Suite

Surveillance de la progression du chargement des couches dans OpenLayers


Je fais une mise à niveau d'OpenLayers 2 vers OpenLayers 3. Dans OL2, je surveillais la progression du chargement des couches avec leurdémarrage du chargementetchargeévénements. Avec les couches de grille, j'ai même pu afficher une barre de progression en utilisantchargé de tuilesun événement.

Dans OL3, je ne trouve pas de tels événements, ni dans la documentation, ni dans le code.

Connaissez-vous un moyen de saisir au moins le moment où le chargement ou le rendu d'un calque est terminé ?


La fonctionnalité a été ajoutée récemment, voir ces 2 exemples :


Surveillance de la progression du chargement des couches dans OpenLayers - Systèmes d'information géographique

The Progress in International Reading Literacy Study (PIRLS) est une évaluation comparative internationale qui mesure l'apprentissage des élèves en lecture. Depuis 2001, le PIRLS est administré tous les 5 ans. Le PIRLS documente les tendances mondiales des connaissances en lecture des élèves de 4e année ainsi que les pratiques des écoles et des enseignants liées à l'enseignement. Les élèves de quatrième année remplissent une évaluation de la lecture et un questionnaire qui aborde les attitudes des élèves envers la lecture et leurs habitudes de lecture. De plus, des questionnaires sont remis aux enseignants des élèves et aux directeurs d'école pour recueillir des informations sur les expériences scolaires des élèves en matière de développement de la maîtrise de la lecture. La première administration du PIRLS en 2001 comprenait 36 ​​systèmes éducatifs (y compris des pays et des entités infranationales, telles que les provinces canadiennes et Hong Kong, une région administrative spéciale de la République populaire de Chine). Il a été suivi cinq ans plus tard par la deuxième administration en 2006, qui comprenait des étudiants dans 45 systèmes éducatifs. L'administration 2011 du PIRLS comprenait 53 systèmes éducatifs participant en 4e année. Pour la quatrième administration en 2016, 61 systèmes éducatifs, dont les États-Unis, ont participé. En 2016, pour la première fois, une évaluation innovante de la lecture en ligne appelée ePIRLS a été administrée.


Outils d'évaluation

MEASURE Evaluation a développé ces outils dans le but de maximiser les résultats du programme grâce à la collecte et à l'analyse systématiques d'informations et de preuves sur la performance et l'impact des programmes de santé.

Pour savoir comment ce travail se poursuit après le projet MEASURE Evaluation, veuillez visiter Data for Impact.

Comment savoir si un programme a fait une différence ? Guide des méthodes statistiques pour l'évaluation de l'impact des programmes
Ce manuel donne un aperçu des principales méthodes statistiques et économétriques pour l'évaluation de l'impact des programmes et, plus généralement, la modélisation causale.

Renforcement des systèmes de santé - M&E et apprentissage
Cet ensemble de ressources de renforcement des systèmes de santé (RSS) fournit des conseils et une orientation sur la façon de mettre en place des processus de suivi, d'évaluation et d'apprentissage. Ces processus suivent les progrès du RSS, génèrent des preuves de l'efficacité des interventions de RSS et utilisent ces preuves pour un apprentissage continu et une meilleure programmation.

Évaluation des programmes de planification familiale avec des adaptations pour la santé de la reproduction
Ce manuel prépare les lecteurs à différencier les principaux types d'évaluation de programme, de suivi de programme et d'évaluation d'impact.

Évaluation des projets de prévention du VIH/sida : un manuel pour les organisations non gouvernementales
Le but de ce manuel est de démystifier le processus d'évaluation, en particulier pour le personnel non spécialisé dans les techniques d'évaluation.

Évaluation des interventions structurelles – Orientations pour les programmes de prévention du VIH
En planifiant les évaluations dès le début, en travaillant avec les parties prenantes, en déterminant une théorie du changement, en sélectionnant soigneusement les questions de recherche et en sélectionnant la conception de recherche la plus appropriée, les acteurs du domaine de la prévention du VIH peuvent continuer à déterminer quelles interventions sont les plus efficaces.

Trousse à outils d'évaluation des capacités de suivi et d'évaluation
Les efforts visant à renforcer les systèmes d'information sanitaire (SIS) doivent se concentrer sur l'amélioration du suivi et de l'évaluation des programmes de santé. Pour aider à répondre à ce besoin, MEASURE Evaluation, le projet phare de renforcement du S&E et du SIS de l'Agence des États-Unis pour le développement international, et son prix associé au Kenya, MEASURE Evaluation PIMA, ont développé un processus et une boîte à outils pour effectuer une évaluation de base standard de la capacité de M&E : la boîte à outils d'évaluation des capacités de suivi et d'évaluation (MECAT).

Obtenir un plan d'évaluation : un processus en six étapes, de l'engagement à la preuve
Un plan d'évaluation est un moyen d'organiser les activités d'évaluation dans la mesure où elles sont liées aux extrants, aux résultats et à l'impact. Le but de ce manuel est de fournir des conseils pratiques et des activités pour faciliter la préparation d'un plan d'évaluation écrit conforme aux meilleures pratiques de planification d'évaluation.

Cadre et boîte à outils pour renforcer la capacité d'évaluation
Cette boîte à outils a été créée pour aider les évaluateurs à s'engager dans une mise en œuvre collaborative. La boîte à outils fournit des conseils sur une approche systématique pour travailler avec un partenaire de recherche afin de renforcer sa capacité de recherche tout en travaillant simultanément avec ce partenaire pour renforcer sa capacité à mener une évaluation.

