analyses prédictives et de prendre des décisions commerciales éclairées.

    Avec ces fonctionnalités et bien plus, il est facile de comprendre pourquoi la géodatabase est fondamentale pour travailler avec des données géographiques, pour créer de superbes cartes et applications, et pour jeter les bases d'un SIG solide.

    Visitez la bibliothèque d'aide ArcGIS pour en savoir plus sur la géodatabase et sur la façon dont vous travaillez avec vos données géographiques.

    Pour trouver un modèle d'information qui correspond à votre communauté ou secteur d'activité spécifique, visitez la section Communautés du Centre de ressources .


    Vos données peuvent être référencées par plusieurs couches, ce qui vous permet de créer différentes visualisations et différents types de couches à partir des mêmes données. Vous pouvez utiliser la même couche dans plusieurs cartes Web et scènes Web sans avoir à configurer la couche plusieurs fois.

    Publiez les données sous forme de couches.

    Créez des cartes et des scènes contenant les couches.

    Créez des applications contenant les cartes et les scènes.

    Les couches sont les éléments constitutifs des cartes Web et des scènes Web. Chaque carte et scène contient une couche de fond de carte et peut également contenir d'autres couches dessinées au-dessus du fond de carte. Les couches de fond de carte sont généralement utilisées à des fins d'affichage ou de contexte uniquement et sont généralement des couches de tuiles, des couches d'images de carte ou des couches d'imagerie. Les couches dessinées au-dessus du fond de carte peuvent être des entités ou des images et sont appelées couches opérationnelles. Les couches opérationnelles sont les couches avec lesquelles vous interagissez. Les interactions incluent l'affichage des informations d'attribution, la modification des fonctionnalités et la réalisation d'analyses. Alors que la visualisation des couches d'une carte ou d'une scène est configurée sur la couche, des propriétés telles que l'étendue, la visibilité et l'ordre des couches sont configurées sur la carte, ce qui vous permet de contrôler l'affichage de la collection de couches sur la carte ou la scène.

    Les cartes, scènes et couches peuvent être gérées en tant qu'éléments dans votre portail ArcGIS Enterprise. Ces éléments sont affichés sur la page de contenu, peuvent être partagés avec d'autres et sont consultables dans le portail. Bien que de nombreuses couches soient disponibles en tant qu'éléments dans le portail, dans certains cas, les couches ne sont pas disponibles en tant qu'éléments, la couche n'est disponible que dans la carte Web la contenant. Par exemple, vous pouvez ajouter une couche GeoRSS du Web à une carte, mais vous ne pouvez pas l'ajouter en tant qu'élément dans votre portail. De même, vous pouvez ajouter un fichier CSV directement à une carte. Dans ce cas, la couche d'entités créée en ajoutant le fichier CSV est uniquement disponible dans la carte et non en tant qu'élément distinct.

    Pour savoir quand créer les différents types de couches, consultez Bonnes pratiques pour les éditeurs de couches. Pour obtenir des recommandations sur les types de couches à utiliser dans vos cartes, consultez Bonnes pratiques pour l'utilisation de couches dans les cartes.