Records

Le tsunami le plus haut du monde



Un tsunami d'une hauteur record de 1720 pieds s'est produit dans la baie de Lituya, en Alaska

Dans la nuit du 9 juillet 1958, un tremblement de terre le long de la faille Fairweather dans la poignée de l'Alaska a desserré environ 40 millions de mètres cubes (30,6 millions de mètres cubes) de roche au-dessus de la rive nord-est de la baie de Lituya. Cette masse de roche a plongé d'une altitude d'environ 3000 pieds (914 mètres) dans les eaux de Gilbert Inlet (voir la carte ci-dessous). La force d'impact de la chute de pierres a provoqué un tsunami local qui s'est écrasé contre la rive sud-ouest de Gilbert Inlet.

La vague a frappé avec une telle puissance qu'elle a balayé complètement l'éperon de terre qui sépare Gilbert Inlet du corps principal de la baie de Lituya. La vague s'est ensuite poursuivie sur toute la longueur de la baie de Lituya, au-dessus de La Chaussee Spit et dans le golfe d'Alaska. La force de la vague a enlevé tous les arbres et la végétation à des altitudes aussi élevées que 1720 pieds (524 mètres) au-dessus du niveau de la mer. Des millions d'arbres ont été déracinés et emportés par la vague. Il s'agit de la plus haute vague jamais connue.

Collection d'images de comptes de survivants

Carte détaillée: Lituya Bay, Alaska

La baie de Lituya est une entrée de marée affouillée par la glace sur la rive nord-est du golfe d'Alaska. Il mesure environ sept milles de long (11,3 kilomètres) et jusqu'à deux milles de large (3,2 kilomètres). Il a une profondeur maximale d'environ 720 pieds (219 mètres), mais un seuil de seulement 32 pieds (9,7 mètres) de profondeur le sépare du golfe d'Alaska entre La Chaussee Spit et Harbour Point.
La faille Fairweather tend vers l'extrémité nord-est de la baie et est responsable de la forme en T de la baie. L'affouillement glaciaire a exploité la zone faible le long de la faille pour produire un long creux linéaire connu sous le nom de Fairweather Trench. Le glacier Lituya et le glacier North Crillon ont décapé des parties de la tranchée Fairweather dans la région de la baie Lituya. Gilbert Inlet et Crillon Inlet occupent la tranchée Fairweather à l'extrémité nord-est de la baie de Lituya.
L'éboulement du 9 juillet 1958 s'est produit sur des falaises abruptes au-dessus de la rive nord-est de Gilbert Inlet. Il est marqué sur la carte ci-dessus en rouge. Les roches sont tombées d'une altitude d'environ 3000 pieds (914 mètres). L'impact de 40 millions de verges cubes (30,6 millions de mètres cubes) de roches frappant l'eau a produit un tsunami local qui a balayé toute la longueur de la baie de Lituya et au-dessus de la flèche de La Chaussée. Cette vague a enlevé toute la végétation et le sol le long des bords de la baie. Cette zone endommagée est indiquée en jaune sur la carte ci-dessus. Les nombres sont des élévations (en pieds) du bord supérieur de la zone de dégâts des vagues et représentent l'élévation approximative de la vague lorsqu'elle a traversé la baie. Carte redessinée à partir des données incluses dans le document 354-C du United States Geological Survey Professional.


Témoignages de survivants


(Tel que rapporté par Don J. Miller dans le rapport professionnel 354-C de la Commission géologique des États-Unis, Vagues géantes dans la baie de Lituya, Alaska, 1960)