Outils d'enquête

SIG et échantillonnage
Ce manuel détaille comment les systèmes d'information géographique (SIG) peuvent servir à l'échantillonnage et ce qu'implique la procédure d'application du SIG au processus d'échantillonnage.

Échantillonnage et évaluation - Un guide d'échantillonnage pour l'évaluation de l'impact du programme
Ce manuel explore les défis de l'échantillonnage pour les évaluations d'impact de programme - comment obtenir un échantillon fiable pour estimer l'impact d'un programme et comment obtenir un échantillon qui reflète avec précision la population d'intérêt.


Recherche sur l'application du système d'information géographique dans la gestion du tourisme ☆

Le XXIe siècle est l'ère de l'économie de l'information. Avec le développement économique et le progrès social, le niveau de vie matériel et culturel des gens continue de s'améliorer et le temps de loisirs continue d'augmenter, le tourisme est devenu de plus en plus populaire en tant que forme de loisir. Le système d'information géographique appliqué à la gestion du tourisme est la plate-forme privilégiée d'information touristique. Sur la base de l'introduction des concepts de Système d'Information Géographique (SIG) et de Système d'Information Géographique de Voyage (TGIS), cet article illustre le rôle que joue le système d'information géographique dans la gestion du tourisme. Le tourisme a des attributs géographiques forts. Et le SIG lui-même est un système d'information offrant des services de recherche géographique et de prise de décision, qui peut jouer un rôle dans la gestion du tourisme. En particulier, possédant des fonctions telles que la collecte de données, le stockage, le traitement, l'analyse spatiale, etc., le SIG fournit directement des services pour la gestion du tourisme. Les rôles du SIG dans la gestion du tourisme sont principalement dans les domaines suivants : mener une gestion de l'information touristique être capable de produire une carte thématique complète. L'article analyse les problèmes existants des applications SIG dans la gestion du tourisme. Ayez une vue panoramique de la technologie et du système de gestion actuels, la technologie et les problèmes clés pour établir le TGIS sont : L'essai propose également les perspectives de développement de la combinaison des SIG avec les nouvelles technologies de l'information. Le SIG appliqué à la gestion du tourisme a joué un rôle important. Dans le même temps, il convient de noter que les technologies de l'information changent continuellement, les SIG appliqués à la gestion du tourisme doivent également s'améliorer en fonction du développement des technologies de l'information pour s'adapter au développement des technologies de l'information. En regardant les perspectives du SIG appliqué à la gestion du tourisme, les domaines suivants doivent être améliorés : RS, GPS en tant que moyen supplémentaire appliqué à la collecte et à la mise à jour des données SIG pour améliorer la capacité de collecte d'informations du système combinant la technologie multimédia et virtuelle avec le SIG pour améliorer la attractivité du système pour les touristes Combinaison de la technologie du système expert avec le SIG pour améliorer la capacité du système à résoudre les problèmes de voyage.


Menaces d'ozone et « le trou »

En 1974, Mario Molina et Sherwood Rowland, deux chimistes de l'Université de Californie à Irvine, ont publié un article dans La nature détaillant les menaces pour la couche d'ozone provenant des gaz chlorofluorocarbonés (CFC). À l'époque, les CFC étaient couramment utilisés dans les aérosols et comme liquides de refroidissement dans de nombreux réfrigérateurs. Lorsqu'ils atteignent la stratosphère, les rayons UV du soleil décomposent les CFC en substances dont le chlore.

La recherche révolutionnaire – pour laquelle ils ont reçu le prix Nobel de chimie en 1995 – a conclu que l'atmosphère avait une « capacité finie d'absorption des atomes de chlore » dans la stratosphère.

Un atome de chlore peut détruire plus de 100 000 molécules d'ozone, selon l'Agence américaine de protection de l'environnement, éradiquant l'ozone beaucoup plus rapidement qu'il ne peut être remplacé.

Les travaux de Molina et Rowland ont reçu une validation frappante en 1985, lorsqu'une équipe de scientifiques anglais a découvert un trou dans la couche d'ozone au-dessus de l'Antarctique qui a ensuite été lié aux CFC. Le "trou" est en fait une zone de la stratosphère avec des concentrations d'ozone extrêmement faibles qui se reproduisent chaque année au début du printemps de l'hémisphère sud (août à octobre). Le printemps apporte la lumière du soleil, qui libère du chlore dans les nuages ​​stratosphériques.


Couverture

Les États-Unis comptent plus de 13 000 districts scolaires publics définis géographiquement. Il s'agit notamment des districts qui sont administrativement et fiscalement indépendants de tout autre gouvernement, ainsi que des systèmes scolaires publics qui manquent d'autonomie suffisante pour être comptés comme des gouvernements distincts et sont classés comme une agence dépendante d'un autre gouvernement - un comté, une municipalité, un canton ou Etat. La plupart des systèmes scolaires publics sont des districts unifiés qui gèrent des programmes réguliers, spéciaux et/ou professionnels pour les enfants de la maternelle à la 12e année.

L'univers du district scolaire du Census Bureau est un sous-ensemble de l'univers plus vaste de l'agence locale d'éducation (LEA) du NCES CCD. La collecte du recensement est limitée aux districts réguliers qui sont définis géographiquement, et elle exclut les districts « non opérationnels » et les « agences de services éducatifs » qui font partie de l'univers LEA du CCD. Ces districts existent principalement pour collecter et transférer les recettes fiscales à d'autres systèmes scolaires qui fournissent réellement les services éducatifs, ou pour fournir des services régionaux d'éducation spéciale, des programmes de formation professionnelle ou des services financiers aux districts membres.


Planification

La planification dirigée par les administrateurs pour la zone de restauration de l'océan ouvert est ci-dessous. Utilisez les filtres ci-dessous pour rechercher des efforts de planification spécifiques.

Zones humides, habitats côtiers et littoraux
Projets d'habitat sur les terres sous gestion fédérale
Réduction des nutriments
La qualité d'eau
Tortues de mer
Mammifères marins
Des oiseaux
Huîtres
Offrir et améliorer les possibilités de loisirs
Surveillance et gestion adaptative
Surveillance administrative et planification globale
Poissons et invertébrés de la colonne d'eau
Communautés mésophotiques et benthiques profondes
Esturgeon
Taper Nom Statut
Plan de restauration AL TIG 1 Compléter
Plan de restauration AL TIG 2 Compléter
Plan de restauration AL TIG 3 En cours
AL TIG-ACDNR Supervision administrative et planification globale En cours
Planification de la restauration des oiseaux en pleine mer En cours
Développement d'un cadre stratégique pour les oiseaux pour les ressources côtières et marines vivantes Compléter
Groupe de travail Cross-TIG Monitoring and Adaptive Management (MAM) En cours
Élaboration de directives pour la restauration et la surveillance de l'habitat aviaire En cours
Plan de restauration FL TIG #1 Compléter
Plan de restauration FL TIG #2 En cours
FL TIG-DEP Supervision administrative et planification globale En cours
FL TIG-FWC Supervision administrative et planification globale En cours
Poissons et invertébrés de la colonne d'eau Planification de la restauration de l'océan ouvert En cours
Plan de restauration LA TIG Phase II #3.3 : Création à grande échelle de marais de Barataria : Composante de Barataria supérieure (BA-207) En cours
Plan de restauration LA TIG #1 Phase II - Zones humides, habitats côtiers et littoraux, projets d'habitat sur les terres gérées par le gouvernement fédéral et oiseaux En cours
Plan de restauration LA TIG #3.1 : Création du marais du bassin de Barataria et restauration de la crête En cours
Plan de restauration LA TIG #3 : Plan stratégique de l'habitat du bassin de Barataria et #3.2 : Planification de la dérivation des sédiments de Mid-Barataria En cours
Plan de restauration LA TIG n° 4 : Fournir et améliorer les possibilités de loisirs et la réduction des éléments nutritifs Compléter
Plan de restauration LA TIG #5 : Ressources vivantes côtières et marines (LCMR) – Mammifères marins et huîtres Compléter
Plan de restauration LA TIG n° 6 : Habitats humides, côtiers et littoraux En cours
Plan de restauration LA TIG n° 8 : zones humides, habitats côtiers et littoraux En cours
Plan de restauration LA TIG - Évaluation environnementale n ° 7 : Oiseaux et zones humides, habitats côtiers et littoraux En cours
LA TIG-CPRA Supervision administrative et planification globale En cours
LA TIG-Surveillance et planification de la gestion adaptative En cours
Fonctions du syndic administratif principal (LAT) En cours
Fonds de surveillance administrative et de planification globale MS TIG-MS DEQ En cours
Planification de la restauration des mammifères marins en haute mer En cours
Développement d'un cadre stratégique pour les mammifères marins pour les ressources côtières et marines vivantes Compléter
Planification de la restauration des communautés mésophotiques et benthiques profondes En cours
Surveillance en haute mer et planification de la gestion adaptative En cours
Open Ocean TIG Restoration Plan #1-Évaluation environnementale : Oiseaux et esturgeons Fermé
Plan de restauration du TIG en haute mer-EA #2 : poissons, tortues de mer, mammifères marins et communautés mésophotiques et benthiques profondes En cours
Open Ocean TIG Restoration Plan-EA #3: Oiseaux et Esturgeons En cours
Supervision administrative et planification globale de l'Open Ocean TIG-DOI En cours
Supervision administrative et planification globale de l'Open Ocean TIG-EPA En cours
Supervision administrative et planification globale de la TIG-NOAA en mer ouverte En cours
Supervision administrative et planification globale de l'Open Ocean TIG-USDA En cours
Développement d'un cadre stratégique pour les huîtres pour les ressources côtières et marines vivantes Compléter
Plan de restauration RW TIG-Évaluation environnementale #1 En cours
Plan de restauration RW TIG-Évaluation environnementale #1: Oiseaux En cours
Plan de restauration RW TIG-Évaluation environnementale #1: Mammifères marins En cours
Plan de restauration RW TIG-Évaluation environnementale #1 : Huîtres En cours
Plan de restauration RW TIG-Évaluation environnementale #1: Tortues de mer En cours
Planification de la restauration de l'océan ouvert des tortues de mer En cours
Développement du cadre stratégique des tortues marines pour les ressources côtières et marines vivantes Compléter
Planification de la restauration de l'esturgeon en haute mer En cours
Plan de restauration TX TIG #2 En cours
TX TIG-GLO, TCEQ, TPWD Supervision administrative et planification complète de la restauration En cours
Planification de la restauration de la qualité de l'eau de la côte du golfe du Texas Fermé

Le graphique montre le financement de la restauration alloué à la zone de restauration en haute mer pour chaque objectif de restauration à partir de mai 2021. Pour plus d'informations sur l'allocation des fonds, veuillez visiter la page Deepwater Horizon du ministère de la Justice. Affichez les détails de l'allocation Open Ocean sous forme de tableau.