Récit de Howard G. Ulrich


M. Ulrich et son fils de 7 ans, sur l'Edrie, sont entrés dans la baie de Lituya vers 20h00. et ancré dans environ 5 brasses d'eau dans une petite crique sur la rive sud. Ulrich a été réveillé par le violent balancement du bateau, a noté l'heure et s'est rendu sur le pont pour observer les effets du tremblement de terre décrit comme des secousses violentes et un soulèvement, suivi d'une avalanche dans les montagnes à la tête de la baie. On estime que 2 1/2 minutes après le tremblement de terre a été ressenti pour la première fois un crash assourdissant a été entendu à la tête de la baie. Selon Ulrich,
"La vague a définitivement commencé à Gilbert Inlet, juste avant la fin du tremblement de terre. Ce n'était pas une vague au début. C'était comme une explosion ou une boue glaciaire. La vague est sortie de la partie inférieure et ressemblait à la plus petite une partie de l’ensemble. La vague n’a pas augmenté de 1 800 pieds, l’eau a jailli. "
Ulrich a continué de surveiller la progression de la vague jusqu'à ce qu'elle atteigne son bateau environ 2 1/2 à 3 minutes après sa première observation. N'ayant pas pu libérer l'ancre, il a lâché toute la chaîne (environ 40 brasses) et a démarré le moteur. À mi-chemin entre la tête de la baie et l'île du Cénotaphe, la vague semblait être un mur d'eau droit pouvant atteindre 100 pieds de haut, s'étendant d'un rivage à l'autre. La vague se brisait lorsqu'elle a contourné le côté nord de l'île, mais du côté sud, elle avait une crête lisse et uniforme. À l'approche de l'Edrie, le front des vagues semblait très raide et atteignait 50 à 75 pieds de haut. Aucun abaissement ou autre perturbation de l'eau autour du bateau, autre que des vibrations dues au tremblement de terre, n'a été constaté avant l'arrivée de la vague. La chaîne d'ancre s'est cassée lorsque le bateau s'est levé avec la vague. Le bateau a été transporté vers et probablement sur la rive sud, puis, à contre-courant, vers le centre de la baie. La crête des vagues ne semblait avoir qu'une largeur de 25 à 50 pieds et la pente arrière moins raide que l'avant.
Après le passage de la vague géante, la surface de l'eau est revenue à un niveau à peu près normal, mais était très turbulente, avec beaucoup de va-et-vient d'un rivage à l'autre et avec des vagues raides et pointues jusqu'à 20 pieds de haut. Ces vagues, cependant, n'ont montré aucun mouvement défini ni vers la tête ni vers l'embouchure de la baie. Après 25 à 30 minutes, la baie est devenue calme, bien que des billes flottantes aient recouvert l'eau près des rives et se déplaçaient vers le centre et l'entrée. Après le passage de la première vague géante, Ulrich a réussi à garder le bateau sous contrôle et est sorti à 23 h 00. sur ce qui semblait être un flux de reflux normal.

Récit de William A. Swanson


M. et Mme Swanson sur le Blaireau sont entrés dans la baie de Lituya vers 21 h, allant d'abord jusqu'à l'île du cénotaphe, puis revenant à Anchorage Cove sur la rive nord près de l'entrée, pour ancrer dans environ 4 brasses d'eau. M. Swanson a été réveillé par de violentes vibrations du bateau et a noté l'heure sur l'horloge dans la maison du pilote. Un peu plus d'une minute après que la secousse a été ressentie pour la première fois, mais probablement avant la fin du tremblement de terre, Swanson a regardé vers la tête de la baie, au-delà de l'extrémité nord de l'île du cénotaphe et a vu ce qu'il pensait être le glacier Lituya, qui avait "levé dans les airs et avancé donc il était en vue. * * * Il semblait solide, mais sautait et tremblait * * * De gros gâteaux de glace tombaient de sa face avant et descendaient dans l'eau." Au bout d'un moment, "le glacier est retombé hors de vue et il y avait un grand mur d'eau passant par-dessus" (l'éperon au sud-ouest de Gilbert Inlet). Swanson a ensuite remarqué que la vague montait sur la rive sud près du ruisseau Mudslide. Lorsque la vague a traversé l'île Cenotaph, elle semblait être à environ 50 pieds de haut près du centre de la baie et s'incliner vers les côtés. Il a traversé l'île environ 2 1/2 minutes après sa première observation et a atteint le blaireau environ 1 1/2 minutes plus tard. Aucun abaissement ou autre perturbation de l'eau autour du bateau n'a été constaté avant l'arrivée de la vague.
Le blaireau, toujours au mouillage, a été soulevé par la vague et a traversé La Chaussée de Spit, chevauchant en premier juste en dessous de la crête de la vague, comme une planche de surf. Swanson a baissé les yeux sur les arbres poussant à la broche et pense qu'il était à environ 2 longueurs de bateau (plus de 80 pieds) au-dessus de leur sommet. La crête des vagues s'est brisée juste à l'extérieur de la broche et le bateau a touché le fond et a sombré à une certaine distance du rivage. Rétrospective 3 à 4 minutes après que le bateau a touché le fond, Swanson a vu de l'eau couler sur la broche, transportant des billes et d'autres débris. Il ne sait pas s'il s'agissait d'une continuation de la vague qui a transporté le bateau au-dessus de la broche ou d'une deuxième vague. M. et Mme Swanson ont abandonné leur bateau dans une petite embarcation et ont été ramassés par un autre bateau de pêche environ 2 heures plus tard.

Image Landsat: Lituya Bay, Alaska

Il s'agit d'une image Landsat Geocover de la baie de Lituya produite avec des données Landsat recueillies par la NASA une quarantaine d'années après le tsunami. La vague a endommagé des zones le long des bords de la baie. Les zones où le sol et la végétation ont été enlevés sont encore clairement visibles. Ce sont les zones vert clair de différentes couleurs de végétation autour du bord de la baie.

Photo aérienne oblique: Lituya Bay, Alaska

Baie de Lituya quelques semaines après le tsunami de 1958. Les zones de forêt détruite le long des rivages sont clairement reconnaissables comme les zones claires bordant la baie. Un bateau de pêche ancré dans l'anse en bas à gauche a été porté au-dessus de la broche au premier plan; un bateau en route près de l'entrée a été coulé; et un troisième bateau, ancré près du coin inférieur droit, est sorti de la vague. Photo de D.J. Miller, United States Geological Survey.