Surveillance de la progression du chargement des couches dans OpenLayers - Systèmes d'information géographique

* Hydrobiologia 670(1), 2011 : Numéro spécial sur les écosystèmes marins et la durabilité

* Hydrobiologia 612(1), 2008 : Numéro spécial sur la cartographie des habitats essentiels des poissons en Méditerranée

* Nouveaux ajouts dans notre section PRODUITS SIG

* Imagerie satellite et données halieutiques prêtes pour le SIG via notre section TÉLÉCHARGEMENTS SIG

* MAMA : Réseau méditerranéen d'évaluation et de mise à niveau de l'activité de suivi et de prévision dans la région (EN --- GR)

* MedOBIS : Système Biogéographique Océanique Méditerranéen

* FP6-EnviEFH : Approche environnementale de la désignation d'habitat essentiel du poisson
Regarder le film de diffusion (en grec) - besoin d'un lecteur flash

* MAREA-MEDISEH : Habitats Sensibles Méditerranéens Site MAREA (inscription obligatoire)


Mise à jour deux fois par mois. ENVOYER UN MAIL   STATISTIQUES WEB


             


Surveillance de la progression du chargement des couches dans OpenLayers - Systèmes d'information géographique

OPSEC (sécurité des opérations) est un processus et une stratégie de sécurité et de gestion des risques qui classe les informations, puis détermine .

Un contrat intelligent est une application décentralisée qui exécute une logique métier en réponse à des événements.

Le risque de non-conformité est l'exposition potentielle d'une organisation à des sanctions légales, à une confiscation financière et à des pertes matérielles, résultant en .

Le cryptage de bout en bout (E2EE) est une méthode de communication sécurisée qui empêche les tiers d'accéder aux données pendant qu'elles sont .

Un pare-feu proxy est un système de sécurité réseau qui protège les ressources du réseau en filtrant les messages au niveau de la couche application.

La sécurité des technologies de l'information (TI) fait référence aux méthodes, aux outils et au personnel utilisés pour défendre le numérique d'une organisation.

Les informations de santé protégées (PHI), également appelées informations de santé personnelles, sont les informations démographiques, médicales.

La santé numérique, ou soins de santé numériques, est un concept large et multidisciplinaire qui comprend des concepts issus d'une intersection entre .

HIPAA (Health Insurance Portability and Accountability Act) est une législation des États-Unis qui garantit la confidentialité et la sécurité des données.

Le contrôle des modifications est une approche systématique de la gestion de toutes les modifications apportées à un produit ou à un système.

La reprise après sinistre (DR) est la capacité d'une organisation à réagir et à se remettre d'un événement qui affecte les opérations commerciales.

L'atténuation des risques est une stratégie visant à se préparer et à atténuer les effets des menaces auxquelles une entreprise est confrontée.

Le cloud bare-metal est un service de cloud public qui offre des ressources matérielles dédiées sans aucun système d'exploitation installé ou .

Une condition de concurrence est une situation indésirable qui se produit lorsqu'un périphérique ou un système tente d'effectuer deux opérations ou plus à .

La sécurité du stockage est l'ensemble de paramètres et de paramètres qui mettent les ressources de stockage à la disposition des utilisateurs autorisés et de confiance.


Surveillance de la progression du chargement des couches dans OpenLayers - Systèmes d'information géographique

Problèmes relationnels très aigus ou très chroniques.

Accès limité aux soins de santé.

Au plus tard trois ans après la date de promulgation de la présente loi, le secrétaire à la Défense et le secrétaire aux Anciens combattants soumettront conjointement aux comités appropriés du Congrès un rapport global sur les résultats de l'examen mené en vertu du paragraphe (a) avec en ce qui concerne la cohorte de première année d'anciens membres des forces armées couvertes par l'examen.

(1) Service militaire, naval ou aérien actif

Le terme service militaire, naval ou aérien actif a le sens qui lui est donné à la section 101(24) du titre 38, United States Code.

(2) Commissions appropriées du Congrès définies

Le terme commissions appropriées du Congrès signifie :

le Comité des services armés et le Comité des anciens combattants du Sénat et

la Commission des services armés et la Commission des anciens combattants de la Chambre des représentants.

103. Rapport sur le programme REACH VET du ministère des Anciens Combattants (a) En général

Au plus tard 180 jours après la date de promulgation de la présente loi, le secrétaire aux anciens combattants soumet à la commission des anciens combattants du Sénat et à la commission des anciens combattants de la Chambre des représentants un rapport sur le REACH VET programme.

Le rapport exigé au paragraphe (a) doit comprendre les éléments suivants :

Une évaluation de l'impact du programme REACH VET sur les taux de suicide chez les vétérans.

Une évaluation de la façon dont les limites du programme REACH VET, telles que les limites du nombre d'anciens combattants pouvant être signalés comme à haut risque, sont ajustées pour les différents taux de suicide à travers le pays.

Une explication détaillée, avec des preuves, des raisons pour lesquelles les affections incluses dans le modèle utilisé par le programme REACH VET ont été choisies, y compris une explication de la raison pour laquelle certaines affections, telles que le trouble bipolaire II, n'ont pas été incluses même si elles présentent un taux similaire de le risque de suicide parmi les autres affections incluses.

Une évaluation de la faisabilité d'intégrer certaines données économiques détenues par la Veterans Benefits Administration dans le modèle utilisé par le programme REACH VET, y compris les données financières et le statut d'emploi, qui, selon la recherche, pourraient avoir un impact sur le risque de suicide.

(c) Programme REACH VET défini

Dans cette section, le terme programme REACH VET désigne le programme Recovery Engagement and Coordination for Health—Veterans Enhanced Treatment du ministère des Anciens Combattants.

104. Rapport sur les soins aux anciens membres des Forces armées avec une décharge autre que honorable

La section 1720I(f) du titre 38, Code des États-Unis, est modifiée :

au paragraphe (1) en barrant au moins une fois et en insérant au plus tard le 15 février et

en redésignant le sous-paragraphe (C) en sous-paragraphe (F) et

par l'insertion, après le paragraphe (B), des nouveaux sous-paragraphes suivants :

Les types de besoins en soins de santé mentale ou comportementale traités dans cette section.

Les données démographiques des personnes traitées dans le cadre de cette section, y compris :

ère de service dans les forces armées

branche de service dans les forces armées et

Le nombre moyen de visites pour une personne pour des soins de santé mentale ou comportementale dans cette section.

II Prévention du suicide 201. Aide financière à certaines entités pour fournir ou coordonner la prestation de services de prévention du suicide pour les personnes admissibles et leurs familles (a) Désignation de l'objet

Le but de cette section est de réduire le suicide des vétérans grâce à un programme de subventions communautaire pour accorder des subventions aux entités éligibles pour fournir ou coordonner des services de prévention du suicide aux personnes éligibles et à leurs familles.

Le programme de subventions en vertu du présent article sera connu sous le nom de Programme de subventions pour la prévention du suicide du sergent d'état-major Parker Gordon Fox .

(b) Assistance financière et coordination

Le secrétaire fournira une aide financière aux entités éligibles approuvées en vertu du présent article par l'octroi de subventions à ces entités pour fournir ou coordonner la fourniture de services aux personnes éligibles et à leurs familles afin de réduire le risque de suicide. Le secrétaire exécute cette section en coordination avec la feuille de route du président pour autonomiser les vétérans et mettre fin à un groupe de travail national sur la tragédie du suicide et en consultation avec le bureau de la santé mentale et de la prévention du suicide du département, dans la mesure du possible.

Le secrétaire accorde une subvention à chaque entité admissible pour laquelle le secrétaire a approuvé une demande en vertu du paragraphe (f) pour fournir ou coordonner la prestation de services de prévention du suicide en vertu du présent article.

(2) Montants des subventions, intervalles de paiement et fonds de contrepartie

Conformément aux services fournis dans le cadre d'une subvention en vertu du présent article et à la durée de ces services, le secrétaire établit :

un montant maximal à octroyer en vertu de la subvention ne dépassant pas 750 000 $ par bénéficiaire par exercice et

intervalles de paiement pour l'administration de la subvention.

(d) Répartition des subventions et préférence

(1) Distribution (A) Priorité

Conformément aux sous-paragraphes (B) et (C), pour déterminer comment distribuer les subventions en vertu de la présente section, le Secrétaire peut donner la priorité :

territoires des États-Unis

zones médicalement mal desservies

zones avec un nombre ou un pourcentage élevé d'anciens combattants issus de minorités ou de femmes anciens combattants et

zones avec un nombre ou un pourcentage élevé d'appels à la ligne de crise pour anciens combattants.

Le secrétaire veille à ce que, dans la mesure du possible, les subventions en vertu de la présente section soient distribuées :

fournir des services dans les régions des États-Unis qui ont connu des taux élevés de suicide chez les personnes éligibles, y compris les tentatives de suicide et

aux entités admissibles qui peuvent aider les personnes admissibles à risque de suicide qui ne reçoivent pas actuellement des soins de santé fournis par le Ministère.

En distribuant des subventions en vertu du présent paragraphe, le Secrétaire peut accorder des subventions à des entités éligibles qui fournissent des services à des personnes éligibles et à leurs familles dans des zones géographiquement dispersées.

Le secrétaire donnera la préférence aux entités éligibles qui ont démontré leur capacité à fournir ou à coordonner des services de prévention du suicide.

(e) Conditions de réception des subventions

(1) Notification que les services proviennent du ministère

Chaque entité recevant une subvention en vertu du présent article pour fournir ou coordonner des services de prévention du suicide aux personnes admissibles et à leurs familles doit aviser les bénéficiaires de ces services que ces services sont payés, en tout ou en partie, par le Ministère.

(2) Élaboration d'un plan avec les personnes admissibles et leur famille

Tout plan élaboré concernant la prestation de services de prévention du suicide pour une personne admissible ou sa famille doit être élaboré en consultation avec la personne admissible et sa famille.

Une entité recevant une subvention en vertu de la présente section doit :

coordonner avec le secrétaire en ce qui concerne la prestation de services cliniques aux personnes admissibles conformément au paragraphe (n) ou à toute autre disposition de la loi concernant la prestation de soins de santé par le secrétaire

informer chaque ancien combattant qui reçoit de l'aide en vertu de la présente section de l'entité de la capacité de l'ancien combattant à demander l'inscription dans le système d'inscription des patients du ministère en vertu de la section 1705 (a) du titre 38, Code des États-Unis et

si un tel vétéran souhaite s'enrôler, informez-le d'un point de contact au Ministère qui peut aider le vétéran dans une telle inscription.