Carte isosismique: magnitude 7,7 tremblement de terre en Alaska du 9 juillet 1958

Il s'agit d'une carte isoséismale montrant l'impact du tremblement de terre de magnitude 7,7 en Alaska du 9 juillet 1958 en unités de Mercalli Scale modifiées. La baie de Lituya était dans la zone d'intensité XI. Les contours isoséismaux près de l'épicentre sont parallèles à la faille Fairweather. Informations cartographiques provenant de la sismicité des États-Unis, 1568-1989 (révisée), par Carl W.Stover et Jerry L. Coffman, U.S.Geological Survey Professional Paper 1527, United States Government Printing Office, Washington: 1993.

Source de la chute de pierres: la falaise surplombant Gilbert Inlet

La falaise sur le mur nord-est de Gilbert Inlet montrant la cicatrice du glissement de 40 millions de mètres cubes (30,6 millions de mètres cubes) survenu la veille de cette photo. La tête du toboggan était à une altitude d'environ 3 000 pieds (914 mètres), juste en dessous du champ de neige en haut au centre. L'élévation de l'eau dans la baie de Lituya est le niveau de la mer. L'avant du glacier Lituya est visible dans le coin inférieur gauche. Photo de D.J. Miller, United States Geological Survey.

En regardant la tranchée de faille Fairweather

Photo en bas de la tranchée de faille Fairweather à la tête de la baie de Lituya. Le front du glacier Lituya avec des moraines latérales et médiales se termine à Gilbert Inlet. La falaise d'où provient le glissement de terrain se trouve sur le côté droit de Gilbert Inlet. Le mur de vallée opposé sur le côté gauche de Gilbert Inlet a reçu toute la force de la grosse vague, la dépouillant de terre et d'arbres. Photo de D.J. Miller, United States Geological Survey.

Éperon de terre entre Gilbert Inlet et Lituya Bay

L'éperon de terre entre Gilbert Inlet et Lituya Bay qui a reçu toute la force de la vague. Les arbres et le sol ont été arrachés à une altitude de 1720 pieds (524 mètres) au-dessus de la surface de la baie de Lituya. Photo de D.J. Miller, United States Geological Survey.

Dommages causés par les vagues le long des rives de la baie de Lituya

Zones de dégâts des vagues le long des rives de la baie de Lituya, vues du sud. Photo de D.J. Miller, United States Geological Survey.

Épinette arrachée par la vague - à sept milles de sa source

Souche d'épinette vivante rompue par la vague géante de Harbour Point, à l'embouchure de la baie de Lituya. Le bord du chapeau est de 12 pouces de diamètre. Cet arbre est situé à environ sept miles (11,3 kilomètres) d'où l'origine de la vague. Photo de D.J. Miller, United States Geological Survey.

Dommages causés par les vagues à l'embouchure de la baie de Lituya

Dommages causés par les vagues sur la rive sud de la baie de Lituya, de Harbour Point à La Chaussee Spit, au sud-ouest de Crillon Inlet. Des troncs d'arbres peuvent être vus dans l'eau et des souches d'arbres le long du rivage inférieur. Cet emplacement est à sept miles (11,3 kilomètres) de l'endroit où la vague est originaire. Photo de D.J. Miller, United States Geological Survey.

Conclusions

Un troisième bateau se trouvait dans la baie de Lituya au moment du tsunami. Il était ancré près de l'embouchure de la baie et a été coulé par la grosse vague. Il n'y a aucun survivant connu de ce bateau, et on pensait qu'il y avait deux personnes à bord.

Avant le tsunami de juillet 1958, Don J. Miller, du United States Geological Survey, étudiait les preuves de la présence de grosses vagues dans la baie de Lituya. Il avait des preuves documentées d'au moins quatre grandes vagues précédentes avec des dates estimées de 1936, 1899, 1874 et 1853 (ou 1854). Toutes ces vagues étaient de taille importante, mais les preuves du littoral pour toutes ont été supprimées par la vague de 1958. M. Miller était en Alaska lorsque la vague de juillet 1958 s'est produite et s'est envolé pour la baie de Lituya le lendemain. Il a pris les photographies ci-dessus en juillet et août et a documenté les vagues plus anciennes dans le document professionnel 354-C du United States Geological Survey, Giant Waves in Lituya Bay, Alaska, 1960.

Avec une telle histoire de grosses vagues, la baie de Lituya doit être considérée comme une masse d'eau dangereuse sujette à quelques grosses vagues chaque siècle. Quand la prochaine aura-t-elle lieu?

Voir la vidéo: Mega Tsunami: Vague de 523 Metres! (Juin 2020).