(4) Mesure et surveillance

Une entité recevant une subvention en vertu de la présente section doit soumettre au secrétaire une description de ces outils et évaluations que l'entité utilise ou utilisera pour déterminer l'efficacité des services fournis par l'entité, qui doit inclure les mesures développées en vertu de la sous-section (h) ( 2) et peut inclure—

l'effet des services fournis par l'entité sur la stabilité financière de la personne physique éligible

l'effet des services fournis par l'entité sur l'état de santé mentale, le bien-être et le risque de suicide de la personne éligible et

l'effet des services fournis par l'entité sur le soutien social des personnes éligibles recevant ces services.

exigera que chaque entité recevant une subvention en vertu de la présente section soumette au secrétaire un rapport annuel décrivant les projets réalisés avec cette subvention au cours de l'année couverte par le rapport

précise à chacune de ces entités les critères d'évaluation et les données et informations à soumettre dans ce rapport et

peut exiger que chacune de ces entités soumette au Secrétaire les rapports supplémentaires que le Secrétaire juge appropriés.

Une entité éligible sollicitant une subvention en vertu de la présente section doit soumettre au Secrétaire une demande sous la forme, de la manière et contenant les engagements et informations que le Secrétaire juge nécessaires pour exécuter la présente section.

Chaque demande soumise par une entité éligible en vertu du paragraphe (1) doit contenir les éléments suivants :

Une description des services de prévention du suicide proposés par l'entité admissible et le besoin identifié pour ces services.

Un plan détaillé décrivant comment l'entité éligible propose de coordonner ou de fournir des services de prévention du suicide aux personnes éligibles, y compris :

une identification des partenaires communautaires, le cas échéant, avec lesquels l'entité admissible propose de travailler pour fournir de tels services

une description des dispositions actuellement en place entre l'entité éligible et ces partenaires en ce qui concerne la fourniture ou la coordination de services de prévention du suicide

une identification de la durée depuis laquelle ces arrangements sont en place

une description des services de prévention du suicide fournis par ces partenaires que l'entité admissible doit coordonner, le cas échéant et

une identification des coordonnateurs locaux de la prévention du suicide du Ministère et une description de la façon dont l'entité admissible communiquera avec les coordonnateurs locaux de la prévention du suicide.

Une description de la population d'individus éligibles et de leurs familles qu'on propose de fournir des services de prévention du suicide.

Sur la base des informations et des méthodes élaborées par le secrétaire aux fins de la présente sous-section, une estimation du nombre de personnes admissibles à risque de suicide et de leurs familles qu'il est proposé de fournir des services de prévention du suicide, y compris le pourcentage de ces personnes admissibles qui ne reçoivent pas actuellement soins fournis par le ministère.

Preuve de résultats mesurables liés à la réduction du risque de suicide et des symptômes liés à l'humeur à l'aide d'instruments validés par l'entité éligible (et les partenaires proposés de l'entité, le cas échéant) pour fournir des services de prévention du suicide aux personnes à risque de suicide, en particulier aux personnes éligibles et leurs familles.

Une description de la capacité managériale et technologique de l'entité éligible—

coordonner la prestation de services de prévention du suicide avec la prestation d'autres services

évaluer de façon continue les besoins des personnes admissibles et de leurs familles en matière de services de prévention du suicide

coordonner la prestation des services de prévention du suicide avec les services du Ministère auxquels les personnes admissibles sont également admissibles

adapter les services de prévention du suicide aux besoins des personnes admissibles et de leurs familles

rechercher continuellement de nouvelles sources d'aide pour assurer la continuité des services de prévention du suicide pour les personnes admissibles et leurs familles tant qu'il est déterminé qu'elles sont à risque de suicide et

pour mesurer les effets des services de prévention du suicide fournis par l'entité admissible ou l'organisation partenaire, conformément au paragraphe (h)(2), sur la vie des personnes admissibles et de leurs familles qui reçoivent ces services fournis par l'organisation en utilisant pré- et post -évaluations sur des mesures validées du risque de suicide et des symptômes liés à l'humeur.

Objectifs clairement définis pour la prestation de services de prévention du suicide.

Une description et l'adresse physique de l'emplacement principal de l'entité éligible.

Une description de la zone géographique que l'entité éligible prévoit de desservir pendant la période d'attribution de la subvention pour laquelle la demande s'applique.

Si l'entité éligible est un État ou un gouvernement local ou une tribu indienne, le montant de la subvention proposée doit être mis à la disposition des partenaires communautaires, le cas échéant, par le biais d'accords.

Une description de la manière dont l'entité éligible évaluera l'efficacité de l'octroi de subventions au titre de cette section.

Une entente pour utiliser les mesures et les paramètres fournis par le Ministère aux fins de mesurer l'efficacité de la programmation, tel que décrit au paragraphe (h)(2).

Les critères d'application supplémentaires que le Secrétaire juge appropriés.

g) Formation et assistance technique

Le Secrétaire fournira une formation et une assistance technique, en coordination avec les Centres de contrôle et de prévention des maladies, aux entités éligibles recevant des subventions au titre de la présente section concernant :

identification et gestion du risque de suicide

les données devant être collectées et partagées avec le Ministère

les moyens de collecte et de partage des données

la familiarisation avec et l'utilisation appropriée de tout outil à utiliser pour mesurer l'efficacité de l'utilisation des subventions fournies et

the requirements for reporting under subsection (e)(5) on services provided via such grants.

(2) Provision of training and technical assistance

The Secretary may provide the training and technical assistance described in paragraph (1) directly or through grants or contracts with appropriate public or nonprofit entities.

(h) Administration of grant program

The Secretary, in consultation with entities specified in paragraph (3), shall establish criteria for the selection of eligible entities that have submitted applications under subsection (f).

(2) Development of measures and metrics

The Secretary shall develop, in consultation with entities specified in paragraph (3), the following:

A framework for collecting and sharing information about entities in receipt of grants under this section for purposes of improving the services available for eligible individuals and their families, set forth by service type, locality, and eligibility criteria.

The measures and metrics to be used by each entity in receipt of grants under this section to determine the effectiveness of the programming being provided by such entity in improving mental health status, wellbeing, and reducing suicide risk and completed suicides of eligible individuals and their families, which shall include an existing measurement tool or protocol for the grant recipient to utilize when determining programmatic effectiveness.

In developing a plan for the design and implementation of the provision of grants under this section, including criteria for the award of grants, the Secretary shall consult with the following:

Veterans service organizations.

National organizations representing potential community partners of eligible entities in providing supportive services to address the needs of eligible individuals and their families, including national organizations that—

advocate for the needs of individuals with or at risk of behavioral health conditions

represent first responders

represent chiefs of police and sheriffs

represent a territory of the United States or

represent a Tribal alliance.

National organizations representing members of the Armed Forces.

National organizations that represent counties.

Organizations with which the Department has a current memorandum of agreement or understanding related to mental health or suicide prevention.

State departments of veterans affairs.

National organizations representing members of the reserve components of the Armed Forces.

National organizations representing members of the Coast Guard.

Organizations, including institutions of higher education, with experience in creating measurement tools for purposes of advising the Secretary on the most appropriate existing measurement tool or protocol for the Department to utilize.

The National Alliance on Mental Illness.

A labor organization (as such term is defined in section 7103(a)(4) of title 5, United States Code).

The Centers for Disease Control and Prevention, the Substance Abuse and Mental Health Services Administration, the President’s Roadmap to Empower Veterans and End a National Tragedy of Suicide Task Force, and such other organizations as the Secretary considers appropriate.

(4) Report on grant criteria

Not later than 30 days before notifying eligible entities of the availability of funding under this section, the Secretary shall submit to the appropriate committees of Congress a report containing—

criteria for the award of a grant under this section

the already developed measures and metrics to be used by the Department to measure the effectiveness of the use of grants provided under this section as described in subsection (h)(2) and

a framework for the sharing of information about entities in receipt of grants under this section.

(i) Information on potential eligible individuals

The Secretary may make available to recipients of grants under this section certain information regarding potential eligible individuals who may receive services for which such grant is provided.

The information made available under paragraph (1) with respect to potential eligible individuals may include the following:

Confirmation of the status of a potential eligible individual as a veteran.

Confirmation of whether the potential eligible individual is enrolled in the patient enrollment system of the Department under section 1705(a) of title 38, United States Code.

Confirmation of whether a potential eligible individual is currently receiving care furnished by the Department or has recently received such care.

The Secretary shall allow an eligible individual to opt out of having their information shared under this subsection with recipients of grants under this section.

The authority of the Secretary to provide grants under this section shall terminate on the date that is three years after the date on which the first grant is awarded under this section.

(1) Interim report (A) In general

Not later than 18 months after the date on which the first grant is awarded under this section, the Secretary shall submit to the appropriate committees of Congress a report on the provision of grants to eligible entities under this section.

The report submitted under subparagraph (A) shall include the following:

An assessment of the effectiveness of the grant program under this section, including—

the effectiveness of grant recipients and their community partners, if any, in conducting outreach to eligible individuals

the effectiveness of increasing eligible individuals engagement in suicide prevention services and

such other validated instruments and additional measures as determined by the Secretary and as described in subsection (h)(2).

A list of grant recipients and their partner organizations, if any, that delivered services funded by the grant and the amount of such grant received by each recipient and partner organization.

The number of eligible individuals supported by each grant recipient, including through services provided to family members, disaggregated by—

all demographic characteristics as determined necessary and appropriate by the Secretary in coordination with the Centers for Disease Control and Prevention

whether each such eligible individual is enrolled in the patient enrollment system of the Department under section 1705(a) of title 38, United States Code

branch of service in the Armed Forces

era of service in the Armed Forces

type of service received by the eligible individual and

whether each such eligible individual was referred to the Department for care.

The number of eligible individuals supported by grants under this section, including through services provided to family members.

The number of eligible individuals described in clause (iv) who were not previously receiving care furnished by the Department, with specific numbers for the population of eligible individuals described in subsection (q)(4)(B).

The number of eligible individuals whose mental health status, wellbeing, and suicide risk received a baseline measurement assessment under this section and the number of such eligible individuals whose mental health status, wellbeing, and suicide risk will be measured by the Department or a community partner over a period of time for any improvements.

The types of data the Department was able to collect and share with partners, including a characterization of the benefits of that data.

The number and percentage of eligible individuals referred to the point of contact at the Department under subsection (e)(3)(C).

The number of eligible individuals newly enrolled in the patient enrollment system of the Department under section 1705(a) of title 38, United States Code based on a referral to the Department from a grant recipient under subsection (e)(3)(C), disaggregated by grant recipient.

A detailed account of how the grant funds were used, including executive compensation, overhead costs, and other indirect costs.

A description of any outreach activities conducted by the eligible entity in receipt of a grant with respect to services provided using the grant.

The number of individuals who seek services from the grant recipient who are not eligible individuals.

(C) Submittal of information by grant recipients

The Secretary may require eligible entities receiving grants under this section to provide to Congress such information as the Secretary determines necessary regarding the elements described in subparagraph (B).

Not later than three years after the date on which the first grant is awarded under this section, and annually thereafter for each year in which the program is in effect, the Secretary shall submit to the appropriate committees of Congress—

a follow-up on the interim report submitted under paragraph (1) containing the elements set forth in subparagraph (B) of such paragraph and

the effectiveness of the provision of grants under this section, including the effectiveness of community partners in conducting outreach to eligible individuals and their families and reducing the rate of suicide among eligible individuals

an assessment of the increased capacity of the Department to provide services to eligible individuals and their families, set forth by State, as a result of the provision of grants under this section

the feasibility and advisability of extending or expanding the provision of grants consistent with this section and

such other elements as considered appropriate by the Secretary.

(1) Study of grant program (A) In general

Not later than 180 days after the commencement of the grant program under this section, the Secretary shall seek to enter into a contract with an appropriate entity described in paragraph (3) to conduct a study of the grant program.

In conducting the study under subparagraph (A), the appropriate entity shall—

evaluate the effectiveness of the grant program under this section in—

addressing the factors that contribute to suicides

increasing the use of suicide prevention services

reducing mood-related symptoms that increase suicide and suicide risk and

where such information is available due to the time frame of the grant program, reducing suicidal ideation, suicide attempts, self-harm, and deaths by suicide and

reducing suicidal ideation, suicide attempts, self-harm, and deaths by suicide among eligible individuals through eligible entities located in communities and

compare the results of the grant program with other national programs in delivering resources to eligible individuals in the communities where they live that address the factors that contribute to suicide.

(2) Assessment (A) In general

The contract under paragraph (1) shall provide that not later than 24 months after the commencement of the grant program under this section, the appropriate entity shall submit to the Secretary an assessment based on the study conducted pursuant to such contract.

Upon receipt of the assessment under subparagraph (A), the Secretary shall transmit to the appropriate committees of Congress a copy of the assessment.

An appropriate entity described in this paragraph is a nongovernment entity with experience optimizing and assessing organizations that deliver services and assessing the effectiveness of suicide prevention programs.

(1) Mental health assessment

If an eligible entity in receipt of a grant under this section determines that an eligible individual is at-risk of suicide or other mental or behavioral health condition pursuant to a baseline mental health screening conducted under subsection (q)(11)(A)(ii) with respect to the individual, the entity shall refer the eligible individual to the Department for additional care under subsection (n) or any other provision of law.

If an eligible entity in receipt of a grant under this section determines that an eligible individual furnished clinical services for emergency treatment under subsection (q)(11)(A)(iv) requires ongoing services, the entity shall refer the eligible individual to the Department for additional care under subsection (n) or any other provision of law.

If an eligible individual refuses a referral by an entity under paragraph (1) or (2), any ongoing clinical services provided to the eligible individual by the entity shall be at the expense of the entity.

(n) Provision of care to eligible individuals

When the Secretary determines it is clinically appropriate, the Secretary shall furnish to eligible individuals who are receiving or have received suicide prevention services through grants provided under this section an initial mental health assessment and mental health or behavioral health care services authorized under chapter 17 of title 38, United States Code, that are required to treat the mental or behavioral health care needs of the eligible individual, including risk of suicide.

(o) Agreements with community partners

Subject to paragraph (2), an eligible entity may use grant funds to enter into an agreement with a community partner under which the eligible entity may provide funds to the community partner for the provision of suicide prevention services to eligible individuals and their families.

The ability of a recipient of a grant under this section to provide grant funds to a community partner shall be limited to grant recipients that are a State or local government or an Indian tribe.

(p) Authorization of appropriations

There is authorized to be appropriated to the Secretary to carry out this section a total of $174,000,000 for fiscal years 2021 through 2025.

(1) Appropriate committees of Congress

Le terme commissions appropriées du Congrès signifie :

the Committee on Veterans’ Affairs and the Subcommittee on Military Construction, Veterans Affairs, and Related Agencies of the Committee on Appropriations of the Senate and

the Committee on Veterans’ Affairs and the Subcommittee on Military Construction, Veterans Affairs, and Related Agencies of the Committee on Appropriations of the House of Representatives.

The term Department means the Department of Veterans Affairs.

The term eligible entity means—

an incorporated private institution or foundation—

no part of the net earnings of which incurs to the benefit of any member, founder, contributor, or individual and

that has a governing board that would be responsible for the operation of the suicide prevention services provided under this section

a corporation wholly owned and controlled by an organization meeting the requirements of clauses (i) and (ii) of subparagraph (A)

a community-based organization that can effectively network with local civic organizations, regional health systems, and other settings where eligible individuals and their families are likely to have contact or

A State or local government.

The term eligible individual includes a person at risk of suicide who is—

a veteran as defined in section 101 of title 38, United States Code

an individual described in section 1720I(b) of such title or

an individual described in any of clauses (i) through (iv) of section 1712A(a)(1)(C) of such title.

Medical services, professional services, ambulance services, ancillary care and medication (including a short course of medication related to and necessary for the treatment of the emergency condition that is provided directly to or prescribed for the patient for use after the emergency condition is stabilized and the patient is discharged) was rendered in a medical emergency of such nature that a prudent layperson would have reasonably expected that delay in seeking immediate medical attention would have been hazardous to life or health. This standard is met by an emergency medical condition manifesting itself by acute symptoms of sufficient severity (including severe pain) that a prudent layperson who possesses an average knowledge of health and medicine could reasonably expect the absence of immediate medical attention to result in placing the health of the individual in serious jeopardy, serious impairment to bodily functions, or serious dysfunction of any bodily organ or part.

The term family means, with respect to an eligible individual, any of the following:


Voir la vidéo: Openlayers 6 Tutorial #9 - Interaction With Vector Features (Octobre 2021).